Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 09:24 Title: 24 décembre — Post Scriptum

Je ne dirai pas joyeux Noël et bonne année mais plutôt bel été et vive le soleil et la chaleur !!!
J'ai bien aimé suivre ces différents personnages, pour certains j'aimerais bien savoir ce qu'ils vont devenir mais je sais bien que ce n'est pas le but et qu'à la limite c'est à moi en tant que lectrice de m'imaginer la suite que je souhaite.

Je me dis aussi qu'en tant que lectrice c'est un privilège d'avoir pu assister à ces moments de leur vie quotidienne.

Bravo à toi d'être allée au bout de ce projet ! Je sais que ce n'est pas toujours facile. Parfois on se lance dans un projet et on ne réalise pas à quel point c'est long.

Bonne continuation !

Réponse de l'auteur: Ah oui, c'est vrai que ce n'est plus trop de saison hahaha

Peut-être que certains personnages auront droit à leur plus longue histoire un jour (j'avais écrit quelque chose sur Diane et Gabrielle). Contente de voir que ces petits fragments de vie t'ont enthousiasmée et s'ils perdurent dans ton imagination.

Tous tes retours m'ont fait très plaisir, c'est super si tu as passé un bon moment, et je te suis très reconnaissante pour tes encouragements. C'était le premier recueil/texte de longue haleine que je postais, et même s'il est très inabouti, je suis fière de l'avoir mené au bout. Encore merci !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 09:17 Title: 23 décembre — Different Pulses

Du coup ce texte-là me fait penser à ma nièce qui a deux mois et à mon frère. Il y a l'odeur du bébé mais aussi la douceur de sa peau. Ce sont des si petits êtres qui ne demandent qu'à être protégés.

Il y a les pulsations du cœur et la respiration aussi, tu vois le petit ventre se soulever sous les vêtements.

Réponse de l'auteur: Contente si ça t'a ramenée à ta propre expérience. Félicitations à ton frère, du coup !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 09:10 Title: 22 décembre — L'homme trottoir

Vivant en ville je croise régulièrement des sdf et c'est vrai que certains ont leur lieu de prédilection. En lisant ce chapitre je les ai eu en tête, un tel sur telle place, une telle sur le parvis, un tel dans le transilien et un tel dans le rer...
D'ailleurs je me demandais si de leur côté ils repéraient les personnes qu'ils croisaient souvent.

A un moment j'ai cru qu'Agnès connaissait ce monsieur, c'est plus vers la fin du texte que cette idée m'a effleurée quand tu évoques qu'elle ne veut pas croiser son regard, qu'elle ne veut pas voir cette forme putréfiée, qu'elle ne pourrait rien y faire de toute façon.

Du coup je me suis fait mon petit film (où délire, je te laisse le choix lol), j'ai supposé que c'était son père (vu que tu parles de vieillard ça me semblait plus cohérent dans mon délire que son frère), son père avec lequel elle aurait coupé les ponts quelques années auparavant ou alors lui serait parti et là elle le reconnaît mais ne veut pas le voir, ne peut pas y croire. Et elle est mal à l'aise par rapport à tout ça.

Après ça c'était mon imagination mais elle peut aussi être mal à l'aise car elle ne sait pas trop comment réagir, n'a pas forcément envie de donner d'argent car ça ne l'enchante pas trop qu'il le dépense en boisson alcoolisée.

Réponse de l'auteur: Pour avoir fréquenté certains d'entre eux et avoir travaillé sur le sujet, ils ne se rappellent pas forcément (tout dépend de la fréquence, et des éventuelles interactions qui doivent être très mémorables).

Je ne sais pas si elle le connaissait personnellement (la première phrase me ferait penser que non quand même). Je crois qu'elle ne veut pas le voir à la fin parce qu'elle n'a pas envie d'affronter la mort dans la rue, tout simplement. Pour moi elle était mal à l'aise, et ne voulait simplement pas considérer le sans-abri. Cela dit, à la relecture, ton hypothèse peut aussi se tenir ! Tant mieux si ça a fait travailler ton imagination. Je trouve ça intéressant que tu aies pensé qu'elle le connaissait, parce qu'à l'écouter penser elle saurait comment il fonctionne, ce qu'il veut, ce qu'il va faire… Elle n'est que préjugés, en fait (et elle n'a pas envie d'aller plus loin). La dernière phrase c'est quand même "Aujourd’hui il fait beau." que je trouve juste horrible.

La réflexion sur l'alcool, je crois que c'est surtout une des idées reçues qu'on a (à tort ou à raison) sur ceux qui font la manche, et qu'elle s'en servait ici un peu pour déculpabiliser de ne rien faire/de ne rien donner. C'est pour ça que le "de toute façon" revient. Elle observe quelque chose mais ça lui est insupportable alors elle trouve toujours une raison pour balayer l'horreur.

Merci pour ton retour.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 08:53 Title: 21 décembre — Turn Down for What?

Je trouve que dans celui-ci tu parles bien de l'addiction à la cigarette. Tu nous montres Le côté mauvais, destructeur mais par dessus ça il y a le plaisir, le réconfort. Et même si elle sait que ce n'est pas bon pour elle, elle ne semble pas prête à y renoncer.

Pour la chanson en lisant le titre j'avais un air en tête mais j'ai eu un doute. Mais en fait en vérifiant j'ai découvert que je ne m'étais pas trompée et j'en ai profité pour regarder le clip que je ne connaissais pas.

Réponse de l'auteur: Ah ça… Faut dire que ça me parle un peu :)

C'est drôle que tu aies eu immédiatement la chanson en tête.

Merci Caro !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 01:10 Title: 20 décembre — Tieduprightnow

J'allais dire que tu nous parlais de nouveau d'un amour à sens unique mais finalement ce n'est pas à sens unique vu la fin.

A un moment tu écris : " On ne pouvait pas être autant attiré par une personne sans que cela ne soit réciproque." et ça m'a beaucoup fait réfléchir. Je me demande si c'est vrai... si c'est tout le temps vrai. Et si pour l'un ce n'est qu'une forte amitié tandis que pour l'autre il y a des soupçon d'amour ?

Là dans ton texte tu nous fais comprendre que c'est finalement vrai, Leïla est aussi attirée par lui mais ça m'a tout de même pas mal questionnée tout ça.

Réponse de l'auteur: Ah non ! Trop de sens unique tue l'amour ! Hmmm, je pense qu'il y a souvent une part de vérité là-dedans (au-delà du physique, je crois qu'un feeling ça se construit à deux et que si l'un des deux ressent un lien fort il est assez probable que l'autre le ressente aussi) (même si je suis d'accord aussi pour les fortes amitiés ambiguës). Après je pense qu'il y a aussi (voire surtout) dans ce texte l'idée de se convaincre que ça doit être réciproque, pour se donner du courage. Il n'y a pas besoin que ce soit vrai pour que le personnage tente de s'en persuader.

Toi qui étais attentive aux détails, je pensais que tu relèverais peut-être l'autre prénom (c'était le Edouard Petit du texte 4, pour l'anecdote).

Merci pour ton retour en tout cas, et pour tes questionnements qui m'auront fait réfléchir.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 01:02 Title: 19 décembre — La décadanse (-16)

Finalement je n'y vois pas forcément le côté voyeur vu qu'on comprend que c'est son rôle de venir vérifier que tout se passe bien. J'ai compris que c'était le Mac. En plus il dit qu'il est habitué aux gémissements tout ça et ne regarde pas forcément tout de suite justement car pour lui c'est la routine.

En hiver dans les buissons pour le coup ça doit être Old School et pas cool.En tout cas respect à elles.

Réponse de l'auteur: Tiens, j'avais oublié ce texte ! Je me rappelle que je n'avais pas trop su quoi faire du point de vue, contente si ça rend bien et qu'on comprend tout.

Merci pour ton retour !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 00:53 Title: 18 décembre — La lune à 3h du mat

Je résumerai que la famille ce n'est jamais simple. Pilar avait peut-être voulu coupé définitivement les ponts avec son frère Arturo mais finalement quand il débarque elle ne peut pas le laisser à sa porte.

Dans la deuxième partie du texte elle redevient sa grand sœur. En fait au début c'est comme s'il était un inconnu. Pas inconnu au sens strict du terme mais dans le sens où il manquait à Pilar une partie de la vie d'Arturo. Elle le reconnaissait, se souvenait aussi pourquoi elle avait voulu couper les ponts à l'époque mais c'était aussi en partie un autre homme. Et elle s'est laissé le temps de découvrir cela et après les rapports changent entre les deux.

Réponse de l'auteur: Chouette analyse. Merci beaucoup !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 00:44 Title: 17 décembre — 73 ans

Je suis bien d'accord quel sacré caractère ! C'est le genre de personne face auxquelles il faut rester bien zen et détendu sinon y'a moyen de partir dans les tours en moins de deux.

Rien qu'à lire je la trouvais insupportable, irrespectueuse et aubaine. Je ne sais pas comment le jeune homme de l'accueil à fait pour rester calme. J'espère pour lui que tous ses clients ne sont pas comme ça.

Ah oui et le moment où elle sort son billet de 100 c'est le pompon aussi et qu'elle le griffe pour récupérer sa monnaie... vraiment on aura tout vu avec elle.

Réponse de l'auteur: Hahaha. Elle est un poil sèche et désagréable, n'est-ce pas ? Tout le monde n'est pas un modèle de cordialité et de sympathie, malheureusement. Ça m'avait bien amusée de l'écrire.

Merci pour ton retour !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 27/07/2021 17:54 Title: 16 décembre — Piece Of My Heart

En fait moi en lisant ce texte-là j'ai pensé au chapitre dans lequel tu parlais d'une femme qui conseillait à son amie de quitter son copain car finalement elle s'était engluée dans une relation toxique.

Je ne suis pas certaine ici d'avoir bien saisi le message que tu souhaitais faire passer mais le "brise-le !" de la fin et juste un peu avant le "ciel est bleu" j'ai cru comprendre que dans le couple pour l'un tout allait bien il ne voyait pas de problème alors que pour l'autre il y avait de la souffrance. Mais j'ai peut-être mal interprété les différentes choses mentionnées.

Réponse de l'auteur: Finalement je ne l'avais relié à aucune histoire. Peut-être que ça aurait pu (pas sûre)

En vrai je ne sais même plus. Ça peut ressembler à une rupture ou à une déception sentimentale. Peut-être un amour non réciproque, le personnage principal admettant qu'il est tombé amoureux.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 27/07/2021 17:23 Title: 15 décembre — List Of People (To Try And Forget About)

Je l'aime bien cette liste de personne avec toutes les petites anecdotes. On voit son évolution à travers les anecdotes. C'est sympa la présentation avec les petits cœurs. Quand j'ai ouvert la page je me suis demandée ce que faisais ce petit cœur lol. Bon après j'ai compris.

J'ai souri avec les anecdotes sur Justin Bieber. Est-ce que finalement elle aura réussi à aller à un de ses concerts ?

Il y a aussi les différentes remarques sur Simon. De ce que j'en ai compris, Capucine l'aime bien mais Cassandra, sa meilleure amie est intéressée aussi. En tout cas elle en parle à plusieurs reprises donc on sent qu'il ne la laisse pas indifférente.

Réponse de l'auteur: MDR. J'imagine bien ta tête en découvrant cette liste de petits cœurs, en effet. J'ai réécrit un autre texte du même genre journal intime adolescent depuis, je crois que ça me défoule un peu d'écrire les premiers trucs qui me passent par la tête.

Je pense que comme Capucine aura bien travaillé à l'école, elle aura pu faire le Purpose World Tour de JB. :)

Ah mais elle est carrément amoureuse de lui (en tout cas à la toute fin), mais elle ne veut pas être en concurrence avec sa meilleure amie alors elle s'efface (enfin à mon avis ça ne va pas durer longtemps cette histoire, elle va finir par se déclarer ou par se brouiller définitivement avec lui, au choix).


Réponse de l'auteur: Merci pour ton retour !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 27/07/2021 17:12 Title: 14 décembre — Le long du Léthé

Est-ce que c'est la vieille femme que Tommy/Tom avait bousculé dans le chapitre où il courait dans la rue comme un petit fou ?
J'ai pensé à cela en lisant qu'elle portait un peignoir en satin. Quand on avait croisé cette vieille dame dans le chapitre précédent, j'avoue que sa tenue m'avait questionnée.

Est-ce qu'elle souffre de la maladie d' Alzheimer ? Elle semble perdue dans la rue, tu évoques qu'elle ne sait pas où elle va et qu'elle ne sait plus pourquoi elle est dans la rue au final.

J'espère qu'on la recroisera plus tard pour en apprendre plus sur elle. Je suis intriguée désormais de savoir ce qui s'est passé avec ses enfants. Pourquoi sont-ils fâchés avec elle ? Et j'ai aussi autre chose qui me vient en tête, peut-être qu'il existe des liens entre les différents personnages que tu nous as présentés que je ne soupçonne pas encore.

C'est vrai que vers la fin tu dis qu'elle se souvient pourquoi elle se balade sur les quais de Seine, est-ce un éclair de lucidité ou alors elle avait juste vécu une forte émotion avant qui a induit en elle cette réaction ?

Réponse de l'auteur: Oui !!! Décidément, tu es attentive aux détails. J'ai bien aimé lier un peu les textes et les histoires entre eux, les croiser l'air de rien (un peu à la manière du texte sur le parvis du Trocadéro).

C'est ça, pour la maladie. Pour la fin, je dirais que c'est un mélange des deux : elle a un bref accès de lucidité et un en même temps un choc induit par ce qu'il s'est passé "six mois avant". Je crains que tu n'aies pas beaucoup de réponses par la suite. Mais peut-être qu'un jour je réécrirai sur elle !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 27/07/2021 16:28 Title: 13 décembre — Bateau ivre

Intéressant le lien fait entre ce bateau ivre et cet homme qui ne sait pas quoi faire de sa vie, qui ne sait pas où il va.

Ça fait penser à un monologue, il raconte sa vie. Il y a juste à la fin où le barman intervient.

Je suis d'accord avec le fait que dans les choses que l'on dit en plaisantant il y a tout de même un fond de vérité.

Et après comme je te le disais au début j'aime tout le vocabulaire marin inséré ici pour parler du naufrage de son mariage, du cyclone dans lequel il se trouve, de l'épave qu'il devient.

Bravo à toi pour ce texte, c'est très réussi.

Réponse de l'auteur: Merci beaucoup pour ton retour ! Il fait très plaisir. J'avais beaucoup aimé écrire ce texte-là.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 27/07/2021 15:48 Title: 12 décembre — Me faire la belle

Oh je ne m'attendais pas à ce que ce texte aborde le questionnement sur l'identité et c'était une belle surprise. J'aime bien la construction car au départ on pense à une personne qui veut fuir un environnement familial qu'elle ne supporte plus. Et c'est tout à fait compréhensible car quand on vit comme ça proche les uns des autres ça peut parfois être difficile au quotidien. Perso si je devais revivre sous le même toit que mes parents et frère je ne sais pas combien de temps on pourrait tenir avant de craquer. Et j'aurais aussi besoin de prendre l'air pour respirer.

Ici on découvre les choses au fur et à mesure. Ce n'est plus Sarah mais Nathan et à la fin on comprend qu'il ne compte pas revenir.

Réponse de l'auteur: J'ai hésité un moment à le faire, ne me sentant pas forcément très légitime, mais en même temps… ça me tenait à cœur.

Ça n'a même jamais été Sarah. En fait, je regrette un peu d'avoir évoqué ce prénom. Je ne sais pas si je le réécrirais pareil aujourd'hui.

Merci pour ton commentaire !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 27/07/2021 12:54 Title: 11 décembre — Hanoï café

On sent vraiment qu'il est difficile pour eux de se quitter. Et au-delà de ça tu abordes aussi la question de la suite : est-ce qu'on reste amis ? Ce qui n'est en effet pas évident.

Et sinon tu as bien raison le café froid ce n'est pas bon mais on peut faire le parallèle avec leur relation qui était bien/bonne au début mais qui ne l'est plus.

Réponse de l'auteur: C'est un peu l'effondrement des idéaux, et c'est pas toujours de dire définitivement au revoir à ce à quoi on s'attachait fermement.

Ah le café froid, beurk !

Merci pour ton retour sur ce texte, je crois que c'est un de ceux que j'ai préféré écrire.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 27/07/2021 06:45 Title: 10 décembre — Island In The Sun

Ça m'évoque le déracinement. Se retrouver dans un nouvel endroit avec un climat totalement différent du premier ce n'est pas facile. Surtout quand on appréciait le climat du premier. Il y a l'aspect climat et aussi le fait de quitter sa famille pour trouver un travail loin de chez soi. C'est vrai que là tu ne l'évoques pas vraiment mais je me suis imaginée Marina seule ici.

Tu t'en es très bien sorti avec la contrainte sur les ils, il, Île et îles. En tout cas on ne s'en rend pas compte.

Réponse de l'auteur: Oui, elle est très isolée. C'est malheureusement parfois le cas de certains ultramarins, mais aussi de pas mal de jeunes.

Merci !


Réponse de l'auteur: Oui, elle est très isolée. C'est malheureusement parfois le cas de certains ultramarins, mais aussi de pas mal de jeunes.

Merci !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.