Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Nom sur le Héron : Ella C [Contacter]
Prénom :
Membre depuis : 05/07/2019
Statut : Membre
Bio:

Sexe: féminin
[Signaler ceci]
commentaire de Ella C
Mes désillusions par MinnieMey Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 7]

 

Image trouvée sur WeHeartIt, montage par mes soins




Le monde d’Ambre s’écroule sous ses pieds.

Elle a retrouvé Max, l’homme qu’elle aime, dans son lit avec une autre femme qu’elle. Elle se sent trahie et ne veut plus entendre parler de lui.



Comment réussira-t-elle à surmonter cette épreuve ? Sera-t-elle prête à le quitter ? Ou à lui pardonner ?


HISTOIRE PROPOSÉE POUR LE CONCOURS DE SEONNE, LA SAISON DU PHÉNIX

Categories: H/F, Romance, Contemporain, Projets/Activités HPF | Series: La saison du phénix
Complet : Oui | 3 chapitre | 10842 mots | Lu 6189 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Roman

Table des matières

Publié le : 16/07/2020 | Mis à jour le : 26/07/2020 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 12/08/2020 Title: Chapitre 3: Partie 3

Hello !

J'ai bien aimé ce texte, très fort en émotions ! Le premier chapitre est celui qui m'a le plus marquée, forcément, avec la douleur et la colère d'Ambre qui sont palpables. C'est assez agréable de la voir crier et céder à son trop-plei d'émotions, ça donne du rythme au chapitre. Elle est tellement à bout de nerfs que toutes les réactions sont possibles, on ne peut avoir aucune idée de ce qu'elle va faire ensuite en lisant (comme ce moment où elle demande de bouger au salon parceq ue la chambre devient tout à coup trop insupportable, où quand elle évoque le divorce et ne réalise que c'est ce qu'elle veut vraiment qu'au moment où elle prononce ces paroles. C'est une tension intéressantes.

Les deux autres chapitres sont plus calmes, principalement parce qu'ils s'étalent sur plusieurs mois et que les ellipses diluent l'action. Mais je suis contente de voir que tout va bien pour elle, même si je trouve qu'elle a rencontré Isaïah un peu facilement... J'aurais bien aimé assister à ses échecs amoureux, des rendez-vous ennuyants, ses instants de doutes et ses sorties avec ses amies plutôt que des les avoir expliquées, quitte à ce qu'elle ne retrouve pas l'amour à la fin du texte. Mais ça reste très sympa !

La SF est un ajout très intéressant. J'ai beaucoup aimé le passage avec l'armoire (même si je me demandais à qui elle parlait au début). C'est intéressant parce que ça n'intervient qu'en petits détails, la société est toujours la même, seul le niveau de technologie a changé. J'aurasis bien aimé en savoir plus sur cette univers aussi, est-ce qu'il est différent au niveauu politique, quelle est son Histoire etc... Mais en un OS c'est compliqué à faire haha.

En tout cas bravo pour ce texte et bonne chance pour le concours !

L'art de tomber par Carminny Déconseillé - 16 ans [Commentaire(s) - 7]
D’après Ilse Berthold, le vrai art de tomber consistait à savoir que l’on chutait et trouver une branche à laquelle se raccrocher avant de toucher le fond. Mais elle n’aurait pas cru pouvoir l’appliquer correctement. Jusqu’au jour où elle tomba…
Participation au concours La saison du phénix de Seonne

Categories: Historique, Société, Textes engagés, XXe siècle, Tragique, drame | Series: La saison du phénix
Complet : Oui | 1 chapitre | 3676 mots | Lu 1247 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 26/07/2020 | Mis à jour le : 26/07/2020 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 14/08/2020 Title: Chapitre 1: L'art de tomber

Un texte assez malaisant (ou glaçant pour reprendre le mot des reviews précédentes...). Je n'ai aucun mal  imaginer que ça ait pu se passer comme ça pour de "vrais" gens à l'époque. Ilse essaie réellement de se convaincre qu'elle a fait le bon choix à la fin même s'il lui reste un fond de culpabilité/doute sur lequel elle n'arrive pas à mettre le doigt. Après, je t'avoue que j'aurais aimé que ça aille un peu plus loin que "perdre son intégrité, ce en quoi elle croyait" vs. "perdre sa famille ou son confort" dans le sens où le parti n'est pas arrivé au pouvoir par miracle et que, s'il a eu 99% des voix, il y a des chances pour que Ilse ou son mari fassent partie de ces voix-là. En bref, je suis partisane d'appeler un chat un chat et de parler de la propagande et de la montée de l'antisémitisme antiérieures à la 2GM de façon moins détournée, parce que Ilse n'a pas fait que perdre son intégrité : elle a aussi été enfermée dans un cercle vicieux d'inaction et de peur qui a commencé bien avant, bien avant qu'elle ait quelque chose à perdre elle-même d'ailleurs. Voilà, à part ce point négatif pour moi le texte est bien écrit, tu sais créer une ambiance, ton attention aux détails est agréable et c'est facile à suivre.

Bonne chance pour le concours !



Réponse de l'auteur: Merci beaucoup pour ton commentaire, Ella ! Oui, c'était le but qu'il mette mal à l'aise et qu'il fasse réfléchir. C'est exactement ce que tu dis que je voulais faire comprendre et comme on est du point de vue de Ilse je ne pouvais pas appeler ça la propagande parce qu'elle ne l'a pas compris, elle se remet en question elle, mais ne voit pas toutes les influences qu'elle a autour d'elle. Les 99% de voix c'était quand le parti était déjà au pouvoir qu'il a d'ailleurs obtenu sans avoir eu la majorité à l'élection. Donc on peut fortement supposer (je n'ai plus en tête les détails) qu'il n'y avait qu'un seul parti qui se présentait ou que les opposants disparaissaient "mystérieusement". Donc oui, Ilse et son mari faisaient partie des 99% de voix là mais pas de ceux qui ont mené à la nomination de Hitler comme chancelier. (C'est beaucoup plus clair dans ma tête que ce que je raconte je crois ^^) Bref, encore merci :)

La dernière mission par Carminny Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 2]
Karl et Wilhelm sont convoqués pour une mission des plus inhabituelles. Pris dans les doutes de la guerre froide, les agents secrets se défient, se fient et se méfient l'un des autres...

Joyeux Noël, Clo !

Categories: Cadeaux, Policier, Thriller, Espionnage, Thriller psychologique, XXe siècle | Series: Aucun
Complet : Oui | 6 chapitre | 8059 mots | Lu 12847 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 09/01/2021 | Mis à jour le : 14/01/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 24/01/2021 Title: Chapitre 6: Cinquième méthode

J'aime beaucoup l'idée de base : c'est très manipulateur, et tu joues autant avec les personnages qu'avec le lectorat. J'aime beaucoup les espions en situation de détresse aussi ! Au début, j'avais peur d'un truc à la James Bond, mais pas du tout, tou et dan la psychologie. C'est très cruel, une vraie torture mentale de leur faire choisir leur propre mort, et en même temps c'est un rythme qui marche très bien. J'aime le découpage en chapitres méthode par méthode, avec la dernière ligne qui réume toujours la proposition sur un ton de plus en plus résigné. 

Un grand bravo pour la planification de ce texte : on sent que tu as fait attention aux détails, qui pense quoi, qui se trahit comment, et que rien n'est fait au hasard. J'ai presque envie de dire que ton écriture est logique, même si c'est bien la première fois qu'un texte me donne cette impression ! Ce que j'ai préféré, c'est que leurs avis divergent sur Hilda : leur deux hypothèses sont plausibles et ça me retournait le cerveau de chercher des signes dans les descriptions. J'ai beaucoup apprécié lire les réflexions de Wilhem et Karl l'un sur l'autre, déjà parce que c'est l'occasion de retracer leurs vies/mensonges, mais aussi parce que j'aime sentir qu'un texte peut me manipuler et me surprendre. Finalement, ils se font confiance quand même assez rapidement au nom de leur amitié, ce que je trouve quand même un peu étonnant si elle se compte en mois, alors qu'ils font ce job depuis 20 ans. Ils partent du principe qu'ils viennent d'être découvert, mais les soupçons auraient bien pu être là depuis plusieurs mois, et cette amitié juste un prétexte pour mieux le coincer dans le bureau.

J'aurais adoré lire le point de vue de Hilda aussi (avant la chapitre 6), mais je conçois totalement qu'écrire sur elle sans montrer sa vraie allégeance est difficile.

Par contre, je suis très confuse par la fin, je t'avoue. Le rythme se coupe assez brusquement. Après une fin heureuse était peut-être une demande de Clo, mais c'est dommage qu'on doive changer de personnages pour ça...

Sinon, juste un détail, au chapitre 5 : "Laisse tomber, Karl, elle nous dira rien". Ce n'était pas Wilhem qui avait questionné Hilda juste avant, et ce n'était pas lui qui faisait le tour de la pièce ? Ou j'ai mal compris ?

Bravo pour ce texte en tout cas ! Du policier avec trois enquêteurs tous coupables c'est fort :)

 


Mon image

Image libre de droits

Myriam, 17 ans, vit une vie banale entre amis, famille et lycée. Adolescente un peu renfermée, en manque d’assurance, elle se retrouve brusquement projetée dans un autre univers, du nom de Cinq-Iles, dictée par des codes différents de ceux qu’elle connaît. Bien qu’arrivée par hasard, elle s’adapte et se fond dans la masse, dans l’espoir de trouver rapidement un moyen de rentrer chez elle, malgré la magie omniprésente et les individus dangereux. Heureusement, elle peut compter sur quelques âmes charitables pour l’aider dans son périple, à la recherche d’un moyen de réintégrer son monde.

Mais très vite, son incroyable voyage soulève une question importante : Myriam est-elle réellement arrivée sur Cinq-Iles par hasard ?

Categories: Romance, Aventure, Fantasy, High Fantasy | Series: Aucun
Complet : Oui | 20 chapitre | 93608 mots | Lu 48272 fois
Avertissement: Violence physique
Langue: Français
Genre Narratif: Roman

Table des matières

Publié le : 12/03/2021 | Mis à jour le : 06/11/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 20/07/2021 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Haha, j'ai passé tout le chapitre à attendre une entourloupe, et je n'ai pas été déçue. ;)

Tout commence de façon très normal, et tu écris bien la normalité, avec ses petites intrigues et ses petits soucis (romance, les chats (d'ailleurs, j'ai jamais vu un secours de chatons aussi rondement mené !), Caroline qui a l'air de crusher sur Tony et de penser que "Myriam" est une rivale...). On commence à apercevoir le caractère de Myriam à travers tous ces petits moments, son ton sarcastique et blasé ! C'est typiquement le genre de personnage qui m'intrigue, donc c'est assez prometteur pour la suite... Quand sa petite routine va être rompue.

Mon passage préféré est celui de la bibliothèque (je pense que ce n'est pas vraiment surprenant) qui a l'air assez merveilleuse. En plus, un rapide tour sur internet m'a appris que Georges de Lydda était une vraie figure historique, et autant en général je suis pas très empire romain, autant ce type a l'air d'avoir une épée et une histoire intéressant au Proche-Orient (ce qui va changer des histoires de l'empire romain qui se passent à Rome, peut-être ? Hypothèses, hypothèses, mais est-ce pour cette raison que l'héroïne s'appelle Myriam...)

Bref, un chapitre qui se lit bien et qui laisse avec beaucoup de questions en tête !



Réponse de l'auteur: Je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un me dise un jour que je décrivais bien la normalité. XD Mais bon, objectif atteint vu que tu as bien cernée le personnage principal. En ce qui concerne Georges de Lydda (sans spoiler mon propre récit), ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait, mais effectivement, si je le mentionne dans ce premier chapitre, c'est avec raison. J'espère que la suite du récit continuera à te plaire et merci de m'avoir laissé ton avis. :)

Nuances d'existence par Lyssa7 Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 10]

agnes_cecile sur Deviantart

 

Emily est amnésique. Seule dans une chambre d'hôpital, elle tente de se rappeler son existence et ses nuances.

Près de son lit trône une mallette à dessin.

 

Participation à la première épreuve d'immunité de "Koh-Lanta, l'île des HPFiens !"



Categories: Low Fantasy, Science-Fiction, Fantasy, Contemporain | Series: Koh-Lanta, l'île des HPFiens
Complet : Oui | 1 chapitre | 1842 mots | Lu 724 fois
Avertissement: Violence psychologique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 10/04/2021 | Mis à jour le : 10/04/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 18/04/2021 Title: Chapitre 1: Chapitre unique

Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est surprenant ! Je m'attendais à une histoire d'amnésie, pas à ce que ça vire SF/surnaturel, mais pourquoi pas, c'est une bonne surprise !

J'aime beaucoup la façon dont tu as découpé ce texte, chaque moment est fort et impactant à sa façon, ça joue sur le suspense et en même temps c'est un rappel sympa de son amnésie, comme si elle n epouvait considérer qu'une chose à la fois, sans voir l'image générale. J'aime aussi les émotions qui s'en dégage, la vulnérabilité du début qui se mut en méfiance, surtout face au psychiatre (d'ailleurs, c'est marrant comme elle est capable de comprendre ses intentions dès le début, même quand elle n'a pas les outils pour savoir qui c'est).

J'aime beaucoup comment tu parles des couleurs, c'est très poétique (et j'adore ces phrases centrées !), visuel, et une délicate introduction à l'explication de son don. Ca nous dit aussi *enfin* pourquoi résistait instinctivement aux crayons.

A partir, je trouve que ça devient assez dense, entre la société dystopique, ses dons de devineresse et la quête. Il y a quelques points que j'aurais aimé plus appronfondis (les motivations de cet Etat notamment) mais c'est les jeux des textes en une semaine je suppose. Le récit de sa capture, le cri, c'est fort, jaime la rypture de rythme à ce moment-là.

Je suis aussi fan de la façon dont elle tient tête au psychiatre : alors qu'elle est en position de faiblesse, et que l'amnésie ça force toujours les personnages à s'effacer en les privant d'histoire, on voit toute sa résilience. J'aime la fin aussi, je crois qu'une résolution où tout va bien m'aurait paru trop beau, là c'est entre les deux, ça va avec le reste.

Bref, un beau texte et j'aime définitivement ta plume !


thevirtualgaucho sur DA


Rien n'est mieux que d'aller au pré. Sauf brouter hors du pré, parole de poney.

Participation à Koh-LantHPF Tour 1 immunité

Categories: Humour, Témoignages, Biographies | Series: Koh-Lanta, l'île des HPFiens
Complet : Oui | 1 chapitre | 1276 mots | Lu 888 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 11/04/2021 | Mis à jour le : 11/04/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 20/04/2021 Title: Chapitre 1: De l'herbe !

Oh mais c'est trop chou !! Franchement ça fait du bien à lire !

Gribouille est très attachant, et j'adore la façon dont tu as retranscris ses pensées : avec beaucoup d'innoncence, un air presque enfantin (j'ai beaucoup aimé quand Mûre se transforme en poney brun, c'est mignon pour de la boue), mais du dynamisme avec ces exclamations. Je pourrais presque l'imaginer faire la moue quand il ne voit pas d'herbe, soupirer en pensant aux "grands poney" (jolie trouvaille, à la fois pour le v et l'innonce !!)... Tu as bien décris son entêtement à broûter, malgré la douleur de la clôture, et en même temps c'est qu'il fini par être ingénieux tellement il le veut ! Mûre, à côté, apporte un joli constraste avec ses réponses terre à terre et sa sagesse de vieux poney.

Finalement, j'ai été prise dans l'histoire et contente pour Gribouille quand il a réussi. :) Merci pour ce texte !



Réponse de l'auteur: Merci pour ton commentaire, Ella ! Trop contente que tu trouves ses pensées réussies (enfin, à force de me les faire communiquer par mon poney XD)

Personne d'autre par Pimy Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 10]

Dessin de yourte sur Deviantart, modifié par mes soins.

 

Tu as seize ans, l’insouciance en moins.

Tu as l’éclat de la jeunesse, les bleus en plus.

 

Participation à l'épreuve d'immunité #1 du concours "Koh-Lanta, l'île des HPFiens"



Categories: Société, Textes engagés, Projets/Activités HPF | Series: Koh-Lanta, l'île des HPFiens
Complet : Oui | 1 chapitre | 859 mots | Lu 686 fois
Avertissement: Discrimination (racisme, sexisme, homophobie, xénophobie), Violence physique, Violence psychologique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 11/04/2021 | Mis à jour le : 11/04/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 17/04/2021 Title: Chapitre 1: Chapitre unique

J'ai beaucoup aimé "Ils ne te laisseront faire. Toi pourtant, tu as juste besoin qu’on te laisse être." et "Répétées. Récitées. Disque rayé." ça sonne très bien (et ce ne sont pas les seules phrases ainsi d'ailleurs, mais ces deux-à m'ont particulièrement marqué !)

Le texte est bien écrit et la narration au "tu" marches très bien. Ca fait toujours plaisir de voir cette personne maniée avec fluidité et naturel, j'ai toujours aimé les textes de ce pdv là. :) Après je t'avoue que je ne suis pas à l'aise avec le sujet et ce type de violence, d'autant plus que tout le texte tourne autour de ça, donc je n'ai pas été emportée. On dirait que le personnage n'a pas de vie en dehors du harcèlement, or, je suis sûre qu'il y a d'autres personnes/cadres/contextes dans lesquels évoluer. Je suis aussi perplexe sur la question de la volonté, parce que même avec toute celle du monde, quand il y a pas les moyens ou les outils matériels de faire face, bah y'a pas. C'est bien le problème des discriminations, au-delà de la haine, ça donne des moyens à une idée et enlève ceux de l'autre, même dans l'ignorance et la passivité. Si c'était que les yeux des agresseurs, et qu'il n'y avait pas des cases sur des formulaires, des rayons de magasins et des lois, les obstacles seraient tout autre et l'identité aussi.

Et une identité, c'est bien plus complexe à construire que ça, ça peut patiner longtemps s'il y a personne pour écouter ou aider à trouver les mots (et même avec ça d'ailleurs). Du coup, les pages du passé toutes écrites à une encre de couleur uniforme... J'arrive pas à y croire :/

Bon, je ne comptais pas continuer cette review en "donneuse de leçon", mais je tenais à expliquer pourquoi je suis fatiguée de ce type d'histoire, de manière générale (fatiguée de ressentir de la pitié pour les personnages aussi, je suppose). Même si ton style est très bon, qu'on sent le travail sur les mots, le rythme, que c'est fluide et visuel, que j'ai eu des coups de coeur pour certaines phrases comme je te l'ai dit au début... J'arrive pas à me sortir de la tête qu'il manque un but de l'histoire. C'est sans doite violent à dire à quelqu'un qui a travaillé un texte, désolée, et je sais que le temps a dû jouer. Bonne chance pour le concours en tout cas

P.S : Bon désolée pour la double review, mais je voulais juste te dire : je crois qu'on est plutôt sur un trigger warning "Violences morales et physiques avec détails graphiques avec espoir à la fin" que "évocations". Parce que tu parles quand même de sang, de poings, de pensées suicidaires (enfin c'est comme ça que j'ai compris "ne plus te redresser, attendre que ça passe"). Enfin, c'est peut-être à discuter avec les modos, mais pour moi évocation c'est plus vague que ça

Amor Fati par Xuulu Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 8]

Quand le chaos se déclare, deux attitudes sont possibles face à la destinée : on peut protester, ou on peut l'embrasser.



Crédits: Koko-stock sur Deviant Art. Montage réalisé par mes soins.



Categories: Romance, Horreur, Historique | Series: Koh-Lanta, l'île des HPFiens
Complet : Non | 1 chapitre | 1122 mots | Lu 1135 fois
Avertissement: Violence physique, Violence psychologique
Langue: Aucun
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 13/04/2021 | Mis à jour le : 13/04/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 17/04/2021 Title: Chapitre 1: Tiron et Poppæa

Pour répondre à ta note de fin, dès que j'ai les noms des personnages j'ai compris qu'on était en Rome antique, et le sol qui tremble plus le ciel sombre m'ont fait penser au Vésuve. Je n'étais pas sûre que ce soit Pompei ou une autre ville avant de voir écrit Herculanum et la statue à la fin. Je ne m'attendais pas à cette fin d'ailleurs, mais je suis absolument FAN de cette référence. Déjà parce que tout au long de ma lecture j'avais en tête que la plupart des gens sont morts à cause des pluies de cendres, et j'attendais de voir si ça allait être ton choix : je ne suis pas déçue, mais en plus je trouve ça hyper poétique et fort comme dernière image. Et le fait que l'archélogue soit frappée par l'intensité du moment, des siècles après, moment qu'on vient de vivre... C'est fort, ouais. J'adore.

Je ne peux m'empêcher de me demander : à quel point ce texte est basé sur la réalité ? Est-ce que tu as fait des recherches sur les "vrais" amants de Pompéi (ceci dit tu as basé ton texte à Herculanum alors...) ou tu as inventé les tiens ? Je sais même pas si on a pu mettre une identité sur la statue d'ailleurs.

Bref, très beau texte. Je me demandais ce que Tiron cherchait, je ne m'attendais pas à cette réponse là, mais en 1200 mots ça fait sens. Bon rythme aussi, qui va bien avec l'angoisse (je me permets une critique : au coeur de l'action, je pense que l'angoisse aurait pu être renforcée avec quelques phrases plus courtes et moins de descriptions. Par exemple, "Tiron constate, horrifié, qu’une jambe ensanglantée dépasse [...]" : pour que Tiron constate quelque chose, il faut qu'il le voit, en prenne conscience, et ensuite seulement c'est transmis au lecteur. "Une jambe dépasse [...] aurait été plus efficace à mon sens. Pareil pour le marchand qu'il aperçoit... Ceci dit, tu avais la contrainte des 1200 mots et un temps limité, ça a pas dû être évident !). Donc, même si je l'aurais aimé encore plus intense par instants, ça reste dynamique et ça fonctionne. :)

J'ai eu des frissons à plusieurs moments : quand la pierre lui heurte le crâne, quand i arrache un morceau de tombeau (cette image est puissante ! et annoncitrice de la fin, presque), quand il jure à Janus, quand Eros crie, et quand le bracelet en serpent est chaud. Autant de détails très bien soignés qui aident vraiment à se plonger dans l'ambiance. Et globalement c'est très visuel, on peut se voir dans la ville avec lui. Donc, j'ai beaucoup aimé ce texte, bravo bravo !

 



Réponse de l'auteur:

Merci pour tes compliments Ella! Ils me touchent beaucoup, je suis contente d'avoir réussi à faire passer cette intensité, et que tu l'aies lue comme telle.

Pour les liens avec la réalité: je suis passionnée par la Rome antique et Pompéi, mais d'une manière assez amateure. Je suis allée à une expo au Grand Palais cet automne, où j'ai vu deux ou trois moulages de corps, dont celui du chien. Ils ont résonné en moi parce que j'étais déjà très intéressée par cet événement. J'ai lu quelques articles et regardé un C'est pas sorcier sur Pompéi au moment de l'écriture de mon texte, mais j'avais un peu zappé l'affaire des amants. C'est ma beta lectrice qui m'a fait remarquer le rapprochement possible. Je me suis rappelé des fameux amants, dont on a découvert récemment qu'ils étaient deux hommes. Je ne pense pas que mes personnages respectent la position des vrais. J'ai donc totalement inventé ce couple!

En revanche, là où j'ai essayé de coller à la réalité, c'est sur la géographie. Nous nous trouvons bien à Pompéi, la porte d'Herculanum est une porte au nord-ouest de la ville qui s'appelle ainsi parce qu'elle donne sur la route menant à l'autre ville d'Herculanum. Tiron suit un véritable chemin à travers la ville, en passant par le forum et les différents temples. La maison où travaille Tiron s'appelle aujourd'hui la maison des Mystères, parce qu'elle contient des fresques représentant des rites d'initiation. En revanche, on ne connait pas le nom de son propriétaire, je l'ai donc inventé. La maison où meurent mes personnages s'appelle quant à elle la villa de Ménandre, parce qu'elle contient une représentation du poète Ménandre dans le péristyle. On a retrouvé un bracelet portant le nom d'Eros, un affranchi qui travaillait problablement dans cette maison, et on sait aussi que la maison appartenait à des parents de Poppée, la femme de Néron. J'ai inventé une famille à partir de là :)

Je te remercie pour tes remarques constructives, je suis tout à fait d'accord avec toi! Je vais le laisser ainsi mais je l'ai relu hier et j'ai vu quelques faiblesses. J'ai pourtant essayé de travailler avec des phrases courtes pour mieux rythmer mon texte (je suis amoureuse des phrases à rallonge, d'habitude haha), en les rallongeant quand je voulais créer une pause dans la tension, mais je suis d'accord sur le fait que ça puisse être retravaillé.

Merci encore pour ta précision dans le relevé des détails <3 à très vite!

 

 

Dans un décor idyllique, seize aventuriers s’affrontent.

A la fin, il n’en restera qu’un !

Recueil des épreuves d’immunité du concours « Koh-Lanta, l’île des HPFiens »

 

 

Image libre de droit de ketart sur Pixabay, modifiée par moi-même

 



Categories: Contemporain, Projets/Activités HPF, Concours | Series: Koh-Lanta, l'île des HPFiens
Complet : Non | 4 chapitre | 3889 mots | Lu 8236 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 14/04/2021 | Mis à jour le : 17/06/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 24/05/2021 Title: Chapitre 2: Les potos de Polo

"Mais Polo st un poteau, et fier de l'être"

J'ai été totallement convaincue par ce texte, et très impressionnée par la quantité de prénoms en P et en O que tu as trouvé. De manière général l'allitération donne un bon rythme tout en étant drôle, alors que ce n'est que el début... Parce que cette maladie, c'est tellement absurde, j'adore, et j'aime encore plus que tu aies poussé le délire jusqu'à faire un poteau fan d'homéopathie, et une réunion de poteaux, et j'ai pas trop compris ce que voulait Patrizio mais il est haut en couleurs aussi (non, sérieusement, tu as passé combien de temps à fouiller le dico ? :') ) J'ai bien aimé Pierig avec son Pikachu aussi ! Bref, un texte drôle et efficace mais touchant aussi, bravo !!

Reviewer: Ella C Signé
Date: 05/06/2021 Title: Chapitre 3: Des perspectives nuageuses

J'aime bien Laure, et c'est cool de découvrir la suite de ses aventures !

Je l'admire beaucoup d'avoir pris une décision aussi tranchée que douze heures de vol, vraiment j'adore son côté survolté. La force de son caractère ressort bien dans le texte, dans son excitation, son énervement et son angoisse à la fin quand le poids de son départ la prend à la gorge. Il y a plusieurs détails qui rendent le texte réaliste, immersifs et que jai beaucoup aimés : le premier vol qui est le troisième, les voisins qui lui lancent des regardes énervés de son bruit, le film, l'hôtesse paniquée...

La seule chose dommage pour moi, c'est que Laure est assez passive dans le texte. Je crois que j'aurais aimé que son moment de panique arrive plus tôt, et la voir faire des plans (trouver un hôtel etc) ensuite, ou tout simplement qu'elle se mette à discuter avec ses voisins. C'est dommage qu'elle n'ait qu'un petit champ d'action, et en même temps ta contrainte de l'avion n'est pas facile. Néanmoins, tu t'en es bien sortie pour tout ce qui concere ses émotions, j'ai vraiment pu m'identifier à elle et m'attacher encore plus que c'était le cas au premier texte !

Son cœur est brisé. Des années de souffrances et de sacrifices. Il a tout perdu.
Jayden lutte contre le plus grand obstacle auquel il n'ait jamais été confronté : la vie.

Categories: Romance, Tragique, drame | Series: Koh-Lanta, l'île des HPFiens
Complet : Oui | 1 chapitre | 2121 mots | Lu 703 fois
Avertissement: Scènes érotiques
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 14/04/2021 | Mis à jour le : 14/04/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 20/04/2021 Title: Chapitre 1: Le désespoir d’un cœur brisé

J'ai toujours du mal avec les textes sur la guerre, enfin du moins les textes de combat, qui suivent les soldats dans leur action et leur bataille pour la survie... Ca me paraît plus héroïque que ça ne l'ait réellement, ou donner plus de pouvoir/contrôle aux soldats qu'ils n'en ont réellement... Peut-être que je suis désabusée, je sais pas. Mais c'est comme si on regardait un fragment d'image, pour oublier tout le reste, à savoir toute la politique qui a fait que ces soldats en sont arrivés là, et surtout qu'ils y restent (la fin de la guerre, c'est un traité finalement, pas des batailles)... Or, comme tu as inventé cette guerre et qu'on a pas de contexte, je t'avoue, je n'ai pas trop réussi à rentrer dans le début, même si Jayden m'a fait de la peine à se perdre comme ça.

J'aimé bien aimé l'histoire d'amour. Ce n'est pas une histoire saine, loin de là, Jayden s'accroche tellement à Tessa qu'on dirait qu'il ne vit plus qu'à travers ses souvenirs et que le reste (la violence) devient machinale. C'est, pour moi, une vision crédible de ce qui peut arriver dans ces cas-là : à force d'être confronté, et d'être l'auteur, des pires horreurs toutes la journée, et de voir ses horreurs glorifiées par la rhétorique de la guerre en plus, ton instinct de survie te raccroche à ce que tu connais d'humain. J'aime comment tu décris leur émotions quand ils sont dans ce lit, la passion, la sueur qui colle aux corps... C'est visuel sans être cru, c'est beau. La demande en mariage est simple, un peu précipitée, mais mignonne.

La torture, pareil, elle fait trop surhumaine pour moi (quatre ans c'est vraiment très long. Tu aurais compté en semaines, et parlé dautres hommes que Dmitri et lui, je pense que j'y aurais plus cru... Je veux dire, il faut bien des survivants pour raconter une guerre). Par contre, ça ne m'étonne pas qu'il se perde à ce point, et ça ne m'étonne pas non plus que Tessa ait refait sa vie (elle doit penser qu'il est mort). Je suis ultra-fan du fait qu'elle le voit à la fenêtre et lui court après, et que Dmitri soit là aussi. Le suicide, pourquoi pas, Jayden n'a pas eu le temps de réapprendre à être humain et il a l'impression que la seule idée (idée parce que la Tessa dans sa tête n'est plus tellement une personne, à force de ses traumas) qui lui permet de vivre lui a été arrachée... Je sais pas ce que ça dit des obstacles et de la volonté (les autres en ont déjà parlé, je ne m'attarde pas), mais c'est crédible vu la tonne de PTSD qu'il a. Ceci dit, une fin où Dmitri l'attrape et le retient de sauter m'aurait plu aussi, j'aime quand il reste de l'espoir.

Le format alternant entre passé et présent marche bien, ça permet de voir l'évolution avec seulement des petits moments et on se lasse pas. La lettre V a dû te posé pas mal de soucis pour l'imparfait par contre, écrire au passé, fallait le vouloir... Mais tu t'en es bien sorti ! Bravo pour ce texte, inventer tout ça en une semaine a pas dû être facile en tout cas !

Entité par Sifoell Tout public [Commentaire(s) - 8]

Une histoire à raconter.

 

Une maison qui enferme.

 

Deux hommes qui explorent.

 

Image de dre2uomaha0, de Pixabay.



Categories: Fantastique, Concours | Series: Les nouvelles de Sifoell, Koh-Lanta, l'île des HPFiens, Artefact
Complet : Oui | 1 chapitre | 1678 mots | Lu 569 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 14/04/2021 | Mis à jour le : 14/04/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 18/04/2021 Title: Chapitre 1: Entité

J'aime beaucoup l'ambiance du texte, c'est très mystérieux ! Tout le début est chargé en émotions, et j'ai vraiment adoré me mettre à la place d'une fantôme. c'est surprenant et original, et tu t'en es vraiment bien sortie avec la contraintes du v (qui a bien du te saouler pour les souvenirs) et toutes les images que tu donnes, sur sa famille, le décor en poussière, les tombes etc. On croirait y être !

Ce qui est vraiment bien, c'est que le début avec toute son intensité nous prend aux tripes pour ne plus nous lâcher, mais attise notre curiosité, parce que toute cette historie à raconter est très floue. Les deux gars, c'est la coupure dynamique et moderne, et j'adore que ça la mette en colère d'ailleurs (ce n'est pas la réaction que j'attendais, mais c'est crédible, vu qu'ils s'infiltrent partout !), ça donne un autre ton au texte, moins mélancolique et plus vivant (mdr). Mais surtout, à travers eux, on peut enfin savoir qui elle est, et c'est vraiment bien !

J'ai pas trop compris cette histoire de corps sur lequel ils se penchent : elle a été enterrée (ou mise dans une fosse vu que l'influenza est contagieux...), donc qu'est-ce qu'ils regardent ? Une photo ?

La fin m'a un peu laissée sur ma faim j'avoue, j'ai l'impression que l'enjeu de raconter son histoire n'est qu'à moitié résolu. Certes, elle apparaît sur une de leur photos et ils ont son nom, mais ça dit peu de choses de qui elle était en tant que personne, ça ne la fait pas se montrer telle qu'elle était vivante... Peut-être s'ils avaient touvé un journal intime, ou décisé d'enquêter dans les archives. Après, avec le temps limité je me doute que ça n'a pas  été facile et ton texte est déjà long (bravo pour cette contrainte !)

En tout cas merci pour la plongée dans cet univers fantastique et suréel, j'ai beaucoup apprécié !



Réponse de l'auteur:

Salut Ella,

Merci beaucoup pour ta review !

Je pense que j'ai réussi à donner un ton un peu éthéré à ce texte du point de vue de Marguerite, qui est à la fois toute contente que quelqu'un puisse écouter son histoire, et en colère parce qu'ils cassent des choses chez elle, envahissent son espace.

Pour la contrainte du v, vive le dictionnaire des synonymes, parfois :D

Je pars du principe qu'un fantôme (s'il existe, héhé), n'a pas la même conscience que quelqu'un de vivant, donc sa volonté peut tourner à l'obsessionnel, et quels sont ses pouvoirs, de quelle manière peut-elle raconter son histoire ? Je laisse volontairement le champ ouvert à l'interprétation du lecteur pour faire fonctionner aussi son imaginaire.

Les explorateurs ne se penchent pas sur son corps, mais bien sur des reliques lui ayant appartenu : la photo sur son lit de mot, quelques papiers avec son nom. Marguerite est bien enterrée ailleurs, mais elle se dit que ces reliques, c'est elle, en quelque sorte. Donc, il y a presque une colère de voir sa tombe et ses souvenirs profanés (surtout qu'un des explorateurs me paraît moins prudent et respectueux que l'autre).

Je reste sur ton impression aussi, je ne suis pas persuadée qu'elle ait bien raconté son histoire. Ils ont un nom, une image d'elle sur une photo qu'ils ont prise, mais peu d'éléments concernant sa vie.

Merci de ta review, Ella, à bientôt !



Miranda leur avait dit que ce n'était pas une bonne idée. Et maintenant, elle se retrouvait avec une empotée collée aux basques à fuir les gardes de York pour une histoire de linge.

— Participation aux première et troisième Épreuves d'Immunité de Koh-Lanta HPF —
Organisé par Omicronn et Catie



Crédit image : Morning par darekzabrocki sur DA.



Categories: Low Fantasy, Concours, Moyen Âge (476 - 1492) | Series: Koh-Lanta, l'île des HPFiens
Complet : Oui | 2 chapitre | 2837 mots | Lu 2191 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 15/04/2021 | Mis à jour le : 25/05/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 05/06/2021 Title: Chapitre 2: La Fameuse Course Annuelle de Lévitation des Magiciennes du Yorkshire

J'avais adoré Miranda et Kunigunde lors du premier texte, et je ne suis pas déçue ici ! Vraiment, ces deux sorcières sont explosives, j'adore chacune des idées que tu as eues (la course de balais, le pouvoir de Kuningunde, le fait qu'elle n'arrive pas à avancer, la stratégie de Miranda pour régler le problème... Et l'arbre qu'elles se prennent à la fin xD). Ton style rend ça très bien, autant dans ta façon d'intégrer l'allemand (d'ailleurs, j'aime beaucoup comme tu expliques la traduction des phrases dans la suite du texte, c'est plus pratique que d'aller voir en note de fin) que de décrire les actions (il y a un côté "droit au but" qui marche bien) et d'ajouter du sarcasme (j'ai beaucoup aimé les commentaires sur la surdité supposée de Miranda). Bref, un texte agréable et intéressant !

A bicyclette par Violety Tout public [Commentaire(s) - 9]

Un jour d'été, en plein mois d'août, Esther décide d'enfin essayer ce qu'elle n'a jamais osé faire : monter cette grande a*enue qui mène jusqu'à chez elle en *élo.

 

Participation au concours Koh-Lanta, l'île des HPFiens - Tour 1, épreuve d'immunité - Equipe rouge.



Categories: Aventure, Contemporain, Projets/Activités HPF | Series: Koh-Lanta, l'île des HPFiens
Complet : Oui | 1 chapitre | 1789 mots | Lu 605 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 15/04/2021 | Mis à jour le : 15/04/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 20/04/2021 Title: Chapitre 1: A bicyclette

C'est marrant, j'ai l'impression de pouvoir y être :mg:

Je compatis si fort avec Esther. Le vélo en ville, c'est une de mes hantises, alors j'étais impresionnée qu'elle s'acharne sur les montées et si heureuse pour elle quand elle y est arrivée. On sent à quel point c'est galère, on souffre avec elle, tu décris bien sa volonté (oh bah ça tombe bien tiens) et son acharnement (j'ai beaucoup aimé "un genou, après l'autre, un genou, après l'autre", c'est à la fois très visuel et rythmé, avec ces virgules qui miment le mouvement des jambes...). Et en même temps, c'est pas linéaire, on alterne paix et galère, effort et récompense, il y a toute une dynamique autour d'elle avec les voitures (bravo pour les autos, mais vraiment, tu t'es donnée du mal avec ce thème et les V) qui roulent, les piétons etc., c'est vivant. Entre ça et les descriptions de Paris (à chaque fois c'est un petit détail, la piste effacée de Stalingrad, les toits, les arbres... Des petites images qui surgissent par-ci par-là, entre deux essouflements, comme une pause), j'ai été plongée dans l'ambiance. Bravo pour ce texte :)

Je suis fan du destrier de location aussi !

Dehors par Fleurdepine Interdit - 18 ans [Commentaire(s) - 10]

 

 

Dehors, c'est triste et dangereux et Alice a pris l'habitude de s'enfermer dans sa chambre.

Parfois, elle guette le monde de sa fenêtre. Et d'autres fois, elle se connecte sur des sites quelconques pour entrer en contact avec ce fameux monde étranger.

 


Source image : cllozdemir d31fgu sur Deviant Art



Categories: Concours, Contemporain, Société, Textes engagés | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre | 2069 mots | Lu 33 fois
Avertissement: Scènes érotiques
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 15/04/2021 | Mis à jour le : 15/04/2021 [Signaler ceci]
Reviewer: Ella C Signé
Date: 19/04/2021 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Wtf Fleur. Honnêtement, je suis grave impresionnée par ce texte parce qu'une fois arrivée à la fin j'ai l'impression que tout le reste a été un bordel complet, mais en même temps ça fait sens. Franchement, bravo.

J'adore Alice, son sarcasme, son humour ("pire, par mes chats" "Non c'est pas toi. C'est moi. Ha ha." je suis fan) et tous les trucs "normaux" qu'elle fait (regarder le MCU etc.) mais qui paraissent si extraordinaires dans ce contexte. Mention spéciale au chateau de coussins, si fun et si innocent. On voit que des bribes de sa personnalité, son énergie qui ne demande qu'à déborder de l'appartement quand elle tente quelque chose de nouveau, comme son anxiété dès que ça s'approche trop de ses limites. Elle paraît fragile mais si vivante, bouillante presque, tu m'étonnes qu'elle étouffe. J'adore le fait que çe soit une manif' qui la débloque (même si, elle veut pas prendre un rdv avec un psy en ligne plutôt que les mecs OKC ?) ça va bien avec sa passion et son ardeur, et surtout, j'adore le fait que la volonté lui tombe dessus par surprise. 

J'ai juste pas compris si elle était vraiment lycéenne, ou c'ets juste l'appel de ses parents qui lui rappelle cette sensation ?

En tout cas, une belle lectue, c'est très facile de rentrer dans le texte à la fois parce que tn style est très efficace et vient nous chercher dès le début, avec cette rupture et ces dialogues chelous, et à la fois parce que les références sont assez communes (pour moi en tout cas... ça te t'étonnera pas je pense si je te dis que je me suis reconnue dans quelques trucs xD). Merci et bravo pour ce texte !