Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Nom sur le Héron : Pruls [Contacter]
Prénom :
Membre depuis : 07/11/2016
Statut : Membre
Bio:

Au-delà de mon profil : Calanda, co-écrit avec Sifoell.


Relecteur / correcteur: Non
Sexe: féminin
[Signaler ceci]
commentaire de Pruls
Heure quatre par Khana Tout public [Commentaire(s) - 10]
Elle a tué...

Elle a tué mon frère.

Mon cher frère. Il repose maintenant dans un caveau. Depuis qu'elle l'avait quitté, il n'avait plus eu de repos. Il dort maintenant. En paix.

Mais Elle, elle doit payer.

Il faut toujours se méfier de celui qu'on ne voit pas...

Categories: Horreur, Policier, Thriller, Espionnage | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre | 1162 mots | Lu 2066 fois
Avertissement: Violence physique
Langue: Français
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 30/06/2010 | Mis à jour le : 04/07/2010 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 08/08/2021 Title: Chapitre 1: Meurtre

Bonjour Khana !

Je découvre ce texte à l'occasion du Héron d'Or 2021 sur le forum qui nous encourage à découvrir de nouveaux textes sur la plateforme. Pour être honnête, je ressors de cette lecture assez mitigée. D'un côté ton style m'a par moments (surtout au début) vraiment plu et j'ai trouvé que tu instaurais un rythme et un suspens très efficaces, mais de l'autre j'ai trouvé que ce même rythme s'essoufflait rapidement, et là où je me serais attendue à ce que la fin me surprenne et/ou soit l'apothéose de ce qui précédait, elle m'a un peu laissée de marbre.

Je crois que je suis passée à côté, désolée. Mais merci pour cette lecture, si jamais tu repasses par là ! Au plaisir de te recroiser au détour d'un texte !

Sonnet sur le thème du temps

Categories: Tragique, drame | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre | 101 mots | Lu 2043 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Poésie (vers)

Table des matières

Publié le : 06/12/2010 | Mis à jour le : 07/12/2010 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 24/08/2021 Title: Chapitre 1: Le temps délaissé

Bonjour Kakashi,

Je découvre ce poème à l'occasion du Héron d'Or 2021, qui nous encourage à reviewer des textes qu'on avait jamais lus. Je n'ai pas été très convaincue par la première strophe, en revanche j'ai adoré la deuxième avec la métaphore de l'écoulement et le parallèle entre géniteur et destructeur. Vraiment, ça m'a beaucoup plu ! Les "pourtant" et "tant" qui reviennent sont bienvenus, en tout cas j'ai bien aimé ce petit jeu sur les sonorités. Je n'ai pas bien compris la troisième strophe en revanche (même si une des réponses que tu as fournies aux précédentes reviews l'éclairent un peu mieux, je ne suis pas convaincue par le terme "victime" qui m'a carrément surprise à la lecture).

En tout cas ça reste un joli petit poème, agréable à lire, et qui nous fait un petit peu réfléchir. Si jamais tu repassais par là : merci !

Sa plus belle oeuvre par Vifdor Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 24]

Crédit image : détail de « Blood »
par Goodlittlesquid ( http://goodlittlesquid.deviantart.com/ )
Le tueur est mort, ne reste de lui que ses lettres. Dans celles-ci on parle de vingt-trois victimes, pourtant on en a retrouvé que vingt-deux.

Nouvelle plutôt thriller/angoisse, divisée en trois chapitres

Categories: Policier, Thriller, Espionnage, Horreur | Series: Aucun
Complet : Oui | 3 chapitre | 5848 mots | Lu 9203 fois
Avertissement: Violence physique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 14/01/2011 | Mis à jour le : 24/02/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 01/01/2022 Title: Chapitre 3: Chapitre 3 : Achèvement

Bonjour Vifdor,

J'ai bien aimé cette petite nouvelle en trois temps. L'idée de départ est géniale, au moins du point de vue du tueur (quoi que j'ai détesté le point de vue du tueur exposé dans la lettre d'introduction). Mais le pari me semble quand même risqué, de miser sur les failles d'un homme (d'un commissaire en l'occurrence, dont l'objectif est justement de faire la lumière sur toute cette histoire). Évidemment que la composition est belle sur le papier, mais elle est loin d'aller de soi. ​Du coup pour en revenir sur ce glissement qui s'opère chez le commissaire entre justicier/enquêteur et élève/artiste, je l'ai trouvé assez artificiel et forcé (peut-être est-ce dû à la brièveté du format mais toujours est-il que j'ai trouvé ça trop rapidement amené, si bien que j'ai eu du mal à croire au dilemme que tu nous proposes en conclusion).

J'aime bien la fin ouverte. Non, j'aime beaucoup même. Je trouve ça assez intelligent sur la forme. Mais c'est quand même marrant, à la première lecture j'ai pensé au clic du flingue, comme si ça me paraissait inconcevable que ce soient les menottes après la reprise du verbatim de la lettre.

Le plat surgelé ne sent pas du tout le réchauffé, il a très bien vieilli. Bonne chance pour les Sélections !

Go West par Kenova Tout public [Commentaire(s) - 5]
Toujours plus à l'ouest

Categories: Science-Fiction | Series: Dans le rétro
Complet : Oui | 1 chapitre | 927 mots | Lu 1819 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 09/03/2011 | Mis à jour le : 10/03/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 23/06/2022 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Bonjour Kenova,

Merci pour ce texte drôle et surprenant. Tu pars du constat assez universel que la conduite au volant par mauvais temps et en plus sur des trajectoires rectilignes, c'est sacrément long. Donc de ce point de vue là, c'était très réaliste. Mais en fait les hyperboles et tout ce qu'on prenait pour des effets de style amènent tout doucement la chute. Merci pour le voyage ! J'ai adoré !

"Mais c’est accrochée à mon bras que la mort s’abat"

Categories: Tragique, drame | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre | 98 mots | Lu 2282 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Aucun
Genre Narratif: Poésie (vers)

Table des matières

Publié le : 09/10/2011 | Mis à jour le : 10/10/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 26/08/2021 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Bonjour athko,

Je découvre ce poème à l'occasion du Héron d'Or, qui nous encourage à lire des textes de la plateforme qu'on ne connaissait pas. Ce sont de jolis vers libres. J'ai un peu eu du mal avec la presque-rime abre/èbre, quoi que le décalage puisse être intéressant, comme si la valse devenait soudain plus macabre et qu'on sentait véritablement la cassure. Je crois que c'est le "un, deux trois, un deux trois" qui m'a entraînée vraiment dans le rythme, et j'ai beaucoup aimé la fin (là où le début était joli mais ne m'enthousiasmait pas particulièrement). Plus que le rythme du poème, c'est l'image, très poétique, que je retiendrai.

Merci pour cette lecture, si tu passais encore par là ! Au plaisir de te relire un jour, peut-être ?

L'histoire d'un voyage spirituel, fait de mots et d'eaux.

Categories: Contemporain | Series: Aucun
Complet : Non | 1 chapitre | 100 mots | Lu 2059 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Poésie (vers)

Table des matières

Publié le : 10/12/2011 | Mis à jour le : 24/02/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 01/09/2021 Title: Chapitre 1: Voyage au Coeur de l'Océan

Bonjour HibouBleu,

Je découvre ce texte à l'occasion du Héron d'Or 2021, qui nous invite à lire des textes qu'on n'avait jamais lus sur la plateforme. Ton poème m'a beaucoup plu. J'ai aimé cette gradation, tant dans le passage de l'association à l'alliance que dans le changement d'échelle des cours d'eau. On rejoint peu à peu l'infinité et quelque part l'universel. C'est peut-être simple mais à mes yeux c'est efficace ; ce qui marque le plus c'est la force d'évocation de ces quelques vers.

J'espère que tu as continué à écrire, c'est en tout cas très enthousiasmant. Merci pour ce voyage, si tu passais encore par là !

Fragments par QueenOfDarkness Déconseillé - 16 ans [Commentaire(s) - 14]
Un recueil de tous les fragments de texte que j'ai écrit sans jamais les achever.

Categories: Romance, Tragique, drame | Series: Aucun
Complet : Non | 4 chapitre | 834 mots | Lu 12658 fois
Avertissement: Scènes érotiques
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 18/02/2012 | Mis à jour le : 12/10/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 24/07/2021 Title: Chapitre 2: Le goût de l'enfer

J'aime mieux ! C'est beau, sensuel, brûlant. La première phrase est magnifique, suspendue dans le temps. La seconde est très belle aussi, on a l'impression que le corps de l'autre flamboie. Ce sont vraiment ces deux premières phrases qui insufflent toute sa force et son caractère à ce texte, le reste coule mais marque un peu moins (et c'est une dynamique qui fonctionne, ça n'est pas plus mal). L'enfer au goût de paradis est un peu convenu, mais sinon vraiment j'aime beaucoup.

Reviewer: Pruls Signé
Date: 24/07/2021 Title: Chapitre 3: L'encre

Difficile de rendre justice à la beauté, en effet. Il y a plus de simplicité dans ce texte (si on le compare au premier par exemple), mais on va aussi beaucoup plus efficacement à l'émotion parce qu'il est de fait beaucoup plus limpide.

J'ai bien aimé ce combat avec l'encre qui est voué à l'échec. Je m'attendais à ce que tu compares la fleur qui séchait à l'encre qui séchait, et pas directement à l'aimée (pour rester dans la veine de ce qui précédait). Ça fonctionne bien aussi cela dit.

Merci pour cette lecture ! Je file lire le dernier texte

Reviewer: Pruls Signé
Date: 24/07/2021 Title: Chapitre 4: Dust in the Wind

Je ne connais pas du tout cette chanson alors je suis allée voir un peu ce que c'était. On sent bien l'inspiration. Je crois que ce texte aurait mérité une petite relecture (quelques erreurs d'inattention, dommage pour un fragment), mais l'idée est là. J'aime bien cette suspension du temps en même temps qu'il nous échappe. Tu le dis bien toi-même, tout est paradoxe. Paradoxalement une belle ode à la vie, donc.

Merci pour ce joli moment hors du temps, je suis contente d'avoir pu découvrir ta plume et ce recueil. Tu as du talent, et je pense que tu le sais. J'espère que tu ne t'es pas reposée sur ces acquis, que tu as gardé cette sensibilité au monde et que tu as continué à écrire (tu disais que tu écrivais moins à une période).

Je sais que ce recueil commence à dater et sans doute es-tu passée à autre chose dans ta vie, mais si jamais tu passes par là : merci pour cette lecture. Au plaisir de te croiser au détour d'un autre texte (ou sur le forum).

Reviewer: Pruls Signé
Date: 24/07/2021 Title: Chapitre 1: À mes amours

Coucou QueenOfDarkness,

Après 17 gens, je me laisse tenter par ces Fragments. C'est joli, bien écrit ; je suis étonnée que le recueil ne soit pas rangé en "Poésie (prose)". Je crois que je parviens à saisir le sens des deux premiers paragraphes, pas véritablement du troisième (tu te brûles les ailes, ça ok, mais j'ai du mal à comprendre ce que tu ranges derrière toutes ces autres belles formulations).

C'est vraiment joli, je ne doute pas que tu ranges du sens derrière les mots que tu utilises, mais pour un texte qui parle de feu, de nuances, de lumières, de miroirs… ça manque peut-être pour moi de clarté.

Souviens-toi Lilah, de toi, de moi, de nous. Quelle connerie l'amour, mais quelle connerie la mort.



Categories: Romance, Tragique, drame | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre | 2153 mots | Lu 1549 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 20/02/2012 | Mis à jour le : 21/02/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 24/08/2021 Title: Chapitre 1: Seul chapitre de l'histoire

Bonjour TearsOfWorld,

Je découvre ce texte à l'occasion du Héron d'Or 2021, qui nous encourage à lire des textes de la plateforme qu'on n'avait jamais lus. Je crois que j'ai bien aimé cette lecture. Je dis je crois parce qu'en tout cas la chute est venue me chercher et que tu arrives indéniablement à insuffler de l'émotion, mais en même temps il y a des choses qui ont rendu ma lecture plus heurtée (et donc moins agréable).

Je pense à cette répétition incessante, qui est certes intéressante mais… franchement c'était trop long. On se perd un peu et on s'agace parfois (désolée) (autant l'anaphore bon pourquoi pas, mais je pense que tu aurais pu sacrifier sans peine quelques "quelle connerie l'amour", par exemple, il n'était pas tout le temps nécessaire et un petit rappel de temps en temps aurait eu bien plus d'effet pour moi). Une autre chose qui a sans doute alourdi davantage l'ensemble : l'absence totale d'aération dans le texte. C'est hyper formel et en même temps c'est hyper important de laisser au lecteur le temps et l'espace pour respirer et digérer ce qu'il vient de lire. Pourtant quand on regarde chacun de tes petite répliques séparément, elles sont parfois franchement jolies !

Plusieurs de tes tournures m'ont beaucoup plu, surtout celles sur les petits détails du quotidien qui ont une portée très universelle, je trouve ça dommage qu'elles se retrouvent noyées dans la "masse". "Souviens-toi des feuilles mortes qui tombent en automne, de l’odeur qui émane des sapins. Souviens-toi de la beauté du clair de lune à la tombée du crépuscule, du roulement des vagues." Un de mes moments préférés, je crois. Ça m'a laissée rêveuse.

Merci pour cette lecture, si tu passais un jour par là. J'espère que tu as continué à écrire, en tout cas.

Toutes mes œuvres inachevées, c’est pour toi que je les sabote.
La muse, le peintre, l'absinthe.

Participation à l'atelier #7 - Vert -- Sujet : Abstrait

Crédit : Green par Nuriabonser


Categories: Contemporain, Projets/Activités HPF | Series: #7 - Vert
Complet : Oui | 1 chapitre | 904 mots | Lu 1792 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 02/03/2012 | Mis à jour le : 02/03/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 12/08/2021 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Oh wow ! Bonjour Vero, je suis tombée carrément par hasard sur ce texte, il était dans la suggestion aléatoire de la page d'accueil… je ne regrette vraiment pas d'avoir cliqué. C'est une lecture qui remue et qui anime, pleine de poésie, de jeux de mots, de sens, de sonorités, d'idées fortes et d'émotions brutes. J'ai lu il y a quelques jours un autre texte sur ce même atelier, mais ton texte n'a vraiment rien à voir. Il détonne de tout ce que j'ai pu lire ces derniers temps. Ça fait deux fois que je le relis. Faudrait que je prenne du temps pour laisser décanter et le lire encore demain. Ou un autre jour. Mais le relire, encore. Et adorer, encore. C'est tellement beau et c'est tellement intéressant (et j'ai tellement rien à dire devant ce petit trésor à part merci je suppose ?).

Participation à l'atelier #7 - Vert

Photo



Crédit : Green Way par NoNicknameNeeded

Categories: Projets/Activités HPF | Series: #7 - Vert
Complet : Oui | 1 chapitre | 936 mots | Lu 2747 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 05/03/2012 | Mis à jour le : 05/03/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 01/09/2021 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Bonjour Natiwan,

Je découvre un peu ce texte par hasard, mais si je reviens par ici (ce qui risque d'arriver) ça en sera tout sauf un. ​C'est très beau, très fort, très inspirant. J'ai adoré que le monde se pare de couleurs et pas seulement de verts. Au-delà des couleurs, je trouve qu'il s'est peu à peu gorgé de saveur et de chaleur (bref, de vie). On est pris dans cet élan, dans ce retour à la spontanéité d'avant, à la curiosité, à la naïveté, à la sensibilité au monde. C'est une démarche très poétique en soi.

Cette lecture m'a beaucoup touchée, même des années après. Si jamais tu passes par là, merci !

Réponse de l'auteur: Coucou Pruls, quelle drôle de surprise, alors que j'étais en train de trainer devant mon ordinateur, de soudain recevoir une notification relative à un vieux texte dont j'avais moi-même oublié l'existence ? Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me laisser un petit mot, même des années après, cela fait toujours plaisir et tu viens d'éclairer ma soirée. Merci !

Vous voyez cet homme ? Je l'ai tué.
Est-ce que j'ai votre attention, à présent ?

Categories: Science-Fiction | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre | 2205 mots | Lu 1837 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Aucun
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 11/03/2012 | Mis à jour le : 12/03/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 24/08/2021 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Sympa !

Pardon, j'en perds ma politesse : bonjour Kenova. Je découvre ce texte un peu tard, grâce au Héron d'Or qui nous incite à lire des textes qu'on avait jamais lus. Ton résumé m'a carrément happée. Ton texte encore plus. Le narrateur a toute notre attention, dès le début, et impossible de décrocher jusqu'au dernier mot. Bravo pour ça ! Ça n'est pas donné à tout le monde. Tu as un style dynamique et efficace, c'est très agréable. Pour ce qui est du contenu, je suis partagée entre l'enthousiasme et la frustration. L'enthousiasme, parce que c'est diablement intéressant et que les questions fusent dans tous les sens. La frustration, parce qu'on a peu (pas) de réponses, finalement. Je me doute que c'était ton objectif, de faire en sorte que le personnage ne nous révèle jamais rien et de nous frustrer, alors doublement bravo je suppose ?

Nuits

Image : Aoife O'Hara

Textes produits à l'occasion des nuits d'HPF.
Texte 1: The epic story of the double decker bus driven by Chris O'Donnell



Categories: Humour | Series: Les Nuits d'HPF
Complet : Oui | 1 chapitre | 730 mots | Lu 1839 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Aucun
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 15/06/2012 | Mis à jour le : 28/06/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pruls Signé
Date: 02/08/2021 Title: Chapitre 1: Texte 1: The epic story of the double decker bus driven by Chris O'Donnell

Well, that escalated QUICKLY xD

Je cherchais à lire de 'vieux' textes dans le cadre du Héron d'Or 2021 et je dois dire que celui-là a retenu toute mon attention (le titre hyper épique dans le résumé y est pour beaucoup). Si je m'attendais à ça en commençant ma lecture !

Merci sincèrement pour le fou rire (principalement à l'entrée en guerre de la Russie qui se sentait laissée de côté et les Aliens saoulés par la situation). Je ne sais pas si tu passes toujours par là, mais bravo pour avoir écrit ça en seulement en une heure, et merci de l'avoir partagé avec nous. Peut-être à bientôt au détour d'un autre texte !