Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Crocodilus Niloticus par Lyssa7 | Déconseillé - 12 ans

Libre de droits

 

Lorsque le crocodile lézarde au soleil sur les bords du Nil, il se raconte des histoires...

 

* Thème 1 - Battements d'ailes - il avait suffi d'un seul instant pour que tout bascule...

* Thème 2 - Le déserteur - Cinq jours qu'il marchait, qu'il errait, qu'il fuyait...

* Défi 1 - Dis, te souviens-tu ? - Une lettre, un vieil homme et les souvenirs d'une vie... 

* Thème 3 - Anna - C'était le genre de fille qui ne laisse personne indifférent...

* Défi 3 - Café gourmand - Drabbles à déguster avec un café ou un thé.

* Thème 4 - Sur un air de jazz - Ce soir-là, Margaret voulait conquérir sa liberté. Mais à quel prix ?

 

Ma participation au concours AVC organisé par Nighty et E.T <3

INSTITUT KEDJOUGOU



Catégorie(s) : Contemporain, Projets/Activités HPF | Série : A Vos Claviers ³
Chapitres: 6 | Terminé : Oui
Avertissement: Discrimination (racisme, sexisme, homophobie, xénophobie), Violence physique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle
Nombre de mots: 8391 | Lu 18479 fois
Publié le 20/06/2018 | Mis à jour le 27/08/2018

Story Notes:

Ceci est ma participation au concours AVC cubes organisé par E.T et Nighty. <3

1. Thème 1 - Battements d'ailes par Lyssa7 [Commentaire(s) - 26] (1835 words)

Bonjour,


Voici donc le thème et les contraintes auxquelles j'ai répondu avec cette première nouvelle.


« Je ne veux pas que ma maison soit murée de toutes parts, ni mes fenêtres bouchées, mais qu'y circule librement la brise que m'apportent les cultures de tous les pays »


Mahatma Ghandi


Le Tournoi des Trois sorciers a pour but de créer des ponts entre les jeunes générations sorcières de pays différents. Vous devrez écrire un texte dont le thème principal est le choc des cultures, entre votre (ou vos ) personnage principal et une communauté étrangère. Cette rencontre peut avoir lieu, par exemple lors d’un événement international (sportif, politique, culturel), d’un voyage, voire à travers une correspondance... C’est comme vous voulez ! ♥


[ Contrainte Heron ] Votre héros devra être confronté à quelque chose qui pourrait être de la Magie ( libre à vous d'en faire vraiment de la magie, de la science, ou de conserver le doute). ♥ « Ni oui, ni non, ni blanc, ni noir » ! Les mots Oui, non, blanc, noir sont interdits.


♥ Votre texte comprendra au moins un dialogue de deux cent mots


Contrainte de mots : 800 mots minimum


 


Petit détail important, je ne fais jamais dans la simplicité et j'ai toujours des idées très étranges. Pour ce texte, j'ai donc décidé d'écrire en effet miroir avec mes deux protagonistes. J'espère que le choc culturel, du point de vue de l'un d'eux est assez présent. 


J'ai décidé de mettre une petite introduction dans ma note de chapitre en guise de résumé (on voit la fille qui a trop l'habitude de résumer ses textes :mrgreen:).  Bonne lecture ! <3




Il avait suffi d’un seul instant. Un seul instant où tout avait basculé. Pour lui, comme pour elle. Il avait suffi d’un rien. D’un tour de magie. D’un château de cartes qui s’écroule. D’un écran de fumée. De deux univers entrant en collision. D’une broche argentée. Il avait suffi de quelques secondes. Et tout s’était envolé.


Aidan vivait de menus larcins, de petites arnaques. Il n’avait jamais connu ses parents et avait passé son enfance, puis son adolescence, à voyager de foyers en familles d’accueils. Son tempérament impulsif ne lui avait jamais permis de rester, de trouver un point d’ancrage. Il était chez lui partout. Il était chez lui nulle part. Il ne savait jamais de quoi serait fait le lendemain. Et ça lui convenait. Il se disait libre, libre de toutes attaches.


Alejandra venait de quitter l’Espagne, d’emménager à Chicago. Elle avait tout quitté, tout laissé là-bas. Un pied dans le nouveau monde, un pied hors du monde qu’elle avait toujours connu. Attachée à ses racines, les débuts avaient été difficiles. Déterminée, elle avait tenté d’oublier l’essence même de son passé. Elle n’était pas chez elle. C’était sans doute ce qu’elle était venue chercher. Elle se pensait libre, libre de voler de ses propres ailes.


Il avait suffi d’un battement.

2. Thème 2 - Le déserteur par Lyssa7 [Commentaire(s) - 15] (1104 words)

Bonjour,


Je vous présente aujourd'hui la deuxième nouvelle de ce recueil (n'ayant aucun rapport avec la première :mrgreen:). Je tenais d'ailleurs à vous remercier pour vos commentaires et vos votes sur mon premier texte, je n'aurais jamais pensé qu'il aurait autant de succès !


Pour en revenir à ma deuxième nouvelle, elle répond au thème et aux contraintes ci-dessous.


 


Les plans secrets de Baudelaire 


Le marquis invisible.


Le portrait fatal.


Une infâme adorée.


Les enseignements d'un monstre.


Le monde sous-marin.


Une ville dans une ville.


Le déserteur.


Bonus : LA LICORNE d'Extraa


 


♥ Votre nouvelle devra avoir comme titre l'un des projets ci-dessus, et s'en inspirer = Le déserteur.


♥ Vous devrez insérer dans votre texte une citation d'un auteur contemporain de Baudelaire. Merci de bien noter la référence (oeuvre, auteur, etc.) en note de fin ou dans votre note d'auteur. = Vous la retrouverez en note de fin.


♥ Votre texte comprendra au moins une référence à un oiseau = référence en note de fin.


♥ Votre texte devra contenir CINQ mots par sens, soit 5 mots pour l'odorat, 5 mots pour l' ouïe etc. Cinq sens, cinq mots donc 25 mots. Merci de mettre en évidence les 25 mots choisis (gras, soulignés) ! ♥ Vous les retrouverez également en note de fin.


♥ Contrainte de mots : 800 mots minimum


 


Je tiens à remercier Bevy pour ses précieux conseils et sa relecture ainsi que Hortensea pour sa deuxième relecture. Merci les filles ! <3


Je précise que ce texte a subi de nombreuses modifications et que j'ai fait pas mal de recherches sur la première guerre mondiale pour rester fidèle au contexte historique. Il faut savoir que la 54e division allemande a véritablement existée et s'est formée à Guise en 1915. J'ai aussi tenté de coller aux dates et aux villes, notamment pour le fort de Douamont et la mise en réserve du 15 avril 1917 (d'après mes sources, en tout cas). Cela dit, les personnages viennent de mon inspiration et toute ressemblance avec des personnes ayant réellement existé serait fortuite. :mrgreen:


Enfin, une dernière précision : les déserteurs n'étaient considérés comme tels que cinq jours après le premier appel.


Enfin, comme pour le premier texte, voici un petit résumé de cette nouvelle. ;) Bonne lecture ! <3




Cinq jours qu’il marchait sans but. Cinq jours qu’il errait. Cinq jours qu’il fuyait. Le sang, la peur, la mort. Le tremblement du fusil au bout de son bras, le vrombissement retentissant des chars d’assaut, les corps qui basculent les uns sur les autres. Le sang maculant les uniformes de ses camarades, la peur vrillant ses pupilles sombres, la mort arpentant le champ de bataille.


Durant la première guerre mondiale, Heinrich, jeune soldat allemand, ne réintégra pas sa division après une permission. Aux yeux de l’armée allemande, il fut alors considéré comme déserteur.


Cinq jours qu’il marchait, qu’il errait, qu’il fuyait.

3. Défi 1 - Dis, te souviens-tu ? par Lyssa7 [Commentaire(s) - 17] (485 words)

Bonjour,

Ce texte sous forme de lettre répond au défi créatures ci-dessous.

Contraintes
♥ Que ce soit une ode au beurre de cacahuètes, l'expression torturée d'une romance haineuse et passionnelle ou la reconnaissance d'une amitié lumineuse, vous devrez écrire une lettre d'amour.
♥ Contrainte Bandelettes : Votre texte devra contenir un paragraphe dans lequel la première lettre de chaque phrase forme le nom complet de l'objet / le destinataire de la lettre (NDLR : du coup, l'ode au "Beurre de cacahuète" c'est peut-être un peu casse-gueule, enfin c'est vous qui voyez).

♥ Merci de respecter le nombre minimum de mots sur les sites (vous pouvez également écrire un drabble 100 à 500 mots -> Dans ce cas là, merci de préciser que votre lettre est un drabble).

Mon texte étant un peu plus court et n'atteignant pas les 500 mots à une quarantaine de mots près, on va dire qu'il s'agit d'un drabble. Je vous laisse avec le résumé plus succint que d'habitude et je vous retrouve en bas. :mg:


Un vieil homme, une lettre et les souvenirs d'une vie...

4. Thème 3 - Anna par Lyssa7 [Commentaire(s) - 9] (1088 words)

Je poste sur le fil alors je ne m'éternise pas et vous mets ci-dessous le thème et les contraintes. Merci pour toutes vos précédentes reviews. <3


La Haine, Mathieu Kassovitch, 1995 a écrit :C'est l'histoire d'un homme qui tombe d'un immeuble de 50 étages. Au fur et à mesure de sa chute, pour se rassurer, il se répète:

"Jusqu'ici, tout va bien."
"Jusqu'ici, tout va bien."
"Jusqu'ici, tout va bien."

Mais l'important, c'est pas la chute. C'est jamais la chute. C'est l'atterrissage...


♥ Votre personnage devra TOMBER : tomber amoureux, tomber dans les pommes, tomber des nues, tomber de haut, tomber à genoux, tomber bien bas, tomber la chemise , etc.
♥ Le verbe TOMBER ne pourra apparaître qu'une fois maximum dans votre texte (sous n'importe quel(le) temps/conjugaison)
♥ Vous devez écrire minimum 100 mots consécutifs sur la douleur que ressent votre personnage lors de son atterrissage physique ou émotionnel. -> consécutifs = en un ou plusieurs paragraphes, non coupés par des dialogues, etc.

♥ Contrainte de mots : 500 à 1500 mots

 


Au départ, ce n’était rien d’autre qu’un petit jeu sans conséquences, une relation sans attaches. Un pacte où les sentiments n’entraient pas en ligne de compte. Un petit cinq à sept. Et ça lui convenait très bien. Du moins, au début. Et puis, un jour, il avait suffi d’un détail, d’un geste, ou tout simplement d’un rien pour qu’il ne puisse plus se passer d’elle. D’une mèche de cheveux coincée derrière son oreille, d’un sourire en coin, ou de son odeur un peu trop prononcée. Au départ, ce petit jeu leur convenait à tous les deux. Et puis, un jour, il l’avait aimée. Et cet amour l’avait emportée.

5. Défi 3 - Café gourmand par Lyssa7 [Commentaire(s) - 9] (400 words)

 

Bonjour,

Avec ces quatre drabbles orginaux, je réponds donc au défi créatures 3. J'ai bien entendu les remarques de Lul qui me disait que j'étais trop dans le tragique et j'ai décidé de vous offrir des petites scènes de la vie quotidienne. Elles ne payent pas de mines mais elles sont légères et ça m'a fait du bien de les écrire. <3

Contraintes
♥ Pour cette épreuve-ci vous devrez écrire 4 drabbles, ou double-drabbles, au choix !

♥ Vous avez le droit à une marge d'erreur de 10 % sur le nombre de mots de chaque drabble ( donc entre 90 et 110 mots par
drabbles et entre 180 et 220 par double drabbles ) d'après ce compteur de mots pour être équitable envers tout le monde
♥ Vous posterez tous vos drabbles en un seul chapitre

♥ Contrainte Patchwork : même si les drabbles n'ont pas de rapport entre eux, le dernier mot d'un drabble devra être le premier mot du drabble suivant.

♥ Contrainte Divinité : La liste ci-dessous rassemble quelques unes des trèèès nombreuses divinités vaudoues ( j'ai essayé de sélectionner principalement les versions africaines et non leurs évolutions des colonies mais les informations à disposition ne sont pas toujours très précises, souvent le vaudou haïtien, qui est plus connu, prend le pas sur le vaudou africain, désolée si je me suis un peu embrouillée) : pour chaque drabble vous choisirez une divinité de cette liste et devrez écrire un drabble sur ce dont il est le dieu / la déesse. Par exemple, si vous aviez pu choisir le Baron Samedi ou Maman Brigitte, dieux de la Mort et du Sexe (c'est très résumé) vous pouviez écrire un drabble qui parle de la Mort ou un drabble qui parle de Sexe, vous n'avez pas à écrire sur la divinité elle-même.

♥ Les adhérents ont jusqu'au 14/08/2018 pour poster leur participations, pour les non-adhérents et les participations héron jusqu'au 13/08/2018

Liste des Lwas
-Erzulie Freda, Déesse de l'Amour ( également associée - sous différents aspects - aux Prostituées, à la Jalousie, à la Guerrière qui défend les femmes et les enfants, - lorsqu'elle est avec Damballa ( voir ci-dessous ) - aux Innondations et aux Orgasmes  - )
-Gu, Dieu de la Guerre, du Feu, du Fer, de la Destruction et des Forgerons
-Ogun Zobla, esprit de l'Intelligence Pure et de la Réussite
-Sakpata, esprit de la Maladie, de la Guérison et de la Terre
-Damballa, Dieu de la Connaissance, de la Fertilité et de la Sagesse.
-Hevioso, esprit de l'Orage et de la Foudre
-Legba, esprit de la Réflexion, des Croisements de la Frontière entre monde réel et monde des esprits, du Language
-Mami Wata, Déesse de l'Eau, de la Mer nourricière et de l'Océan destructeur
-, divinité du Futur

- Le premier drabble répond au thème Orage qui est associé à la divinité Hevioso.

- Le deuxième répond au thème Amour qui est associé à la divinité Erzulie Freda.

- Le troisième répond au thème Frontière entre monde réel et monde des esprits associé à la divinité Legba.

- Le quatrième répond au thème Guerre associé à la divinité Gu.

J'espère avoir respecté ces thèmes et que ces drabbles vous plairont. Ils font tous cent mots pile si je ne me trompe pas (et sans compter les titres) ;)


Quel est le rapport entre un orage, un rendez-vous manqué, une maison hantée et des crêpes ? En apparence aucun, si ce n'est que vous pouvez lire ces drabbles en prenant un café ou un thé.

6. Thème 4 - Sur un air de jazz par Lyssa7 [Commentaire(s) - 10] (3479 words)

The End

Trempe dans l'encre bleue du Golfe du Lion

Trempe, trempe ta plume,

ô mon vieux tabellion

Et de ta plus belle écriture

Note ce qu'il faudra qu'il advint de mon corps

Lorsque mon âme et lui ne seront plus d'accord

Que sur un seul point, la rupture

Georges Brassens

Hélas, un jour tout a une fin, et comme celle de cette édition d’AVC approche, il est temps d’en parler ! Votre texte devra donc parler de Fin. Fin d’une époque, fin d’une vie, fin d'une galère, fin de la guerre, fin des haricots…

♥[Contrainte Original] Devront être mentionnés : Une chanson, une langue morte, un(e) artiste, une science, une époque, un vêtement, une ville. Tout comme pour la fanfic, l’un de ces sept éléments devra avoir une importance capitale, les autres peuvent être tout à fait anecdotiques.

♥ Un personnage devra briller par son absence . Les autres personnages pourront l'évoquer, parler de lui, penser à lui, mais lui même ne pourra pas être physiquement présent dans votre histoire. Les flash-backs narratifs ne sont autorisés que s'il n'apparaît pas non plus; il ne pourra exister qu'à travers les paroles / actes / pensées de vos personnages.

♥ Par conséquent, le texte ne pourra pas être écrit à la première ou la seconde personne, uniquement à la troisième.

♥ Dans votre dernière phrase OU votre première phrase le mot « fin » devra apparaître.

♥ Contrainte de mots :1000 mots minimum

 

C'est la fin de cette édition d'AVC... et c'est mon dernier texte #tristesse. J'ai été super fière de réussir à écrire pour chacun des défis et des thèmes et je me suis juste éclatée alors merci Nighty et ET, c'était absolument génial ! (On refait ça quand vous voulez ! :mg:) Un énorme merci à tous ceux qui m'ont laissé un commentaire. <3

Petit résumé pour ce texte et plus d'informations en note de fin sur le contexte. Attention, ce texte évoque le racisme.


Ce soir-là, Margaret Summers avait décidé de passer outre les recommandations de son père. Ce soir-là, la jeune fille voulait conquérir sa liberté. Mais à quel prix ?