Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :

5ème jour, 5ème texte : voici le thème "Palimpseste" ! 

Alors, au cas où : 

 

Palimpseste : Oeuvre dont le support peut laisser supposer ou apparaître des versions antérieures et/ou les traces d'une oeuvre plus ancienne et partiellement effacée. 

Pour quelques dollars de plus

 

Quatre nouveaux visages ont remplacé ceux des six grand-pères. Ces derniers ont été fracassés, au burin, à la pioche, à l'explosif ; on a brisé leurs os sans le moindre état d'âme et même avec un peu de mépris. Tout ça pour quoi ?

Pour quelques dollars de plus.

La Montagne Noire était belle ; elle était vivante, sacrée, elle vibrait, splendide et naturelle. Chaque coup de pic est une blessure restée ouverte, chaque entaille faite à la roche est un viol perpétuel. Les six grand-pères des Lakhotas et des Sioux n'avaient pas besoin de ressembler aux hommes ; ils respiraient dans le roc, les arbres, les animaux ; aujourd'hui on les reconnaît à peine sous les traits de Washington, Jefferson, Roosevelt et Lincoln.

 

Existe-t-il plus hideux, plus abominable palimpseste que celui du Mont Rushmore ?  

Note de fin de chapitre:

Oui donc voilà, je suis partie dans le palimpseste architectural en quelque sorte, le mont Rushmore a été bâti sur un lieu particulièrement sacré pour les indiens. L'origine des visages sur le mont Rushmore en plus c'était uniquement la réponse à la question "comment attirer des touristes et faire des sous dans ce coin perdu". A savoir qu'il avait été promis aux indiens que cette montagne sacrée ne serait jamais touchée... 

J'avais un peuuuu eu la gerbe en aprenant ça. L'avant dernier conservateur du mont rushmore était indien, il avait fait beaucoup pour rétablir l'histoire de la réserve (qui a longtemps été cachée) mais bon... voilà voilà :) 

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.