Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :

Le thème est une citation aujourd'hui :Il avait peur d'avoir peur, James Dashner, le labyrinthe tome 4.

On retrouve les personnages de orage aujourd'hui!


 

Il attendait devant la maison hantée, hésitant. Il entendait des cris provenant de l’intérieur et des bruits étranges qui lui glaçaient le sang. Quand Sarah lui avait proposé cette activité, il s’était dit que ce serait le moment idéal de prouver qui il était. Sauf qu’il avait oublié qui il était à ce moment-là justement…

 

Vincent était horriblement peureux, il évitait toutes les situations où il risquait d’être terrifié ou de le faire sursauter. Il avait depuis longtemps abandonné la cachette, car l’appréhension le tuait qu’il se cache ou qu’il cherche. Le seul jeu où il tolérait d’être surpris était le Scattergories et uniquement car il était trop concentré à chercher des mots pour craindre la sonnerie.

 

Sa sœur Virginie avait compris depuis longtemps qu’il fallait éviter avec lui les situations effrayantes et l’en protégeait sans dire un mot. Il connaissait bien des frères et sœurs qui en auraient profité pour se moquer, mais pas elle. Il en était infiniment reconnaissant, mais malheureusement il ne fallait pas qu’il se dise que tout le monde connaissait sa situation.

 

- Tu viens? demanda Sarah.

- Oui, oui, bien sûr.

 

Il suivit son amie vers la file cherchant une excuse pour s’en sortir sans avoir à révéler son problème. Il pensa à une envie pressante, puis se dit que ça ne ferait que retarder l’inévitable… La maladie soudaine paraissait suspecte, mais….

 

- On prend une selfie ? demanda Vincent.

- Bonne idée!

 

Vincent se mit dos à la maison hantée pour qu’elle apparaisse sur la photo alors que Sarah faisait une grimace à la caméra. Le sourire un peu crispé de l’adolescent fut immortalisé aussitôt. D’un mouvement rapide, il mit la photo sur les réseaux sociaux.

 

-Voilà!

 

Les deux amis se remirent à discuter alors que la file devant eux diminuait peu à peu au fur et à mesure que leur tour approchait. Soudain, le téléphone de Vincent sonna et la voix de sa sœur répondit à son « allo? ». Il mit rapidement fin à la conversation, puis se tourna vers son amie :

 

- Je suis désolé, mais je dois y aller, petit problème familial, mais on se reprend d’accord?

 

Bien sûr, son amie comprit la situation et offrit de le raccompagner. À la maison, Vincent se précipita dans la chambre de sa sœur.

 

-Et alors, la maison hantée? lui demanda-t-elle avec un clin d’œil.

-Absolument fantastique, merci.

-Toujours là pour toi.

 

Il n’avait peut-être pas affronter ses peurs, mais il savait qu’il pouvait toujours compter pour sa sœur.

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.