Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Nom sur le Héron : dreamer [Contacter]
Prénom :
Membre depuis : 10/06/2018
Statut : Membre
Bio:

"Tu n'es plus là où tu étais,
mais tu es partout
là où je suis"


Victor Hugo


- - -


"Parler de ses peines, c'est déjà se consoler"


Albert Camus


- - -


"Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents dans la mémoire des vivants."


Jean D'Ormesson


 



davestrick sur giphy


Relecteur / correcteur: Non
Sexe: féminin
[Signaler ceci]
commentaire de dreamer
Nuit d'encre par Pruls Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 43]
Sélection Flamboyante

 

Dans la nuit noire noircissent mes fichiers-textes
Constellés d'une pléiade de mots


Recueil de poèmes écrits pendant les Nuits d'HPF



1. Pare...tard (Défis : allégorie péché capital + personnage en retard)
2. Rayons de ciel (Citation : "Le soleil brille pour tout le monde" + Image + Musique)
3. Après la guerre (Thème : Mélancolie + Défi : champ lexical guerre)
4. À nos fantômes (Citation : "Fantôme. Signe extérieur évident d'une frayeur interne.")
5. Et si ta… si on… (Thème : Hésitation)
6. Rivage, ravage (Image)
7. L'Amour à sens unique (Thème : Caresse)
8. Adieu mon astre (Thème : Espace + Défi : écrire en vers)
9. Les ciel-à-ciel (Thème : Arc-en-terre)


Crédits : image réalisée par mes soins

Categories: Contemporain, Nuits HPF | Series: Poésies
Complet : Non | 9 chapitre | 1385 mots | Lu 10360 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Poésie (vers)

Table des matières

Publié le : 23/05/2021 | Mis à jour le : 22/05/2022 [Signaler ceci]
Reviewer: dreamer Signé
Date: 06/08/2021 Title: Chapitre 2: Rayons de ciel

Ouah. Alors là, j'ai carrément été happée par ce second poème. Je ne saurais pas si l'explication de mon ressenti par écrit sera tout à fait claire, mais je tente. 

J'ai eu l'impression d'avoir été accrochée par les premiers vers et qu'ensuite le rythme s'est intensifié au fur et à mesure de la première strophe. Vraiment, mon coeur s'est presque mis en tachycardie tellement j'étais happée par tes mots x)

Tu m'as rappelé à quel point la poésie pouvait être puissante et forte dans cette première strophe, ça m'a fait penser aux poèmes d'Aimé Césaire et son cahier d'un retour au pays natal. (et ça m'a donné envie de le retrouver et de le relire !) 

La deuxième partie du poème m'a parut bien plus apaisée et apaisante, ce qui permet de se remettre de ses émotions ^^ On y ressent toute la douceur qui s'oppose à la quasi-violence du début, et qui console et cajole. 

Franchement, félicitations pour ce texte, je suis encore une fois éblouie et admirative de ce que tu es parvenue à écrire en une heure... En plus tu as écrit en rimes ! Je crois que c'est mon poème préféré pour le moment ! 



Réponse de l'auteur: Oh, comme ça fait plaisir de lire ce retour Dreamer. Tu ne peux pas imaginer ! Je suis vraiment heureuse si ce poème a réussi à t'embarquer. J'ai beaucoup aimé écrire ces vers, je me suis aussi sentie happée dans l'écriture, mais en même temps j'étais assez partagée devant le résultat final. Surtout cette deuxième partie, à vrai dire. Mais je suis contente si elle parvient à cajoler, consoler.

Je serais curieuse de savoir ce qui t'a fait penser à Aimé Césaire (mais si ça t'a donné envie de le relire, c'est tant mieux !)

Merci merci merci merci beaucoup pour ton commentaire ! Il me donne un grand sourire et une bonne dose de bonne humeur pour la journée à venir

Reviewer: dreamer Signé
Date: 06/08/2021 Title: Chapitre 3: Après la guerre

Ce poème d'Hugo me touche à chaque fois que je la lis. Ton premier poème lui rend un très bel hommage, en tout cas. J'aime particulièrement le dernier vers !

Pour le second poème, j'ai été le plus touchée par la fin de ta première strophe, avec la plus grande des fêtes / la plus grande défaite, c'est tellement vrai et si justement écrit que ça m'a marquée.

Merci pour ces deux poèmes !



Réponse de l'auteur: Merci encore une fois pour ton retour !

Je suis contente si ces deux petits poèmes t'ont plu. Pour "la plus grande des fêtes/défaite", je crois que l'idée du parallèle me vient de la chanson Défaite de famille, d'OrelSan. Merci de l'avoir relevé !

Reviewer: dreamer Signé
Date: 06/08/2021 Title: Chapitre 4: À nos fantômes

Quand j'ai lu ce poème, dans ma tête, j'avais l'impression que c'était des hommes avinés qui la chantaient en un choeur un peu lugubre... c'est bizarre, non ? Enfin, j'imagine que ça vient sans doute du "Buvons" à chaque strophe et de l'écriture à la première personne du pluriel ^^

Toujours est-il que ce poème me file presque le frisson, il me laisse un ressenti assez lugubre et glauque, sans que je ne puisse détailler pourquoi exactement.



Réponse de l'auteur: Oui, carrément lugubre haha. Le sujet n'est pas joyeux. Je crois que c'est à la fois très personnel et en même temps ça peut parler à pas mal de monde. Ce poème raconte en quelque sorte le malaise (rien d'étonnant à ce qui l'image d'hommes avinés te soit venue en tête, je ne trouve pas ça si bizarre ? surtout avec le "buvons" qui revient, même s'il peut aussi sonner comme un simple "trinquons" un brin ironique).

Merci pour ton retour en tout cas, et pour avoir essayé de poser des mots sur ces curieuses sensations.

Reviewer: dreamer Signé
Date: 06/08/2021 Title: Chapitre 5: Et si ta... si on...

Oh. Je ne m'attendais pas à un poème comme cela. Chouette travail de mise en page, c'est très réussi comme effet, on se sent balancé d'un mot à un autre, comme quelqu'un qui hésite justement ! Le texte est très joli aussi, l'ensemble est top !



Réponse de l'auteur: C'est sûr qu'on change de registre ! Je suis contente si ce petit poème et sa mise en page t'a plu. J'ai vraiment essayé de traduire l'hésitation jusque dans l'appréhension du texte. Merci Dreamer !

Reviewer: dreamer Signé
Date: 06/08/2021 Title: Chapitre 6: Rivage, ravage

Encore une fois, j'aime beaucoup ton travail de mise en page, avec les vers de différentes longueur tout au long du poème, qui permettent de recréer la dynamique des vagues qui s'écrasent sur la plage.

J'ai adoré la fin, qui nous laisse en suspens, on devine sans mal quel aurait dû être le dernier mot du poème, mais ne pas le voir écrit change tout, et je trouve ça génial ! 

Merci beaucoup pour l'ensemble de ce recueil, j'espère lire d'autres poèmes de toi bientôt, car j'ai beaucoup apprécié ce moment !

A plus, 

Dreamer



Réponse de l'auteur: Ah, c'est le plus récent ça ! Il date de la dernière Nuit. J'ai failli ne pas écrire à cette heure-là, mais finalement j'ai aimé expérimenter autre chose. Je suis trop contente que la fin t'ait plu !

Merci beaucoup à toi pour toutes ces reviews, sensibles et bienveillantes. Je suis contente que les premiers poèmes t'aient donné envie de découvrir la suite, et que le recueil à ce stade te donne également envie de lire d'autres de mes poèmes. J'en ai encore quelques un en stock des Nuits mais que je ne posterai peut-être pas (ou pas tout de suite), mais sinon j'en écrirai sûrement encore au fil des thèmes si je me sens un peu inspirée.

Encore merci Dreamer !

Sélection Flamboyante

 

Ce que Zélie pensait avoir perdu pour toujours, elle le regagnera un jour.

 

Recueil des premières fois de Zélie, celles d'avant et celles de maintenant.

 

Celles qu'elle vivra encore.

 

 

 

Ce recueil participe à la Seconde Boîte à Flemme, organisée par les merveilleuses Fleur d'épine et Dreamer. Merci les filles de m'inspirer tant.

 

 

 

 

Bannière réalisée par mes soins à partir d'images libres de droit sur Canva.

 

(Images de Hans - Pixabay, Joao Vitor Heinrichs - Pexels, b1 photos - Pixabay, Trang Doan - Pexes et langll - Pixabay)



Categories: Amitié/Famille, Contemporain, Projets HPF | Series: Les Boîtes à flemme : le retour
Complet : Oui | 12 chapitre | 18581 mots | Lu 8253 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 27/06/2021 | Mis à jour le : 09/03/2022 [Signaler ceci]
Reviewer: dreamer Signé
Date: 12/09/2021 Title: Chapitre 9: What a wonderful world

Coucou Sifoell,

Je viens de valider ton dernier chapitre et je tenais à te dire que je l'avais beaucoup apprécié, je trouve comme toi en effet qu'il se suffit à lui-même ainsi. Comme Zélie, je me sens vivante avec de la musique presque plus que tout autre chose, donc j'ai trouvé ça très beau. 

Encore bravo de t'atteler à la tâche herculéenne de compléter toutes les propositions en entier !! Mais je te mets pas la pression surtout <3

A plus ! 

Dreamer



Réponse de l'auteur:

Coucou Dreamer,

Oh, ça me fait plaisir d'avoir un retour de toi, merci !

La musique a un pouvoir étonnant, non ? Je trouve que c'est vraiment un langage universel, cela nous fait vibrer, touche à l'émotion, à l'être-ensemble, c'est un super support de médiation, ça aide à supporter la vie. Je ne pourrai pas m'en passer :)

Mais de rien, même si je t'avouerai que pour les boîtes à flemme suivantes, je ne vais pas repartir sur un format recueil, je vais trop galérer... Donc, je vais être sage, et faire des textes courts (en plus, il faudrait que je m'attelle aux textes courts sans partir dans tous les sens et me retrouver avec, par exemple, 25 projets longs en cours, publiés ou non : vé-ri-di-que... Je me fatigue :D )

Donc, non, pas de pression, mais challenge. Je finis cette BAF, et j'attaque les deux autres mais en papillonnant, ce qui me va trèèès bien !

Merci pour ton commentaire et à bientôt !

Sif.

 

De Velázquez à Claudel, de Frida à Courbet, d'Hokusai à Lempicka, de Géricault à Goya : je vous aime !

 

Crédit Image : Auto-portrait d'Elisabeth Vigée Le Brun, détail, modifié par moi.

 



Categories: Historique | Series: Aucun
Complet : Non | 4 chapitre | 3873 mots | Lu 1966 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 23/07/2021 | Mis à jour le : 15/09/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: dreamer Signé
Date: 06/08/2021 Title: Chapitre 3: la Quinta del Sordo

Coucou, 

Merci énormément pour ce texte, qui m'a transportée loin, très loin de mon petit bureau où je suis en train de le lire ! Ton texte, c'est vraiment une claque. Dans le sens sensationnel. J'ai vu tout ce que tu décrivais, ressenti les odeurs, grincé des dents devant certains tableaux (coucou Saturne), été submergée par certaines figures de style parfaitement maîtrisées. Et ça faisait longtemps que la lecture ne m'avait pas emmenée dans un autre monde. J'ai presque eu une pointe de regret à la fin de ma lecture, les derniers paragraphes en écho aux premiers m'ont un peu remuée aussi, je l'avoue. 

Alors, voilà, vraiment, félicitations pour ce texte, et merci de l'avoir partagé !

Dreamer

PS: Je me suis permis, en validant ton texte, de corriger quelques petites coquilles (principalement les accents) 



Réponse de l'auteur:

Coucou Dreamer, 

Merci mille fois pour ta review, elle m'a beaucoup touchee ! Tes mots sont si gentils je ne sais meme pas quoi te repondre... Oh si, merci beaucoup pour etre repassee derriere mes coquilles :D ( j'ai ecrit depuis mon ordi du bureau qui est en qwerty, ca me fait faire teeeeeeeeeeeeeellement de fautes que je vois flou et ne les voit plus toutes a force ! ). 

Des trois textes que j'ai ecris jusqu'a present pour le recueil je pense que c'est celui que j'ai prefere ecrire, l'idee de cette maison me fascine et je trouve ca bien dommage qu'elle n'existe plus ! 

Enfin bref, encore merci ! 

La Conteuse d'histoires par CacheCoeur Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 23]

 

Photographie de SL, sur unsplash

 

Quand il fait jour, il ne fait pas nuit. Quand nous sommes vivants, nous ne sommes pas morts. Quand nous sommes en guerre, il n’y a pas de paix. Quand nous sommes humains, nous ne sommes pas Conteurs d’histoires. Quand nous sommes Conteurs d’histoires, nous ne sommes pas humains.

 

Il y a des vérités évidentes.

 

Des vérités qu’Aliénor va ébranler du simple fait de son existence.

 

Si tu penses qu’écrire n’est pas magique, parle à Aliénor Damencours. Tu la trouveras à la Bouquinerie, où elle travaille. Parce que c'est une héroïne clichée qui aime lire et ne vit qu'à travers les mots. Si elle n’y est pas, c’est qu’elle est probablement fourrée dans un bar de Paris, avec sa petite bande d’amis sur le point de se disloquer à tout jamais à cause d'une guerre mondiale vieille de plusieurs décennies. Si tu arrives à l’éloigner de ses proches, à lui faire lever le nez de son livre, ou à le lui faire baisser du ciel, bravo à toi.

 

Après ça, dis-lui qu’écrire n’est pas magique. Sur le bout de ses doigts, tu remarqueras peut-être de la poussière dorée. Dans ses yeux, tu verras peut-être des lettres prendre vie, sortir du papier et te montrer ce qu’elles racontent. Tu comprendras peut-être que ce sont en fait les mots, qui vivent à travers cette héroïne clichée.

 

Que dirais-tu, si je t'apprenais que ta vie entière tient sur les pages d'un livre que quelqu'un doit lire tous les jours ? 

 

Tu ne peux pas mentir à ton Conteur d'histoires. Il écrit ta vie et ta vérité. 

 

Et si tu apprends l’existence des Conteurs d’histoires, il te faudra garder tous leurs secrets et le silence à tout jamais. 

 

(Projet bidule-truc)



Categories: Amitié/Famille, Fantastique, Guerre, H/F | Series: Aucun
Complet : Non | 12 chapitre | 43238 mots | Lu 3103 fois
Avertissement: Scènes érotiques, Violence physique, Violence psychologique
Langue: Français
Genre Narratif: Roman

Table des matières

Publié le : 26/07/2021 | Mis à jour le : 17/10/2022 [Signaler ceci]
Reviewer: dreamer Signé
Date: 12/09/2021 Title: Chapitre 5: Chapitre 4

Coucou !

Je profite de te laisser ce petit commentaire pour te signaler que j'avais corrigé quelques micro-coquilles avant de valider ton texte : "chaque fois qu’elle avait réussis" : pas de s à réussis ; "Le gâteau au chocolat dont le goût commence déjà à se dissiper dans mon palais devient toutefois de plus en plus amère" amer au lieu de amère ; et ensuite il y avait une petite inversion entre Rochelle et Anémone (quand Anémone s'en va) :)

J'ai beaucoup apprécié la lecture de ce chapitre, Alienor est vraiment hyper attachante. J'aime découvrir ce "nouveau monde" tel que tu le dépeins, avec ces nouvelles habitudes, ces nouveaux interdits, ces pénuries (une pénurie de chocolat, c'est si triste !). J'ai adoré la complicité entre Lilian et Alienor, et cette petite tension des premiers émois que ça suscite chez Alienor, elle st vraiment trop choupie <3

Merci pour cette lecture !

A plus 

Dreamer

 

 



Réponse de l'auteur:

Hello ! 

Aww merci ! J'essaierai de faire plus attention pour la prochaine fois :(

T'es trop mimi <3 En vrai je suis hyper touchée que ça te plaise un minimum alors que tu lis dans un contexte de validation et tout, je suis "awwww". Bref, merci à toi d'avoir pris le temps de laisser un petit mot, je suis trop contente o/ 

Euuh oui une pénuerie de chocolat c'est super triste :'( 

Merci encore à toi dreamer <3

Tenir ta main par Catie Interdit - 18 ans [Commentaire(s) - 40]

Elia Pellegrini sur Unsplash, libre de droits

 

Natalia est journaliste, Josie est une artiste. La première hurle sa passion en manif’, alors que la seconde se perd en quelqu’un qu’elle n’est pas.

Des bancs de la fac jusqu’à la maison de retraite, elles ne se quitteront jamais vraiment.

Leurs mains, toujours, se frôlant.

 

Participation au Sapphic September 2021



Categories: Romance, Contemporain | Series: Aucun
Complet : Oui | 30 chapitre | 30984 mots | Lu 109 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 01/09/2021 | Mis à jour le : 30/09/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: dreamer Signé
Date: 08/09/2021 Title: Chapitre 1: Chapitre 1 : Lever de soleil - 23 août 1983

Coucou, 

Je viens de valider ton texte et je me permets de te signaler que j'ai corrigé une petite coquille dedans : le mot ensemble qui revient plusieurs fois écrit au pluriel alors qu'il est utilisé comme un adverbe, donc invariable. Voilà, rien de bien méchant :) 

Pour rentrer dans le plus intéressant, ton histoire est très touchante, j'aime beaucoup Nat et Josie. A dire vrai, je ne sais pas vraiment laquelle des deux je préfère car elles ont toutes les deux des qualités et défauts qui les rendent très humaines et identifiables, donc bravo à toi, c'est très réussi ! 

Je suis un peu triste que ce soit des moments sombres qui s'annoncent, j'aimais bien le côté gnangnan :mrgreen: On sent quand même que le fait que Josie ne se soit pas encore dévoilée à sa mère pèse sur la relation, donc c'est logique que le cheesy ne peut pas tenir indéfiniment. Mais j'ai hâte de lire ce que ça va donner ! 

A plus !

Dreamer



Réponse de l'auteur:

Coucou Dreamer, merci tout plein à toi pour les corrections ! J'ai modifié la faute dans le reste de mon texte, c'est quelque chose que je fais souvent haha, au moins maintenant je saurai !

En tout cas je te remercie pour ton commentaire, ce que tu dis me touche beaucoup et me fait très plaisir, merci :hug: Je suis contente que tu te sois attachée à mes deux personnages, ça veut dire que j'ai pas trop foiré leur construction et leur écriture haha. Et oui malheureusement en trente chapitres, il faut bien des hauts et des bas :mg: J'espère quand même que la suite te plaira, et je te dis encore une fois mille fois merci pour ta lecture et ton commentaire :hug:

Reviewer: dreamer Signé
Date: 09/09/2021 Title: Chapitre 1: Chapitre 1 : Lever de soleil - 23 août 1983

Wow, j'étais prévenue que ça serait triste, mais je ne m'attendais pas à ce genre de triste doux-amer qui est parsemé de chagrin. Je crois que je préfère quand même lire une séparation douce comme ça plutôt qu'une explosion de rancœurs accumulées et exacerbées par le temps  ^^ 

Puis, il faut aussi que j'avoue espère qu'il ne s'agisse que d'un break, étant donné qu'il te reste encore une vingtaine de chapitres pour clore ton histoire :mg:

En tout cas, c'était très bien écrit ! 

A plus ! 



Réponse de l'auteur:

Hello dreamer, merci à toi pour ton commentaire, ça me fait chaud au coeur et je suis contente que ça t'aie plu malgré le ton un peu plus triste ! Je t'avoue que je n'ai pas tout planifié encore, mais oui avec une vingtaine de chapitres y a le temps d'avoir encore des hauts et puis des bas :mg: Encore un grand merci à toi pour ton avis <3

Reviewer: dreamer Signé
Date: 10/09/2021 Title: Chapitre 10: Chapitre 10 : Festival - 2 mars 2011

Je le trouve très bien ce chapitre, on ressent la détresse émotionnelle de Natalia, moi aussi j'espérais trop que la chevelure soyeuse qui la faisait courir soit celle de Josie, je t'avoue que j'ai eu un petit élan de déception, ahah (surtout que tu avais parlé de destin, tout ça, et moi, j'ai un petit côté fleur bleue qui s'allume dès qu'on mentionne le destin en amour !)

Je suis contente qu'on soit passé à 3 mois après la rupture, je crois que ça m'aurait déprimée de lire sur l'une ou l'autre en plein "down" post-rupture. Je trouve ça intéressant aussi que tu parles du retrait complet de Josie du groupe d'amis, c'est vrai qu'on voit ça souvent en cas de rupture (et je trouve ça doublement triste !)

Enfin bref, encore un chapitre très bien écrit ! Je te souhaite d'avoir l'inspiration pour celui de demain aussi (sinon, prends soin de toi <3)

Au plaisir de te lire !

Bisous, 
Dreamer



Réponse de l'auteur:

Oh merci beaucoup dreamer, ça me fait trop trop plaisir que ça t'aie plu :hug: Je m'excuse auprès de ton petit côté fleur bleue, mais promis je pense que d'ici la fin du mois j'écrirai quelque chose qui lui plaira plus :mg: J'avoue que j'avais moi-même pas très envie d'écrire un chapitre juste après la rupture, mais bon je crois qu'il y aura quand même un petit moment de "down", mais ce sera pas ma faute mais celle des prompts, parce qu'il y en a qui s'appelle "Dépression", donc bon je préviens. x) Mille mercis à toi pour ta lecture et ta review, ça me touche beaucoup que tu prennes le temps de me laisser un mot, et j'espère à très vite pour la suite :hug:

Reviewer: dreamer Signé
Date: 11/09/2021 Title: Chapitre 11: Chapitre 11 : Poussière - 23 août 2011

Ahah, je me suis totalement reconnue en Nat', du genre à faire un truc beaucoup trop impulsif et irrémédiable, puis à le regretter comme une folle obsessive ensuite x)

En dehors de son impulsivité, j'ai trouvé ce texte du point de vue de Nat' vraiment touchant, je trouve qu'on ressent toute sa fragilité en te lisant. 

Bravo d'avoir réussi à tenir ton rythme de publication, ça force l'admiration ! Bon courage pour la suite, que j'ai hâte de découvrir ! 

Dreamer



Réponse de l'auteur:

Haha tu me rassures de fou, parce que ça peut m'arriver d'agir comme ça aussi XD Je suis très contente que tu aies trouvé ce chapitre touchant et que ça t'aie plu :hug: Et merci pour ton petit mot d'encouragement, t'es trop chouuuu <3

Reviewer: dreamer Signé
Date: 12/09/2021 Title: Chapitre 12: Chapitre 12 : Dépression - 15 décembre 2011

Hey ! 

Je trouve que tu t'en es très bien tirée avec ce prompt, j'ai eu l'impression d'entendre vraiment les mêmes phrases que des patients dépressifs que j'ai côtoyé. Inutile tout de même de préciser que j'espère le prochain prompt un peu plus heureux et optimiste ? ^^ 

A plus ! 

Dreamer

 



Réponse de l'auteur:

Oh dreamer, merci beaucoup pour ton commentaire <3 Je t'avoue que ça a été à la fois facile et difficile d'écrire ce texte (parce que j'ai des épisodes dépressifs à mon actif, et que d'un côté je connais, donc ça aide à rendre le truc réaliste, de l'autre c'est jamais évident de s'y confronter, même à travers un personnage x)), mais du coup je suis contente que tu trouves ça vrai <3 Et oui la suite sera un peu plus optimiste haha, promis ! Merci encore <3

Reviewer: dreamer Signé
Date: 13/09/2021 Title: Chapitre 13: Chapitre 13 : Déménagement - 16 octobre 2013

Oh ouiiiii, je suis carrément trop fan de ce chapitre, genre vraiment, t'aurais pas pu me faire plus plaisir que des retrouvailles entre Josie et Nat' après ce douloureux chapitre sur la dépression ! D'ailleurs, j'ai été assez touchée par tes tous premiers paragraphes, avec cette sensation que tout se met en pause quand on réalise qu'on passe un bon moment, avec cette sorte de surprise anxieuse à l'idée de replonger !

Merci pour cette lecture <3 et à demain ? (je l'espère fort aussi ahah)

Dreamer



Réponse de l'auteur:

Oooh dreamer, ça me fait trop trop plaisir que tu continues de lire et surtout que ça continue de te plaire haha :hug: C'est sûr qu'après le chapitre pas glop d'hier c'est plus léger :mg: Merci à toi pour tes mots et tes encouragements, ça me touche beaucoup <3

Reviewer: dreamer Signé
Date: 14/09/2021 Title: Chapitre 14: Chapitre 14 : Ferme - 5 juin 2014

Hello ! 

J'ai bien aimé ce chapitre (est-ce réellement une surprise ? Je ne saurais dire, je crois que c'est ce que j'ai écrit dans chacun de mes commentaires ^^), j'ai trouvé ça très agréable que Josie soit bien entourée pour pouvoir se poser et réfléchir. Et puis j'ai hâte de voir ce que tu réserves à son avenir amoureux maintenant qu'elle est de nouveau libre ! 

A plus !

Dreamer



Réponse de l'auteur:

Oh tu peux le répéter autant de fois que tu le souhaites, ça fait toujours méga plaisir de le lire <3 Merci du fond du coeur dreamer de prendre le temps de commenter chaque chapitre, c'est adorable, et je suis ravie que l'histoire continue de te plaire, j'espère que ce sera toujours le cas avec le chapitre d'aujourd'hui ! Merci encore <3