Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Les enfants de Saturne
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: JimmyNe Signé [Signaler ceci]
Date: 11/03/2012 17:53 Title: Nouvelle

Je n'ai étrangement pas trop aimé. C'est bien écrit, mais... Je ne sais pas, j'aurais du être horrifiée par l'atrocité du meurtre des enfants, mais je ne sais pas... c'est bizarre.
J'ai bien aimé ce passage:
"Elle ne répond pas mais ses yeux disent qu'elle a décidé depuis un moment déjà. Ils avaient fixé ensemble de suivre Hitler jusqu'au bout. Maintenant qu'il est en cendres, l'abîme s'étend à leurs pieds, immense et sans fond. Elle ne pense plus qu'à sauter de la manière la plus digne, avant que n'arrivent les Russes, avant d'être dégradée. Lui s'accroche encore, fouille les ruines de sa vie pour en tirer une autre solution."
Par contre, nommer les Russes ainsi casse le rythme. On parle d'une Nazi convaincue, tu aurais du utiliser un ton beaucoup plus méprisant pour nommer les bolchéviques, grand ennemi du Reich. De plus, Hitler... si tu te places du point de vue de Magda Goebbels, ne devrais-tu pas le nommer Führer? L'appeler par son nom est un grand manque de respect envers sa "grandeur"...
Tu te places d'un point de vue "moderne", tu critiques le Reich alors que les Goebbels apprécient l'oeuvre qui a été accompli, même s'ils assistent à son trépas.
Un exemple: "l'homme fou qui a saigné son peuple pour apaiser de funestes chimères" Cette phrase est très belle, certe. Mais tu parles au passé, comme un passé lointain, alors que le Fürher est mort hier, comme si la boucherie des camps de la mort était vraiment horrible aux yeux de Magda...Elle s'en fout en principe, si des innocents meure ou pas, tous ce qui lui importait, c'était son propre bien-être. Tu le mentionnes plus tard, elle s'est marié avec son cher joseph seulement pour sa position, pour le prestige. Tu le montres aussi avec les enfants, son égoïsme. Elle n'a que faire de sa progéniture si elle est inutile. Tu n'as pas vraiment gardé la même ligne directrice.
Au niveau historique, on sait que le régime Nazi a fini par mené l'Allemagne dans la décadence, exactement ce qu'ils voulaient éviter, MAIS les goebbels devraient penser que c'est la meilleur chose qui ne soit arriver à l'allemagne.
Ils étaient convaincu par le nazisme jusqu'à la fin, sinon quelle raison auraient-ils de se donner la mort, mis à part le désespoir qui ne se fait pas vraiment remarquer dans ton texte. Sa froide détermination devrait être accompagné de beaucoup plus d'orgeuils et d'honneurs,mépris envers ceux qui n'ont PAS compris à quel point le IIIeme Recih était majestueux, comment il allait changer le monde pour le meilleur.
Bon je critique, mais j'aurais difficilement fait mieux, donc bravo, c'était un défi difficile.

Réponse de l'auteur: Le point de vue de mon narrateur n'est pas exclusivement celui de Magda, sinon beaucoup de choses seraient occultées ou maquillées... et quand je parle "l'homme fou qui a saigné son peuple", c'est une conséquence directe à ce moment où énormément d'homme sont morts sur le front de l'Est et qu'il n'y a plus personne pour défendre la ville, je ne faisais pas référence aux camps, car c'est sûr que c'est quelque chose qui est trop lointain pour les cadres nazis.
Pour ce qui est d'appliquer un trait de caractère particulier qui expliquerait le geste des Goebbels, je m'y suis pas risqué car ce n'était pas quelque qu'on peut traiter de manière simpliste : il y a de l’orgueil, de la déception, du désespoir. Je ne voulais ps réduire tout ça à une seule dimension de femme opportuniste qui a peur de perdre ses bijoux et ses fourrures. ^^
C'était un sujet facile à aborder, je comprends tes critiques, merci de m'avoir fait partager ton avis. :)

Reviewer: litsiu Signé [Signaler ceci]
Date: 15/12/2011 21:04 Title: Nouvelle

Je me souvenais clairement de ce passage dans le film de Hirshbiegel, La Chute. C'est ce qui m'avait le plus marqué, je crois, cet espèce de sacrifice rituel, ignoble et glacé.
Un crime d'orgueil.
C'est difficile de parler du texte quand le sujet est si lourd. C'est toujours aussi bien écrit (quel scoop! ^^ ). « Il se résoud à la résolution » m'a paru un peu bizarre.

Réponse de l'auteur: En effet, se résoudre à la résolution, c'est moche. XD
Merci encore une fois pour la critique. ^_^

Reviewer: Persis Signé [Signaler ceci]
Date: 25/10/2011 19:44 Title: Nouvelle

Ton texte m'a rappelé un article paru, je ne sais plus où, ça fait trop longtemps, sur Magda Goebbels.
Personnellement, j'imagine mal les enfants jouer avec insouciance dans cette ambiance de fin de règne. Malgré les paroles rassurantes des adultes, l'inquiétude devait suinter.
Le sujet était difficile et tu ne t'en es pas trop mal tirer.
Personnellement, j'aurais aimé que tu creuses un peu plus le personnage de cette mère assassine, qui a revendiqué le droit de tuer ses enfants, à cause de la peine qu'elle avait eu en les mettant au monde. Son ascension sociale et la place très particulière qu'elle occupait dans la société nazie aurait peut-être mérité d'être un petit chouilla approfondi .
Dans l'article dont je n'ai gardé que des souvenirs, on trouvait la trace d'une interview donné par une religieuse qui avait l'avait connue au pensionnat, comme élève. Elle ignorait ce que son ancienne élève était devenue, elle supposait qu'elle avait dû épouser un notable, un capitaine d'industrie... Le journaliste n'a pas eu le cœur d'expliquer à la nonne de quoi il en retournait.
Joyeux Noël! Je t'enverrai une carte, si tu es bien sage^^

Réponse de l'auteur: Par rapport aux enfants, y-a des témoignages qui montrent qu'ils étaient assez serein, exception faite de la plus âgée. Il faut dire qu'ils sont confrontés à une société de plus en plus militarisée et en état de guerre permanent depuis leur naissance, ils n'ont pas la même perception que les adultes. Merci pour ta critique. =)

Reviewer: via_ferata Signé [Signaler ceci]
Date: 03/09/2011 00:00 Title: Nouvelle

Alors, le titre, tout d’abord, c’est pas constructif, mais il déchire sa mère, comme dirait l’autre. Le texte en lui-même, j’avoue que je n’en suis pas fan, entre l’histoire très connue et la façon de raconter entre le très visuel et le professorant (parfois, il y a des détails qui donnent l’impression d’être là juste pour le lecteur, pour qu’il sache le mot juste, à côté de la phrase littéraire, tu vois ce que je veux dire ?), j’ai eu l’impression de revoir der Untergang ou de relire la biographie des Goebbels. Bien sûr, je ne demande pas des écarts par rapport à ce que l’on sait pour vrai –qui serais-je pour demander du neuf ?- mais stylistiquement, c’est loin d’être ton meilleur texte, je trouve, il me laisse assez froide. Bien sûr, ton écriture est impeccable, mais elle ne me touche pas. J’ai l’impression parfois que tu réprimes un jugement, que tu le contournes, et qu’il y a un blanc, un trou dans la photo, un montage.

Ca m’ennuie de ne pas vraiment mettre le doigt sur ce qui ne va pas, mais bon…

Bon, après, ce texte n'est pas mauvais, il ne m'a juste pas touchée. Et puis, comme son titre est magnifique, je lui pardonne tout.

Réponse de l'auteur: Approcher un évènement qui a déjà été décrit 600 fois, avec des personnages dont on peut difficilement modeler le caractère fut un challenge, mais j'ai voulu à mon habitude rester dans une certaine distanciation car l’évènement dont il traite est d'une émotionnelle et horrifique délicatesse. Désolé si ce texte te laisse insatisfaite (ça devient une habitude non? ^_^ ).
Sans faire dans l’autosatisfaction (ou si peu...), moi aussi je kiffe mon titre. XD
Merci pour ta critique. ;)

Reviewer: wasa Signé [Signaler ceci]
Date: 02/09/2011 21:30 Title: Nouvelle

Waouh.

Ce mot résume a peu près toutes les impressions que me laissent ce texte. Il faut dire , qu'a part les fanfictions , je dévore aussi beaucoup de choses sur la seconde guerre mondiale , et d'autres romans .

J'aime beaucoup ce texte parce que j'ai eu , tout le long , l'impression de regarder un film et que j'aime ta manière de décrire les choses , ton écriture est fluide et j'ai eu l'impression de lire un auteur confirmé .

Pourquoi as-tu nommé ton histoire les enfants de saturne? Il y a une raison particulière?

Réponse de l'auteur: Alors ça s'appelle les enfants de Saturne pour faire référence à la légende selon laquelle Saturne aurait dévoré ses enfants naissant (d'où mon illustration ^^).
Si tu aimes les histoires sur la seconde guerre mondiale, ma nouvelle "le nom du père" y est aussi consacrée. ;)
Merci pour ta critique, content que le texte t'ait plu.

Reviewer: QueenOfDarkness Signé [Signaler ceci]
Date: 07/08/2011 01:12 Title: Nouvelle

Je pense que, de tous tes textes, celui-ci est celui qui m'a le plus touchée. Je ne connaissais pas du tout l'histoire des Goebbels, et donc je n'avais aucune idée de la fin qui attendait les enfants, mais ton histoire est... poignante. Ça n'a pas du tout le côté "historique", au contraire, c'est très émotionnel... Au point que, tout au long de ma lecture, alors que je commençais à comprendre ce qui allait se passer, je sentais mon coeur se serrer et j'espérais très fort que ça n'arrive pas, qu'une telle atrocité ne soit pas commise. Même que j'ai pleuré, à la fin. J'ai aimé l'innocence des enfants, inconscients de ce qui allait leur arriver, jusqu'à la toute fin, j'ai aimé et détesté le sang-froid de la mère, j'ai été émue par la détresse du père, son espoir futile de s'en sortir sans mourir, révoltée par sa décision, tout en même temps. J'étais vraiment plongée dans le récit.

Pour le style, maintenant, c'est magnifique. J'ai adoré la phrase que NdC souligne. J'ai vraiment apprécié tout ton texte. En fait, je suis tellement émue que je ene sais pas vraiment quoi mettre en review, sauf que j'aime vraiment.

D'ailleurs, par la suite, je suis allée consulter la page wiki, et en effet, c'est presque identique à ce qui s'est passé.

Une question un peu personnelle, enfin plutôt deux:
1) Qu'est-ce qui t'a poussé à écrire ce texte?
2)Qu'est-ce que tu as ressenti en l'écrivant? Du genre, qu'est-ce que tu penses de ce qui est arrivé?

Je te demande ça parce que je sais que je serais incapable d'écrire un texte du genre, alors...

En tout cas, encore bravo, magnifique nouvelle.

Queen.

Réponse de l'auteur: 1/ En ce moment, mon thème de prédilection, c'est "les enfants dans la guerre", et j'ai écrit un texte sur un enfant juif (pas encore publié sur le héron) et je voulais prendre le contre-pieds : les enfants de nazis qui ont également souffert et qui sont pris au piège d'une idéologie sans avoir le choix. 2/ Niveau sensation pendant l'écriture, j'ai trouvé ça plutôt délicat à écrire car on vogue entre deux eaux avec ce genre d’évènement : des gens meurent, c'est triste, mais ils meurent avant tout parce qu'ils font partie d'un groupe d 'assassins, j'ai essayé d'éviter le manichéisme même si je n'ai pas non plus cherché à dissimuler mes opinions.
Je me suis senti très mal en écrivant la fin, c'est jamais drôle de "faire mourir" des enfants dans un texte... :/

Merci de ta critique, j'espère que j'ai répondu à tes interrogations...

Reviewer: Noix de coco Signé [Signaler ceci]
Date: 06/08/2011 18:49 Title: Nouvelle

Coucou Vif

Voici mon avis :
"La fin du Reich qui devait durer mille ans est proche[...]".
Quand j'ai lu cette phrase, je me suis demandée un instant si c'était le Reich qui devait durer un an ou sa fin. Bon, je connaissais la réponse mais il y a peut-être une formulation à revoir, afin de rendre la phrase moins lourde.

"Sa soif d'absolu lui a fait boire jusqu'à la lie le prix de l'échec"
=> cette phrase, (je sais plus ce que c'est, litote, hyperbole ??) je la trouve magnifique.

"Monsieur et m adame Goebbels rassemblent leur marmaille"
=> Majuscule

En dehors de ces petites annotations, je trouve ce récit très bien mené, surement proche de la réalité.

Je n'ai pas encore lu le lien wiki afin de ne pas être influencée pendant ma lecture mais, de souvenirs de biographie sur Goebbels et de mes recherches, il me semble bien que tu es très proche de la vérité.

C'est assez étrange de lire ça, honnêtement, et on sent très bien que tu es au point sur cette période. Ca n'a pas le côté "chiant" de certaines biographies, je trouve que ça reste très agréable à lire, moins sinistre que ça pourrait l'être vu le thème abordé.

Félicitations, je trouve que tu t'en sors très bien. ;)

Coconut

Réponse de l'auteur: j'ai noté les modifs à apporter. Merci de les avoir relevées et d'avoir pris le temps de laisser un commentaire.

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.