Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
Et voici le dernier des petits textes avant que je ne l'oublie à nouveau. Nuit Insolite du 7 avril 2018 sur le défi "un de vos personnages est malade".
Bonne lecture !
Pia faisait les cent pas dans le couloir. Cinquante vers la gauche puis cinquante vers la droite. A ce moment elle était revenue devant la porte désespérément fermée. Elle voulait que cette porte s’ouvre enfin. Elle ne supportait pas de savoir qu’Antoine était de l’autre côté et qu’elle ne pouvait pas être avec lui.
Qu’avaient dit les médecins ? « Il a besoin de beaucoup de calme. » Elle lui en donnerait du calme, elle. Bien mieux que le reste de sa famille qui s’était précipité à son chevet comme des vautours. Des vautours, voilà ce qu’ils étaient. Bon à rien, si ce n’était de ramasser des déchets. Son Antoine n’était pas un déchet ! Pia se mit à grogner rien qu’en pensant à ce qu’ils lui faisaient peut-être subir.
Enfin la porte s’ouvrit de quelques centimètres, juste assez pour que Pia puisse l’ouvrir davantage. Elle se précipita dans la chambre. Ignorant les regards mauvais des autres, elle rejoignit Antoine. Elle lui donna un petit coup dans le bras puis s’installa sur son lit. Tant pis si ça ne plaisait pas à sa famille. Lui en tout cas la caressait d’un air apaisé et lui souffla quelques mots :
- Tu es la meilleure de tous les chiens.
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.