Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour L'homme gris
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Mayra Signé [Signaler ceci]
Date: 29/07/2022 14:40 Title: Jera

Hello !
Voilà, j'ai fini ma lecture de ton texte. Très intéressant, bien écrit, des personnages qui semblent correctement définis pais dont on voit qu'ils font partie d'une trame plus grande. Comme tu l'as dit, ce n'est qu'un bout.
Si j'ai le temps, j'airais faire un tour sur tes autres recueils, histoire d'en apprendre un peu plus sur Tennessee et l'homme sombre.
Une bonne continuation à toi sur tes autres projets !
A la prochaine.

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2022 13:48 Title: Jera

J'aime beaucoup cette dernière phrase, avec Tennessee qui suit parce qu'elle ne sait pas quoi faire d'autre. C'est un peu le personnage paumé par excellence, et ça fait assez bien le lien avec La femme creuse.

C'est un chapitre assez étonnant, parce que là où Thot et Klawo ont un côté très impressionnant (du genre à te faire te ratatiner sur ton tabouret, c'est indécent) on sent aussi tout ce qu'ils ont à apporter à Tennessee et au petit Zack. Je crois que si j'étais à la place de Tennessee je flipperais grave d'ailleurs, MDR.

Sinon je comprends ton émotion de mettre un point final à ce texte, c'est toujours un moment particulier. Well done ! Bravo d'en être venue à bout. C'est vraiment cool qu'en plus ça t'ait permis de creuser davantage ton univers, peut-être pour un futur roman ? Je ne doute pas que ça puisse donner quelque chose de très bien, j'aime beaucoup cet univers que tu esquisses (mais c'est vrai qu'en fait jusqu'à maintenant tu esquisses beaucoup, on a levé le voile au chapitre dernier mais même cet ultime chapitre est à un appel à davantage). Eh ben... ça donne envie d'en lire plus !

Merci à toi d'avoir joué le jeu et bravo d'avoir réussi à terminer ton texte. A demain soir pour la discu-lectu, j'ai hâte d'en savoir un peu plus sur ce texte et sur ton rapport à lui !

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2022 13:38 Title: Teiwaz

"et son rire résonne comme une poignée de gravier dans une bétonnière folle" Vraiment joli ce passage. Toujours très terreux, rocailleux, irrégulier. J'aime bien ce genre de textures qui accrochent et marquent infiniment plus que la pureté du cristal ou douceur du cachemire.

Je suis contente que les SF t'aient mis un petit coup de pied aux fesses pour reprendre cette histoire hihi. Quand même, ça aurait été dommage de la laisser en plan ! Surtout vu ce chapitre ! J'ai l'impression que c'est la première fois que les choses nous apparaissent aussi clairement.

J'aime beaucoup cette histoire de la magie qui s'est dissimulée aux yeux des hommes. Pourquoi l'écriture néanmoins ? La peur d'être "fixée" contrairement à l'oralité ? Est-ce qu'avant que les hommes écrivent ceux-ci ne pouvaient pas détourner la magie à de mauvaises fins ? Voilà les questions qui me sont venues à la lecture. Mais c'était très très cool.

Reviewer: Juliette54 Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2022 11:34 Title: Jera

Juste, faut que je relève cette phrase :

« Elle glisse un regard vers la bestiole qui fait la taille d’un poney. Ou d’une vache. Enfin, d’un truc qui est pas censé être dans une cuisine, ou dans le quartier. Un truc moche qui devrait rester caché quelque part, pour toujours. » MDR, superbe description un peu lassée de la parte de Tennessee, ça rend super bien.

Tu rappelles les détails comme le t-shirt déchiré de Tennessee (heureusement qu’elle n’avait pas un pull en cachemire d’ailleurs ahaha !), ce qui donne quelque chose de lancinant, presque monotone mais aussi conclusif dans le dernier chapitre : ils tournent encore en rond, ils cherchent encore qui ils sont, ce qu’ils font, où ils doivent aller. C’est martelé et tout. Et puis Zack pose aussi la question telle quelle, comme un enfant mais aussi un catalyseur de l’action, alors on ne peut vraiment pas oublier la quête.

Et cette fin ! J’étais plongée dedans, je ne comprenais plus rien, puis je comprenais mieux, puis tout s’éclairait doucement. Les descriptions sont très belles et tranchent avec les propos de Zack ahaha. C’est limite indécent cette légèreté finale mdr.

Merci pour ce texte et hâte d’en discuter lors de la Discu-Lectu de demain !

Ju’

Reviewer: Juliette54 Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2022 11:32 Title: Teiwaz

Ah mais je n’avais pas lu ce chapitre en fait !

Alors déjà, cette discussion à la recherche des origines, des prénoms, du qui est qui, est géniale ! Cette ombre sous le tabouret, sous le meuble-télé, derrière les meubles et qui glisse sur les murs me fiche la chair de poule ! Enfin, on en apprend un peu plus – même si c’est toujours drôlement flou hihi ! J’espère que tout ceci t’aidera pour ton projet de roman, ça a l’air faramineux et très étendu comme univers ! On sent que tu explores avec nous ton univers, l’univers se construit en même temps que les souvenirs de l’Homme gris, Klawoooo hihi, tout se construit au fur et à mesure grâce aux dialogues avec l’ombre, avec Tennessee, avec les questions de Zack. C’est amusant, chaque personnage a sa place et apporte qch au texte : Klawo mène sa quête pour savoir qui il est, Zack pose les questions et aide, Tennessee est la clé qu’on cherche, alors que l’ombre semble être l’adversaire ? l’ennemi ?

Quant au Drasur Toth… mais ahhaha, c’est génial de voir toutes les activités qui t’ont inspirée et aidée au fur et à mesure ! Il n’y a pas de sensation patchwork à la lecture d’ailleurs, mais on voit bien comment tu construis ton univers et c’est vraiment chouette ;)

Ju’

Reviewer: Juliette54 Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2022 11:31 Title: Othila

Coucou Sifo !

Je prends le temps d’enfin écrire mes reviews avant demain soir < 3 (ui j’avais lu sans review oups)

Déjà, j’avais adoré (et j’ai re-adoré) ta manière de nous plonger dans l’appartement grotte-tunnel-obscurité. On est tout aussi désorienté que l’homme gris et que Zack, c’est très sensoriel, très angoissant mais on sent également que l’homme gris commence à se retrouver et à retrouver ses souvenirs. Les phrases sont plus longues, moins nominales : il retrouve progressivement de la cohérence. L’homme gris et l’univers retrouvent un certain sens, et on voit enfin une progression, on n’attend moins. D’ailleurs, ils rentrent vite chez Tenessee et Zack, ils bougent, ils savent où ils vont. Tu places doucement cette histoire de l’Autre avec l’oiseau qui se réincarne : tu lui donnes littéralement chair, c’est visuel encore une fois.

Ah et ça ne se voit pas que tu as changé d’idée en cours de route, et ce sera très intéressant d’en parler dans la Discu-Lectu !

Ju’

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 23/07/2022 13:50 Title: Teiwaz

Ah je me disais bien que le Dasur comme loup de guerre me paraissait familier ! En tout cas, niveau révélation on est servi ici ! J’avoue que j’aime un peu moins ce chapitre parce qu’on s’approche de la fin et que l’atmosphère mystérieuse qu’on avait au début disparaît doucement. En tout cas, j’ai hâte de lire le dernier chapitre et de voir où tout cela nous mène. Bravo à toi d’avoir repris le texte d’ailleurs, je trouve que c’est souvent plus compliqué que de partir sur quelque chose de nouveau.

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 23/07/2022 13:50 Title: Othila

Waouh ! Ce chapitre était intense. J’aime beaucoup le Décepteur et la peur qu’il inspire à l’homme gris, la facilité avec laquelle il le manipule. On sent la différence d’atmosphère avec le chapitre précédent, c’est plus mystérieux, plus étrange. Je suis un peu déçue par le fait que Tennessee ne soit plus humaine parce que je trouvais que ça rajoutait un peu plus de mystère à l’obsession du décepteur pour elle mais après tout, les personnages qui font ce qu’ils veulent je connais XD et si c’est ce qu’il lui faut, je suis curieuse de voir comment elle va évoluer (d’habitude, ils savent ce qui est bon pour l’histoire). Bref, maintenant je suis bien décidée à lire Le Décepteur prochainement ;).

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 23/07/2022 13:50 Title: Mannaz

Est-ce que l’homme gris ne serait pas une sorte d’orc en fait ? En tout cas, c’est un petit chapitre tout mignon entre ces deux personnages. Je trouve ça vraiment intéressant que c’est l’image que voit Zack de l’homme gris qui lui permet de se souvenir. Et enfin la magie qui apparaît.

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 23/07/2022 13:49 Title: Uruz

Zack est trop choupi ! Je ne le trouve pas hyper curieux par contre, je me serais attendue à ce qu’il noie l’homme gris sous des questions, mais il correspond très bien à la description du résumé : il voit plus que ce qu’il ne devrait et il n’a peur de rien. Ce qui m’étonne un peu plus c’est l’absence complète de réaction de la part de Tennessee mais je crois me souvenir qu’elle a une certaine expérience avec les êtres non-humains. Les beignets c’est mieux que les pigeons. Ça m’a tué cette phrase XD Moi qui me demandais ce qu’il mangeait et buvait dans la ville… C’est le détail du chapitre ^^ à mon sens ! Je pense que l’homme gris est en fait un dieu ou héros de légendes, de mythes oubliés, il est un peu restreint dans ses expériences je dirais mais il est gentil (ou juste complètement perdu). Je suis contente que Zack le sorte de sa dépression. Je me demande comment il a eu l’idée qu’il pouvait peut-être se tuer. Il est déjà mort une fois sans que cela ne fonctionne, non ?

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 23/07/2022 13:49 Title: Ethwaz

Coucou Sif ! Je prends enfin le temps de lire ton histoire et j’avoue que j’ai été complètement sous l’emprise de ce début. Ce personnage est à la fois effrayant (moi en tout cas, il me fait un peu peur ^^) et attachant parce qu’il est tellement perdu. Les descriptions s’y prêtent tellement bien, c’est un style juste fantastique dans lequel tu as écrit ici. Le seul petit bémol c’est que j’ai vraiment l’impression d’avoir affaire à trois textes bien séparés sur le même sujet – autant les deux derniers s’accordent bien, autant la transition entre le réveil au jardin botanique et le réveil sur l’ancien champ de bataille m’a un peu perdue. Où est-ce qu’on est ? Mais c’est peut-être ça qui me permet de mieux comprendre le personnage, perdu lui aussi… En tout cas, c’est un premier chapitre qui intrigue beaucoup, du coup je file lire la suite !

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 08/07/2022 12:28 Title: Mannaz

Très touchant, ces deux derniers chapitres. Déjà, retrouver Zack, c'est un vrai plaisir. Ça m'a beaucoup amusée, d'entendre de nouveau parler de céréales. Et je maintiens qu'il est infernal ce gosse, à recueillir des inconnus chez lui (pauvre Tennessee, ça doit pas être de tout repos).

Encore une fois, ton gros point fort pour moi c'est la description de sens. On entendrait presque les bruits, et les odeurs et les textures sont également très présentes. C'était un chapitre très, euh... terreux ? xD Et là la personne qui lit cette review pour le JR doit se dire "ça y est, elle a casé son mot chelou, elle est contente", mais non, vraiment, c'est le terme qui me vient à l'esprit. La terre est partout. J'aime beaucoup ce chapitre, il est vraiment très réussi et fait bien la synthèse entre la sortie de terre du premier chapitre et la légèreté du deuxième avec Zack, sa gentillesse, et ses céréales.

Réponse de l'auteur:

Coucou,

Merci encore pour ton commentaire !

J'adore écrire sur les enfants, et je suis tout à fait d'accord avec toi, on ne ramène pas n'importe qui/quoi à la maison :D Tennessee fait ce qu'elle peut, la pauvre :D

J'aime beaucoup décrire tout ce qui relève de la sensorialité. J'adhère totalement au côté terreux de cette histoire :D

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 08/07/2022 12:10 Title: Ethwaz

Coucou Sifoell,

Ça fait une éternité que je dois me pencher sur les autres textes de l'univers de La femme creuse, et les Sélections flamboyantes doublées des JR sont le parfait prétexte pour me replonger dedans et lire ce texte !

J'aime énormément ce prologue avec cette créature qui s'extirpe de terre. C'est très bien écrit. Ce que je trouve même proprement fascinant, c'est que toutes ces descriptions et sensations pourraient probablement être celles de n'importe quel nouveau-né, si on y réfléchit. Il y a quelque chose d'assez magique dans cette "naissance" (ou plutôt renaissance), ça m'a presque émue.

Et en même temps, on se sent confus et étourdi, il y a cette aura de mystère et tous ces éléments que tu sèmes par bribes (sans que ce soit gênant de ne pas tout comprendre pour l'instant, parce que ça se prête vraiment bien au contexte ; on est comme cet "homme" (bon, en réalité je sais déjà de quoi il s'agit grâce à mes précédentes lectures), en quête de repères).

Réponse de l'auteur:

Coucou Pruls,

Merci pour tes commentaires !

Je pense que l'Homme gris est le texte de cet univers dont je préfère l'écriture, le côté décalé. Je l'ai en partie dans la Femme Creuse, mais les recueils c'est définitivement pas mon truc (faut que j'en finisse un et ensuite, si je refais des recueils de textes, cela sera en dehors de contraintes).

Enfin, tout ça pour dire que je voulais donner un effet "organique" et "sans filtre" à la renaissance de la créature. Et la confusion c'est une thématique qui j'aime beaucoup (bien que cela ne soit pas quelque chose de très agréable à expérimenter, de ne pas trop savoir ce qui se passe autour de soi).

Reviewer: Alena Aeterna Signé [Signaler ceci]
Date: 23/06/2022 18:49 Title: Ethwaz

Coucou Sif !

Il était temps que je vienne enfin commenter ce texte. Déjà, je suis tout à fait fan de l'ambiance et de ton écriture (bon ça tu le savais mais ça ne fait jamais de mal de le répéter ...). J'aime beaucoup cette manière de nous plonger dans les pensées de l'homme gris, son regard sur notre monde moderne bien différent de ce qu'il a connu. D'ailleurs, je crois que c'est ce que je préfère, cette double vision, entre ce qui est passé et ce qui est présent parce que ça fait aussi se poser des questions (les arbres en cage par exemple, j'ai adoré cette expression !).

Rien que son réveil en fait, tu nous mets bien dans le moment et tu déranges un peu ce climat de paix en place. J'ai quelques hypothèses sur ce qu'est l'Homme gris mais à voir si ça se confirme au fil des chapitres (pour être honnête, je pense un peu aux orcs ou aux trolls). Je suis déjà intriguée par toute cette histoire de magie. Comment se fait-il qu'il n'apparaisse pas sous sa vraie forme aux yeux des humains ? Est-ce simplement parce que eux ne sont plus capables de le voir ou juste un autre coup de magie ? Au passage, j'aime vraiment quand tu dis qu'il ne ressent plus la magie de son bracelet parce qu'on sent nettement qu'il y a une fracture entre ce monde qui était le sien et notre monde à nous.

Mais d'un autre côté, je me dis que s'il se réveille, c'est qu'il y a sans doute autre chose derrière tout ça, non ? Je sais que tu m'avais un peu parlé d'un monde où la magie reviendrait et je me demande comment tu vas faire.

En tout cas, j'adhère à cent pour cent et j'ai hâte de voir de quelle façon tout va se lier avec la Femme creuse et l'homme sombre.

Bises ! :D



Réponse de l'auteur:

Coucou Alenachou  !!!

Oh, mais j'ai oublié de te répondre ! C'est un scandale !

Je ne me souviens plus si j'ai commencé à écrire l'homme gris avant la femme creuse, qui sont clairement différents comme textes, mais ce que j'ai vraiment envie de faire dans L'Homme gris, c'est de travailler sur ce décalage profond qu'il a, en se réveillant, avec son environnement qui ne ressemble plus du tout à ce qu'il a connu.

Quand je développerai tout ça dans le projet de roman, je pense partir sur une alternance de points de vue, entre Le Décepteur qui assiste à tout, et est un peu omniscient, Tennessee et Zack qui vivent une vie tout à fait normale, et paf l'homme gris arrive, puis l'homme sombre, et tout est bouleversé.

J'ai l'impression que l'Homme gris se rapproche le plus de ce que je veux en faire, de ce projet de roman.

Je pense que les humains ne voient pas l'homme gris sous sa véritable apparence parce qu'ils ne sont plus en contact depuis des générations et des générations, avec la magie, qui vivotait. Je vois un peu la magie qui se retire comme une batterie qui se vide, ce qui fait que ce qui était directement relié à elle et s'en nourrissait, ne peut plus fonctionner, n'existe plus, ne sert plus à rien. Mais il en reste quelque chose, dans certains endroits, dans certains êtres, qui fonctionnent sans doute autrement (tu vois à quel point c'est encore vague dans ma tête :D ). Alors, oui, l'homme gris se réveille dans un monde qui lui est inconnu, avec des règles et un fonctionnement bien différent de ce qu'il a connu, et il est complètement paumé. D'autant plus que personne ne le voit tel qu'il est, ce qui ne fait qu'ajouter à son état de confusion.

Oui, si l'homme gris se réveille, il y a bien quelque chose qui provoque son retour. Peut-être son retour à lui particulièrement. Donc, à voir comment je vais développer tranquillement tout ça...

Oh, merci beaucoup beaucoup pour ton commentaire !

Des bisous à toi aussi ! :)

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 17/08/2021 16:49 Title: Othila

Je ne suis pas sûre d'avoir totalement compris la fin, mais j'avais raison en estimant que Zack et sa Tennessee ne sont pas si humain que ça. Le coup des ombres m'a fait penser à un épisode de Doctor Who, dans la bibliothéque, si tu connais ^^/ ( en vrai, les meilleurs méchants, ce sont les Anges Pleureurs je trouve et peut-être qu'un jour j'arriverai à écrire sur eux..). Cette fin soudaine me donne envie d'en savoir plus sur Zack, sa mère, l'homme gris aura t'il un nom un jour ? Sa relation avec l'Homme gris me fait un peu penser à cette de John ado et au Terminator xd. L'homme gris aura t il un jour son libre arbitre ? Zack et sa mère sont t'ils eux même ou sous influence de ces ombres ? Que de réponses sans questions que j'espère trouver dans "La femme creuse" et le " Décepteur" quand j'aurais le temps de les lire ...

Réponse de l'auteur:

Coucou Bevy,

C'est drôle, ce chapitre s'est écrit tout seul, et je l'ai laissé tel quel, je me suis laissée porter :)

Dans mes toutes premières idées, Zack et sa mère étaient juste des humains, Zack ayant la faculté de voir et interagir avec des personnages magiques, et sa mère étant plutôt passive dans tout ça. Mais en développant le personnage de Tennessee dans La Femme Creuse, elle est devenue autre chose, et Zack aussi. Donc, non, ils ne sont pas vraiment humains.

Je ne regarde pas Doctor Who, mais merci pour la référence !

Dans les deux derniers chapitres de l'homme gris, que je n'ai pas encore écrits parce que je brainstorme beaucoup sur cet univers, l'homme gris va bien retrouver la mémoire, et son identité. Et l'homme gris, comme je conçois ce qu'il est, n'a pas vraiment de libre-arbitre, mais je ne l'ai pas encore développé. Et pour la question de Zack et Tennessee sous l'influence des ombres, je note, je note, parce que très bonne question !

Veux-tu que je te dise ce qu'est l'homme gris ? Ou tu préfères garder la surprise ?

Merci pour tes commentaires, j'espère que cette lecture déroutante t'aura plu :)

A bientôt :)

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.