Encore et encore by Fleurdepine
Summary:


Tu comptes les chances qu'il te reste
Un peu de son parfum sur ta veste
Tu avais dû confondre les lumières
D'une étoile et d'un réverbère
Et ça continue encore et encore
C'est que le début d'accord, d'accord...


Olivia, Violette, une histoire d'amour triste qui se répète.


Textes écrits dans le cadre du Sur Votre 31 organisé par Almayen et sa bibliothèque de fictions. 


Source : Francis Cabrel (ptdr) et Simeon Solomon


Categories: Tragique, drame, Contemporain, F/F Characters: Aucun
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Poésie (prose), Roman
Challenges:
Series: Aucun
Chapters: 10 Completed: Non Word count: 3092 Read: 1941 Published: 18/01/2022 Updated: 22/01/2022
5 janvier - Caprice by Fleurdepine
Author's Notes:

Hello !

Ce chapitre a été écrit très rapidemment car je devais filer. On retrouve Violette, cette fois-ci, avec le thème Caprice. La fin aurait dû être autrement, mais je retoucherai sûrement en février !

Merci encore à toutes les personnes qui me suivent et me laissent des commentaires <3

Bonne lecture !

 

 

Mon amour, le temps passe et il me fait réaliser que tu étais un amour passager.
C’est affligeant.
Si même toi tu t’effaces, alors quel est le sens de la vie
Tu me le dis
Imaginez
Avoir autant pleuré et avoir cru que le monde n’existerait plus jamais, puis réaliser que ce n’était qu’une amourette, un béguin, un flirt, une passade, un caprice.
Quelle ineptie.
Avoir mis au centre de son monde une personne, l’avoir glorifiée, idéalisée et aimée, puis finir par l’oublier.
S’être sentie morte, s’être abîmée, s’en être payée des nuits blanches à cœur qui bat à cœur battant, pour ne plus rien garder.
Avoir écrit des tonnes et des tonnes de vers en prose, de déclarations d’amour, avoir rédigé même tout un recueil, un prologue et un épilogue pour qu’il ne reste qu’un papier à moitié vide.
Je ne pensais pas que ce jour arriverait.
Même si on m'avait prévenue, comment y croire ?
Je pensais que tu serais là pour toujours - et dans un sens, tu es là, pour toujours. Sinon j’arrêterais de parler de toi. Je n’aurais pas recommencé un nouveau recueil. Je ne me demanderais plus comment tu vas, si ta mélancolie est encore là. Mais tu es devenue presque commune. Mon cœur ne s’affole plus, mon estomac ne se retourne plus, mes yeux ne se mouillent plus.
Toi, l’être exceptionnel pour qui j’aurais tout donné, tu n’es plus qu’un récit.

Balzac disait : « Ce qui semble caprice, aux yeux des gens sans âme, m'a toujours semblé la raison du cœur » et je crois que c’est vrai.

Ce n’est pas parce que cette passion était irréfléchie, soudaine, obstinée, instable et éphémère qu’elle n’était pas sincère.


Caprice. (Sentiments) Affection, inclination vive, subite et passagère pour une personne.


Avant je pouvais réaliser chacun de tes caprices pour un sourire. Alors que notre histoire ait été un caprice, je peux peut-être y croire. Il me faut quelques minutes, un peu plus…

 

 

End Notes:

On se retrouve pour le prochain chapitre avec Olivia :)

Cette histoire est archivée sur http://www.le-heron.com/fr/viewstory.php?sid=2342