Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Nom d'auteur : Eanna [Contacter] Prénom : Aurore
Membre depuis : 25/09/2011
Statut : Membre
Bio:
Etudiante en khâgne, passionnée par les légendes celtiques et la mythologie irlandaise, ainsi que par l'époque médiévale.
Sexe: féminin
Relecteur / correcteur: Oui
[Signaler ceci]
commentaire de Eanna
Participation à l'atelier d'écriture Atelier#1-le futur

Categories: Atelier, concours | Series: #1 - le Futur
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1771 mots | Lu 1309 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 07/11/2009 | Mis à jour le : 07/11/2009 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 24/12/2016 Title: Chapitre 1: Destinée

Wouhouhou, la vie est belle, drôle, qu’est-ce qu’on s’éclate :mg: Hm pardon, mais c’est le 3e ou 4e texte que je reviewe pour Noël où je lis quelque chose bien à l’opposé de ce que j’espérais lire, donc je me suis farci quelques textes bien déprimants alors que je voulais de la guimauve, des trucs choupis ou marrants, en tout cas légers, ça s’en ressent sur mon moral x) Bon cela dit, j’ai aimé tous ces textes, au même titre que j’ai aimé le tien, alors bon, quelque part ce sont aussi de chouettes découvertes, c’est juste un peu dur pour la santé du cigare de lire une telle succession de textes sombres 2 jours avant Noël…

Mais voilà, j’ai beaucoup aimé ton texte, le seul du Héron que je reviewe cette année pour Noël ! En tout cas, la phrase t’a bien inspirée, tu y as parfaitement collé, quand elle est arrivée dans le texte je l’ai vraiment lue comme incorporée au texte, elle ne détonnait pas du tout - alors que bien souvent, les phrases et mots imposés, ça casse le rythme du texte, parce que ce n’est pas le style ou le registre de l’auteur.

J’aime beaucoup cette idée d’un livre acheté dans une vieille librairie, ah bon sang tu m’as vendu du rêve avec cette histoire de vieille boutique pleine de vieilles reliures, le libraire passionné, et ce livre qui attire l’oeil, que finalement elle achète parce qu’il l’interpelle, sans savoir de quoi il parle. Ça m’est arrivé 2-3 fois ça, d’aller chez un bouquiniste, de flâner entre les étagères, de tomber sur une reliure qui attire mon regard, de voir le titre qui me plaît bien et d’acheter le livre. J’adore ça, j’ai l’impression d’acheter un objet plus qu’un simple livre, même si on dit qu’il ne faut jamais juger un livre par sa couverture. Bref, les bouquinistes c’est la vie ♥

Et alors bon sang, ce livre tellement flippant… J’ai adoré l’idée, je la trouve à la fois terriblement déprimante et intéressante. Et surtout, l’idée que se battre contre sa destinée est inutile, que finalement on la provoque en voulant la changer. Bon, je n’ai pas du tout cette logique fataliste, je déteste l’idée que tout soit écrit, je n’aime pas le concept de chance, de destin, de signe, ça ne me parle pas, mais j’aime bien quand ce genre de thématique est abordée dans un livre (sinon j’aurais jamais aimé HP hein xD), je trouve que tu l’as vraiment bien traitée !

Ton texte m’a bien plu en tout cas :)

Joyeux Noël Lyane !

Pour lui, c'est un ange. Pour les autres, un démon.
Il est étranger, son regard est différent.
Quelque part, le Destin lui donne raison...

Categories: Conte, Fable, Mythologie | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 898 mots | Lu 1709 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 24/09/2011 | Mis à jour le : 26/09/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 24/12/2015 Title: Chapitre 1: La première neige

C’était mignon comme tout comme texte :) Il n’y a pas beaucoup de texte sur Noël sur le Héron - enfin j’y vais si rarement que j’ai pu tout simplement ne pas les voir - et je suis contente d’en avoir lu un qui me mette un peu dans l’ambiance pour les Voeux !
Le côté conte est bien rendu, avec ces deux personnages qui se tombent dans les bras l’un de l’autre sans s’être jamais parlé, comme on le voit souvent dans les contes et légendes, bon même si à chaque fois que je lis un texte où un homme prend une fille dans ses bras juste pour le fun et le romantisme alors qu’ils se connaissent à peine ça me hérisse le poil mais c’est personnel xD
J’ai bien aimé l’ambiance de l’église, Noël, la crèche vivante et puis la danse à la fin avec tous les regards braqués sur le couple qui évolue sur la piste et semble émerveiller l’assemblée. Le topos de l’homme émerveillé par une fille un peu mystérieuse est très souvent utilisé, mais bon il fonctionne depuis des siècles, on ne va pas en changer maintenant, après tout c’est toujours chouette à lire - même si la fille a souvent un rôle passif, c’est dommage^^ Tout se passe très vite dans ton texte, c’est le seul truc que je lui reproche un peu, en quelques lignes on a ce gars qui tombe amoureux, va voir le prêtre, le prêtre qui lui répond, les dialogues sont un peu téléphonés et peu naturels, c’est dommage.
Mais sinon ton texte m’a bien plu et j’ai beaucoup aimé la fin très poétique !
Joyeux Noël Kathleen !

Parfois par Aoife OHara Tout public [Commentaire(s) - 11]

Image (c) Aoife O'Hara
Parfois, elle vient, elle ne prévient même pas. Elle arrive et puis elle repart, sans vraiment donner d’explications mais sans laisser de mystère non plus.

Categories: Romance | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1716 mots | Lu 1944 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 28/12/2011 | Mis à jour le : 03/01/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 25/12/2013 Title: Chapitre 1: Parfois

C’est un très joli texte Aoife ! Je n’ai pas l’habitude d’aller lire sur le Héron, en fait je ne l’ai fait que pour un concours et pour les reviews de Noël de l’année dernière. Et c’est agréable de découvrir des textes originaux écrits par des auteurs de fanfics, j’ai eu un peu de mal à me faire à l’idée que ce n’était pas une fic cette fois, que je n’aurais pas la révélation des personnages à la fin en me disant « ah ben oui, j’aurais dû m’en douter ! »

Et j’ai vraiment beaucoup aimé, j’ai trouvé ça très original. Je n’ai jamais rien lu de ce genre, et je trouve que tu as eu une jolie inspiration. Cette histoire de fille fantôme, presque un courant d’air, on ne sait même pas si elle a existé… J’ai eu un peu peur qu’à la fin tu expliques ça par une maladie du garçon, ça aurait cassé le côté doux et rêveur du texte, je suis contente que tu ne l’aies pas fait. C’est marrant parce que je venais juste de lire un texte sur Luna, et malgré tout j’ai trouvé que ton personnage lui ressemblait par certains aspects – je n’y peux rien, c’est pareil quand je lis des bouquins, je ne peux pas m’empêcher de faire des parallèles avec des personnages d’autres livres même s’ils n’ont aucun rapport entre eux.

Je suis contente d’avoir lu ce texte, c’est rare de trouver ce genre de magie – oui désolée, encore de la magie, mais franchement cette fille, elle est bizarre xD – dans un texte se passant à notre époque et n’étant pas répertorié en fantasy. Alors ça change, et c’est agréable. C’était vraiment adorable comme texte, tous ces moments qu’ils ont passé ensemble, qui sont doux et léger comme des plumes, ça donne le sourire.

Je te souhaite un très joyeux Noël Aoife, et bravo pour ce joli texte :)
Eanna

Charge d'âme par Vifdor Tout public [Commentaire(s) - 4]

Crédits image : La pensée, Auguste Rodin



Ces pierres sont plus lourdes et plus denses que ce qu’ils pourraient croire, rebondissent sur leur face en résonnant : mort, solitude, abandon. Voilà les titans.

Categories: Tragique, Atelier, concours | Series: #8 - Folie, Artiste maudit
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 974 mots | Lu 1387 fois
Avertissement: Violence physique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 07/07/2012 | Mis à jour le : 07/07/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 24/12/2012 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

C’est le premier texte du Héron que je lis, et je dois dire que je n’ai pas été déçue. Pour moi qui viens de lire des fics et encore des fics, un peu d’original ça… repose, d’une certaine façon. Un texte sur un personnage historique, qui plus est, je ne demandais rien de plus. Je t’avouerai, je ne suis pas du tout calée en sculpture, et sortie de Rodin, Pompon, Carpeaux et Michel-Ange (et sans doute quelques autres aussi) je ne connais pas grand-chose, aussi Camille Claudel m’était-elle totalement inconnue (quoique son nom me dise quelque chose, j’ai forcément dû voir des œuvres d’elle, je me documenterai à l’occasion).

Bref, après ce prélude un peu inutile, venons-en à ton texte. Je l’ai beaucoup aimé, je trouve que ta représentation de la sculptrice dans sa relation avec la terre, la pierre, est très bien retranscrite. C’est un texte marquant en fait, il montre une vision du sculpteur originale. Et puis ça s’accorde merveilleusement bien avec la phrase de Malraux dans ta note d’auteur. La vision d’elle par les autres est dure, mais également vraie. Dans un autre genre, les poètes, les peintres, les musiciens sont vus de cette façon par les gens extérieurs, comme des sortes de fous… Ton texte est très bien écrit, tu sais où tu vas, tu suis ton fil, la longueur est idéale, c’est vraiment très bon. Je suis désolée de ne pas m’étendre plus, je suis moins habituée à commenter de l’original, et quelque part si je continue, ça va ressembler à un commentaire de texte scolaire, ça n’aura plus vraiment d’intérêt. Je préfère te laisser un commentaire sur mon ressenti global après lecture, j’espère que d’autres sauront mieux que moi rendre justice à ton texte^^

Bravo en tout cas, Vif, et joyeux Noël !

Réponse de l'auteur: il est très bien ce commentaire, merci d'avoir pris le temps de me lire, joyeuses fêtes de fin d'année à toi aussi. :)
j'ai choisi Camille Claudel comme artiste pour illustrer le thème de la folie de manière assez prosaïque vu qu'elle a fini dans un asile d’aliénés. c'est une approche relativement simple. :)


Crédits image : le cheval bleu, Franz Marc


Les arbres montraient leurs cernes, les animaux, leurs veines.

Categories: Historique | Series: Artiste maudit
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 787 mots | Lu 1178 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Poésie (prose)

Table des matières

Publié le : 16/08/2012 | Mis à jour le : 06/09/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 25/12/2014 Title: Chapitre 1: Nouvelle

Comme toujours, j’ai beaucoup aimé ton texte Vif. Tu as vraiment un excellent style mais ça on a déjà dû te le dire plein de fois donc c’est comme Harry à qui on dit qu’il a les yeux de sa mère, au bout d’un moment tu en as peut-être marre d’entendre toujours la même chose xD (quoique c’est le genre de compliment dont j’aurais du mal à me lasser, mais bon^^)

Bref, du coup je vais détailler un peu quand même, mais c’est en lisant ce genre de texte que je comprends pourquoi je vais si peu sur le Héron, j’ai toujours peur de tout comprendre de travers, parce que le texte n’est pas ancré dans un univers défini que je connais par cœur, là je plonge dans quelque chose de complètement différent et, vieux restes de prépa, j’ai toujours peur de recevoir en réponse : « heu, ce n’est pas du tout ça que je voulais dire, tu n’as rien compris… » x)

La façon dont tu te mets dans la peau de ce peintre, enfin c’est comme ça que j’ai compris ton texte, la façon dont il essaie de saisir les traits du cheval, on a l’impression que plus le texte avance, plus il devient fou, face aux couleurs improbables que prend son tableau, le renard violet, le cheval tantôt bleu tantôt jaune. Si le personnage est fou, alors oui c’est très bien retranscrit, parce que les pensées que tu as écrites sont désordonnées, on a l’impression de le voir perdu dans un tourbillon de couleur d’où il n’arrive plus à sortir. Toutes ses émotions, et puis la fin où on se retrouve en pleine Première Guerre Mondiale, où on quitte l’univers des couleurs vives pour arriver dans le gris artillerie et le vert wagon…

Comme je t’ai dit, j’ai peur d’avoir tout compris de travers, j’ai aimé ce que j’ai compris, mais si c’est à côté de la plaque je m’en excuse x)

Joyeux Noël Vif !

Réponse de l'auteur: Faut pas complexer sur comment tu comprends ton texte, c'es tun pu comme en peinture abstraite, l'interpratation es tun peu propre à chacun même si je tente de tracer la trame à grands traits. ^^
Merci de ton commentaire de Noel, ça me fait super plaisir, surtout que tu es la seule qui a pris le temps de le faire cette année. ^^


Ruslan Kadiev



C'est l'histoire un peu triste d'un héron né avec une flamme sur la tête.

Participation au concours "La légende du Héron", à l'occasion des 3 ans du site.


Categories: Tragique, Conte, Fable, Mythologie | Series: La Légende du Héron
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 3549 mots | Lu 1433 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 23/01/2013 | Mis à jour le : 23/01/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 25/12/2013 Title: Chapitre 1: L'Oiseau et le feu

Oh, c’est super original comme idée ! J’avais vu le concours mais le thème ne m’avait pas inspirée, donc je ne m’étais même pas posé la question de comment tourner l’histoire de cette légende, et je trouve que ton idée est super ! Cette idée de la plume à l’arrière de la tête, de la façon dont elle va se retourner contre lui et la fin qui est vraiment belle… C’était très réussi ! J’aime beaucoup l’idée de l’orgueil du héron, on dirait un peu une aventure du Roman de Renart, ou même une fable : un personnage exceptionnel qui n’use de son talent que pour dominer les autres, se faire admirer, et qui un jour voit ce qui le rend exceptionnel se retourner contre lui… J’ai senti venir l’incendie quand tu as évoqué l’été très sec et très chaud, là je me suis dit que ça allait mal tourner^^

Il n’y qu’à quelques moments que j’ai regretté que tu ne gardes pas le ton « légende » tout du long notamment avec des tournures qui tranchaient pas mal avec le reste du texte, comme « passer pour un nul », « en gros », ou quand tu évoques l’histoire des frères et sœurs jaloux d’un frère portant des lunettes, la comparaison est mignonne mais vu que ton texte se passe pendant la Préhistoire, c’est anachronique et du coup alors qu’on était bien plongé dans l’univers légendaire, on en sort, ramenés à la réalité^^

J’ai beaucoup aimé cela dit la tournure que ça prend à la fin, l’histoire de l’adoption du feu par les hommes, c’était vraiment bien trouvé ! :) Je suis vraiment admirative de l’idée que tu as eue, je n’y aurais jamais pensé, et surtout j’aime que le héron renonce à la seule chose qui le rendait extraordinaire pour donner aux hommes un feu qui ne leur sera pas hostile, une sorte de repentir en fait^^ Vraiment bien trouvé !

Je te souhaite un joyeux Noël Uzy !
Eanna

Barenton par verowyn Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 13]


Enfermer un homme, dans une prison d’air, sans portes ni pierres, toute de verre.


Love that catches the breeze, by vampire-zombie


Categories: Conte, Fable, Mythologie, Atelier, concours | Series: #10 : Réécritures
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 914 mots | Lu 1459 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 02/03/2013 | Mis à jour le : 02/03/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 25/12/2014 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Eh bien j’ai beaucoup aimé ton texte Verowyn ! Bon, je ne l’ai pas choisi par hasard, je lis peu d’original alors quand je le dois pour laisser des reviews et que je peux lire un texte sur Merlin, évidemment que je prends !

J’aime énormément la façon dont tu écris, en tout cas pour ce texte, les phrases sont si belles, si poétiques, j’étais emportée par ton histoire parce que voilà, les mots que tu choisis et la façon dont tu les enchaînes, c’est très beau. Cette relation si puissante entre Viviane et Merlin, tu l’as parfaitement retranscrite, alors que c’est quelque chose d’à la fois si passionné et si chaste, je ne sais pas mais j’ai toujours en tête la version de Barjavel, où Merlin respecte Viviane et respecte sa pureté parce qu’elle est si jeune, et là j’ai aussi l’impression qu’il la révère dans leurs ébats, dans la façon qu’il a de la regarder, de lui parler. C’est ce qui fait que tu rends leur relation si profonde, on peut imaginer qu’ils s’aiment depuis tellement longtemps mais ils ont l’un pour l’autre la passion qu’on éprouve dans les premiers temps d’une relation.

Bref c’était vraiment un très beau texte Vero, bravo !

Et joyeux Noël !



Thunor the Thunderer, carved on a Scandinavian font about the year 1000, George Stephens, 1878.

Neuf sociétés modernes issues d'Yggdrasil, celle à la base de tout. Toutes ont leur puissance, toutes ont leurs dirigeants charismatiques.

Le marteau Mjöllnir est l'attribut de Thor. Ceux qui ne connaissent pas la vérité pensent que c'est lui qui l'a créé. Ils croient que sa toute puissance a pu créer cette merveille.
Pourtant, à l'origine de Mjöllnir, il y a Loki...

Participation à l'atelier d'écriture #10 - Réécritures. Sujet 1 - contrainte 2.

Categories: Fantastique, Conte, Fable, Mythologie, Atelier, concours | Series: #10 : Réécritures, Les branches d'Yggdrasil
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 5749 mots | Lu 1032 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 04/03/2013 | Mis à jour le : 04/03/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 25/12/2013 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

J’ai vu Thor 2 hier, et j’avais choisi ce texte là pour ta review de Noël, alors je me suis empressée de le lire pendant que l’ambiance de cet univers était encore fraîche dans ma tête ! Je t’avoue, quand j’ai vu la longueur, j’ai un peu hésité, mais le thème me plaisait bien alors je me suis laissé tenter, et j’ai bien fait ! J’ai complètement retrouvé l’univers de Thor, les personnages, l’étrange mélange entre technologies avancées et background de légende vaguement médiévale… Je ne sais pas si tu t’es inspirée des comics ou si tous ces détails sont également présents dans la légende de base, mais c’était super réussi ! Je revoyais totalement les mimiques de Loki, son air sournois – qu’on ne se méprenne pas, je l’adore ce personnage xD – et puis Sif, l’héroïne badass par excellence xD Thor aussi, qu’on ne voit pas beaucoup mais dont les réactions me sont familières etc.

J’ai vraiment beaucoup aimé tout ce passage chez les Nain Forgeurs, et les tours de Loki, ça me rappelle un peu le style des fables ou des légendes du style du Roman de Renart, avec un personnage qui roule les autres par de belles paroles, qui ne se gêne pas pour tricher et tourner une situation à son avantage…

Le topo que tu nous fais au début sur tous les mondes d’Yggdrasil est bien sympa aussi, ça permet de s’y retrouver, je t’avoue que même si j’ai vu le film hier, j’ai du mal avec les noms tordus de tous ces mondes xD Alors avoir ce résumé, bien fait de surcroît, ça aide bien à entrer dans l’histoire ! Les seules choses que je connais sur cet univers, c’est par les deux films, et je connaissais deux trois trucs sur Thor et Odin avant (je me souviens notamment de l’album Astérix et les Normands, où les Normands passent leur temps à jurer « Par Thor ! » « Par Odin ! » et… « Par exemple ! » xD) J’ai été surprise du coup que Loki sache déjà qu’il n’est pas le vrai fils d’Odin mais soit encore à la cour d’Asgard, même s’il est déjà plein de rancœur… Mais je te fais confiance, je suis loin d’être une fine connaisseuse de cet univers xD

En tout cas j’ai vraiment bien aimé ton texte, c’était bien écrit et bien amené, j’ai passé un bon moment et je n’ai pas senti les 5000 mots passer !

Je te souhaite un joyeux Noël, Norya !
Eanna

Réponse de l'auteur: Merci tout d'abord d'être passée sur ce texte et de ne pas avoir été trop rebutée par la taille. Il faut dire que Loki m'avait inspirée, dans ce texte-ci et dans l'autre déjà publiée aussi en réécriture de mythologie.

Alors en fait, je ne me suis pas inspirée des comics parce que déjà, ça aurait été de la fanfiction et puis aussi parce que la mythologie nordique foisonne de suffisamment d'histoires pour ne pas avoir à en chercher ailleurs. Cela dit, dans un coin de ma tête et à mon corps défendant car j'ai voulu l'éviter, la version comics était un peu présente, en "fond sonore". Mais c'est pas étonnant, en fait, ces personnages de comics sont eux-mêmes des réécritures de la mythologie. Donc oui, toute cette histoire de la création de Mjöllnir, le marteau de Thor, est totalement dans la mythologie, là un peu "adaptée". Je pense que, tôt ou tard, je reprendrait ce texte pour l'inclure à un truc plus long dans cet univers et je tâcherai de me détacher plus de la mythologie, j'ai pas mal discuté de cela avec Via Ferrata et je pense que ça serait une bonne idée. Ou je laisserai cette version en ligne et la peut-être future hypothétique version longue dans l'avenir à côté. Je verrai^^

Enfin, peu importe. J'aime bien cet univers de mythologie nordique, je veux donc m'en créer un à moi autour de ces personnages, en centrant sur Loki qui est le personnage le plus changeant et le plus incertain de cette mythologie. Et écrire en point de vue interne sur un perso dont on ne sait pas trop ce qu'il pense ni quels sont ses buts n'est pas évident mais est intéressant. Vu que je compte prolonger le truc, j'ai commencé à le caractériser à ma façon, en puisant dans ce que je peux lire en mythologie et en y ajoutant d'autres trucs, pour l'adapter à son nouvel univers. C'est là le plus difficile de l'exercice de la réécriture^^ Mais du coup, j'en fais aussi ce que je veux : dans ce cadre-là, de sociétés technologiques, il me paraît plus intéressant de faire de Loki un personnage "piqué" à l'entreprise concurrente, d'où le fait qu'il n'y ait pas de doute sur ses origines (au contraire du comics. Dans la mythologie, par contre, tout est bien moins clair sur ses origines). Peut-être même que dans une prochaine version, Loki ne sera même pas le fils de la société concurrente d'Asgard, après tout. Faut que j'y réfléchisse.
Et concernant sa rancoeur.... Ouais, entre ce texte et l'autre, "La création de Sleipnir", rien n'est vraiment dit sur son origine. Il manque des parties d'histoires, du back ground qui pourra expliquer l'état d'esprit de Loki. Mais pour le moment, c'est pas clair dans ma tête^^ Mais j'ai vraiment envie de continuer à écrire sur eux et tout commentaire comme le tien ne peut que m'encourager. Il y a des imperfections, j'en perçois certaines, pas toutes, mais j'aime bien d'autres partie et je suis motivée. Alors encore une fois, c'est chouette d'être encouragée, je suis contente que tu aies apprécié !
Merci encore et bon Noël ! :D

Participations à l'atelier #10 - Réécritures

Contes et légendes
Des contes de Perrault à ceux des frères Grimm en passant par les textes arthuriens, donnez une tournure nouvelle aux histoires qui ont bercé votre enfance.


Red Riding Hood, par Admira Wijaya


Contrainte 2 :
Votre texte contiendra la description d'une porte.

Ou comment revisiter une légende bretonne se déroulant vers les IV-Ve siècles.

Categories: Conte, Fable, Mythologie, Atelier, concours | Series: #10 : Réécritures
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1009 mots | Lu 1186 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 07/03/2013 | Mis à jour le : 07/03/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 29/12/2017 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Joyeux Noël Azenor !

J’ai lu la légende de Dahut et de la ville d’Is il y a très longtemps, le souvenir que j’en ai, c’est celui de saint Guénolé qui décide d’engloutir la ville dans les flots, pour punir le comportement de la princesse Dahut qui prend un nouvel amant tous les soirs et l’égorge (ou le fait pendre je ne sais plus, ou en tout cas il finit mal) au matin. Je n’ai pas l’impression qu’on ait la même version… Mais les légendes bretonnes, j’adore ça, alors j’ai choisi ce texte en parcourant ton profil, et je suis très contente de mon choix !

Déjà, j’ai beaucoup aimé toute l’ambiance que tu as décrite. J’ai passé de nombreuses vacances en Bretagne, j’y ai de la famille (#jeracontemavie), et le moindre texte avec des mots que je connais, des prénoms du coin me replonge dans mes souvenirs, et j’adore ça. Toute cette fête que tu décris, les déguisements, les différents moments de la cérémonie, notamment avec la grande mascotte qui va être brûlée… J’aime beaucoup, je trouve que tu as vraiment bien rythmé ton récit ! On sent l’ivresse de la fête qui prend les personnages, on sent la confusion qui commence à les envahir, et puis cette fin, avec Ahès qui suit Mark et saute dans la mer, suivie par Guénolé, mais pas Corentin…

Mais du coup, je suis curieuse de savoir quelle est ta version de la légende ? Parce qu’évidemment, comme toutes les légendes il y a autant de versions que de conteurs, mais du coup de ce que je comprends, dans la tienne c’est le diable qui entraîne Dahut dans les flots, et finalement il n’y a qu’elle qui périt, et pas toute la ville ? (ce qui serait un peu plus sympa en effet XD) Il faudrait que je retrouve le bouquin où j’avais lu cette légende, il me semble même que le roi Marc était le père de Dahut, et qu’il avait bien essayé de la sauver des flots, mais que saint Guénolé (ou le diable…) s’était interposé. J’ai donc retrouvé des personnages de cette version de la légende dans ton texte, mais il y a des éléments qui restent encore flous pour moi^^ Et je m’attendais d’ailleurs à ce que ce soit Guénolé qui empêche Corentin de sauter, vu sa place dans ma version de la légende !

Mais au-delà de cette petite confusion, qui n’est pas un défaut à ton texte puisque ça vient juste d’une version différente de la légende de ma part, j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, tu as un style très agréable, et puis tu décris bien le rythme de la fête, j’ai été prise dans toute cette ambiance, ça m’a bien plu !

Réponse de l'auteur: Salut Eanna, et merci pour ce beau commentaire *étoiles dans les yeux* Quand j'ai vu que tu avais choisi de commenter ce texte j'étais ravie !
Pourtant, ça fait un moment que je l'ai écrit, et il m'a fallu le relire pour te répondre !

Concernant la légende de la ville d'Is, ma version de départ (et la plus répandue je crois) est que c'est le diable qui s'est présenté un soir à Dahut, sous la forme d'un beau prince. Il l'a charmée, et lui a demandé de dérober les clés des portes de la ville (= les clés des écluses retenant la mer) qui étaient au cou de son père. Dahut, éprise, s'exécute, mais une fois que le prince eut les clés, il alla ouvrir les écluses et la mer engloutit Is - punissant ainsi Dahut de sa vie de débauche. Gradlon, le père de Dahut, monté sur son cheval (Morvarc'h) tenta de sauver sa fille de la noyade, mais St Gwennole l'en empêcha, sinon il aurait coulé avec elle et le poids de ses péchés.
Donc, ta version finalement n'est si loin que la mienne ;-) pour la légende originelle !(Mes sources : ce livre pour enfant https://www.amazon.fr/L%C3%A9gendes-contes-Bretagne-Jacques-Gaucher/dp/2909924173/ref=la_B004N8O0U6_1_8?s=books&ie=UTF8&qid=1516609053&sr=1-8 dont j'adore le dessinateur et un livre qu'a mon père, dont je ne sais pas l'auteur, mais je viens de jeter un oeil à wikipédia, et on retrouve les mêmes versions à peu près).

Pour cette réécriture, en fait à la base, pour moi Mark n'est pas dans la légende, mais est un autre personnage légendaire de Bretagne, le roi aux oreilles de cheval (d'ailleurs dans certaines versions ce serait une punition de Dahut, la Dahut d'après Is, devenue sorcière/sirène), roi qui n'est pas sans lien avec celui de Tristant et Iseult... Donc je trouvais ça intéressant, de ramener cet autre personnage de légende, aux caractéristiques plutôt négatives, comme figure du diable.
Concernant Guénolé et Corentin, je crois que je me suis demandée si Corentin ne pouvait pas être homosexuel, laissant cette possibilité, c'est lui qui est le moins attiré par Dahut, qui n'est qu'une amie. Tandis que Guénolé lui l'est un peu plus, il souhaite danser avec elle par exemple. Alors tout ça est plutôt subtil, parce que ce n'est que ma vision des personnages, et que je n'aime pas forcément planter trop le décor, le contexte, et que j'aime que chacun puisse se faire sa propre construction de l'histoire. Mais voilà, quelque part pour moi Guénolé est attiré par la belle (on s'éloigne donc de la légende, mais Verowyn a d'ailleurs écrit une version ou Guénolé se laisse séduire, mais je ne crois pas qu'elle soit publiée ici), et pour elle les deux garçons ne sont que deux potes.
De plus, je vois Corentin comme un saint homme plus important que Guénolé, en tant que fondateur de l'évêché de Cornouaille (bon, ça se discute un peu, hein, parce que Gwennole est fondateur d'abbaye). On va dire que pour ce texte, je les vois ainsi ;-)
Pour la fin, je n'allais quand même pas faire engloutir la ville de Douarnenez ! (Douarn étant Douarnenez, ville bien réelle au large de laquelle serait engloutie Is) Je voulais que ce soit une histoire contemporaine et réaliste du coup. Je laisse aussi en suspens ce qui advient d'Ahès et Mark. Si l'on connait la légende, on pense de suite à la mort, la noyade. Quelqu'un d'autre pourrait juste penser qu'elle s'est laissé séduire par le diable...

Voilà, je crois que j'ai écrit une réponse peut-être plus longue que le commentaire ! J'espère en tout cas avoir pu t'y apporter quelques réponses.
Et pour finir, merci beaucoup pour la dernière phrase de ton comm, pleine de compliments :-D
C'est un magnifique présent de Noël, je te remercie énormément :-)

Participation à l'atelier d'écriture #10 - Réécritures



© EdnaCrackpot

« — Je t’aime, je t’adore, et tu es bien charmant
Mais si tu ne viens pas, je deviendrai violent… »


Categories: Atelier, concours | Series: #10 : Réécritures
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 313 mots | Lu 1443 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Poésie (vers)

Table des matières

Publié le : 08/03/2013 | Mis à jour le : 08/03/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 25/12/2014 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Coucou Kriss !

J’ai lu ton poème sans connaître ni lire au préalable la version originale, mais alors… wahou quoi ! Je sais que Goethe, c’est bon, je sais que c’est génial et je ne doute pas que la version originale de ton poème soit prodigieuse, mais ta réécriture est excellente ! Je ne jugerai pas sur le contenu, comme je te l’ai dit, mais la forme… La forme est tout ce que je recherche dans un poème ! La régularité des vers, le rythme, la façon dont les mots s’enchaînent… Je suis du genre très vieille école avec les poèmes, j’ai jamais réussi à adhérer à la poésie en prose par exemple, et lorsqu’il n’y a pas de rimes placées selon un schéma précis, si les vers ne font pas tous la même longueurs, eh bien j’ai du mal à accrocher, parce que j’aime quand tout est carré, réglé, bref je suis une fille chiante xD

Et du coup, ton poème je l’ai trouvé génial, parce qu’il répond à toutes mes attentes ! Et alors la façon dont tu as tourné tes phrases, la façon dont elles s’enchainent, où plus on avance dans le poème, plus on sent le petit qui sombre vers les ténèbres, et la dernière strophe est terrible et si belle à la fois ! Vraiment un grand bravo pour ce bijou, Kriss, j’ai adoré !

Joyeux Noël !

28 février 1996

La guerre du Golfe est terminée depuis 5 ans à présent. Mais les traces qu'elle a laissées dans le cœur des familles koweïtiennes sont indélébiles.

Categories: Historique | Series: Écris-moi un contexte
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1543 mots | Lu 1851 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 03/05/2013 | Mis à jour le : 06/05/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 21/05/2013 Title: Chapitre 1: Les larmes d'Abida

J'ai beaucoup aimé ton texte ! Tu as complètement changé de contexte, je trouve ça assez courageux, d'autant que l'ajout de références historiques a dû te demander du travail et c'est ce qui rend ton texte encore plus plaisant. On reconnait la famille Weasley bien sûr, et d'ailleurs c'est pratique car on est moins perdu dans les personnage que si ce texte était sorti de nulle part^^ - je pense à Harry/Ghazi, à première vue j'aurais considéré Ghazi comme une fille car je ne m'y connais pas en prénoms orientaux^^
Bravo pour ce texte Vegeta, il est très bien écrit et je suis contente d'avoir pu apprendre quelques détails sur cette guerre :)

Le cœur en bataille par Ewie Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 9]
Image hébergée par servimg.com
LucasFilms

2 mai 3204

La bataille fait rage autour de moi.
Je ne voulais pas me battre.
Je n’aurais pas dû suivre Luke...
Mais voilà qu’il me regarde et mon coeur s’emballe.
Il bat si vite que j’ai peur qu’il s’arrête.

Participation au concours Ecris-moi un contexte d’Ellie


Categories: Tragique, Science-Fiction | Series: Écris-moi un contexte
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1210 mots | Lu 1617 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 03/05/2013 | Mis à jour le : 07/05/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 21/05/2013 Title: Chapitre 1: One-shot

Je ne connais pas la version originale de ce texte, mais en tout cas c'est très éloigné d'HP, donc le nouveau contexte est bien mis en place^^ Je n'aurais pas su que c'était un original j'aurais pris ça pour une fanfic Star Wars, notamment avec le prénom de Luke - c'est Luke Carlton ? Je sais que c'est un de tes OCs mais comme on devait changer les noms je ne sais pas^^ - ou bien les histoires de droïdes^^

J'ai bien aimé en tout cas, je trouve que l'ancrage de la bataille de Poudlard - c'est ce que ça m'évoque - dans ce nouveau contexte est très réussie, tu as rempli les termes du concours parfaitement^^

Bravo pour ce texte et bonne chance pour le concours :)

Réponse de l'auteur: Une fic Star Wars xD J'avoue j'ai beaucoup pensé à Star Wars, mais on ça n'en est pas x) Et c'est bien Luke Carlton, j'ai pas changé le nom parce que c'était pas nécessaire et puis comme ça y avait un clin d'œil Star Wars justement x) Effectivement c'était la bataille de Poudlard. Merci !


Montage maison réalisé à partir d’une Photo Libre de droit


Il la regarde tourner sur la piste de danse, oublier l’espace d’un instant cet autre qui la hante. Il sait qu’il ne pourra probablement jamais le remplacer. Il le sait. Mais tout ce qu’il veut, c’est la voir rire comme ça encore un peu…

* Participation au concours Ecris-moi un contexte d’Ellie *


Categories: Atelier, concours, Romance | Series: Écris-moi un contexte
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1382 mots | Lu 1693 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 11/05/2013 | Mis à jour le : 13/05/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 21/05/2013 Title: Chapitre 1: One shot

Joli texte ! Il est assez intemporel d'ailleurs, c'est agréable de ne pas avoir un contexte carré et précis duquel on ne peut pas sortir - enfin bon, lycée mixte etc, c'est évidemment le XXe, mais dans l'ensemble ça reste vague^^
On ne sent pas d'atmosphère HP, donc ça me paraît assez éloigné de la version originale, que je n'ai pas lue par contre^^ J'ai même du mal à voir de quels personnages il s'agit, je pensais à Daphné dans la fille brisée à qui Drago a préféré Asteria mais je ne suis pas du tout sûre^^

Bref j'ai beaucoup aimé, je l'ai trouvé très touchant, notamment la dernière phrase du dernier paragraphe, je la trouve très belle et émouvante :) Bravo pour ton texte qui remplit bien les termes du concours et bonne chance :D

Réponse de l'auteur: Je vais commencer toutes mes réponses de la même manière parce que j'ai été un boulet. Donc, avant tout, je m'excuse pour le délai de réponse. C'est nul de m'être laissée déborder au point de ne plus RàRer (ni écrire quasiment XD ni lire d'ailleurs ! mais tes Drago/Asteria ne sont pas loin sur ma liste de priorités...) depuis si longtemps... Comme pour les autres, je tenais bien sûr à te remercier pour ce commentaire Eanna, ça compte beaucoup pour moi tous vos retours. Ce qui est marrant pour le coup, c'est que le manque de contexte que m'ont "reproché" à juste titre certaines t'ait plu. Je ne m'en plains pas, c'est plutôt chouette qu'il soit passe-partout au final mais c'est vrai qu'on pouvait s'attendre à plus de travail de ma part sur ce point vu le thème du concours. Pour l'atmosphère HP, c'est sans doute parce que le texte de base en est assez éloigné aussi. Une des raisons pour lesquelles je l'ai choisi d'ailleurs, le personnage peut presque être un OC puisqu'il s'agissait bien de Daphné (qui pour le coup était bien entiché de Drago alors que je ne vois pas forcément les choses comme ça en temps normal, mais j'en avais besoin pour la fic). En tout cas, que tu aies été touchée comme ça m'a fait vraiment plaisir. Merci encore !

Le roi du monde par Uzy Tout public [Commentaire(s) - 8]
Mildred et Richard Loving - Grey Villet/HBO


Je crois qu’il en traversait, des épreuves, mais il ne me les a jamais racontées. Parce qu’on ne s’est jamais vraiment adressé la parole, en fait – qu’est-ce qui pouvait bien m’intéresser dans sa vie à lui ? Je ne voulais pas l’entendre se plaindre parce qu’au fond de moi j’avais l’intime conviction qu’il était bien chanceux de pouvoir manger à notre table et dormir sous notre toit. Des problèmes, s’il en avait, c’était qu’il les avait cherchés, point final. Et ceux qu’il ne cherchait pas, il les méritait naturellement.

Participation au concours d'Ellie, "Ecris-moi un contexte"


Categories: Romance, Historique | Series: Écris-moi un contexte
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1822 mots | Lu 1616 fois
Avertissement: Discrimination (racisme, sexisme, homophobie, xénophobie)
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 16/05/2013 | Mis à jour le : 17/05/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 21/05/2013 Title: Chapitre 1: Le roi du monde

Eh bien, la création du nouveau contexte est si réussie qu'il a fallu que j'arrive au milieu du texte pour deviner de quels persos d'HP il s'agit ! En tout cas j'aime beaucoup l'idée de situer cette histoire à la fin de la Ségrégation - enfin, c'est ce qu'il m'a semblé, tu parles d'une loi abolie pour le mariage, du coup Macy est noire ou au moins métisse ?

J'aime bien l'atmosphère du texte, et l'esprit du protagoniste qui semble plein de remords, d'admiration pour ce cousin à qui il a fait tant de misères à cause d'une différence couleur de peau...

Encore une fois très bonne idée ce contexte, bravo pour ce beau texte et bonne chance pour le concours !

Réponse de l'auteur: C'est bien la ségrégation raciale aux USA ! Et la loi abolie est bien celle interdisant les mariages entre Blancs et Noirs. Donc Macy est Noire en effet :) Je suis contente que tu dises que la création du contexte est réussie... J'avais peur que ce soit trop flou et qu'on ne comprenne pas exactement de quoi il s'agit mais visiblement ça va :D Merci beaucoup pour ton commentaire Eanna !

Atía et Isten par Clo32 Tout public [Commentaire(s) - 7]



Daekazu

Dans l'Empire d'Indarra, Atía et Isten se considèrent comme les meilleurs amis du monde. Mais un jour, une rencontre. Un mot de trop. Et Isten était parti pour les cités-libres de Bua.

Participation au concours d'Ellie : Ecris-moi un contexte



Categories: Romance, Fantasy | Series: Écris-moi un contexte
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1567 mots | Lu 1622 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 17/05/2013 | Mis à jour le : 17/05/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Eanna Signé
Date: 21/05/2013 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Très joli texte :) J'aime beaucoup l'univers que tu as créé, notamment les sonorités qui me rappellent des villages gallois comme Gwlad, ou bien d'Europe de l'Est avec Isten, j'aime bien ce mélange ethnique^^

Je suis allée voir quels étaient les personnages originaux car j'avais beau chercher je ne voyais pas - j'avais pensé à Lily et Rogue à un moment mais vu la fin, à moins que dans la fic originale tu n'aies pas respecté le canon, ça ne collait pas^^

Bref, tout ça pour dire que j'ai bien aimé ton texte, très éloigné du monde HP ce qui est un bon point. La dernière phrase est très jolie :) Et la transposition d'un univers à l'autre est réalisée avec beaucoup de fluidité^^

Bonne chance pour le concours !

Réponse de l'auteur:

Vouiii ! Pour trouver des noms de villes/fleuves/...etc., j'ai fait joujou avec google trad. Gallois, Irlandais, basque, créole, suédois, lituanien, estonien, norvégien,... y a de tout chez moi ^^ Tes compliments me font rougir, je suis contente que le texte (et l'univers surtout !) te plaisent. Merci beaucoup pour ton commentaire, Eanna =)