Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour ballade d'une âme
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: reveanne Signé [Signaler ceci]
Date: 27/02/2011 23:35 Title: ballade d'une âme

La maison de retraite est une peu (beaucoup) stéréotypée, ça fait un peu surenchère de l'horreur de la fin de vie. Bien évidement ce genre d'endroit, ça existe, mais bon, ce n'est pas la majorité des cas.
Sinon style agréable, facile à lire, bref un bon moment de lecture. :)

Reviewer: verowyn Signé [Signaler ceci]
Date: 10/02/2011 17:10 Title: ballade d'une âme

Un texte intéressant au style agréable. J'ai notamment aimé la réflexion sur le temps, dont il a la fois trop et pas assez, et l'ennui, parce qu'on ne le laisse pas s'occuper lui-même de choses somme toute très basiques. Ca oblige à se poser la question de comment on considère les personnes âgées, et comment elles sont prises en charge dans le milieu médical. La réponse n'est pas forcément très jolie.

Bref, je voyais arriver ce que je pensais être la "chute" de ton texte : il pense être vivant, attendre son infirmière, mais...

Par contre, je ne m'attendais pas à ce tout dernier paragraphe, tu as donc réussi à me surprendre, bravo !

Sur ce, je te souhaite la bienvenue et bonne continuation sur le Héron ! :D

Reviewer: Vifdor Signé [Signaler ceci]
Date: 07/02/2011 21:20 Title: ballade d'une âme

Le style est bien. La façon dont est traité le thème est un peu facile et sombre parfois dans les clichés, mais ça se laisse lire...
Bon courage pour tes prochains textes. :)

Reviewer: via_ferata Signé [Signaler ceci]
Date: 05/02/2011 11:12 Title: ballade d'une âme

Autant, je n’aime pas spécialement l’introduction du vers de Ronsard (ça aurait beaucoup mieux donné si tu l’avais cité en l’insérant sans coupure – « L’état décris par ce vers de Ronsard blabla » est la coupure que j’entends – dans ton texte, comme une continuation logique de ton raisonnement, comme une phrase que le narrateur aurait réellement totalement assimilée à lui), autant j’en apprécie l’effet, comme j’apprécie ton texte. Ce n’est peut-être pas la révélation du siècle, mais il est agréable, bien construit, bien écrit. Et puis la chute, même si je trouve que la théorie de la renaissance des âmes est une aberration statistique, est inattendue et bien amenée. Elle clôt parfaitement ce récit.

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.