Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Les autres
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Ewie Anonyme [Signaler ceci]
Date: 23/03/2013 21:41 Title: Chapitre 1

Mon dieu, ce type est complètement... parano x)
C'est vraiment très bien écrit, tu arrives à dérouler ton texte de façon très intéressante jusqu'à en arriver à la chute que - perso - je n'avais pas vu venir. Mais bon, il paraît que je suis très bon public, je ne vois jamais rieeeen venir ^^'
C'était touchant et en même temps, ce garçon reste très distant de nous, j'aime beaucoup.
Merci pour cette lecture.

Réponse de l'auteur: oui tu es bon public parce que c'est pas le truc le pmlus subtile que j'ai fait. lol
Merci d'avoir commenté. :)

Reviewer: Halalyl Signé [Signaler ceci]
Date: 17/01/2012 00:05 Title: Chapitre 1

Je vais déprimer dans mon coin et je reviens.
Non plus sérieusement les textes légers ne doivent pas exister sur le héron.
Le texte est juste douloureux.Devenir son propre bourreau ce doit être ça le vrai enfer

Réponse de l'auteur: Reviennnnnsss. ^^
C'est pas un texte joyeux mais vu la thématique de l'atelier, c'est assez logique. XD
Merci pour ta critique. :)

Reviewer: via_ferata Signé [Signaler ceci]
Date: 07/01/2012 23:07 Title: Chapitre 1

Joli.
La conclusion est tellement prévisible qu’il aurait été plus sage de la zapper. Elle n’est pas nécessaire à la compréhension, ce qui fait qu’énoncée aussi brusquement, elle ressemble un peu à une vache en sabots. (Surtout que, personnellement, j’ai trouvé dans ton texte un écho à D’or est la clef, du coup la chute faisait vraiment redondance à mon gout)

Pour faire dans le plus joyeux : très bonne maîtrise du ton, je trouve. Du genre vraiment bonne, qui me laisse sur les fesses avec une impression de « il s’est surpassé ». Donc une bon texte, peut-être mon préféré de toi pour cet atelier.

Réponse de l'auteur: Ce texte est boiteux à la base, quoi que je fasse, il aura du mal à se passer de béquille. XD
Merci pour la critique, surtout s'il t'a plu malgré ses défauts. :)

Reviewer: litsiu Signé [Signaler ceci]
Date: 14/12/2011 21:25 Title: Chapitre 1

Quand j'ai lu le texte j'ai été intriguée, happée, et ensuite il y a l'avant-dernière phrase qui arrive comme une chute. Et j'ai l'impression que tu as eu l'impulsion d'user de l'effet de surprise, mais dans le texte la folie transparait quand même. Comme s'il y avait une double intention et que le texte n'arrive pas à se situer entre folie et structure.
Sinon, plutôt que « le psychiatre et le directeur de l'hôpital », peut-être que mentionner le milieu médical (« le docteur ») aurait été suffisant pour la compréhension.
Il me parait assez crédible qu'un paranoïaque puisse être ordonné dans son délire, de sorte qu'il semble rationnel à première vue. Ca ne me dérange pas qu'il écrive bien. Et il y a quand même son angoisse et sa souffrance qui ressortent en premier lieu. J'aime beaucoup la dernière phrase. Tu es fort pour écrire des petites phrases qui en jettent, et sans effets spéciaux.

Réponse de l'auteur: "des petites phrases". ^^
Cette fin "retour à la réalité" n'a vraiment pas l'air de fonctionner auprès des lecteurs, je crois que le texte va devoir être modifié... Merci pour la critique.

Reviewer: Avel Signé [Signaler ceci]
Date: 30/11/2011 21:46 Title: Chapitre 1

Je trouve que tu as bien rendu la paranoïa du personnage, je ne l’ai pas repéré de suite. Je l’imaginais plutôt traqué par quelques ennemis. Et en fait c’est ce qu’il est, sauf que ces ennemis sont imaginaires.
Il y a un côté triste, l’homme qui occulte sa famille pour atteindre la fin de sa quête. Qui se fiche de la peine des autres. Ca m’a touché du fait d’une résonnance quelque part.

J’ai beaucoup aimé la dernière phrase. Dans le paragraphe précédent on amorçait un léger retour à la réalité, mention du directeur de l’hôpital et du psychiatre – comme s’il était conscient de sa condition – et de ses enfants, et non, en fait sa folie côtoie naturellement la réalité.

J’ai donc assez aimé.

Réponse de l'auteur: Merci pour la critique, content que tu te sois laissée prendre au texte. ;)

Reviewer: verowyn Signé [Signaler ceci]
Date: 30/11/2011 20:20 Title: Chapitre 1

Bon texte mais, franchement, je trouve la fin vraiment dommage.

Le style est bon, un peu haletant, très paranoïaque, on se laisse facilement prendre, on ressent bien l'angoisse.

Et on voit très bien où tu nous mènes, on se doute parfaitement de la condition du narrateur.

C'est pour ça que l'épeler noir sur blanc dans le dernier paragraphe, ça gâche un peu. Ca enlève toute subtilité.

Pour moi, ça aurait été parfait si tu n'avais pas mentionné le psychiatre et l'hôpital. On restait dans un texte intriguant, angoissant. Là, on est, malheureusement, dans le convenu.

Enfin, à part le bémol de la chute, comme je disais, je trouve que c'est un texte bien foutu.

Réponse de l'auteur: Je trouvais qu'un retour à la situation réelle était nécessaire à la fin pour faire comprendre la déchéance de mon personnage. Sinon merci pour la critique.

Reviewer: Molly59 Signé [Signaler ceci]
Date: 16/11/2011 18:58 Title: Chapitre 1

Intéressant... ton texte m'a interpelée, sans m'enthousiasmer cependant. Je vais essayer de m'expliquer, mais ce n'est pas facile^^.
Bon. Dès le début, tu as réussi à m'intriguer, je me demandais de quels "autres" il était question, même si j'ai très vite compris que ces étranges ennemis étaient le fruit de l'imagination d'un narrateur complètement névrosé. Donc, bien joué jusque là. C'est peut-être le style d'écriture qui pêche un peu. Tu aurais pu renforcer ce côté haletant, haché, que l'absence fréquente de ponctuation (volontaire je suppose) contribue à créer. Il y a des formulations un peu faibles, comme par exemple : "Ils m’ont forcé à vivre reclus pour leur échapper, mais ils me retrouvent à chaque fois, s’immiscent, m’éprouvant encore." => Je n'aime pas trop la fin de la phrase, avec ce participe présent, qui affaiblit le propos. En fait, je pense que la folie du personnage n'est pas suffisamment traduite dans son écriture. Mais je reconnais que c'est difficile, et tu t'en sors déjà bien !
Attention aussi, une ou deux coquilles traînent encore dans ton texte. En voici une : "Ils croient que le crissement de la mine suffit à couvrir à leurs voix" => Il y a un "à" en trop.

Voilà, dans l'ensemble, je trouve que ton texte ne manque pas de force, mais qu'il mériterait d'être retravaillé.

Réponse de l'auteur: Je n'ai voulu donner un ton trop divaguant à mon texte pour éviter de dévoiler trop rapidement la nature psychiatrique des troubles de mon personnage. Mais je pense également que ce texte devrait être retravaillé, car je n'en était pas satisfait non plus après écriture.
Merci pour ta critique et le relevage de coquilles. ;)

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.