Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Le clan
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Norya Signé [Signaler ceci]
Date: 21/11/2015 15:21 Title: Chapitre 1

Ca fait effectivement pas très famille, ce seul côté "ADN qu'ils partagent". C'est d'autant plus décalé pour moi qui ai la chance (j'estime que c'est une chance en tous cas) d'avoir une famille soudée, même si je vois pas tout le monde tous les jours. Du coup, l'univers de ton personnage est déjà assez inconnu pour moi. C'est étrange d'entrer dans ce clan. (au passage, j'ai pas été choquée par le prénom, en Italie, c'est masculin, c'est pas l'Andreas allemand cité dans une review) Enfin bref.

En fait, j'étais pas du tout partie sur cette thématique, sur ce qui touchait au personnage, alors j'ai été surprise sur la fin. Un peu choquée sur les mots prononcés par la mère. Alors je suis remontée et oui, j'ai vu les indices disséminés mais je n'avais pas fait attention...

Merci pour ce texte, il m'a fait entrer dans un "monde" qui ne m'est pas familier, qui peut m'interroger et c'est pas plus mal^^. Merci !

Réponse de l'auteur: Effectivement, ça fait pas très famille, mais le trait est fortement marqué parce que l'angle d'attaque, disons, est le sentiment d'abandon. En tout cas, c'est marrant que ça marche encore, l'effet de surprise sur ce texte. ^^
Merci d'avoir lu et commenté ! :)

Reviewer: lalaulau38 Signé [Signaler ceci]
Date: 30/09/2015 20:52 Title: Chapitre 1

Je voyais à peu près où tu allais en venir et bon sang, j'avais beau me douter très fort, cette dernière phrase est juste... WHOW. En 3 petits mots ça projette un truc de fou sur tout le texte, une sensation étrange, comme l'envie de mettre un coup à cette mère qui refuse de comprendre...
J'ai beaucoup aimé ton texte, tes mots sont justes et placés au bon moment pour donner à ton histoire la qualité qu'elle mérite.
Merci pour cette lecture Litsiu.

Réponse de l'auteur: Merci à toi d'avoir lu et commenté ! :)

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 10/12/2014 20:07 Title: Chapitre 1

Joli texte ! En fait en lisant le prénom "Andréa" je l'ai assimilé à une fille, après il y avait ce "il" donc bon j'me suis dit que j'm'étais plantée et puis il y cette fin et la réplique de la mère. Ce texte est court mais il est vraiment poignant. Ça se sent qu'il a été travaillé et bien pensé, tu avais d'ailleurs dissimulé des indices (cheveux plus courts, musculature...).

Réponse de l'auteur: Oui, j'ai beaucoup cogité sur ce texte et son contexte. Merci d'avoir lu et commenté ! :)

Reviewer: Hugo Signé [Signaler ceci]
Date: 02/12/2013 23:38 Title: Chapitre 1

Ok...
Ok, je crois que j'ai pas tout suivi... mais j'ai aussi l'impression que tu voulais complètement nous brouiller.
Quand j'ai vu Andréa suivi du masculin je me suis dit que tu étais allée pêcher un prénom allemand et je trouvais ça vraiment plutôt cool.
Mais alors là fin, surprenante et saisissante.
Il y a certaine musicalité dans ton texte, il a la fois chaotique et maîtrisé, je trouve ça subtil.
Bravo Litsiu !

Réponse de l'auteur: Ce texte a été beaucoup retravaillé et où je voulais faire passer un tas de choses tout en restant pudique. La chute fonctionne plus ou moins en fonction des gens, certains sont surpris et d'autres voient tout de suite les indices disséminés... Je ne m'attendais pas outre mesure à ce que ça surprenne, pour moi tout ce qui comptait c'était écrire sur ce thème. ^^
Merci beaucoup pour ta critique ! :)

Reviewer: Ewie Signé [Signaler ceci]
Date: 03/11/2013 23:53 Title: Chapitre 1

Hey,

J'avais jamais relu ce texte depuis. J'étais là en train de me lamenter sur mon exposé plus ou moins terminé (plus moins que plus) (reste la conclusion, les résumés et le diapo) (je ferai le diapo demain matin...) et puis je errais sur le Héron. Comme c'est petit, on retombe vite sur les mêmes textes.

Ton texte fait 867 mots et pourtant c'est comme s'il en faisait le triple, le quadruple, je ne sais pas. Quelque chose comme ça, c'est l'idée. C'est du condensé de détails, on sent que chaque phrase est lourde de sens. Je sens que chaque phrase est lourde de sens ? C'est peut-être prétentieux de ma part de dire ça. Je ne sais pas, tu me déconcertes.

Parce que t'arrive à coucher sur ton clavier des trucs tellement forts, sans pour autant mettre mal à l'aise le lecteur. Y a une distance dans ce texte que personnellement, je n'arrive pas à prendre lorsque j'écris moi-même. Sans doute aussi parce que tu as beaucoup retravaillé ce texte.

J'aime bien regarder le premier et le dernier mot des écrits courts comme ça. Je trouve que c'est important. Ce qui est en premier et ce qui arrive à la toute fin.

"L'ADN est tout ce qu'ils partagent", c'est comme ça que tu as choisi de commencer. C'est quand même vachement abrupte, il y aurait sans doute beaucoup de choses à dire dessus.
"Tu es folle." ça aussi c'est fort. Finir sur ça. Folle. C'est pas quelque chose d'anodin.
Et bah j'ai l'impression que c'est tout le texte qui est comme ça. Qu'on est comme sur un fil tendu du début jusqu'à la fin. Y a rien qui nous permet de nous détourner de notre attention, on commence à ADN et on finit sur folle.

C'est horrible, cette description de la famille. C'est tellement pessimiste. Et trop vrai. Partager des liens de sang, il parait que ça signifie quelque chose. Plus le temps passe et plus j'ai l'impression que c'est faux. Moi aussi, je serais incapable de reconnaitre mes cousins les uns des autres. Je ne sais même pas combien il y en a en tout. C'est juste un décompte, un fair-part qui ne signifie rien. Il est accroché sur le frigo pendant quelques mois, ensuite il rejoint une boîte et on l'oublie. Parfois j'ai l'impression que ma famille devient des "j'aime" sur Facebook. Et c'est FB qui me donne les dates d'anniversaire. Il parait qu'il y a des familles dans lesquelles c'est pas comme ça. J'ai du mal à l'imaginer, j'ai l'impression que c'est juste du snobisme.

"Puis chacun s'en va, reprend sa vie, envisagera peut-être de fêter Noël ensemble, sans que ce souhait se concrétise jamais." Encore un détail trop vrai. C'est d'un faux-cul, je le supporte plus.

En fait je pense que je pourrais citer chaque phrase de ton texte pour la commenter. Soit parce que j'y retrouve quelque chose que je connais, soit parce que ça me parle, soit parce que ça me touche. Je suis quelqu'un de sensible à ce qu'il parait, un peu trop.

J'arrive aussi à voir les choses que tu as travaillé. Notamment les rimes. Maintenant que je sais que tu y fais très attention, j'essaye de les chercher. Il y a notamment celle-là qui m'a marquée : "ignore les insectes empoisonnés par le chlore, les jouets des gosses en plastique multicolore". Je sais pas il y a un truc. Sans doute parce qu'on visualise tellement bien cette image. Que cette odeur de chlore, on la connait tous.

Et puis il y a aussi ce langage que tu manies très bien. Pourtant il y a des mots, des expressions familières. Mais ça reste très bien utilisé. En gros ça fait pas comme moi *sort* Je suis admirative de ce point de vue là xD

Y a aussi tous ces trucs visuels que tu envoies "la piscine baignée de soleil" avec "son ombre intérieure", "la lumière des phares", "l'eau turquoise"...

Au début c'est très froid. Comme une exposition des faits, une description étrange de la famille. Et puis petit à petit, Andrea arrive. On se questionne, on doute, on ne sait rien. Je ne pense pas qu'il soit facile de deviner avant d'arriver à la fin. Parce que c'est pas quelque chose qui vient immédiatement à l'esprit, n'est-ce pas ? C'est quelque chose à laquelle on ne pense pas. Sauf à la fin.

Et puis après forcément... Je sais. Et ça me touche encore plus. ça va de soi, non ?

"Il est toujours Andréa, sensible et torturé, même si accorder les adjectifs est devenu si compliqué. "
"C'est toxique, faut pas s'approcher. Il se sent plus lui-même qu'il ne l'a jamais été. "

Voilà les deux morceaux que je trouve les plus importants et à retenir. Surtout le premier sur les adjectifs, parce que c'est à ce moment là qu'on commence peut-être à douter.

Cette rupture avec le clan, c'est au fond ce qu'on craint tous, non ? ça fait peur et quand ça arrive on a l'impression qu'on ne peut plus revenir en arrière. Tout ça parce qu'on était pas exactement comme les autres le pensaient.

J'ai envie de dire à Andrea d'être fort. Encore plus qu'il ne l'est déjà. Je ne suis qu'observatrice, de loin, mais je me sens proche de lui. Et ça gronde en moi parce que, c'est pas juste. C'est juste pas juste.

Bref, je crois que j'ai bien blablaté, j'espère que le site ne va pas me claquer dans les doigts en postant, je vais copier coller par mesure de précaution --'

C'est un texte très réussi, litsiu.

Une petite fille, un peu trop admiratrice, un peu trop sensible, un peu trop marie-mêle-sauce, un peu trop loin...

Réponse de l'auteur: Ha ha, je crois que ta critique est plus longue que le texte... Je suis très touché et je ne sais pas trop quoi dire, j'avoue.

Alors oui, ce texte je l'ai effectivement beaucoup retravaillé, pas dans le sens où je l'ai épuré mais où j'ai taillé ces putains de phrases à coup de scalpel pour leur faire dire ce que je voulais. A la base ce texte n'avait pas du tout cette forme, d'ailleurs. Il a été repris, modifié tellement de fois que ça ne ressemble plus du tout au texte d'origine (qui n'était pas destiné à l'atelier d'ailleurs). Il reste la métaphore du hérisson... et c'est tout je crois. ^^
Bref, c'est curieux de voir qu'il touche autant, moi je sais que derrière chaque phrase il y a un souvenir, parfois très détourné, ou une image et pas beaucoup de mots superflus. Pas par amour de la concision mais parce que les mots avaient du mal à sortir. Mais il y a ce côté froid... Et je crois que ce froid là est irrépressible, c'est de la colère éteinte dans l'indifférence.
Merci beaucoup pour ta critique, et d'être là même de loin. ^^

Reviewer: aliix Signé [Signaler ceci]
Date: 26/10/2013 15:03 Title: Chapitre 1

J'ai tilté dès le départ sur ce prénom mixte, qui est censé prendre un "s" au masculin. Mais je n'ai pas vu le reste, les cheveux coupés, les muscles qui dessinent une nouvelle silhouette.
J'ai juste vu le déni et l'incompréhension volontaire de ce qui est différent, le rejet de quelqu'un qui était pourtant si proche.
J'ai été très touchée par ce texte, parce je reconnais ces comportements autour de moi, ça me révulse, mais ça existe, c'est fort et ne laisse aucune chance de retour. C'était une grande claque dans la figure, j'ai beaucoup aimé.

Réponse de l'auteur: Ah, le rejet des proches... On est toujours plus tolérant quand c'est aux autres que ça arrive. ^^
Merci beaucoup pour ta critique. :)

Reviewer: Emiwyn Signé [Signaler ceci]
Date: 22/03/2013 13:51 Title: Chapitre 1

Haha, énorme... Sérieusement quand je te lis, j'ai l'impression d'avoir des cartes de tarot en main en début de jeu, et de me dire "okay, j'ai un bout mais douze mille atouts, comment va se dérouler le jeu ?" et au fur et à mesure, je devine les cartes des autres, jusqu'au twist final de l'abruti qui réussit à mettre son petit au bout et à me surprendre.

BRAYFFE.

Tout ça pour dire que c'est surprenant de façon sublime, et que le moment où je me suis dit "tiens ?" c'est quand j'ai percuté sur le prénom "Andréa". Mais toute l'explication, tout ce que tu mènes à terme est foutrement bien fait. C'est encore plus sublime que le premier texte, encore plus beau. Le malheur, tu l'écris décidément bien. Ou pas forcément le malheur, mais l'entre-deux, celui où le malheur n'a pas encore frappé, mais où il va arriver. Franchement... C'est trop bien.

Donc congrats, parce que ça fait deux textes sublime d'affilée, et... Ptain, quelle constance XD.

Réponse de l'auteur: Ce texte là, ça faisait des mois qu'il trainait dans un coin sombre, comme un Epouvantard dans un placard, et pour l'atelier je l'ai exhumé et je lui ai donné une forme définitive. Il attendait son heure... ^^
Merci beaucoup pour ta critique! :)

Reviewer: Hana Lee Signé [Signaler ceci]
Date: 15/12/2012 23:32 Title: Chapitre 1

Magnifique texte! mais c'est étrange, en lisant les commentaires, j'ai l'impression d'être la seule à croire que c'est un mec qui avoue son homosexualité à son "clan", qui l'aurait rejeté... d'ailleurs. La dernière réplique m'a tordu les tripes, dans mon interprétation! le "- non, murmure la mère. Tu es folle." (j'avais pensé au terme péjoratif, moi... du coup, outrée! sa propre mère!) çà suivait bien aussi avec le "il a ouvert la bouche, les maux sont sortis tout seul", (le fait de leur avouer est terrible pour lui, je voyais beaucoup d'appréhension...) et aussi: "son ombre intérieur est de plus en plus dense, noire comme la trace de pneu qu'il a pour toujours sur la gueule". çà, parce qu'ils l'ont rejeté... il a l'impression qu'on vient de lui rouler dessus. (C'était une superbe image dans mon trip!) mais... alors çà se tient non? ou c'est vraiment une fille qui croit qu'elle est un mec? Superbe en tout cas, mais j'aimerais avoir le fin mot de l'histoire, s'il vous plait.

Réponse de l'auteur: C'est une interprétation à laquelle je n'avais pas du tout pensé... ^^' Non, Andrea est vraiment un transexuel.
Merci pour ta critique. :)

Reviewer: Ocee Signé [Signaler ceci]
Date: 14/12/2012 20:12 Title: Chapitre 1

J'ai beaucoup aimé le début sur le clan, la façon dont il fonctionne. La chute me laisse un peu indifférente... ou peut-être sur ma faim. Mais j'ai trouvé que c'était vraiment bien écrit avec certaines tournures bien sympas et la description du perso incompris parmi cet entourage se lit très bien, on compatit.

Réponse de l'auteur: C'est vrai que la chute ne couvre pas vraiment toute l'ampleur de la réaction de la famille, mais bon, une chute c'est bien peu de mots... ^^
Merci pour ta critique! :)

Reviewer: Vegeta Signé [Signaler ceci]
Date: 28/11/2012 19:09 Title: Chapitre 1

J'ai commencé par lire moi-même dans ce texte. Le sentiment de ne plus rien partager d'autre qu'un ADN avec sa propre famille, c'est terrible.
Et puis, Andréa m'a surpris, car il devait être une fille. C'est un prénom de fille pour moi. Alors je me suis intéressée à lui. Un peu ailleurs, hors du temps, hors des choses, sans l'être.
Il y a des choses difficiles à annoncer, est-il plus simple de laisser son entourage les deviner ? Ou plus lourd ?

J'ai beaucoup aimé le jeu de maux, si inopportun et si bien placé. On tique, sans comprendre. Puis les phrases suivantes laissent deviner une issue possible qui ne sera confirmée que par les derniers mots.
L'histoire me laisse un sentiment de tristesse pour Andréa, bien qu'elle ne soit pas triste en elle-même, ce qu'elle évoque est amer.

Réponse de l'auteur: Andrea est vraiment un prénom mixte (et j'avoue que cette histoire d'accent m'échappe un peu).
En réalité Andrea n'est pas triste, il est si dévasté qu'il en est complètement anesthésié, mais d'une certaine manière, il savait ce qui allait se produire. Et ça me fait super bizarre que tu écrives "elle", c'est tellement un garçon dans mon esprit... ^^'
Merci pour ta critique! :)

Reviewer: Avel Signé [Signaler ceci]
Date: 28/11/2012 17:42 Title: Chapitre 1

C'est froid. Très froid. Et en fait j'ai eu du mal à entrer dans le texte.
Pour autant c'est bien écrit, et cette froideur est aussi une qualité du style puisque voulu.
Mais voilà, je n'accroche pas. Mais ça c'est somme tout personnel.

Ton texte décrit bien le poids de la famille, de son avis, et surtout du regard. Il dénonce bien aussi l'ancrage des préjugés que l'on se refuse à dépasser, par peur, ou pour une autre raison. Mais qui est vainqueur sur l'amour. Comme quoi les liens ne sont que choses faibles qu'il faut constamment solidifier, car un coup de ciseaux est vite arrivé (et si le lien est abimé, il casse).
"Il a ouvert la bouche, les maux sont sortis tout seul." : bien trouvé

Voili voilou

Réponse de l'auteur: J'ai l'impression que c'est une caractéristique générale de mon style, cette froideur, mais je ne sais pas si c'est voulu ou pas, en réalité. Je n'avais jamais vraiment réalisé ça...
Les relations dans cette famille ne sont pas dépourvues d'amour, mais chacun faisant sa vie de son côté, la famille devient secondaire, presque un principe plus qu'une réalité...
Merci pour ta critique! :)

Reviewer: Uzy Signé [Signaler ceci]
Date: 27/11/2012 22:43 Title: Chapitre 1

"Il a ouvert la bouche, les maux sont sortis tout seul." -> bravo !

J'ai bien aimé. Je me doutais un peu de la fin, malheureusement, parce que j'ai stupidement été voir les commentaires il y a quelques jours.
C'était superbement bien écrit, et j'ai trouvé la longueur parfaite. Plus long aurait été trop long et j'aurais décroché, plus court aurait été trop court pour installer l'ambiance spéciale que tu offres.

L'idée aussi est très bonne, et très bien exploitée.

Bravo, et merci :)

Réponse de l'auteur: Il y avait beaucoup de choses à dire mais comme j'ai l'habitude d'une certaine concision... j'ai paradoxalement eu un peu de mal à atteindre la longueur minimum requise. ^^
Merci beaucoup pour ta critique! :)

Reviewer: ErwanMalefoy Signé [Signaler ceci]
Date: 25/11/2012 23:54 Title: Chapitre 1

Haaaaaaaaaan @___@ Moi j'avais rien capté x) Okay au début j'me suis dit que c'était bizarre comme prénom pour un mec, mais bon y en a bien qui s'appelle Camille alors ^^'
J'ai beaucoup aimé la façon dont tu décris la famille au début, tu as mis les mots sur ce que je pense à chaque "réunion" de famille.
Très bon texte, j'ai adoré !

Réponse de l'auteur: J'ai hésité avec Camille, en vrai... ^^
Merci pour ta critique! :)

Reviewer: Aredhel Signé [Signaler ceci]
Date: 24/11/2012 14:01 Title: Chapitre 1

C'est maintenant que je me souviens pourquoi je ne laisse jamais de review à personne : parce que j'ai toujours le sentiment oppressant d'être à côté de la plaque.

J'ai beaucoup aimé le jeu entre les notions de clan et de famille, la nuance organique qu'a un clan, comme une meute de loup. Qui donne ici presque une coloration à la Coppola à cette famille presque sauvage, où on boit et on se revoit principalement quand quelqu'un meure, par habitude.

Par contre, je m'attendais à cette chute et elle m'a presque déçue. Pas pour son contenu mais parce que je l'ai vue. Pour le reste, tout est impeccable.

Réponse de l'auteur: La chute... disons que c'était plus une confirmation, et ce qui précédait une manière de tourner autour du pot... ^^
Merci pour ta critique! :)

Reviewer: Vifdor Signé [Signaler ceci]
Date: 22/11/2012 20:56 Title: Chapitre 1

Moi j'ai plutôt vite compris où ça allait, parce que j'ai l'habitude de ces thématiques et parce que Andrea, ça me fait penser à Andrea Colliaux (car ce n'est pas forcément un prénom masculin... :3 ). ^^
Rien à dire sur l'écriture ça se lit très bien.

Réponse de l'auteur: En fait j'ai juste cherché un prénom mixte et j'aime bien celui-là... ^^
Merci pour ta critique! :)

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.