Terre des Anges by QueenOfDarkness
Summary: Elle venait à peine de naître qu'elle portait sur ses épaules le poids des années qu'avait souffert sa terre.
Categories: Inclassable Characters: Aucun
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle
Challenges:
Series: Aucun
Chapters: 1 Completed: Oui Word count: 473 Read: 1880 Published: 25/10/2011 Updated: 25/10/2011

1. Chapitre 1 by QueenOfDarkness

Chapitre 1 by QueenOfDarkness
Je me penche pour caresser les cheveux de l'enfant en pleurs. Dans ses larmes, je sentais la colère et la haine, la tristesse d'un spectateur qui ne peut agir. Pensant bien faire, je dis:

"Tu es bien jeune pour pleurer ainsi. Tu as pourtant la fraîcheur de l'innocence. Qu'est-ce qui peut bien te révolter autant?

Elle répondit entre ses pleurs silencieux: - L'homme et le monde se livrent une guerre sans merci, et ce n'est point le monde qui a commencé..."

Le sable du Sahel venait s'enrouler autour de ses chevilles comme autant de bracelets d'or fin, poussé par un vent brûlant qui faisait voler ses cheveux. Son visage encore à l'aube de sa vie était déjà vieilli de la marque du temps au coin de ses yeux, de sa bouche, sur ses mains et sur les bords effilochés de son voile bleu roi. Elle venait à peine de naître qu'elle portait sur ses épaules le poids des années qu'avait souffert sa terre.

Elle s'agenouilla, puisa dans sa petite main une poignée de ce sol abimé, et le souffla vers moi. Je me protégeai vivement les yeux de ma manche ajustée à mon poignet décoré de boutons d'or matériel. Elle soupira, baissa les yeux. Ses pieds nus se tortillaient, comme si l'envie les dévorait de s'enfuir en courant, désireux d'oublier la présence d'êtres tels que moi, aveugles et ignorants. Je me sentis coupable, l'espace d'un instant.

"Tu ne sais pas entendre. Tu ne sais pas respirer, non plus. Tu ne sais pas apprivoiser la terre et te laisser apprivoiser par elle. Bref, tu ne sais pas vivre, constata-t-elle tristement.

- En effet, je ne sais pas. Mais apprends-moi! suppliai-je.

- Je ne le peux. Tu n'es pas prêt, ni toi ni ceux de ta race. Le sang du Sahel coule par votre faute, à toi et aux tiens. Tant que ce flot continuera à se déverser, vous ne pourrez jamais apprendre. "

Son refus me remplissait d'une profonde déception, d'une grande tristesse. Elle me faisait de la peine, cette petite fille aux yeux d'argent, mais je savais que je lui en avais fait davantage. Elle se taisait à présent, certaine d'en avoir trop dit sans toutefois le regretter. Je m'agenouillai devant elle, pris sa main dans la mienne comme si elle eût été une reine, et en vérité rien n'était moins faux que cela: dressée de toute la hauteur de son jeune corps, mariée à sa terre, elle était reine en ce lieu où rien n'est pareil à ailleurs. Je l'implorai:

"Que dois-je faire, dis-moi? Ne puis-je pas à moi seul enrayer le flot de sang?

Elle se contenta de répondre : - Rappelle-leur simplement qu'ils se trouvent en Terre des Anges."
Cette histoire est archivée sur http://www.le-heron.com/fr/viewstory.php?sid=329