Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 31/10/2015 23:49 Title: Chapitre 1

En effet personne ne le sait mais il a gagné la guerre ton personnage, ainsi que les autres qui se sont prêté à cette partie de football improvisée !

J'ai vraiment bien aimé ton texte, déjà je trouve cela intéressant qu'il soit écrit du point de vue allemand, c'est vraiment rare, je crois même que c'est la première fois que j'en lis un. Je trouve ça bien aussi que tu ais laissé les phrases en allemand et que tu ais mis la traduction uniquement à la fin. Comme ça, ça ne coupe pas le lecteur dans sa lecture et en soit on pouvait deviner plus ou moins le sens des phrases.

Réponse de l'auteur: Oui, effectivement, je voulais pas casser le rythme de la lecture do,c j'ai jonglé comme ça (mais entre nous c'était juste une contrainte de l'atelier sinon j'aurais tout mis en français XD). Merci d'avoir lu et commenté ! :)

Reviewer: Clemence Signé [Signaler ceci]
Date: 11/10/2014 14:34 Title: Chapitre 1

Punaise 0_0 Punaise, punaise, punaise !
J'ai un problème pas mal de textes sur la première guerre parce que j'ai souvent l'impression d'y retrouver la même chose, les mêmes clichés, la même veine "tirons sur le pathétique, ça marche trop bien". Et là, je n'ai pas du tout eu cette impression. D'accord l'histoire est "connue" (y a pas eu un film là-dessus d'ailleurs ? je crois que j'en avais entendu parler il y a quelques années...), mais ton texte se contente pas d'exposer ce qui s'est passé dans une veine tragico-pathétique (oui j'ai du mal avec le pathétique XD).

Tout d'abord, au niveau de la forme. J'ai adoré l'insertion des phrases allemandes *.* On entend cette voix allemande du camarade, et puis ses paroles sont plus ou moins reprises à travers la narration, ce qui leur donne un côté assez lointain. Je sais pas si c'est volontaire mais du coup j'ai trouvé ça vraiment bien fait, surtout que ça s'accorde avec l'attitude du personnage qui écoute pas les "recommandations" et mène son idée jusqu'au bout. L'allemand donne aussi plus de profondeur à ton texte tout simplement parce qu'il le situe bien du côté "ennemi": pire que l'histoire pleine de pathos du soldat mort au front, il y a l'histoire pleine de pathos du soldat français mort au front, si possible peu de temps avant la fin de la guerre (je dis pas que c'est pas une réalité historique hein, juste que les écrivains (amateurs ou non -surtout non d'ailleurs) apprécient trop). Là tu te places du "mauvais" côté et en plus c'est clairement marqué. Donc vraiment une utilisation de l'allemand qui me plait.
Au niveau de ton écriture, je dois dire que la lecture a été un vrai plaisir. Pas de fautes, ni dans la grammaire ni dans l'orthographe. Une très bonne maîtrise du français. Une écriture qui n'est pas plate (est-ce que je surinterprète quand je vois un brin de cynisme, voire d'ironie, dans le paragraphe sur Gunther ?). Et puis une très bonne ponctuation (c'est un exploit de recevoir cette remarque parce que je ne suis ja-mais totalement satisfaite de la ponctuation). Franchement, j'aime énormément ton écriture dans ce texte et j'espère qu'il reflète fidèlement ton style.

Pour le contenu, je crois que j'ai dit l'essentiel au début en fait ^^ A savoir que j'aime beaucoup l'absence de clichés, de tire-larmes, etc.
Cette nouvelle est vraiment tragique. Certes il y a la magie de Noël, la trêve provisoire et le mélange des deux temps un bref moment. Mais finalement ce qu'on voit c'est que ça ne suffit pas. Il y a les chefs hauts placés qui décident la guerre et les soldats qui continuent à la mener malgré ce désir de paix qu'on sent d'une certaine manière ici. On a ce soldat allemand qui a fait preuve d'une initiative personnelle audacieuse (suicidaire) mais qui finalement finira comme tout le monde par repartir se battre. Alors c'est vrai il a gagné, mais ça n'a pas suffit puisque ça victoire a été totalement éclipsée, ravalée dans la masse de l'horreur. Très tragique.

Ta nouvelle fait partie de mes meilleures lectures sur ce forum ! Merci de l'avoir partagée avec moi :) Au plaisir de te relire.

Réponse de l'auteur: D'abord merci d'avoir laissé un commentaire aussi détaillé ! Je vais juste préciser quelques points...
Si j'ai repris partiellement le contenu des répliques en allemand dans la narration, c'est simplement pour faciliter la lecture aux non germanophones. J'espérais de cette façon que le texte soit compréhensible sans aller chercher les traductions dans la note de fin, ce qui casse la lecture et n'est pas forcément très agréable. Un choix très prosaïque, donc.
Pour le choix du sujet : je ne suis pas concerné par la notion de côté "ennemi" quand on parle des Allemands et des Français, comme les deux pays sont les miens. Donc je ne voulais pas centrer mon texte sur cet antagonisme. Quitte à aller jusqu'au bout de la démarche, j'ai choisi une anecdote pacifique. Elle est effectivement assez connue et il y a effectivement un film (que je n'ai pas vu). ^^
Merci encore d'avoir lu ! :)

Reviewer: lalaulau38 Signé [Signaler ceci]
Date: 07/09/2014 13:12 Title: Chapitre 1

Oh bordel la claque que je me suis pris. Des fois je me sens vraiment nulle quand je lis des textes comme les tiens parce que t'as tout bon en fait. Les mots, la ponctuation qui marque au possible, ce qu'on ressent derrière ce que tu écris... Cette fin est horrible et en même temps ne fait qu'accentuer le fond de ton texte. Il a tout compris ton personnage, personne ne le sait, mais lui et George, Hans, Mathiew... ont gagné ce soir là... Bravo !

Réponse de l'auteur: *dire un truc intelligent ?*
Allez, je vais me contenter de rougir férocement et savourer le compliment. Merci beaucoup ! :)

Reviewer: verowyn Signé [Signaler ceci]
Date: 08/11/2013 21:36 Title: Chapitre 1

Mais, mais ! Qu'est-ce que vous avez tous á faire des chouettes textes sur la 1GM apres la fin de l'AT ?

Bref, c'est un chouette texte, donc, disais-je. Au-dela du theme, j'aime la voix de ton narrateur. Le "un peu" concernant Gunther, par exemple, ca donne pas mal de profondeur, on s'interroge. ESt-ce du cynisme, la force de l'habitude, ou bien c'est juste qu'il détestait Gunther mais qu'il est désolé par principe...

Bon, sur l'usage des dialogues en allemand, par contre, je m'interroge, parce que si j'ai bien compris ton narrateur est allemand, et ses compagnons aussi, donc pourquoi la rupture de langage ?
Enfin, c'est un détail.

Réponse de l'auteur: Etre édité, c'est so mainstream... :3 (en vrai j'avais l'idée à temps mais ça voulait pas sortir. Mon clavier était constipé, ou alors l'idée de l'appel à texte c'était trop sérieux pour moi, je sais pas).
Pour les dialogues en allemand, ben... c'était un peu la contrainte du sujet de faire usage d'une langue étrangère alors il fallait bien que je case ça quelque part. Je m'en serais bien passé. XD
Merci pour ta critique ! ;)

Reviewer: Hugo Signé [Signaler ceci]
Date: 05/11/2013 15:20 Title: Chapitre 1

Wahou. Je suis bluffé.
Ton texte m'a énormément retourné, j'écris sur la guerre en ce moment mais absolument pas de cette manière ni du côté des allemands.
C'était touchant et j'ai beaucoup aimé ce que tu as fait avec ton personnage principal. Tes mots étaient lourds et c'était vraiment une lecture angoissante.
Bravo !

Réponse de l'auteur: Oui, en fait les Allemands c'était un passage obligé parce d'après ce que j'ai lu sur le sujet (en mode documentation rapide) on n'a pas rapporté de trêve semblable entre Allemands et Français, juste entre Anglais et Allemands. Et si j'écrivais sur WWI ça devait forcément être sur une anecdote décalée. ^^
Merci pour ta critique ! :)

Reviewer: Ewie Signé [Signaler ceci]
Date: 05/11/2013 11:08 Title: Chapitre 1

*pleure un petit coup*
Je savais comment ça finissait mais...*chouine*
La dernière phrase quoi, la dernière phrase.
J'ai gagné la guerre mais personne ne l'a su.
ça clos juste parfaitement cet OS, y a pas à dire.
Y a un vent de fraîcheur au début, puis quand on ellipse on retrouve l'horreur de la guerre...
Tssss...
J'aime bien mais U.U

Réponse de l'auteur: Ha ha, oui, j'ai envoyé du lourd dans le tragique, là... Tu me dis qu'avec le contraste c'était pire ? *note consciencieusement*
Merci pour ta critique ! :)

Reviewer: Yoguany Signé [Signaler ceci]
Date: 04/11/2013 23:31 Title: Chapitre 1

Un trève de noël au coeur des tranchées... C'est drôle, ça me rappelle un film...
Sinon j'aime beaucoup ton texte. Triste, émouvant, désabusé, il dégage cependant un lueur d'espoir très touchante. En ce sens, j'apprécie beaucoup la fin, cette idée que ce n'est pas par les armes que la guerre peut être gagné mais par autre chose de bien plus subtil, de bien plus profond, de bien... humain.
Je n'ai qu'un mot à dire : félicitation ! C'est vraiment une très bonne histoire ^^

Réponse de l'auteur: C'est une histoire vraie avant d'être un film. Je l'ai racontée à ma sauce, parce que je n'ai pas vu le film ni trouvé beaucoup de documentation pour m'appuyer.
Merci pour ta critique ! :)

Reviewer: Norya Signé [Signaler ceci]
Date: 04/11/2013 21:20 Title: Chapitre 1

Ah oui, je vois de quoi tu parles, j'avais entendu cette histoire et j'avais vu le film qui avait été fait dessus. C'est vraiment un chouette choix d'histoire à raconter dans le cadre de ce sujet d'atelier, je n'y aurais pas pensé. J'aime cette idée dont tu parles de guerre gagnée malgré la mort. C'est court, mais ça en dit suffisamment sur les personnages, sur la situation pour qu'on soit touchés. J'ai apprécié^^

Réponse de l'auteur: En fait, j'avais plutôt dans l'idée que les victoires humaines individuelles sont dérisoires, noyées dans l'horreur générale... Mais si on veut être un peu plus optimiste, on peut voir les choses autrement, puisque cette histoire de trêve de Noël perdure.
Merci pour ta critique. :)

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.