Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
Et voici la suite ! J'espère que ce chapitre vous plaira.
Chapitre 13 : Les Montagnes du Nord




Ils étaient arrivés jusqu'à la première montagne. La chaîne de Montagnes du Nord comportait cinq montagnes. Ils ignoraient laquelle servait de prison à l'ennemi. Ils ne savaient pas non plus comment ils allaient retrouver Zach et Kerof, et le deuxième médaillon qui leur manquait. Ils étaient dans les montagnes depuis près de deux jours, et se demandaient avec une angoisse persistante ce qu'il était advenu de leurs deux amis captifs.

Ils étaient en train de faire une courte pause et voyaient qu'ils allaient bientôt arriver à un pont menant à la seconde montagne. Au moment où Justin allait le faire remarquer à ses amis, Evan, qui se trouvait en queue de peloton, poussa un cri. Tous se retournèrent pour constater qu'à sa place se trouvait un trou dans la roche. Ils accoururent tous à cet endroit et Dina cria :

– Evan ? Tu m'entends ? Tu vas bien ? demanda-t-elle d'une voix angoissée.
– Evan, réponds ! dit Justin.
– Je vais bien ! hurla celui-ci. Aïe ! Finalement je ne vais pas aussi bien que ça ! Je crois que j'ai la jambe cassée. Aïe, j'y vois rien, mais je pense que c’est une fracture ouverte.

Dina jura.

– Louka dit qu'il veut bien descendre à l'intérieur avec Sony pour voir les dégâts et s'il y a une possibilité de le remonter, leur dit Aurore.
– Avec plaisir, leur souffla Dina.

Ils sautèrent tous les deux dans le trou, Sony avec un peu moins d'enthousiasme. Quelques minutes s'écoulèrent avant qu'Aurore dise à ses amis :

– Il a effectivement la jambe cassée. Il se trouve dans une grotte souterraine. Pas moyen de le faire remonter. Ils disent qu'il y a un tunnel.
– Il serait possible de traverser les montagnes sous terre. Du moins le temps qu'on trouve un meilleur endroit pour le remonter, dit Dina.
– Comment il va faire pour marcher ? demanda Justin.
– On trouvera bien une solution. On ne peut pas l'abandonner, répondit Aurore.
– Louka, Sony ? Euh...est-ce qu'on peut sauter sans se blesser, ou faut-il qu'on descende à l'aide d'une corde ? hurla Dina.
– Louka te dit qu'il vaut mieux se servir d'une corde. C'est assez haut.

Dina sortit une corde de son sac.

– Vous descendrez tous les deux en premier. On ne peut pas attacher la corde quelque part, alors c'est moi qui vais la tenir. Quand vous serez descendu, je viendrai en volant, leur dit Dina.
– O.K. Mais tu arriveras à supporter notre poids ? lui demanda Justin.
– Je pense que ça devrait aller, répondit-elle.

Aurore y alla en premier, Justin aidant Dina à tenir la corde. Puis ce fut le tour du Druide, Dina put maintenir la corde sans trop de difficultés, et se dit aussitôt que même sa force avait augmentée. Lorsque Justin fut en bas, elle rangea la corde dans son sac, et vola lentement car elle n'y voyait presque rien, jusqu'au sol. Cette fois-ci ce fut Justin qui leur fournit la lumière, en faisant apparaître une boule de feu.

Dina s'approcha d'Evan, pour juger par elle-même de la gravité de son état. On ne pouvait nier que sa jambe était cassée, il avait bien une fracture ouverte et il devait souffrir le martyre.

– À part ta jambe tu as mal ailleurs ? lui demanda-t-elle.
– Non, je ne crois pas, dit-il en grimaçant.
– Dina, est-ce que tu as d'autres plantes ou herbes dans ton sac ? lui demanda Justin.
– Oui, pourquoi ? Tu veux tenter quelque chose ? lui demanda-t-elle, en lui tendant son sac.
– Pourquoi pas ?

Il fouilla dans son sac, et en sortit divers ingrédients.

– Heureusement que tu es si prévoyante ! s'exclama-t-il. Je vais pouvoir faire quelque chose.

Evan, je vais te donner une plante pour la douleur.

– Si tu le dis !

Justin prit sa gourde, mit de l'eau dans un bol, puis positionna ses mains au dessus pour chauffer l'eau. Il posa ensuite quelques feuilles dedans pour en faire une tisane, qu’il laissa infuser quelques minutes avant de faire boire Evan.

– Ah ! C'est infect ! C'est bizarre ! fit-il après un moment.
– Quoi ? demanda Dina.
– J'ai déjà beaucoup moins mal.
– C'est pas le moment de plaisanter ! fit-elle.
– Je ne plaisante pas, fit-il, l'air intrigué.
– Tant mieux ! Il va falloir que je remette l'os du tibia en place, et ça ne va pas être une partie de plaisir. Tu es prêt ?
– Non, mais vas-y !
– Dina, prends les feuilles de la Pimprenelle officinale, et écrase-les, on l'appliquera sur la plaie pour arrêter l'hémorragie. Et passe en moi une, que je me frotte les mains avec, comme antiseptique.

Justin prit la feuille que Dina lui tendit et s'en frotta les mains. La jeune femme, elle, fit ce que Justin lui demandait. Celui-ci prit une grande inspiration, posa ses mains sur la jambe d'Evan, et l'os se remit en place tout seul. Malgré l'antidouleur, Evan hurla à pleins poumons, puis se calma.

À peine l'os en place, et sans l'intervention d'une plante quelconque, la jambe d'Evan cicatrisa d'elle-même.

– Alors ça, ce n'est pas banal, lui dit Justin plus que surpris.
– Comment tu te sens ? lui demanda Dina.
– Beaucoup mieux, lui répondit-il en se levant. J'ai encore un peu mal, mais je peux marcher.
– Tu guéris souvent à cette vitesse ? lui demanda Aurore.
– J'ai toujours guéri plus vite que les autres, mais jamais comme ça, leur dit-il, toujours très pâle. Si on allait voir ce tunnel ? La prison est peut-être sous terre ? fit-il, gêné.
– Bon, très bien ! Allons voir, dit Dina, toujours sous le choc de la surprise.

Ils avancèrent donc vers le tunnel, et s'aperçurent que les chiens n'étaient plus là. Soudain, ils sortirent tout les deux du tunnel.

– Où vous étiez ? leur demanda Dina.
– Sony dit qu'il est content qu’Evan ailles mieux. Louka dit que le tunnel s'étend sur des kilomètres, et qu'il débouche encore plus bas sous terre. Il pense que la prison est au bout.
– Ils ont pu faire des kilomètres en à peine vingt minutes ? demanda Evan.
– Louka dit que tu guéris bien d'une fracture dans le même temps !

Evan sourit.

– C'est vrai ! À force, je ne devrais plus trouver ce genre de choses étranges.

Ils suivirent les chiens le long du tunnel. Ils marchèrent environs deux heures, puis, ils aperçurent une lumière. Le tunnel s'arrêtait, menant plus bas dans le sol, dans une sorte de salle éclairée par des torches. Ils durent sauter à l'intérieur. À la réception, Evan gémit de douleur.

– Tu es sûr que ça va ? lui demanda encore Dina.
– Oui, ça va, fit-il agacé.

Une grille séparait la salle où ils se trouvaient, d'un nouveau tunnel. Ils pouvaient entendre des voix. Des voix graves et rocailleuses, des voix de Trolls. Soudain un cri les fit tous sursauter. C'était celui d'un homme qu'on torturait. Evan posa sa main sur la serrure qui était verrouillée, et la fit sauter. Il ne fit pas beaucoup de bruit, mais néanmoins, il tendit l'oreille
pour savoir si on l'avait entendu. Rien. Il poussa la grille, et ils entrèrent tous dans un autre tunnel. Arrivés au bout, la galerie bifurquait vers la gauche. Louka passa la tête, et s'avança.

Les autres le suivirent. Ils arrivaient dans un couloir où, de chaque côté, se trouvaient des portes. Le cri provenait d'une pièce sur leur gauche. Celle-ci était fermée, mais dans la porte de bois, un rectangle grillagé permettait à n'importe qui de voir ce qui se passait à l'intérieur.

Aurore s'approcha doucement, et regarda discrètement à l'intérieur. Puis, elle revint vers eux.

– Il y a deux Trolls dedans, ils torturent quelqu'un. Ce n'est pas Zach, et encore moins Kerof, dit-elle.

Le cri retentit à nouveau, puis s'éteint brusquement. Les rires des Trolls retentirent. Ils eurent tous le réflexe de revenir dans le tunnel, juste avant que les Trolls ne sortent de la pièce.

– Et un rebelle de moins, fit l'un des deux.

Les deux Trolls se dirigèrent vers un tunnel qui se trouvait au fond. Ils pouvaient entendre des gémissements derrière certaines portes. Les Guildéens sortirent de leur cachette, et se mirent à regarder derrière la grille de chaque porte. La première pièce qu'ils avaient vue servait de salle de torture. Aurore ne put s'empêcher d'aller vérifier que l'homme était bien mort. C'était le cas. Il y avait divers instruments de torture dans la pièce.

Aurore voyait que l'homme avait été brûlé à l'aide d'un tisonnier, et qu'on avait plongé sa tête dans un sceau d'eau à plusieurs reprises. Ses cheveux étaient trempés, et de l'eau coulait sur son visage. Elle entendit une exclamation provenant du couloir, et retourna auprès de ses amis.

Justin leur faisait signe d'approcher. Il regardait à travers la grille d'une porte se situant au fond, à gauche. Et là, tous virent Zach et Kerof. Ils étaient tous les deux dans un triste état. Kerof était à moitié nu, le corps recouvert de bleus et d'ecchymoses. Zach, lui, avait un œil au beurre noir, sa lèvre saignait, et il avait un bandage sanglant à sa main droite. Il lui manquait deux phalanges à son annulaire. Il y avait d'autres prisonniers avec eux. Certains dans un état bien pire.

Evan fit à nouveau sauter la serrure de la porte, et l'ouvrit. Zach leva la tête vers eux, et ils purent lire dans ses yeux du soulagement. Justin alla vers lui, tandis qu'Aurore s'approcha de Kerof.

– Mes amis, comme je suis heureux de vous voir. Je savais que vous viendriez nous chercher. Mais j'avais peur qu'il vous soit arrivés quelque chose ! fit Kerof, d’une voix faible.
– Nous sommes là maintenant, nous allons vous sortir d'ici, lui dit Aurore, les larmes aux yeux.
– Est-ce que tu peux marcher ? demanda Justin à Zach.
– Oui, je pense.
– J'examinerai tes blessures quand on sortira d'ici.

Soudain, Dina et Evan se ruèrent dans la cellule et fermèrent la porte. Ils se tenaient de part et d'autre de la sortie, l’arme au poing.

– Les Trolls reviennent, leur dit-elle.

En effet, des bruits de pas résonnèrent dans le couloir. Un Troll s'approcha et regarda à l'intérieur de leur cellule.

– Et chef ! Vous m'aviez pas dit qu'on avait deux nouveaux ?
– Quoi ? De quoi tu parles ? Pousse-toi, idiot ! ordonna le chef des Trolls à son subalterne. Mais d'où sortez-vous ?

Il voulut ouvrir la porte avec sa clef, et s'aperçut qu'il n'y avait plus de serrure. Il la poussa et s'avança à l’intérieur. Dina lui planta une de ses dagues en plein cœur. Il s'écroula sur le sol, mort d’un coup. Deux Trolls se précipitèrent à l'intérieur, Evan trancha la tête du premier, et Dina enfonça une dague dans la nuque du second.

Alerté par le bruit, d'autres Trolls débarquèrent dans le couloir. La Guilde sortit de la cellule, même Zach et Kerof. Ils se battirent contre une dizaine de Trolls, et eurent rapidement le dessus. Ils les tuèrent tous.

– Voilà une bonne chose de faite, fit Zach qui venait de tuer un Troll à mains nues.
– Il faudrait délivrer tous ces pauvres gens, suggéra Aurore. J'ai vu des Tulmarians dans les cellules.

C'est ce qu'ils firent. Ils leur conseillèrent ensuite de partir par là d'où eux-mêmes étaient venus. Qu'ils aillent se cacher dans la forêt noire, qui à présent, ne présentait plus aucun danger. Personne ne viendrait là-bas avant un moment. Une fois que les prisonniers furent partis, Evan trouva une arme à Zach et à Kerof. Justin examina leurs blessures. Il désinfecta
leurs plaies, et fit un pansement propre à Zach. Puis, ils reprirent leur marche pour sortir de cet endroit.

Zach et Kerof demeurèrent silencieux, visiblement pas encore prêts à parler de ce qui leur était arrivé. Leurs camarades respectèrent leur silence, imaginant très bien ce qu’ils avaient subi.

Ils étaient arrivés dans une autre grotte, Evan marchait en tête, sa jambe ne lui faisant plus mal. Dina décida de briser la glace :

– Je suis vraiment désolée vous savez ! dit-elle à Zach et Kerof. On aurait dû arriver plus tôt !
– Le pouviez-vous réellement ? lui demanda Kerof.
– Honnêtement, non. Nous avons fait le plus vite possible.
– Alors cessez de vous tourmenter.
– Tu ne pouvais rien faire, ni toi, ni les autres. On ne vous en veut pas. Vous avez fait ce que vous deviez faire, lui dit Zach, l'air sombre.
– On sait bien, mais ça me rend malade de voir ce qu'ils vous ont fait, lui dit Aurore.
– Il ne faut pas. Si c'est le prix à payer pour vous aider à accomplir votre mission, alors ainsi soit-il, lui dit Kerof, perché sur son épaule.
– D'où sortent ces chiens ? demanda Zach, changeant de sujet.
– Oh ! C'est une longue histoire, lui dit Dina.
– On les a trouvés dans la forêt noire, lui répondit Evan. En fait, c'est plutôt eux, qui nous ont trouvés. Ce sont des chiens qui appartenaient à un membre de la guilde. Comme beaucoup d'autres, il est mort tué par un trio de Sorcières.
– Il y avait des Sorcières dans la forêt noire ? fit Zach, surpris.
– Oui, et contrairement à Dina, ou à Aviva, celles-ci étaient des psychopathes. Elles arrachaient le cœur des hommes.

Evan leur raconta donc tout ce qu'il leur était arrivé depuis qu'ils avaient été séparés. Son récit lui prit un bon moment. Lorsqu'il eut fini, Justin leur montra une lumière qui émanait du haut. Dina vola jusqu'à la lumière, quand elle redescendit elle leur dit :

– Apparemment on peut sortir par là, c'est juste à côté d'un sentier. Mais il faudra que tu exploses la roche si tu peux ! Sinon on ne pourra pas passer ! fit-elle à Evan.
– Oui, mais c'est haut ! Et moi je ne sais pas voler ! C'est à trente mètres au moins ! protesta-t-il.
– Donne-moi ta main !
– Pourquoi faire ?
– Fais-moi confiance ! fit Dina, agacé.

Evan lui tendit sa main, Dina la prit dans la sienne. Elle s'envola lentement, Evan avec elle, comme si le simple fait de la toucher, donnait des ailes au jeune homme. Au moment où il allait parler, elle l'interrompit :

– Ne me demande pas comment je fais, je n'en sais rien !

Il lui sourit, mais ne dit rien. Quelques minutes après, ils étaient face à la paroi que le Magicien devait détruire. Evan se servit de sa main libre, et fit apparaître une série d'éclairs dans la paume de sa main. Il y eut un bruit d'explosion, puis un éboulement. Le trou était suffisamment gros pour qu'ils puissent tous passer en même temps.

Dina et Evan allèrent à la surface. La Sorcière sortit de nouveau sa corde, elle et Evan saisirent une extrémité, et ils jetèrent l'autre en bas. Heureusement, Dina avait choisi une corde très longue. Il fallut un long moment pour que tous puissent remonter à la surface.

– Quelqu'un sait où on est exactement ? demanda Zach.
– On est sur la troisième montagne. Regarde derrière toi, il y a un pont, il relie la deuxième à la troisième montagne, lui dit Justin.
– Si tu le dit je veux bien te croire. Et on doit se rendre où déjà ?
– Sur la quatrième montagne, dans une ville appelée Gladsheim. C'est là qu'on est censé trouver la deuxième et dernière pièce perdue, répondit Dina.
– Zach ! Je suis désolé, mais il faut qu'on vous pose une question à tout les deux, dit Evan, mal à l'aise, au bout d'un moment.
– Je sais, mais ce n'est pas la peine, je vous jure à tous, que Kerof et moi n'avons rien révélé aux Trolls.
– Alors je te crois, lui répondit simplement Evan.
– Par contre, nous avons appris quelques détails qui pourraient s'avérer utiles, dit Kerof.
– Ils ont formé un bataillon, il marche en ce moment même vers la ville souterraine. Il faut que tu avertisses Aviva, dit Zach à Dina.

Ce qu'elle fit. Elle saisit son miroir et demanda à parler à Aviva. Dina lui raconta brièvement leurs dernières aventures, ainsi que les révélations que Zach venait de leur faire. Quand elle eut fini, ils purent se remettre en route.
Note de fin de chapitre:
Je tiens à préciser à titre indicatif, que mon histoire comporte 26 chapitres et qu'il s'agit du premier tome.
Qu'avez-vous pensés de ce chapitre ?
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.