Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

New York City Serenade par Ocee | Tout public

Montage maison réalisé à partir d’une Photo Libre de droit


Il la regarde, la contemple, l’observe encore une fois, à distance. Encore une fois. La dernière. Il se l’est promis.

* 1re place au concours Nom d’une réplique ! de lalaulau *


Catégorie(s) : Romance, Atelier, concours | Série : Nom d'une réplique !
Chapitres: 1 | Terminé : Oui
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle
Nombre de mots: 2752 | Lu 1241 fois
Publié le 29/04/2015 | Mis à jour le 02/05/2015

Story Notes:
Participation au concours « Nom d’une réplique ! » de lalaulau

Principe : choisir une réplique de film ou de série qui vous a marqué, et vous en inspirer pour écrire un original. De 500 à 10000 mots maximum, votre texte devra tourner autour de la réplique sans l’intégrer.

Contraintes :
1) Votre réplique devra être une phrase complète de cinq mots minimum.
2) Une ville doit avoir une importance dans votre texte.
3) Vous devrez intégrer une date complète (jour, mois, année), qui doit également avoir son importance.
4) Deux des quatre saisons devront être évoquées.
5) Quelques mots imposés (au choix 3/5) : Quiche, Célibataire, Tempête, Ascenseur, Salopette.
6) Votre texte peut être de n’importe quel genre
7) Pas de rating -18 pour que tout le monde puisse lire et voter

Réplique choisie (Grey’s Anatomy, S9 E2) :
If you love someone, you tell them ; even if you’re scared that it’s not the right thing, even if you’re scared that it will cause problems, even if you’re scared that it will burn your life to the ground, you say it and you say it loud and then you go from there.

« Si tu aimes quelqu’un, tu lui dis ; tu lui dis même si tu as peur que ça soit déplacé, même si tu as peur que ça crée des problèmes, même si tu as peur que ça vienne bouleverser ta vie, tant pis, tu y vas et tu le dis, tu le dis haut et fort, après tu vois ce qui se passe. »

1. New York City Serenade par Ocee [Commentaire(s) - 9] (2752 words)