Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +


I
VIE



Sur l'ancien champ, sur les obus dans leur dernier envol
Sur les barbelés qui te font couronne,
Sous les yeux des autres qui meurent sans qu'on les nomme,
Crève petit gars et qu'on n'en parle plus.


†††

Fumée et torpeur tu crèves comme on vit
Tu arraches la terre, tu grattes les morts
Tu chatouilles tes futurs amis!


†††

Bruit et dernier sacrement
Comme un concert industrieux
La balle iridescente sera ton tourment
Hurle, rien ne les rendra plus heureux.


†††

Celui qui a tué
Celui qui est tué
Celui qui a brûlé
Celui qui est brûlé
Tous seront celui-là.


†††

Il y a au fond du caveau un général
Grand, puissant, couronné de lauriers
Sans hésiter il a réglé l'horloge fatale
« Demain, c'est ici que nous allons attaquer. »


†††

En face on meurt aussi
On saigne, on hurle, on rit
Que l'on soit bleu ou vert de gris.


†††

La terre du carnage sur ce grand chemin
Vole et voyage vers ta pauvre fin
Cours! Deviens sauvage, deviens félin
Echappe à la rage des sans-lendemain.


†††

Il tuait de manière institutionnelle
Sans savoir qui il était.
Il progressait de manière professionnelle
Sans savoir où aller.
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.