Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :

Déjà la moitié !!! 

12ème thème : Auto-tamponneuse

Jeff + Catie = amour

 

Jeff trépigne. La queue est incroyablement lente. Comme d'habitude, dans ce monde de zombies. Il grommelle, se tourne vers Catie, et marmonne :

-Ils devraient demander un certificat de fraîcheur pour les autos-tamponneuses. On poireauterait pas aussi longtemps.

Catie n'a plus d'yeux depuis longtemps, mais son visage, ou ce qu'il en reste, n'a rien perdu de son expressivité, et il se transforme instantanément en une spectaculaire moue de jugement. Jeff a l'impression que même la famille de vers qui a élu domicile dans la joue de sa douce le blâment pour tous les malheurs du monde. Catie est si drôle, si vive d'esprit, qu'il oublie souvent qu'elle est morte 147 ans avant lui, et que son état de putréfaction s'en ressent. Il faudra d'ailleurs bientôt monter à la surface manger quelques cerveaux pour se rafraîchir, mais plus tard, les deux tourtereaux ne manqueraient la fête foraine pour rien au monde.

Lorsque leur tour arrive enfin, Jeff saute prestement dans une voiture rose vif ornée de marguerites, alors qu'il faut presque dix minutes à Catie pour grimper dans la sienne, et près d'une demie heure à un zombie tellement vermoulu qu'on ne distingue plus son genre, et dont la mâchoire se décroche littéralement lorsqu'il, ou elle, s'assoie.

Et zouiiiii, les auto-tamponneuses zombies sont parties. Jeff, comme un chien fou, fonce et rebondit de tous les côtés ; Catie, plus fragile et plus précautionneuse mais plus roublarde, avance et recule avec de brusques changements de rythme, esquivant les attaques comme une chef et impactant ses adversaires lorsqu'ils y perdront le plus.

Un bras vole, bientôt suivie d'une rate, et d'un scalp. Catie, pourtant l'une des plus rabougries, ne perds pas un seul morceau, Jeff en revanche, chien fou qu'il est, y laisse une oreille et trois doigts.

Lorsque le tour de manège prends fin, la seconde phase du jeu commence : les zombies se précipitent vers les morceaux d'anatomie éparpillées un peu partout pour en ramasser le plus possible et les dissimuler aux quatre coins de la fête foraine ; dans deux semaines, les zombies les plus lents hanteront encore le coin à la recherche de leur foie ou de leurs orteils. Jeff s'élance, prêt à courir et ramasser des morceaux pour deux ; du haut de ses presques cent cinquante ans de décrépitude, Catie manque d'agilité pour cet exercice.

La vénérable zombie sourit, aux anges. Elle se fiche bien que ses amies ne comprennent pas son affection pour ce petit jeune, la traitent de couguar ou autre noms plus grossiers encore.

 

Jeff et Catie sont heureux ensembles et c'est tout ce qui compte.  

Note de fin de chapitre:

Bon, j'avoue, ce texte là était particulièrement silly, et j'en voudrais à personne de ne pas avoir rit !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.