Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
On s’en souvient tous de cette affirmation…A savoir que Fukushima se place derrière Tchernobyl en termes de catastrophe nucléaire. Le titre est un clin d’œil à la chanson de Castelhemis, « Les centrales ».


https://www.youtube.com/watch?v=a7dxnTNOwZE
Des images de chaos à la télévision. Des visages paniqués, creusés par la fatigue et l’angoisse, des corps atrophiés, des ruines.

« C’est quoi ce carnage ? Une guerre a éclaté ou quoi ?
-C’est une centrale nucléaire qui a explosé en Russie Papa. Ça craint !
-En Ukraine, Mathilde. Ce n’est pas la même chose. »

La concernée hausse les épaules. L’Ukraine, la Russie, c’est du pareil au même. Elle est trop choquée pour rabattre le clapet de son petit-frère. Francis se tasse sur le canapé pour laisser une place à leur père.
Bernard, qui se faisait une joie du dîner avec ses deux enfants, ne peut quitter les images de désolation sur le petit écran.

Le nuage toxique ne va pas dépasser la frontière ? On les prend vraiment pour des cons !
Note de fin de chapitre:
Voilà, je voulais conclure sur cette information bidon comme quoi les radiations s'arrêtent aux frontières!

J'espère que vous avez aimé!
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.