Cerise noire by Juliette54
Summary:

 

Fut un temps ou Zukoro aimait les cerisiers en fleur. C’était ce temps doux et paisible du printemps japonais, dans les jardins de la ville. Il y avait Nana à côté de lui, la main dans la sienne, sous la bise du vent frais venant du Nord. Il y avait les enfants qui couraient de tous les côtés en faisant du bruit avec leurs crécelles. Il y avait aussi l’approche des cerises et la permanence d’une vie paisible, sans tracas, sans fracas, sans bruit et sans survie.

Il y avait la vie avant la mort.

 

Participation au concours Koh-Lanta, L'île des HPFiens, organisé par Omi et Catie, épreuve d'orientation : cadeau ou dédicace à elles < 3


Categories: Concours, Tragique, drame, Science-Fiction Characters: Aucun
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle
Challenges:
Series: Aucun
Chapters: 1 Completed: Oui Word count: 544 Read: 130 Published: 03/09/2021 Updated: 05/09/2021
Story Notes:

Bonsoir, 

 

Ce texte a été écrit durant l'épreuve d'orientation du consours Koh-LantHPF organisé par Omi et Catie sur le forum il y a quelques heures. Concours superbe durant lequel j'ai découvert plein de belles personnes, pleins de belles autrices et pleins de beaux univers. 

 

Voici l'ultime texte que j'ai écrit pour le concours, il est posté comme cadeau à Omi et Catie pour les remercier (parce qu'elles l'ont bien aimé elles m'ont dit). 

 

Alors, petite histoire, l'épreuve était (AHHHHH) difficile (d'ailleurs j'ai perdu, j'étais pas prête oups) : j'ai le cerveau qui a grillé et regrillé ce soir, parce qu'il fallait écrire le plus vite possible et en gros (si vous voulez le détails, vous pouvez aller sur le forum voir le topic ou me mp) je me suis fait bizut, et j'ai finalement écrit deux textes d'un peu plus de 500 mots avec contraintes (au lieu de un comme ça et un avec un autre format de contraintes) en un peu moins d'une heure et demi. Celui-ci c'est le deuxième que j'ai juste relu pour corriger les coquilles (et il y en avait). Bref, c'est sans prétention. 

 

Donc j'ai 508 mots. L'histoire doit se passer au Japon et : 

 

1 - Les cerisiers doivent être en fleurs

 

2 - Le texte doit se dérouler à l’aube

 

 

 

3 - L’histoire doit se dérouler dans le futur

 

Bonne lecture :) 

1. Chapitre unique et c'est sûr by Juliette54

Chapitre unique et c'est sûr by Juliette54

 

Fut un temps où Zukoro aimait les cerisiers en fleur. C’était ce temps doux et paisible du printemps japonais, dans les jardins de la ville. Il y avait Nana à côté de lui, la main dans la sienne, sous la bise du vent frais venant du Nord. Il y avait les enfants qui couraient de tous les côtés en faisant du bruit avec leurs crécelles. Il y avait aussi l’approche des cerises et la permanence d’une vie paisible, sans tracas, sans fracas, sans bruit et sans survie.

Il y avait la vie avant la mort.

Il y avait aussi le souffle frais de la bouche aimée, et le visage heureux de la femme à aimer.

Il y avait les sourires, les rires et même, l’espoir. Tout pouvait exister, tout pouvait être attendu, même le bonheur.

Puis un jour, tout avait volé en éclat.

Zukoro regarda l’horizon encore gris du ciel, après toutes ces années. Ses pensées noires étaient devenues des fleurs de pensées noires. Les cerises étaient devenues rouges comme le sang avant de tomber, noires comme la pourriture, comme la boue et comme la mort.

Nana n’était plus là. Les petits n’étaient plus là. La maison n’était plus là. La guerre avait tout emporté, hommes, femmes, enfants ; sourires et rires ; la joie, le bonheur et même la tristesse. Il n’y avait plus rien à faire, plus rien à dire, plus rien à écouter. Il n’y avait que le vent aussi brûlant que le souffle d’un dragon, il n’y avait que le ciel toujours noir, comme l’aube dans laquelle il sortait, jour après jour, nuit après nuit. Il n’y avait plus rien. C’était un nouveau Chaos, un nouveau Néant qui avait pris place, qui s’était ordonné, et avait donné des ordres à la population. C’était un Néant de droit, un Néant de rien, un Néant de tout et un Néant qui construisait un monde aux normes étrangères et barbares. Il y avait quelque chose de toxique dans l’air, quelque chose de toxique dans le poumon droit et dans le poumon gauche de Zukoro et surtout dans son cœur, depuis ce jour.

La guerre n’avait pas tout pris. La guerre avait donné le Néant, la destruction, le malheur, la faim, la soif, la maladie, la solitude, la souffrance, la mort et même, elle avait donné le cerisier noir.

Le cerisier avait été en fleur.

Le cerisier était à présent en fleur noire. Ce n’était pas la première fois, le Japon avait connu cette bombe à Hiroshima aux temps de ses aïeux, de ce XXè siècle morbide pour la Science. Elle avait tout détruit, cette bombe.

Mais cette guerre qui avait eu lieu en ce XXIIè siècle, celle-là, elle avait ravagé tout le Japon, toute la terre, et même tout le système de ce soleil devenu noir.

C’était le monde qui avait pris cette couleur. Et l’aube, aujourd’hui, n’avait plus une seule tache de rouge.

Elle était noire, elle aussi.

 

End Notes:

Merci d'avoir lu :) Désolée pour le bad mood

Edit : Merci Caroliloonette pour ton commentaire, j'ai corrigé la coquille et ajouté un mot pour rendre la phrase plus claire :)

Cette histoire est archivée sur http://www.le-heron.com/fr/viewstory.php?sid=2229