Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Indécision
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Molly59 Signé [Signaler ceci]
Date: 29/02/2012 08:49 Title: Chapitre 1

En fait, si je me souviens bien, je croyais que ce texte était de via ferata !! :)

Réponse de l'auteur: Ah bah voilà, raté. :p Boarf, en même temps, on avait brouillé un peu les pistes en en écrivant 5 chacune... ^^

Reviewer: Avel Signé [Signaler ceci]
Date: 12/09/2011 18:50 Title: Chapitre 1

L'idée du gars qui va à contre-courant et veut passer à l'est donne de l'originalité.
La trame par mot-clé est quelque chose que j'apprécie en général, et donc ici j'ai aimé aussi. Mais je n'y ai pas trouvé la montée en puissance que j'attendais. Je trouve que ça manque d'émotion, ou du moins elle ne passe pas suffisament.

Mais félicitations quand même, car répondre à un sujet d'atelier n'est pas toujours simple, et est un exercice, donc ce n'est pas évidemment pas la perfection à tous les coups, c'est d'autant plus saluable lorsque l'on a répondu à tous les sujets :-)

Bisous

Réponse de l'auteur: Oui, là c'est typiquement le genre de textes que j'ai commencé sans trop savoir où j'allais, en me laissant guider par les fameux mots-clés. Je crois que je savais au départ que c'était Berlin, par contre, j'ai découvert au fur et à mesure que j'écrivais que mon perso voulait aller à l'est... Merci pour la critique ! ^^

Reviewer: via_ferata Signé [Signaler ceci]
Date: 01/08/2011 13:19 Title: Chapitre 1

J’aime bien le début, le premier paragraphe qui développe le premier mot. Ca donne une impression de calme. Assis sur son lit ou couché au sol, avec la flemme de bouger, l’impression qu’il est temps de se lever mais que, bon, ça attendra. Les pensées avant tout.
Arbitraire passe un peu moins bien, pour les raisons dites par Molly, et surtout, pour moi, parce que la description passe moins bien. Il y a moins de verbes dans arbitraire, du coup on est plus proche du personnage, on suit ses pensées. Le « il y voyait », le « s’imposait », tout ça me donne une impression a-naturelle. –Et là, je suis satisfaite, parce que c’est la première fois que je mets un doigt au bord de ce qui me gêne dans ce passage.

J’aime bien l’idée de ce mot en avant, mais parfois je la trouve mal exploitée, comme un peu bancale, mais j’ai du mal à expliquer pourquoi. C’est un effet assez symétrique, basé sur le copié-collé, mais tu modifies le machin, avec parfois un article, parfois pas (je préfère pas d’article, au passage, ça fait plus abstrait, et plus pensée, aussi), et on retrouve le « ça ne marche pas », du coup, ça donne une impression brouillonne, un effet qu’on a voulu faire, sans foi, l’oubliant parfois, le délaissant, l’occultant et d’autres mots en –ant parce que je suis fatiguée.
Et puis je pense qu’après tes incipits paragraphaux tu aurais pu un peu plus développer. Et puis dans ton ton il y a quelque chose de travaillé, et quelque chose de fatigué. Je ne sais pas trop comment dire, mais bon, ça confirme cette impression brouillonne dont je parlais plus haut. Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire.

A part ça, au niveau de l’histoire, l’idée est originale, et la position très passive et consciente du personnage va bien à sa position par rapport au mur, c’est un joli mariage. Il pourrait dans tous les sens du terme bouger, mais ne le fait pas, devant des apparences d’obstacles, et se satisfait un peu de les trouver là.

Je vois la taille de ma critique et je me demande comme j’ai pu prendre autant de place à dire si peu, voire à ne rien dire, mais comme j’ai la flemme de me relire, je le découvrirai le jour où j’aurai de toi une réponse.

Réponse de l'auteur: Je note, je note. Pour arbitraire, je te renvoie entre autres à la réponse que j'ai faite à Molly, mais pour le reste, oui, si tu y sens un truc qui cloche, tu as sûrement raison.
Oui, bon, écrit d'un coup sans vraie idée de départ, je me suis laissée aller à l'inspiration du moment, d'où la structure répétée mais un peu changée au fur et à mesure.
Et voilà. Le jour de la réponse s'est fait attendre, mais tu peux enfin relire ta critique. Même que si vu le délai, tu as probablement oublié le texte dont il est question. XDD

Reviewer: Virginia Signé [Signaler ceci]
Date: 05/07/2011 20:30 Title: Chapitre 1

MMMHH... Je trouve ce texte assez sympa, j'aime particulièrement le fait que l'on parle d'un mot et ensuite on le décrit. Par contre les quatre derniers paragraphes m'ont beaucoup moins plus je les trouvaient lourds. Virginia.

Réponse de l'auteur: Je prends note, merci pour ton commentaire.

Reviewer: Vifdor Signé [Signaler ceci]
Date: 03/07/2011 21:24 Title: Chapitre 1

Joli contre-pied, là on attend des gens voulant passer à l'Ouest, le contraire est intéressant à lire. ^^
J'ai bien aimé la manière de brosser le personnage à travers un unique trait de son caractère timoré, mais l'utilisation systématique d'un mot orphelin au début de chaque paragraphe m'a parut un peu lourd.

Réponse de l'auteur: Merci, contente que le thème t'ait plu. Après, les effets de style, voilà, on aime ou on n'aime pas. ^^

Reviewer: Molly59 Signé [Signaler ceci]
Date: 03/07/2011 16:30 Title: Chapitre 1

Je crois que j'ai deviné de qui est ce texte, hu hu... ;)
Bon. Berlin, un an après la construction du mur. Ça, c'est une frontière infranchissable. Et lui, il veut passer à l'est pour retrouver une fille qui ne veut plus de lui. Elle pèse plus lourd que les cigarettes américaines. Il fait tout à l'envers, ton personnage !

Tu réponds bien aux consignes et la construction est intéressante. Par contre, le travail sur les mots m'a laissé perplexe, dans la mesure où si on se dit qu'il est allemand, et donc, qu'il pense en allemand, ça ne marche plus très bien. Encore "paradoxe", ça passe (je suppose qu'on dit pareil en allemand), mais "arbitraire", ça ne fonctionne plus, avec le mot "traire" qui évoque la vache etc. Bref, cet aspect là m'a paru inutile et tiré par les cheveux.
Sinon, un beau texte, original dans son thème comme dans sa forme (pas surprenant, venant de toi)... et qui donne froid dans le dos, car en effet, c'était du provisoire qui devait quand même durer 28 ans...

Réponse de l'auteur: Alors, l'auteur était qui tu imaginais ? ^^ En fait, le texte m'est venu d'un coup, et l'inspiration s'est faite par ce jeu sur les mots au départ. Bon, en ce qui me concerne, je ne suis pas gênée par ton argument. Si le texte était écrit par un auteur allemand, le traducteur français transcrirait les jeux en question par des équivalents, voilà tout. On ne peut pas faire parler tous ses personnages dans leur vraie langue, c'est juste impossible. Ou bien les romans historiques sur le Moyen Age seraient écrits en ancien français par souci d'authenticité... (Ce qui serait cool mais c'est un autre problème.)
Bref, merci pour le commentaire, et désolée pour le loooooooong délai de réponse ! ^^

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.