Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :

Et voilà pour le thème "La danse des heures" !

Sautez, Dansez...

 

A l'aube, la première heure s'étire, sourit à l'Aurore, puis saute sur ses pieds et se mets à danser.

Première heure de l'humanité, première heure d'une journée, première heure d'une vie, qu'importe : la première danse est un tour sur soit-même, puis un autre et encore un autre.

C'est instinctif, naturel.

Puis lorsque le soleil a brûlé soixante minutes dans le ciel bleu, l'heure de la farandole arrive. Elle ressemble à un serpent doté de mille pieds, ses éclats de rire la font onduler, se nouer et se dénouer, et ils ont la fraîcheur et l'insolence innocente de l'enfance. D'ailleurs elle a encore toutes ses dents de lait.

Le milieu de la matinée, fraîche et claire, se transforme en tarentelle, plus vigoureuse et plus intense que la Farandole, et voilà l'Estampie qui approche avec Midi, frappant ses pieds sur le sol ; pour la première fois, elle rompt la Ronde et créé des couples.

Pour digérer le repas on se Pavane, par deux, en cortège, sur une musique soudain plus lente, plus lourde. Tout cela est bien trop mesuré pour la Bourrée, qui vient dans un bruit de tonerre faire gronder ses sabots de bois sur le parquet.

L'après-midi est bien avancée désormais ; la Volte s'envole, virevolte, fait gonfler et tournoyer ses jupons blancs sur ses cuisses nues ; les heures s'affolent, se savent plus où donner de la tête, gloussent ; poussées par la tramontane italienne et les guitares espagnoles, elles tournoient ; séguedille et valse, quadrille et mazurka, ciupicarella, pizzicarella, puis la mutine polka et la sulfureuse java ; il n'y a plus assez de minutes pour tout danser ; il faut sauter, battre des pieds, plier les genoux, tourner les épaules, suivre les rythmes des tambourins et des castagnettes.

Les heures dansent, et aucunes d'elles ne se ressemblent ; certaines sont vives, d'autres sont lentes, sous leurs pirouettes et leurs entrechats le temps se dilate et se contracte ; et si vous tendez l'oreille, vous les entendrez chanter...

 

Entrez dans la danse, voyez comme on chante,

 

Sautez, dansez, embrassez qui vous voudrez ! 

Note de fin de chapitre:

J'espère que c'est clair haha ! 

C'est un peu un maëlstrom de délire, mais si par hasard vous êtes passionés de danse traditionnelles occidentales (si si ça peut être passionnant juré!) vous remarquerez qu'entre autres choses ce texte retrace un peu l'histoire de l'évolution de la danse de façon très très simplifiée of course) de l'antiquité au 19ème siècle. 

J'espère queç a vous aura plu !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.