Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
Et voici un nouveau chapitre ! Bonne lecture !
Chapitre 22 : Rencontre espérée.




- Je vois, dit Kerof lorsque Dina eut fini de raconter son histoire. Des rumeurs couraient sur la mort du roi Alf, elles parlent bien de traitres, mais sans préciser de qui il s'agit.Je sais bien que vous n'êtes pas des traîtres, et je vous crois quand vous me dites qu'il s'agit de son neveu, mais tout le monde ne le croira pas. Au contraire, je pense que les gens auront plutôt tendance à croire le nouveau roi.
- Pour le moment nous avons eu de la chance, nous n'avons croisé personne qui ne nous croyait pas, remarqua Zach.
- Dis plutôt qu'on n'a croisé personne qui était au courant, lui fit remarquer Aurore.
- C'est vrai, dit Justin, c'est nous qui en avons informé la princesse Mélusine. Il n'y a qu'Enoch qui était au courant. Au fait Kerof, comment se passe votre recrutement ?
- C'est plutôt mitigé, je dirais. Quand nous sommes arrivés, Astrya nous a interpellés, j'ai failli tomber dans son piège, mais Louka et Sony ne semblaient pas envoutés comme je l'étais par ses charmes, j'ai honte de l'avouer, fit-il en baissant la tête. Elle était très bien renseignée, elle savait que nous voyagions ensemble, elle voulait que je lui dise où vous étiez. Heureusement nous avons réussi à nous enfuir. Nous nous sommes réfugiés ici, où nous avons rencontré tous ceux qui se rebellaient contre Astrya. Nous avons longuement parlé, surtout de vous, ils sont d'accord pour combattre à vos côtés.
- Combien sont-ils ? demanda Malouan.
- Nous sommes des centaines de Centaures à Forestia à être de votre côté, répondit un centaure qui faisait le guet un peu plus loin, tout en écoutant ce qui se disait près du feu.
- Et il y a autant de Nymphes et de Lichenides, continua Kerof.
- Et où sont-ils en ce moment ? demanda Evan qui ouvrait la bouche pour la première fois depuis qu'ils avaient quitté la Cité Cachée.
- La majorité des Lichenides se cachent un peu partout dans Forestia, ils surveillent et espionnent Astrya. La moitié des Centaures et des Nymphes sont partis aider les Fées. Nous avons su, en espionnant Astrya, qu'il y avait une bataille en ce moment aux portes de Féerie City. Un groupe de volontaires s'est rendu à la frontière de Forestia et du Pays Celte. Nous voulions savoir ce qui se passait là-bas. Aucune nouvelle de personne pour l'instant, mais ils ne sont partis que depuis quinze jours pour Féerie City, et depuis trois jours seulement à la frontière.
- Nous n'avons croisé personne quand nous sommes sortis de Féérie City, fit remarquer Zach.
- C'est parce que je leur ai dit de longer le désert, dit Kerof.
- C'est très futé, dit Malouan.
- Ecoutez Kerof, nous avons été très heureux de vous revoir, et d'après Enoch nous allons nous revoir très bientôt, mais il faut que nous partions, lui dit Evan en se levant, l'air maussade.
- Je comprends très bien, répondit Kerof en fixant Evan l'air grave. Vous dites qu'Enoch vous a laissé entendre que nous allions nous revoir bientôt ?
- Oui, mais il vous expliquera tout lui-même, lui répondit Evan.
- Très bien, fit-il intrigué. Je vous souhaite bonne chance alors.
- Euh..., hésita Malouan.
- Qu'y a-t-il, Malouan, demanda Zach
- Si Kerof le veut bien, je souhaiterais rester ici. Apparemment mon rôle dans l'histoire c'est de vous aider, mais plus tard. Et je n'ai pas vraiment l'impression de vous être d'un grand secours en ce moment. Ici, je suis sûr que je pourrais être utile. Et puis, nous allons nous revoir, fit-il.
- C'est vous qui décidez Malouan, lui dit Zach.
- Je serais ravi que vous restiez, dit Kerof rayonnant.
- Alors c'est décidé, je reste, fit Malouan enchanté.

Leur compagnon Borowna resta donc avec Kerof et le reste de la résistance. Tous les deux semblaient heureux de cette alliance. Kerof se sentait un peu seul depuis que les chiens étaient partis, même s'il refusait de l'admettre. Quand à Malouan, il se sentait parfois de trop, surtout quand tous les cinq se disputaient.

Les Guildéens partirent donc en direction du Pays Celte, avec des réponses à certaines de leurs questions, mais aussi avec de nouvelles questions.

- Comment se fait-il qu'Astrya savait que Kerof voyageait avec nous, mais qu'elle ne savait pas que ce n'était plus le cas ? demanda Zach après un moment.
- Sûrement que la personne qui l'a renseignée nous a vus avant notre entrée dans le désert, suggéra Dina.
- Ce ne doit pas être elle qu'on renseigne, mais plutôt Pelham, rectifia Aurore.
- Tu dois avoir raison, répondit Evan. Ils ont peut-être capturé un des prisonniers qu'on a libérés dans les Montagnes du Nord, et ils l'ont forcé à parler, suggéra-t-il.
- Tout est possible, c'est ça le problème, dit Zach.

Il ne leur fallut que quelques heures pour sortir de la forêt et arriver à la frontière. Ils surent qu'ils étaient arrivés à la limite entre Forestia et le Pays Celte car ils virent Sony et Louka. En effet, ce dernier, caché dans les fourrés, attendit que l'un d'entre eux passe près de lui pour sortir de sa cachette en aboyant. Il fut vite rejoint par Sony et quelques Centaures qui
les accompagnaient. Ces êtres étaient des créatures mi-homme, mi-cheval.

- Salut vous deux ! s'exclama Dina, heureuse de les revoir.
- Ils disent qu'ils sont très contents de nous voir entiers, dit Aurore en se penchant pour les caresser.
- Quoi de neuf les amis ? demanda Evan en souriant pour la première fois depuis longtemps, alors que Louka se précipitait vers lui.
- Ils disent qu'on va avoir du mal à traverser le Pays Celte, dit Aurore, soudain l'air grave.
- Pourquoi ? s’enquit Zach.
- Le Pays Celte est envahi désormais, répondit l'un des Centaures. D'après les informations qu'on a pu recueillir, ils ont réussi à forcer la frontière de Sorcélia. Les rebelles ont fini par s'incliner. Beaucoup sont morts, mais d'autres comme Aviva ont été capturés et conduit à la prison dans les Montagnes du Nord.
- D'où tenez-vous ces informations ? demanda Dina.
- D'un rebelle qui a réussi à s'enfuir, c'est un membre du Haut Conseil des Sorciers, expliqua le même Centaure.
- Vous êtes sûr de la véracité de ses propos ? Il se pourrait que se soit un traitre ! s'exclama Dina, méfiante.
- Louka me dit que l'on peut avoir confiance, il dit que Sony a un don particulier, il sait quand quelqu'un ment ou dit la vérité, dit Aurore.
- Décidément, tous les deux vous êtes pleins de surprises, dit Justin.
- Nous devons rentrer à Forestia, deux Centaures vont rester ici pour surveiller ce qui se passe. Nous allons rapporter ce que nous savons à Kerof et aux autres, dit un autre Centaure. Ensuite, nous réunirons des volontaires pour accompagner ces deux têtes de mules, fit-il en désignant Louka et Sony. Ils veulent aller libérer les rebelles et Aviva à la prison, grogna-t-il.
- Comment savez-vous ce qu'ils veulent faire ? demanda Aurore. Kerof a usé de sa magie pour que vous les compreniez ?
- C’était inutile, nous comprenons tous les animaux, expliqua-t-il. Mais ça ne m'enchante pas d'entendre les pensées de deux chiens suicidaires, ronchonna-t-il.
- Il a raison vous savez, leur dit Aurore, c'est très dangereux, il y a encore plus de gardes que la fois précédente.
- Croyez-moi, ça ne sert à rien d'essayer de les raisonner, on a déjà avancé tous les arguments imaginables. Le petit a répondu que toutes les troupes étaient occupées ailleurs. Ils bataillent chez les Fées et ils ont envahi Sorcélia et une partie du Pays Celte. Ils sont persuadés d'avoir l'effet de surprise. Vous y êtes déjà allés une fois et ils sont persuadés que l’ennemi ne s’imaginera pas que cela puisse se reproduire.
- Ces arguments se tiennent, dit Evan. Et puis, avec la guerre qui se prépare, on aura besoin de l'aide des Sorciers et surtout d'Aviva. Au fait, les rebelles, ils étaient combien ?
- Une centaine, répondit le premier Centaure.
- Vous avez dit que le Pays Celte était en partie envahi, dit Zach. Jusqu'où exactement ?
- Un quart, pour l'instant. Ils se sont arrêtés à l'entrée du bois des Druides, fit-il, riant.
- Pourquoi riez-vous ? lui demanda Justin.
- Les Druides et Aviva, avant qu'elle ne soit capturée, leur ont fait une surprise dans le bois. Pour les empêcher d'aller plus loin, ils ont lâché des fantômes et des esprits sur le bois. Les Trolls ont très peur des esprits, du coup, ils n'ont pas pu traverser le bois. Leurs troupes vont devoir faire le tour pour arriver par Forestia, ou passer par le désert. Ça va pas mal les ralentir. Alors je vous conseille de vous presser. Où devez-vous vous rendre ?
- Euh..., hésita Dina.
- Nous devons rejoindre la mer, nous devons aller au palais des Ondins, répondit Aurore, honnête, car Sony lui avait dit qu'elle pouvait avoir confiance en ces Centaures.
- Je vois, vous n'aurez pas besoin de traverser le Pays Celte en entier alors. Vous allez devoir entrer dans le bois, dirigez-vous vers l'est et longez le bois jusqu'à ce que vous trouviez une rivière. Vous y trouverez sûrement des barques, cette rivière est souvent empruntée, elle va se jeter dans la mer, près du port de la Wicca, avec qui les Druides font des affaires.
- C'est parfait, merci beaucoup pour les renseignements, lui dit Evan.
- Les esprits qui ont été lâchés dans le bois, sont-ils dangereux ? demanda Justin.
- Non, pas que nous sachions, ce ne sont même pas de véritables esprits à ce qu'on m'a dit. Juste des apparitions créées par Aviva et que les Druides font passer pour des esprits. Ces apparitions se nourrissent de la peur. Plus on a peur, plus elles semblent réelles.
- Tant mieux, si on ne risque pas grand chose, ça ne nous fera pas perdre de temps dans ce cas, soupira Zach. Il faut se mettre en route maintenant.

Ils dirent au revoir à Sony et à Louka, en leur souhaitant bonne chance, puis ils remercièrent les deux Centaures pour leurs renseignements.

Ils pénétrèrent donc enfin dans le Pays Celte. Ils parcoururent des plaines, contournèrent des villages pour ne pas que l'on sache qui ils étaient et où ils se trouvaient, au cas ou il y aurait des espions à la solde de Pelham, ou d'un autre ennemi. Après presque trois jours de marche alors que la nuit venait de tomber, ils arrivèrent près d'un vallon. Ils décidèrent d'y établirent leur campement pour la nuit. Ils mirent en place les sorts habituels et, une fois qu'ils eurent fini, ils s'assirent devant le feu magique créé par Justin. Celui-ci ne cessait de se retourner, comme s'il entendait quelque chose.

- Qu'est-ce que tu as à te retourner sans cesse ? lui demanda Aurore.
- Je ne sais pas, je sens une présence, j'ai l'impression qu'il y a quelque chose en bas de ce vallon, répondit-il.
- Je ne vois rien, lui dit-elle intriguée.
- Moi non plus je ne vois rien, mais je le sens, insista-t-il.
- Alors il doit y avoir quelque chose, dit Evan. Si tu dis que tu sens une présence, c'est qu'il doit y en avoir une.
- Tu me crois ? demanda-t-il interloqué.
- Bien sûr ! Le temps où l'on doutait les uns des autres est fini. Je ne prétends pas vous connaître vraiment, et je ne prétends pas comprendre vos pouvoirs, ni les miens d'ailleurs, mais après tout ce qu'on a vu et vécu, j'ai entièrement confiance en vous quatre.
- Merci, fit Justin, ne sachant pas quoi dire d'autre.
- Pourquoi ne pas aller voir en bas ? suggéra Zach, mal-à-l'aise.
- Bonne idée, approuva Aurore.

Tous les trois descendirent le vallon pour inspecter les lieux. Evan et Dina restèrent au campement.

- Je crois que ton petit discours à mis mal-à-l'aise Zach, dit Dina à Evan.
- C'est parce que lui a encore du mal à nous faire entièrement confiance. Je ne sais pas grand-chose sur lui, à part ce qu'il nous a dit et ce qu'il a bien voulu nous montrer. Mais de toute évidence, il n'accorde pas facilement sa confiance.
- Oui, il est du genre méfiant, il n'a pas tort au fond, mais je pensais que ça aurait changé après qu'on lui ait sauvé la vie, fit Dina.
- Il s'est fait capturer et torturer, je pense que ce genre d'expérience n'incite pas à faire confiance, lui répondit-il.
- Tu dois avoir raison, je n'avais pas vu ça comme ça. C'est vrai que depuis, il a changé. Il est encore plus renfermé, mais au fond, je pense que nous avons tous changé depuis que nous sommes ici. Tu as changé depuis que nous avons été dans la Cité Cachée. Qu'est-ce qu'il s'est réellement passé avec l'aigle ?
- Il a sondé mon âme, répondit-il après un moment. Il a fouillé dans mes souvenirs, pour voir quel genre de personne j'étais, pour savoir si j'étais digne de confiance. J'ai dû revivre des moments assez pénibles.
- Tu veux qu'on en parle ? lui demanda-t-elle.
- Non, c'est gentil, mais ça ira.
- Très bien, comme tu veux, lui dit-elle doucement.
- Toi aussi tu as changé, lui dit-il au bout d'un moment.
- De quelle manière ? l'interrogea-t-elle.
- Tu m'apprécies plus qu'au début, fit-il en souriant.

Alors qu'elle allait répliquer, en souriant elle aussi, elle fut prise de court par l'arrivée de leurs compagnons. Zach et Justin étaient un peu essoufflés, contrairement à Aurore.

- Justin pense qu'il y a des Druides en bas. Ils ont dû placer des protections comme on le fait, sauf que les leurs sont plus puissantes. On ne peut pas les voir, ni les entendre, mais on sent bien la magie, dit Zach.
- Regardez, dit Aurore, en bas, il y a des lumières maintenant et des gens même.
- Ils ont dû finir par sentir notre présence, dit Justin. Allons voir.

Ils descendirent le vallon et s'approchèrent des hommes qui venaient d'apparaître. Ils étaient vêtus de longues robes blanches et étaient tous d'un certain âge, bien qu’impossible à déterminer pour autant. Ils étaient une vingtaine et derrière eux se dressaient plusieurs
menhirs. Ils s'aperçurent également qu'ils étaient entourés de dolmens.

- Qui êtes-vous étrangers ? demanda l'un d'eux, celui qui était le plus proche. Nous avons senti la présence d’inconnus, et celle de l'un des nôtres.
- Laisse, Sentos, c'est eux, fit une voix au fond.

Le dénommé Sentos s’effaça en les jaugeant, et les Guildéens virent Dakin, le chef des Druides.

- Je suis ravi de te revoir Justin, fit Dakin en s'avançant vers lui.
- Moi aussi Monsieur, fit Justin en s'inclinant légèrement.
- Nous vous souhaitons la bienvenue dans le Pays Celte, fit Dakin.
- Merci, répondirent-ils en chœur.
- Monsieur, puis-je vous demander comment faisiez-vous pour ne pas que l'on vous voie, ni que l'on vous entende ? demanda Justin.
- En réalité, c'est fort simple, vois-tu. Nous créons un dôme d'énergie de telle sorte que rien ne rentre ni ne sort, même le son ou la lumière. Avec un peu d'entraînement je suis sûr que tu y arriveras très bien.
- J'essaierai Monsieur, dit Justin.
- Non, tu réussiras, affirma Dakin. Mais si je puis me permettre un conseil, vous devriez changer votre itinéraire principal. Le nord du pays est tombé sous la coupe des Trolls.
- Nous le savons Monsieur, dit Justin, on nous a déjà recommandé de passer par le bois, jusqu'à la rivière, puis de la longer en barque. On nous a dit qu'on arriverait près du port de la Wicca.
- Vous êtes fort bien renseignés à ce que je vois. Tant mieux. Mais avez-vous songé à ce que vous ferez quand vous serez au port ? Comment comptez-vous vous rendre à votre prochaine destination ?
- Euh..., nous n'y avons pas encore réfléchi, mais il nous faudra un bateau, fit Justin.
- Oui, il vous faudra un bateau. Mais je ne crois pas que vous ayez assez d'argent pour en acheter ou en louer un. Le port étant infesté de Trolls, il vous faut être prudents et discrets. Je vais vous donner des tenues de Druides, mais seulement pour les garçons. Il n'y a pas de femmes chez les Druides. Alors vous deux, dit-il en désignant Dina et Aurore, vous quitterez vos habits de Guildéens, vous en prendrez d'autres, sinon vous serez vite repérées. Vous vous ferez passer pour des ennemis et vous trois vous serez des Druides qui ont été fait prisonniers par elles. Vous devrez modifier votre apparence physique, vos têtes sont mises à prix partout.
- Ce ne sera pas un problème, dit Dina. C'est dans mes cordes, affirma-t-elle.
- Parfait, pour le navire, vous prendrez le mien, vous n'aurez qu'à dire que vous le réquisitionnez. Son nom est L'écureuil d'or, car il s'agit de mon animal préféré.

Un Druide s'avança vers eux et tendit un sac en toile à Justin.

- Ce sont les vêtements dont vous aurez besoin, dit Dakin. Et concernant votre mission, elle doit être mise dans le bois, fit-il énigmatique.
- Merci beaucoup, dit Justin. Vous nous attendiez, n'est-ce pas ?
- Oui, c'est vrai. En regardant les étoiles, j'ai vu que vous viendriez bientôt. Nous devons reprendre notre réunion à présent, bonne nuit et bonne chance.

Les Druides disparurent d'un coup, ainsi que les menhirs et les dolmens qui les entouraient.

Les cinq amis retournèrent au campement, conscients qu'ils approchaient du but. Ils se relayèrent à tour de rôle pour monter la garde et plièrent bagages à l'aube, en direction du bois.
Note de fin de chapitre:
Alors qu'en pensez-vous ? J'espère que vous prenez autant de plaisir à lire cette histoire que j'en ai eu à l'écrire.
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.