Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Dans un monde futur, les eaux sont montées, mais l'eau est polluée, elle grignote les chairs. Dans une éco-communauté sur une petite île, la narratrice et les deux autres membres de sa triades (aussi bien ses collègues que amantes), vivent en respectant scrupuleusement les règles de l'Encyclopédie. Parce qu'il n'existe rien d'autre, n'est-ce pas ?

Catégorie(s) : Aventure, F/F, Anticipation | Série : Le GIEC au rapport !
Chapitres: 2 | Terminé : Non
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle
Nombre de mots: 7463 | Lu 89 fois
Publié le 22/04/2024 | Mis à jour le 27/06/2024

Story Notes:
Fiction rédigée dans le cadre du challenge "GIEC, au rapport !" de PititeCitrouille !

1. Chapitre 1 : Parce qu'il n'existe rien d'autre par Lsky [Commentaire(s) - 0] (4440 words)
Premier chapitre, l'unique terminé, j'ai peur de ne pas avoir le temps pour le reste dans le temps imparti ! Sorry !

2. Chapitre 2. Île verte, île blanche par Lsky [Commentaire(s) - 0] (3023 words)
J'ai également mis en gras les moments de raisonnement !
Enjoy ! J'ai pris beaucoup (trop) de temps parce que je me suis emmêlée dans la création de l'univers - et je ne me suis pas rendue compte de la charge que c'était ! - mais j'ai beaucoup aimé l'écrire ; comme j'ai adoré la thématique du GIEC !