Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
Thème : milliard.
Bonne lecture !
Viviane lança un regard autour d'elle. Cela l'aurait arrangée de parler avec Jonathan - ou plutôt lui poser quelques questions. Mais apparemment il s'était échappé à l'attention des surveillants qui essayaient de contenir les élèves sous le choc. La jeune fille blonde s'installa en observant ses camarades de classe.
Chacun d'entre eux pourrait être coupable. Ils avaient tous été dans la salle pour le Père Noël surprise et tous auraient pu détourner l'attention de Jeanne puis empoisonner le chocolat. Ou alors ceux-là avaient déjà été empoisonnés avant d'arriver au collège. Soit par Jonathan - dans un livre son absence aurait été plus que suspecte - ou même par le chocolatier en personne !
Réellement, il y avait des milliards de possibilités comment le chocolat avait été empoisonné. Peut-être que ce n'était même pas vrai et Eva était morte pour une autre raison ! Une attaque cardiaque ou une crise d'allergie. Non, Viviane n'en était pas convaincue.
Peut-être que ce n'était pas le seul chocolat empoisonné ? La blonde se leva d'un bond et se précipita vers Jeanne.
– Est-ce que tu as encore la boîte de chocolats ?
– Évidemment que non, condescendit à répondre la riche héritière. Que veux-tu que je fasse avec une boîte vide ?
Viviane s'arrêta abruptement. Si Jeanne avait jeté la boîte, c'est qu'ils avaient mangé tous les chocolats et apparemment personne d'autre n'avait été empoisonné. Ah moins que Jeanne ne mente, évidemment.
– Ah, merci.
Viviane s'éloigna à nouveau.
Eva avait donc probablement eu le seul chocolat empoisonné. Mais cela n'empêchait pas qu'il y avait trop de possibilités. Des milliards !

Il fallait qu'elle prenne le problème dans un autre sens. Pour un meurtre, avait-elle lu, il fallait la possibilité et la motivation. Des possibilités, elle en voyait beaucoup trop. Et des motivations ?
Qui pouvait bien vouloir tuer Eva ? Viviane n'en voyait vraiment pas. Elle était très loin des milliards de raisons...
Eva était gentille. Elle laissait les autres recopier ses devoirs, ne cherchait pas la bagarre, et ne créait aucune jalousie amoureuse. Non, Viviane ne voyait pas. Ses camarades de classe n'avaient aucune raison de vouloir tuer Eva. Jeanne et Jonathan pas plus que l'un des autres. Quoique le second ne dépendait pas de la meilleure élève pour les dm...
Le chocolatier non plus, il était probable qu'il ne sache même pas qu'Eva existait.
Et Jeanne, alors ? Se pouvait-il que ce fût vraiment elle qui était visée ? Ce n'était pas si impossible, après tout son père était riche et connu. Mais elle ne paraissait pas très inquiète par ce qu'elle affirmait elle-même... Elle n'y croyait pas, supposa Viviane.
Elle se passa un mouchoir à la propreté relative sur le visage. Elle ne s'était pas rendue compte qu'elle avait recommencé à pleurer. Puis elle demanda au surveillant qui avait l'air le plus sympathique d'appeler sa mère pour rentrer. C'était le plus raisonnable.
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.