Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
Vous finirez par savoir que j'aime la... (suite en note de fin)

« Annonce spéciale dans le journal de ce soir, le record annuel du nombre de marrée noire dans l’Atlantique a été atteint. La dixième déversion de pétrole a eu lieu en ce dix novembre 2027. Un pétrolier de plus de trois cent vingt-cinq mille tonnes a coulé et laissé s’échapper une cargaison de pétrole brut. Les conflits navals ne cessent d'avoir lieu… »

« Nous annoncions la semaine dernière la dixième marrée noire de l’année qui a eu lieu dans l’Atlantique. Les courants ont ramené les vagues visqueuses de pétrole sur nos côtes bretonnes. Les centres de sauvegarde de la faune sauvage sont déjà surchargés d’appels et accueillent les oiseaux marins mazoutés par dizaines. Les plages et les falaises rocheuses ont troqué leur couleur contre le noir mat... »

« … Après des analyses médicales statistiques, il s’avère qu’environ cinquante habitants des côtes de la Bretagne sud ont été hospitalisés quelques jours suite à la contraction d'une pneumopathie huileuse. Il s’agirait d’une maladie des poumons dû à l’inhalation d’hydrocarbures comme le pétrole qui a recouvert l’Atlantique breton le mois dernier. Nous ignorons toujours si la marrée noire à un lien avec ces... »

« La consommation de poisson local est désormais strictement encadrée lorsqu’elle n’est pas tout simplement interdite. Des cas d’intoxication alimentaire répétés qui ont sonné l’alerte, notamment dans les écoles et les cantines approvisionnées par des entreprises régionales. »

- Et dire qu’on a ignoré ça jusqu’au dernier moment, jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Foutu système économique !

Xavier ferma son ordinateur portable d’un coup sec. Si la rage n’était déjà plus visible sur son visage, elle transparaissait au travers de ses bras dont les veines ressortaient grossièrement.
Un regard vers la pendule digitale accrochée au mur. Il était l’heure de manger. De quoi décompresser ? Xavier soupira. Il se dirigea vers ce qui avait dû être une cuisine et qui n’était plus qu’un simple garde manger. D’un geste machinal il ouvrit un placard pour en sortir une barquette en plastique fermée. Il tira sur la languette pour en retirer l’opercule. De son autre main il ouvrit la porte du micro-onde, le robot chauffant redevenu indispensable. Après avoir placé le contenant en plastique à l’intérieur il le referma et l’enclencha à puissance maximale pour deux minutes.

Ding ! C’était prêt. Xavier rouvrit la porte du micro-onde et saisit son repas à l’aide d’un gant de cuisine, le dernier ustensile qui lui restait utile. Il balança la barquette sur la petite table carrée qu’il avait l’habitude d’occuper seul, puis il s’assit.

Les deux pastilles rondes de la barquette, grandes comme le cercle que formeraient la liaison du pouce et l’index d’une seule main, s’étaient liquéfiées sous la chaleur. En appuyant d’un doigt sur la barquette Xavier fit valser son contenu de droite à gauche, à la manière du flot et du jusant. La moue du rejet se dessina sur ses lèvres pâles. Si seulement ça pouvait au moins avoir l’aspect de quelque chose d'appétissant. Quoique ça n’en serait que plus frustrant pour lui.

Xavier n’avait plus la capacité de connaître le goût de quoique ce soit depuis qu’il avait avalé des quantités et des quantités de pétrole présentes dans le corps des poissons dont il avait tant apprécié dévorer la chaire.
Note de fin de chapitre:
... dystopie


Le thème était : Manger
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.