Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
Voici la suite !
Chapitre 12 : La rivière




Près de la forêt noire coulait une rivière. De l'autre côté se trouvaient les Montagnes du Nord. Le problème était de traverser cette rivière. Elle avait été créée par des Naïades, il y a des mois, pour empêcher les créatures maléfiques qui s’étaient emparé des montagnes de venir envahir les Terres Enchantées. Cette rivière était donc magique. Personne n'osait la traverser car, disait-on, une créature vivait à l'intérieur et veillait à ce que personne ne la traverse. Ni dans un sens, ni dans l'autre. Telle était la légende qui était écrite dans le livre que leur avait transmis les Fées.


– Elle a l'air anormalement profonde ! Et on sent la magie qui émane d'elle, dit Aurore.
– Comment va-t-on la traverser ? demanda Justin. C'est Zach qui est doué dans l'eau. Et le courant est fort. On ne pourra pas la traverser à la nage.
– Même si le courant n'avait pas été rapide, je n'aurais pas pu nager, lui rappela Aurore.
– C'est vrai ! J'avais oublié, désolé.
– De quoi vous parlez ? demanda Dina.
– Je ne peux pas nager. Je fais une sorte d'allergie à l'eau. Je ne supporte pas son contact, et
j’en ai très peur, expliqua Aurore.
– Ça ne va pas arranger nos affaires, mais on va bien trouver une solution, lui assura Dina.
– Je peux essayer de créer un pont d'énergie. La distance est courte pour traverser, ça ne prendra pas longtemps pour qu'on se retrouve de l'autre côté, intervint Evan.

Il joignit le geste à la parole. Les mains en avant, il se concentra un instant. Une énergie bleue en sortit, et créa une passerelle. Dina et Evan traversèrent, suivis de près par Sony et Louka. Aurore hésita à passer et Justin dut lui donner la main pour l'aider. À mi-chemin, un tentacule géante s'abattit sur le pont magique et le brisa. Un autre tentacule s'empara d'Aurore. Tout fut tellement rapide que personne n'eut le temps de réagir.

Aurore était aux prises avec un monstre et Justin avait disparu dans les profondeurs de la rivière. Le Druide ne revenait pas à la surface, le courant l'avait emporté.

– Occupe-toi d'Aurore avec nos deux amis, je vais essayer de repêcher Justin. Si on met trop de temps à revenir, ne nous attends pas, et va dans les montagnes sauver Zach et Kerof, ordonna Evan.
– Non, attends ! hurla Dina.

Mais c'était trop tard, il avait déjà plongé. Dina était seule. Enfin, pas vraiment, il y avait toujours Louka et Sony, mais il était difficile de communiquer avec eux sans la présence d'Aurore.

– Bon, écoutez-moi tous les deux ! Je sais que vous me comprenez. Je vais voler au-dessus de l'eau pour retrouver cette...cette chose qui a enlevé Aurore. Vous, vous allez me suivre en marchant sur la rive. Sony, peux-tu prendre le sac d'Evan, s'il-te-plaît ?

Pour toute réponse, il émit un long aboiement tout en remuant la queue et prit le sac dans sa gueule. Louka, lui, fixait Dina droit dans les yeux. Elle trouvait ce comportement étrange, il faisait souvent ça. Mais elle ne se posa pas la question plus longtemps et s'envola au-dessus de l’étendue miroitante.

Elle était trop profonde pour en distinguer le fond, mais elle était claire. Dina espérait apercevoir la créature. Cela dura un bon quart d'heure. Elle se mit à penser que personne, à part Zach à sa connaissance, ne pouvait tenir aussi longtemps sous l'eau. Mais Zach, lui, pouvait respirer sous l'eau, ce qui n'était pas le cas de son amie. Elle songea aussi à la révélation que celle-ci leur avait faite. Elle ne savait pas nager, pire, elle avait peur de l'eau.

Comment aurait-elle pu survivre ? À cette seule pensée, les larmes lui montèrent aux yeux. Elle battit des cils pour les chasser. Il ne fallait pas penser à ça. Après tout, depuis qu'elle était ici, elle avait vu pas mal de choses étranges et surprenantes. Il fallait garder espoir.

Soudain, Louka se mit à grogner. Sony lâcha le sac et aboya. Ils avaient tous les deux les poils hérissés et la queue raide. À cet instant, Dina vit la monstrueuse créature émerger de l'eau, lui faisant face.

Elle ne voyait pas Aurore. Dina avait déjà ses dagues dans les mains et était prête à s'en servir si besoin était. La créature ressemblait à une pieuvre, sauf qu'elle avait dix fois plus de tentacules que la normale, qu'elle possédait au moins six paires d'yeux, et bien sur qu'elle mesurait dix mètres de haut. Face à ce monstre Dina paraissait ridiculement insignifiante.
Pourtant, insignifiante, elle ne l'était certainement pas.

– Mon nom est Dina, je suis un membre de la Guilde Enchantée. Et mon amie que tu as emmené aussi. Je ne te ferai rien si tu me montres où elle est, hurla-t-elle.

Elle espérait que ça fonctionnerait, comme quand Justin avait parlé dans la cave de la maison hantée.

– Où est mon amie ?

Pour toute réponse, une de ces immenses tentacules fouetta l'air pour la faire tomber. Dina fut plus rapide, et elle l'évita juste à temps. La créature émit un son si strident que la Sorcière dut se boucher les oreilles. Plusieurs tentacules foncèrent sur elle et elle ne put toutes les éviter. Elle chuta, et elle s'attendait à atterrir dans la rivière, quand Sony, mû par une soudaine poussée de courage, sauta vers elle, referma sa mâchoire sur son bras et l'entraîna sur la rive opposée. De colère, la pieuvre géante émit à nouveau un son infernal. Sony avait dû serrer fort sa mâchoire sur le bras de Dina, de peur que celle-ci ne lui échappe. Par conséquent, son bras saignait, mais elle ne lui en tint pas rigueur, car il l'avait sauvée. Un tentacule allait se refermer sur Sony, mais les aboiements de Louka attirèrent l'attention de Dina qui poussa Sony à temps. C'est elle qui fut enfermée dans le tentacule. Elle ne pouvait se libérer de son étreinte.

Elle tenait toujours ses dagues, mais ne pouvait pas s'en servir car ses bras étaient plaqués contre son corps. À ce moment-là, une flèche siffla à côté de l'oreille de Dina et vint se ficher dans l'un des nombreux yeux de la créature. Il lâcha Dina mais sa chute fut stoppée. Un halo d'énergie l'entourait et l'empêchait de tomber. Elle leva les yeux et aperçut Aurore l'arc à la
main. À côté d'elle se trouvaient de part et d'autre, Evan et Justin. Le Magicien, qui avait créée le champ d'énergie pour empêcher Dina de tomber dans la rivière, la ramena lentement vers la rive où ils se trouvaient.

– Je suis bien contente de vous voir ! s'exclama-t-elle.
– Ça, je veux bien le croire. On ne peut pas te laisser seule plus de cinq minutes ! Et je vois que tu t'es fait un nouvel ami, lui dit Evan.

Dina lui sourit, puis se reprit :

– Vous avez une idée du moyen pour s'en débarrasser ? leur demanda-t-elle.
– Oui, tu vas voir ! lui répondit Justin.

Il fit apparaître un cercle de feu autour de la pieuvre géante. La bête poussa un cri effroyable à déchirer les tympans. Evan prit son élan et sauta vers la créature. Le saut était impressionnant, et il se posa sur la tête de la pieuvre sans problème. Il leva son cimeterre et le planta de toutes ses forces dans la tête de l’animal. Le cri n'en fut que plus insupportable. D'un
autre bond, Evan fut à nouveau sur la rive.

– Comment tu as fait ça ? lui demanda Dina.
– Et toi ? Comment tu fais pour voler ? lui demanda-t-il.
– Je n'en sais rien. C'est comme ça.
– Eh bien, moi non plus je ne sais pas comment je fais. Je savais juste que je pouvais le faire, dit-il.

La pieuvre géante s'enfonça lentement dans la rivière, le cercle de feu avait disparu. Son cri n'était plus qu'un gémissement.

– Mettons-nous en route ! On a assez perdu de temps.

Ils se mirent donc à marcher, encore essoufflés par leur mésaventure, vers les Montagnes du Nord. Elles étaient encore loin, mais il leur fallait se presser.
– Racontez-moi ce qu'il vous est arrivé. Je me suis inquiétée, fit Dina.
– Eh bien, commença Aurore, lorsque la créature m'a emportée dans la rivière, j'ai commencé à paniquer, à cause de l'eau. Puis, je me suis ressaisie. J'ai pris une flèche dans mon carquois, heureusement que j'avais un bras libre ! J'ai planté la flèche dans sa tentacule, et elle m'a lâchée. Comme je ne sais pas nager, j'ai essayé tant bien que mal de remonter à la surface. L'eau commençait à me brûler. C'est là que j'ai vu Justin,
il m'a pris le bras et m'a entraînée à la surface. Quand on a émergés, on ne vous a pas vus. Le courant nous avait déjà entraînés assez loin, et il continuait à nous porter. L'eau me brûlait de plus en plus. C'était insoutenable. J'avais des brûlures sur tout le corps.
Justin a réussi à nous faire regagner la berge. Mes brûlures ont disparu d'elles-mêmes dès que ma peau a été sèche.
– Tu m'as fichu une peur bleue ! C'est vraiment étrange ce qu'il t'arrive, lui dit Justin.
– Ça ressemble à une malédiction qu'on t'aurait jetée, lui dit Dina, l'air grave.
– Qui me lancerait une malédiction ?

– Probablement les mêmes qui veulent nous empêcher de réussir notre mission, dit Evan. Mais continue ton histoire.
– Après ça, on a commencé à marcher pour te rejoindre, et là on a vu Evan dans l'eau. Il a réussi à sauter jusqu'à nous. Ensuite, on t'a retrouvée. C'est tout. Et toi ? Raconte !

Dina leur raconta tout, depuis sa recherche de la bête en volant au dessus des eaux, jusqu'à sa rencontre avec elle. Elle leur dit comment Sony l'avait sauvée, et comment Louka l'avait avertie de l'attaque de la pieuvre.


– On a bien fait de les prendre avec nous. Je ne regrette pas de les avoir rencontrés, dit Evan.
– Sony dit qu'il est très content aussi de nous avoir rencontrés. Louka lui, est impressionné par nos pouvoirs. Il dit qu'il a vu très peux de Sorcières sachant voler, et qu'il n'a jamais vu un Magicien sauter ainsi. Ce n'est pas dans leurs habitudes. Il dit aussi qu'il nous sent de plus en plus fort, et qu'à présent, il est sûr que nous sommes vraiment les « envoyés ».
– Vraiment ? Ils ont des pouvoirs inhabituels ! s'exclama Justin.
– Il est aussi surpris de voir la descendante d'une Nymphe se transformer en animal. Il dit aussi, que d'habitude, seuls les Druides les plus anciens et les plus puissants peuvent maîtriser le feu comme tu l'as fait.
– C'est très bien, on est doués ! Mais, est-ce qu'on le sera suffisamment ? demanda Evan.
– On verra bien ! lui répondit Dina.
– Au fait, on n'avait pas décidé d'apprendre à mieux se connaître ? La route sera longue pour arriver jusqu'aux montagnes, fit Dina après un moment de silence.
– Très bien, puisque tu lances l'idée, parle-nous un peu de toi ! Tu as des frères et sœurs ? lui demanda Aurore.
– J'ai un grand frère, Marco, et deux sœurs plus jeunes, Louisa et Alicia.
– Tu es proche d'eux ? lui demanda Aurore.
– De mon frère, oui, mais pas tellement de mes sœurs. Louisa est jalouse de moi, elle dit que je suis la préférée de ma mère parce qu'on est toutes les deux des Sorcières. Alicia, elle, elle fait tout pour passer le moins de temps à la maison. Mais elle est très proche de mon père. Elle veut devenir médecin, comme lui, expliqua-t-elle. Et toi Aurore, tu nous as dit que tu avais un frère, me semble-t-il.
– Oui, il est plus jeune que moi. Il a seize ans. Il s'appelle Nicolas. On est très proches lui et moi. Il sait que je suis « spéciale » comme disait ma mère. Ça ne lui fait pas peur. Et puis, je n'ai que lui depuis la mort de mes parents.
– Je suis désolé pour tes parents, lui dit Justin.
– Ils sont morts récemment ? lui demanda Dina. Tu n'es pas obligé d'en parler si tu n'en a pas envie, s'empressa-t-elle d'ajouter.
– Ça ne me pose pas de problème d'en parler. Ils sont morts il y a six mois, dans un accident d'avion. Quelques temps plus tard, à l'ouverture du testament, j'ai appris que ma mère m'avait laissé une lettre que le notaire m'a remise. C'est là que j'ai vraiment sû qui j'étais et pourquoi j'avais certains dons.
– Moi, quand mon père m'a dit que j'étais un Magicien, et que c'était pour ça qu'il m'apprenait plein de trucs étranges, je ne l'ai pas cru. J'ai pensé qu'il était devenu fou, fit Evan en souriant.Comme mes parents sont divorcés, et que j'étais encore mineur, j'étais obligé de retourner le voir. J'ai compris qu'il disait vrai quand j'ai fait sauter l'installation électrique chez ma mère. J'étais très en colère ce jour-là. On s'était disputé. Là, j'ai commencé à écouter ce que mon père disait.
– Bizarrement, quand mon père m'a dit que je venais d'une longue lignée de Druides, et qu'un jour, je devrai allé dans un autre monde pour le sauver, je l'ai cru tout de suite. Depuis la maternelle, je savais que j'étais différent. Je n'ai eu que très peu d'amis dans toute ma vie. On ne peut pas dire que j'étais très populaire. Tout le monde m'a toujours trouvé étrange et différent. Et les gens n'aiment pas ce qui est différent, ça leur fait peur. Il n'y a que Matt qui n'ait pas peur de moi. C'est mon meilleur ami, en fait c'est mon seul ami. Je pense qu'il vous plairait, dit Justin.
– Honnêtement, je pense que maintenant tu peux te dire que tu n'as plus qu'un seul ami, lui dit Aurore. Je sais qu'on ne peut pas dire qu'on se connaisse vraiment tous. Mais, même si on ne s'est rencontré que récemment, on est tous proche. Mais d'une façon, disons, inhabituelle. On est tous différents, avec une histoire et un passé différent là-bas. Mais ici, on est dans le même bateau. Et on a un passé et une histoire en commun.
– Ce que tu dis est vrai. D'une façon ou d'une autre, on est liés. Qu'on s'apprécie ou pas, peu importe, en fin de compte. Parce qu'on est ensemble, et qu'on doit faire les choses ensemble, dit Dina.

Un moment passa avant qu'Aurore ne demande à Dina :

– Si tu dis vrai à propos de la malédiction, pourquoi ne la jeter qu'à moi ? Et comment ont-ils su ce que j'étais alors que je ne vivais pas à Faeria ?
– Ils devaient connaître ton ancêtre, ils devaient savoir qu'on l'enverrait sur Terre. Ils ont dû jeter une malédiction sur celui de ses descendants qui serait amené à retourner à Faeria. Si nous, nous ne sommes pas victime d'une malédiction, c'est tout simplement qu'ils n'ont pas su que nos ancêtres faisaient partie de ceux qui devaient s'exiler dans notre monde, dit-elle.
– S’ils s'en sont pris à moi et pas à vous, c'est qu'il devait y avoir un traître parmi ses proches, dit Aurore.
– Oui, comme il y avait un traître parmi ceux de la Fée Palestine et de l'Elfe Elfy. Ça fait beaucoup de traîtres vous ne trouvez pas ? demanda Justin.
– Pas étonnant que le Conseil se montre aussi prudent maintenant et qu'ils refusent de nous dire pour l'instant ce qui arrivera lorsqu'on aura placé toutes les pièces, dit Evan. Au fait, Dina, il serait peut-être temps que tu donnes de nos nouvelles à la Haute Conseillère. Elle doit s'inquiéter et le Conseil aussi.
– Oh ! J'avais complètement oublié ! fit-elle en rougissant un peu.

Elle sortit le miroir qu’Aviva lui avait donné. Prise d'une soudaine impulsion, elle demanda :

– Je voudrais parler à la Haute conseillère Aviva !

Elle attendit quelques secondes qui lui parurent des heures, puis l'image d'Aviva apparut dans le miroir.

– Au nom d'Atari ! Je me faisais du souci, je vous ai même crus morts ! fit-elle, soulagée d’avoir enfin de leurs nouvelles.
– Nous allons bien, ne vous inquiétez pas Raya Aviva. Nous avons réussi à placer le premier médaillon, mais, à cause de l'éboulement de la caverne nous avons été séparés.

Zach et Kerof ont été capturés par des Trolls qui se tenaient non loin de la caverne. Evan a pu reprendre sa pièce. Nous avons pu tous les deux rejoindre Aurore et Justin plus loin, dans la forêt noire.

– Vous n'avez pas eu d'ennuis là-bas ?
– Oh si ! Trois mauvaises Sorcières qui volaient le cœur des hommes. Nous les avons neutralisées, et nous avons fait la connaissance de deux chiens du genre particuliers. Ils appartenaient à un membre de la Guilde.
– Vraiment ? C'est assez inattendu en effet. Mais ils vous seront utiles. Ils sont toujours avec vous ?
– Oui, et je ne compte pas m'en séparer. Nous avons trouvé l'une des deux pièces manquantes. Là, nous sommes en route pour les Montagnes du Nord. On a eu quelques
difficultés pour passer la rivière, mais c'est arrangé.
– Quoi ? Je ne vous l'ai pas dit parce que je pensais que les indications du livre vous suffiraient, mais, vous auriez dû la contourner. Si vous avez tué la pieuvre géante, les Trolls pourront passer plus facilement sur nos terres ! s'exclama Aviva.
– Écoutez, Raya Aviva, malgré tout le respect que je vous dois, les Trolls n'ont pas eu besoin de passer par là pour vous envahir. Et puis, nous n'avions pas le temps de faire un détour. Nous avons assez perdu de temps, et la vie de deux de nos amis est en jeu, criait presque Dina, sentant la colère en elle.
– Je ne vous fais aucun reproche, dit-elle sur un ton apaisant. Je comprends que ce n'est pas simple. Vous vous en êtes tous bien sortis. Je vais faire mon rapport au Conseil, tenez-moi au courant, bonne chance.

L'image avait disparu. Dina s'en voulait de s'être emportée. Mais elle ne pouvait pas revenir en arrière.

Ils poursuivirent leur chemin, pensant qu'ils avaient déjà accompli beaucoup. Mais la route était encore longue.

Ils atteignirent bientôt les montagnes et commencèrent leur ascension. Pourvu qu'ils arrivent à temps pour sauver leurs amis !
Note de fin de chapitre:
Alors qu'en pensez-vous ?
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.