Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
Merci à la Beigie, vous êtes les meilleurs !
Thème : conseil
Bonne lecture !
Le groupe qui se dirigeait vers eux était composé de Jeanne Mallory, la fille du grand industriel de la ville – et la plus grande peste de la classe par ailleurs – et de sa cour. Ça sonnait un peu comme un cliché mais c’était exactement ça. Comme toujours elle était suivie par Marie, Véronique et son copain Quentin dont les parents n’étaient pas aussi riches mais tout aussi snobs que ceux de Jeanne. Tandis que Marie et Véronique… Dépeindre leurs portraits ferait croire que Viviane était mauvaise langue, mais elles ne suivaient Jeanne uniquement pour son argent. Cela étonnait toujours la jeune fille que ce genre de personnes existait dans sa petite ville. Mais apparemment si. Malheureusement d’ailleurs, puisqu’aucun d’entre eux n’appréciait Viviane et le lui faisait parfois savoir.
Aujourd’hui par contre, il lui semblait qu’elle avait de la chance. Jeanne ne semblait que voir Eva et ignorait complètement les deux autres.

– Tiens, je t’offre un chocolat, Eva ! l’invita la jeune Mallory en tendant son cadeau fraîchement déballé. C’est pour te remercier de ton aide pour les devoirs.
Viviane fronça les sourcils. Il était bien connu que Jeanne récupérait les devoirs maison sur Eva mais la voir frimer avec ça… Elle avait un mauvais pressentiment avec ces chocolats. Cela ne ressemblait pas à Jeanne de proposer quelque chose à quelqu’un.
– N’en prends pas, conseilla-t-elle.
– Sers-toi, ordonna Jeanne en adressant un regard noir à Viviane.

La blonde battit en retraite. Elle ne voulait pas s’attirer les mauvaises grâces de la leader officieuse de la classe. Ou du moins pas plus que c’était déjà le cas. Eva prit le chocolat qui se trouvait déjà presque dans sa main. Elle remercia Jeanne d’une voix basse et sous son regard inquisiteur le mit dans sa bouche.
– Très bon, approuva-t-elle.
Satisfaite, Jeanne repartit sur une dernière phrase condescendante. Sa cour trottait sagement derrière elle comme un troupeau de mouton. Eva déglutit.
– Il n’était pas bon du tout. Il était très amer…
Viviane sentit une cloche d’alerte sonner dans sa tête. Ce n’était pas normal…
Note de fin de chapitre:
Alors, que pensez-vous qu'il pourrait arriver ? XD
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.