Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour La valse des mirages
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 18/07/2021 21:00 Title: 4. Formes nocturnes

Je suis un peu déçue par ce chapitre, je te l'avoue, parce que j'ai l'impression qu'on tourne en rond avec la chaleur, l'absence d'André et la présence de Gustav. Je vois bien que l'évolution que vit Cécile ici est importante pour la relation naissante et qu'elle est bien écrite. Par contre je les trouve quand même bien agaçant les deux à ne pas réussir à communiquer. J'aime beaucoup la fin où enfin ils se remarquent.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 17/07/2021 22:14 Title: 4. Formes nocturnes

Ce sera désormais Gustav, finalement il devient moins étranger pour nous en même temps que pour Cécile. Avant on ne connaissait pas son prénom car ça lui était égal.

Ce chapitre est court, mais c'est le chapitre de paix, d'apaisement entre eux. Et la fin est émouvante avec leur désolé.

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 15/07/2021 15:01 Title: 4. Formes nocturnes

Hello,

Petit chapitre mais gros effet :)

Ton écriture habille vraiment de chair et d'émotions, de sentiments, tes personnages, et c'est vraiment toujours aussi agréable à lire ! C'est tout en finesse et en délicatesse, tout en nuances, aussi. On sent bien qu'ils sont l'un comme l'autre super gênés d'être en présence l'un de l'autre. C'est loin d'être un choix, et c'est vraiment subi.

J'aime le fait que l'on apprenne si tard le nom de Gustav, parce que Cécile n'en avait rien à fiche de son nom, et j'aime aussi le fait qu'il soit si ému sur la fin, quand ils se présentent l'un à l'autre, et qu'elle refuse de lui serrer la main. Toujours dans cette révolte silencieuse. C'est vraiment une situation impossible à vivre, et pourtant, ils n'ont pas le choix.

Je file lire le dernier chapitre :)

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 15/07/2021 14:51 Title: 4. Formes nocturnes

Qu'il est doux ce chapitre ! Comme toute l'histoire jusqu'ici en fait. :D On est bel et bien dans une valse, tu n'as pas menti. Encore une fois, la poésie imprègne tes descriptions.

Je me demande quelle est l'histoire de Gustav qui continue à être de plus en plus sympathique. On sent que Cécile se réchauffe petit à petit, mais pas tout à fait. Elle comprend qu'il n'est pas si terrible malgré tout, mais André est partout (ce qui est normal, bien sûr...!). C'est comme si elle le lui devait, de diaboliser les Allemands, surtout celui-ci.

Encore une fois, le chapitre se lit très vite (trop ? c'est juste que c'est si bien écrit qu'on en veut davantage haha), et je vois que le prochain est la conclusion. Je t'avoue que je ne sais pas du tout où l'on va, comment ça va se terminer. Je vais découvrir ça tout de suite. :) 

Merci pour cette lecture,

Aleyna.

 

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 10/03/2020 21:10 Title: 4. Formes nocturnes

Bon. J'ai encore envie de pleurer.

Je ne suis même pas sûre que ce soit tant le sujet qui m'émeuve que ta plume, mais bon, difficile de séparer la forme du fond (d'ailleurs ça n'aurait pas de sens, l'ensemble est juste splendide).

Je me souviens avoir déjà lu ce magnifique (j'insiste, il est vraiment magnifique, et le jeu sur les sonorités est génial) passage sur l'été, "amant dont on se lasse" (ça devait être sur la WW? je me rappelle que tu avais malencontreusement accolé ça avec une histoire de raclette, et clairement le fromage n'était ici pas le bienvenu (bref. là n'est pas le sujet -->) La chaleur étouffe, et ça ne m'étonnerait même pas que je me mette soudain à transpirer alors qu'il fait -5°c chez moi.

Il se conduit quand même curieusement, cet homme. Il est étrangement prévenant (oui, en cela il est absolument "poli" comme le disait Marthe quelques chapitres plus tôt). Quand ils se regardent les yeux dans les yeux... "Il les a beaux" fait un bel écho à la phrase que j'avais déjà relevée au chapitre d'avant. J'aime beaucoup cette formulation. On est passé d'un constat (il les a bleus) à une forme d'appréciation (il les a beaux). Cette scène de découverte mutuelle dans la pénombre, où chacun se dévoile, fragile mais pas si vulnérable que cela, ça remue beaucoup. Ça remue le cœur et ça remue la tête (et j'ai toujours la musique que tu as suggéré en fond et, mon Dieu, tu ne pouvais pas faire de meilleur choix, ça se prête juste parfaitement à ton propos // j'ai fait une belle découverte musicale, du coup, merci).

A tout de suite pour la fin Rox ♥

Reviewer: Alrescha Signé [Signaler ceci]
Date: 24/02/2020 13:06 Title: 4. Formes nocturnes

Coucou ! Ce chapitre aurait pu s'appeler Armistice caniculaire ^^ J'ai beaucoup aimé le rapprochement de leurs solitudes, de leurs dénuements dans la lourdeur de l'été et de la guerre. A bientôt !

Réponse de l'auteur:

Coucou Alrescha ♥

Ouahou, je trouve ça super beau "armistice caniculaire", c'est très poétique ! Merci beaucoup pour ta review, je suis très contente que tu aies perçu tout ça au travers de ce petit chapitre en tout cas ! Merci pour tous tes messages et tes lectures ♥

 

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.