Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
L’incident, la catastrophe même s’est déclenchée a proprement parlé à 1h23 du matin, dans la nuit du 26 avril 1986.
C’est une belle nuit. La lune est décroissante, le fond de l’air se réchauffe, abandonnant les vestiges de l’hiver. Le monde n’est qu’ombre et silence.

Un renard s’approche des abords de la ville où les humains laissent toujours à manger. Le canidé se fait vieux : ses proies lui échappent le plus souvent et les humains sont plus faciles à duper que les vigoureux lapins du bois. Pourtant le vieil animal est sur ses gardes : l’air empeste le feu. Un feu sans flammes et fumée. Différent des incendies d’été ou de la jachère. Une odeur indéfinissable réveille en lui son instinct de survie.

La peur primaire prend le dessus et il décampe, abandonnant les ordures ménagères.
Les Hommes ne le sentent-ils pas : l’air est brûlant !
Note auteur : L’incident, la catastrophe même s’est déclenchée a proprement parlé à 1h23 du matin, dans la nuit du 26 avril 1986.
Note de fin de chapitre:
Mes sources principales sont :
« Après nous ne restera que la terre brûlée », de Delphine FEDOROFF
L’article de Wikipédia bien renseignée : https://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_nucl%C3%A9aire_de_Tchernobyl
https://www.youtube.com/watch?v=_0DPvFmwJHQ « L’Histoire d’une catastrophe : Tchernobyl » disponible sur Youtube (avec une flopée d’autres reportages instructifs)
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.