Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Loin
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 09/01/2020 18:52 Title: Narcotic

Bonjour Wapa !

Je continue un peu ma lecture, j'ai bien envie de savoir le fin mot de l'histoire pour tous ces personnages. Ça m'a brisé le coeur de retrouver Madison ici, surtout quand on songe qu'elle était prête à pardonner à l'espèce d'abruti qui lui servait de petit ami (mais quel GOUJAT, et encore je suis gentille). Finalement, c'est peut-être pas plus mal qu'ils soient séparés définitivement. Et quelle horreur de croiser son ex en soirée (même si on peut "tourner" la situation à son avantage pour le faire enrager, ce qui n'est pas la meilleure des techniques qui soit, mais ça soulage !). Comme d'habitude, le travail que tu fais autour des paroles est génial, et elles s'intègrent super bien dans ton récit (j'ai adoré la dernière phrase en italiques).

A très vite !

Réponse de l'auteur: Hey coucou ! Merci beaucoup :) Bon pour le fin mot de l'histoire ça ne sera pas pour tout de suite, hum... mais dès que Cupidon sous la neige est passé, je m'y remets ! Haha, et on est d'accord, c'est une très mauvaise idée de faire enrager son ex comme ça xD D'un autre côté, je pense que Madison avait besoin d'en passer par là. Et pour les paroles, je suis vraiment étonnée comme certaines collaient parfaitement avec ce que je voulais dire, c'est vraiment bien tombé. Merci pour ta lecture et ta review. Bisous bisous

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 30/12/2019 16:41 Title: City of Stars

J'adoooore la BO de LLL ! Au point de l'avoir achetée en version physique, chose que j'avais pas faite depuis des années. Bon du coup j'étais obligée de continuer ma lecture !

Ce chapitre est triste, très triste. Se résigner, renoncer, et puis se "contenter" d'une vie à laquelle on n'aspire pas forcément. Je sens aussi qu'elle n'est pas totalement pessimiste, et que c'est une vie qu'elle accepte, mais la manière dont les choses sont présentées me laisse chagrinée. Alors bien sûr, parfois, nos rêves ne se réalisent pas, et mener une vie d'artiste n'est pas vraiment facile, d'autant plus qu'il est parfois question de hasard et d'opportunités. Mais... Je ne sais pas, c'est vraiment douloureux de voir quelqu'un se ranger dans une vie à laquelle il/elle n'aspirait pas en premier lieu, surtout quand on a des vocations, des envies viscérales. J'avais fini ma review et finalement j'ai mis le doigt sur ce qui m'avait touchée, et sur la raison pour laquelle ça m'avait touchée. Donc je suis remontée pour continuer un peu ce paragraphe. Les dernières lignes sur la grand-mère aux rêves avortés qu'elle sera, mais qui encouragera ses petits-enfants, ça résonne douloureusement avec une conversation que j'ai eu le soir du réveillon avec ma propre grand-mère. Et, oui, c'est sacrément beau sur le papier d'encourager les autres à poursuivre leurs rêves, mais c'est d'autant plus terrible quand ça nous ramène à nos propres échecs. Je trouvais ce dernier paragraphe de ton texte trop léger, trop naïf, trop optimiste. C'est pas vraiment une critique, pas vraiment un reproche, et c'est vraiment très subjectif en plus, mais cette fin m'a été assez insupportable.

(Euh je relis ce que je viens d'écrire et c'est ma review que je trouve insupportable, désolée xD Parfois j'ai des biais de lecture dont je ne peux me défaire, et je me dis que je suis peut-être passée un peu à côté)

J'ai adoré ce chapitre, vraiment, pour toutes les questions qu'il aborde. J'ai souri quand on apprend qu'elle tente de maximiser les pourboires en appliquant des conseils lus dans les magazines, c'est tellement réaliste. J'aime les touches d'humour que tu ajoutes ça et là. J'aime ton sens du détail, et puis cette aisance déconcertante que tu as à nous faire cerner tes personnages en peu de mots. On comprend facilement comment ils pensent. On comprend comment ils agissent. On comprend quel genre de personnes ils sont.

Comme toujours, merci d'écrire et de le partager.

Réponse de l'auteur: Oh waouh, merci beaucoup d'avoir pris le temps de me faire un commentaire aussi construit, c'est adorable ♥ Alors, que répondre... évidemment, il y a le ressenti du lecteur qui lui appartient en fonction de ses idées, de son histoire et de tout un tas d'autres facteurs, sur lequel finalement on a assez peu de prise lorsqu'on écrit. Après, j'imaginais vraiment Karen comme une personne solaire et positive. Elle n'a pas encore renoncé à son rêve et elle y croit encore, elle se laisse en tout cas quelques mois avant d'abandonner définitivement. Et en même temps, elle ne se voile pas la face, elle est concrète et pragmatique. Elle a conscience que ce rêve peut ne pas aboutir. Je vois vraiment cette fin plus "légère" ou "naïve" comme tu dis parce qu'elle essaye de se persuader que ce n'est pas si grave de ne pas réussir, de part sa personnalité positive, de part aussi le fait qu'elle ne l'a pas encore vécu, qu'elle n'a pas encore dû renoncer. Elle anticipe en enjolivant. C'est sa manière d'appréhender le futur. C'est une douce chimère qui la rassure mais ce n'est pas la réalité avec tout ce qu'elle a de brutal. C'est comme une histoire qu'on se raconte. Et clairement, je comprends que tu trouves ça terrible (moi en tout cas lorsque je le lis je trouve ça terrible ^^). Parce que ça la tue d'imaginer ce futur là, même s'il est enjolivé de belles paroles, elle n'a vraiment pas envie. Donc si je résume, je dirais que c'est léger parce que ce n'est pas encore arrivé et que c'est enjolivé. Peut-être d'ailleurs qu'il aurait fallu que j'insiste plus sur ça. Bon du coup, j'ai écrit un roman et je ne sais même pas si ça répond vraiment à tes interrogations xD Un grand merci en tout cas d'avoir décortiqué tes ressentis à la suite de cette lecture, c'est vraiment précieux. Une belle année à toi et à très vite :)

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 08/12/2019 13:01 Title: Une miss s'immisce

Je crois que mon cœur s'est brisé avec celui de Madison. Dès la lecture du titre de la chanson choisie, j'ai compris qu'il y allait avoir un hic (et je ne connaissais pas la dite chanson, donc je suis allée l'écouter, et je dois dire qu'elle est vraiment très prenante). Les paroles de chanson que tu intercales entre chaque petit paragraphe donnent vraiment un rythme super intéressant. Jusqu'à maintenant, tu t'en tires super bien pour inclure l'univers de tes chansons dans tes textes, je suis super admirative !

Comme toujours, ce texte est très bien écrit, et il est plein de subtils détails (le désinvestissement généralisé de Vincent dans tout ce qui touche de près ou de loin à leur vie de couple sur le moyen et long terme et l'impression qu'il vit dans l'immédiat comme laisse songer l'épisode de la moto dans le précédent chapitre, les détails qui s'incrustant violemment sur sa rétine au compte-goutte traduisant son état d'incrédulité et de sidération, l'impression que Madison est en train d'interrompre une scène de grande proximité et d'intimité...). Je suis totalement fan de ce texte malgré sa grande dureté pour ton personnage, et la chanson donne vraiment une toute autre dimension à l'ensemble. Bravo, et merci !

Réponse de l'auteur: Bon ben on est trois à avoir le coeur brisé maintenant *.* Madi, toi et moi. Franchement, c'était dur de lui faire ça même si c'était prévu depuis le départ. En fait, je pense que c'est en partie grâce à cette chanson d'Exotica que j'ai eu toute l'idée du Calendrier (je l'ai découverte dans le film "Juste la fin du monde" et j'ai trop accroché). Merci pour tout ce que tu dis, ça me touche beaucoup ♥ D'autant plus que ce n'était pas un chapitre facile à écrire. Je trouvais cette chanson parfaite pour l'épisode et je suis super contente de savoir qu'elle donne du relief à ce texte. Tous les détails que tu relèves sont aussi très intéressants et bien vus. Merci beaucoup Tiiki pour tes reviews qui sont toujours un plaisir. Bisous et à très vite !

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 08/12/2019 12:50 Title: Flou

On retrouve ici Jonathan ! (je me demandais si on le recroiserait comme on s'intéressait jusqu'à maintenant beaucoup à Madison) Et j'aime beaucoup la chanson d'Angèle aussi

Les phrases explosées, cassées, sont vraiment très puissantes. On sent la nébuleuse qui entoure Tessa, on sent qu'elle est perdue et brisée. Joli jeu sur le flou, et sur la photographie. La conclusion sur le nouveau regard plus indulgent et plus tendre porté sur son cliché m'a beaucoup plu.

Réponse de l'auteur: Bon à la base on n'était pas censé le recroiser ce cher Jonathan ! Mais il a su se montrer suffisamment convaincant XD Déjà, je l'aimais bien. En plus, je me suis dit que je parlais quand même souvent de photo et comme on était à NYC, ça a fait tilt. Comme ça on sait qu'il a obtenu ce fameux poste. C'était pour le clin d'oeil. Un grand merci pour ta review ! Difficile de ne pas être perdue face à l'échec scolaire. Ma petite Tessa. Heureusement qu'il y a des BG qui s'amusent à faire des présentations en classe pour remobiliser les troupes :P

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 08/12/2019 12:44 Title: Get It On

"Une pommette dorée et appétissante" Ça me donne envie de croquer dans une joue tout ça.

C'était vraiment un chouette chapitre, entre la première partie qui présente le quotidien et les galères d'une infirmière, et la seconde partie avec Vincent qui vient illuminer le tableau et qui lui donne un point de fuite. J'ai bien aimé les petites réflexions des collègues sur le nouvel interne (j'aime bien les ragots de manière générale), ça donne un côté beaucoup plus léger à l'ensemble (assez sombre et triste par moment, quand tu évoques à très juste titre les "urgences en souffrance").

Réponse de l'auteur: Héhé, je crois que j'avais faim en écrivant ce texte, entre la joue et le Kinder Bueno ! C'est vrai que ce chapitre était plutôt sombre (comme souvent en fait, ça doit me permettre d'exorciser j'imagine) et je suis contente de savoir que mes tentatives pour alléger le tout ont fonctionné. Merci :)

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 05/12/2019 12:04 Title: La grenade

Je suis grave bête en fait j'ai mis 5 chapitres à me rendre compte que c'était une histoire plus ou moins suivie (enfin j'avais eu un éclair de lucidité sur le tatouage au précédent chapitre, mais ça faisait déjà quatre chapitres que tu l'évoquais alors bon... xD). J'adore cette chanson de Clara Luciani ! (et j'adore la voix de cette chanteuse)

J'ai adoré ce chapitre, peut-être un de ceux que j'ai préférés jusqu'à maintenant. Je trouve Jessica très touchante, et j'adore sa manière de parler ! J'apprécie beaucoup tout le travail que tu as fait sur l'environnement montréalais, des expressions jusqu'aux descriptions de la ville, en passant par l'organisation "single MOMtréal".

Réponse de l'auteur: Bon, j'ai déjà plus ou moins répondu au début du commentaire mais en tout cas NON tu n'es pas bête ! Avec l'alternance de points de vue, la timeline qui change et le flou, c'était clairement sport (et je suis contente d'avoir réussi à te rattraper ici, ouf XD). Merci pour tout ce que tu dis sur ce chapitre ! J'ai aussi beaucoup aimé chercher des infos et l'écrire (et j'ai même dû me refréner parce que sinon, il aurait été encore plus long, ce qui n'aurait pas été raisonnable vu mon retard déjà conséquent dans l'avancée du calendrier ^^). A bientôt :)

Reviewer: LilTangerine Signé [Signaler ceci]
Date: 04/12/2019 20:16 Title: C'est comme ça

C'est beaucoup trop cruel, j'ai envie de poutine maintenant ! (Et de partir au Canada, mais la poutine est plus accessible). Très belle description de Montréal d'ailleurs, et j'aime beaucoup voir les différents points de vue des personnes qui rencontrent Madi (qui me fait d'ailleurs beaucoup de peine, bichette). Très hâte de voir où toute cette histoire va mener !

Réponse de l'auteur: Héhé sorry not sorry. C'est vrai que la poutine en hiver, c'est juste parfait (et effectivement un peu plus accessible que s'envoler directement au Canada). ça me fait très plaisir de savoir que les différents points de vue te plaisent. Un grand merci et à tout bientôt.

Reviewer: LilTangerine Signé [Signaler ceci]
Date: 04/12/2019 20:08 Title: I Belong to You

Aha ! L'histoire du fameux tatouage ! Superbe enchainement entre les deux textes en tout cas, j'adore ! C'est tellement tendre, tellement beau (et tellement esprit de Noël aussi), je suis presque triste de savoir que leur relation va se terminer... Enfin je crois ? Et peut-être qu'en fait c'est un abruti fini ? En tout cas j'aime beaucoup ton style d'écriture qui se lie parfaitement à ton histoire !

Réponse de l'auteur: Aaah Lil tu es redoutable dans tes déductions et dans ta compréhension du fil rouge ! ça me fait super plaisir même si je ne dirai rien sur la suite :P Merci.

Reviewer: LilTangerine Signé [Signaler ceci]
Date: 04/12/2019 19:44 Title: Maryland

J'aime beaucoup ce premier texte, il a une certaine fluidité dans ses phrases courtes, un peu comme la succession des pensées de Jonathan. Les paroles s'intègrent très bien dedans, je suis super impressionnée que tu aies décidé d'en inclure dans tes textes, c'est pas toujours évident en plus !
Et puis j'aime bien le personnage de Jonathan, j'ai envie de lui souhaiter bonne chance, et du coup je suis curieuse de savoir si l'héroïne va le recroiser !

Réponse de l'auteur: Coucou Lil ! Merci beaucoup pour ta lecture et tes commentaires :) Jonathan n'était pas censé revenir dans l'histoire mais grâce à toi (et comme je l'aime bien aussi), j'ai finalement eu une idée pour qu'il apparaisse à nouveau très très brièvement, ça sera pour le clin d’œil. Sinon, je n'ai pas intégré les paroles à chaque fois parce qu'il y a clairement des chansons qui s'y prêtent plus que d'autres (et puis, il y a les musiques sans parole, héhé).

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 04/12/2019 18:06 Title: Dream

J'ai totalement buggé en lisant "cours hebdomadaire de CAF" (on reçoit une formation pour recevoir des aides financières maintenant ? xD)

C'est drôle et c'est sans doute le hasard mais je viens de lire le 4ème texte de Dedellia, et je trouve vos deux textes assez proches dans l'esprit (même si vous ne prenez pas la même direction).

Ça m'intrigue parce que tu n'évoques pas le nom de la jeune femme ici, et deux chapitres plus tôt c'était l'inverse. Et tu évoques l'existence d'un tatouage commun. Est-ce qu'il s'agit du même couple ? (si la réponse est non, désolée d'être un boulet).

Encore une fois ici, comme pour le chapitre précédent, on a une brève description d'une meuf qui galère dans son petit sport quotidien et ça me fait beaucoup rire (le coup de l'escargot asthmatique est passé à deux doigts de me faire tomber de mon fauteuil). Mettre sa relative inaptitude physique face à son compagnon super musclé et entraîné, c'est sûr que ça devient vite un ressort d'humour. J'ai beaucoup aimé les états d'âme de la jeune femme et elle me fait un peu de peine parce qu'il semble lui manquer quelque chose pour concrétiser vraiment sa relation et la rassurer, un mariage ou des enfants puisqu'elle évoque les deux, mais pour l'instant ce n'est qu'un souhait de sa part.

Comme toujours, j'adore te lire, et j'ai déjà hâte qu'on soit demain !

Réponse de l'auteur: Mouhaha, j'adore cette idée d'un cours sur les allocations xD Bon ben du coup, tu as eu ta réponse en lisant le chapitre suivant avant que je dégaine la mienne. Et merci d'avoir posé cette question ! ça permet de me rendre compte à quel point c'est clair ou non pour un lecteur qui découvre l'histoire. Effectivement, il s'agit du même couple. Tadam ! Après, c'est vrai que ça restait assez flou, avec très peu de prénoms, pas toujours les mêmes, donc je comprends si tu n'as pas percuté directement. D'ailleurs, tu n'es pas la seule, je te rassure :P (Ce qui a entraîné de ma part un gros doute sur le fait que c'était peut-être finalement TROP mystérieux. Trop de mystère tue le mystère ^^). Un grand merci pour ta lecture et ton (tes) commentaire(s), c'est un plaisir de les lire.

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 03/12/2019 16:42 Title: C'est comme ça

J'adore ! Je m'y voyais !

Une de mes meilleures amies vit actuellement à Montréal et j'avais l'impression qu'elle me racontait encore une de ses journées là-bas (bon... elle a eu une assez mauvaise expérience de "l'honnêteté" montréalaise par contre, mais c'est comme partout). C'est vraiment sympa de retrouver le vocabulaire local, même si je trouve ça drôle qu'elle l'utilise alors qu'elle n'est justement pas d'ici.

J'ai bien aimé sa course en extérieur, et son appréhension face à l'hiver qui arrive (je sais pas comment ça se passe à Montréal, mais à Oslo même par -15°c les gens n'ont pas fait un trait sur leur jogging quotidien et ça me fait beaucoup rire). C'est chouette de voir qu'elle se trouve finalement un point commun avec sa discrète colocataire, et c'est souvent en partageant des activités qu'on finit par tisser des liens.

Au fait, je sais pas si tu l'as déjà dit, mais pourquoi ce choix de titre pour le calendrier ?

PS: pas sûre, mais j'aurais plus tendance à utiliser "décrépi" plutôt que "décrépit" pour un appartement.

Réponse de l'auteur: Ah c'est trop chouette si tu avais l'impression d'y être ! :) Pour le vocabulaire local, j'ai hésité à l'introduire puisqu'elle est fraîchement débarquée mais en même temps certains mots sont tellement utilisés que tu t'y fais très vite et c'était un peu une manière de s'acclimater directement à la culture locale. Héhé, sinon pour le titre, c'est effectivement normal si ça te semble obscur à ce stade XD. Du coup, je suis allée vérifier décrépi/décrépit, en fait les deux seraient possibles mais là, c'était vraiment "atteint de décrépitude". Un grand merci pour ta lecture et ton commentaire en tout cas ! Tu es super efficace, Mamma Mia ! Mon nouveau rêve = prendre ta place pour être aussi à jour dans les commentaires et surtout dans les textes du calendrier ^^ A tout bientôt :)

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 02/12/2019 22:56 Title: I Belong to You

Hello Wapa !

Je crois que de tous les tatouages, le symbole de l'infini est peut-être l'un des plus répandus (alors paye ton originalité, Madison!). L'avantage, c'est que même si c'est un tatouage commun, elle peut lui prêter la signification qu'elle souhaite même s'ils se séparent (je suis d'un naturel prudent, et moi non plus je me serais pas fait tatouer un prénom sur les fesses... passons!).

Je souhaitais te signaler que j'ai éclaté d'un rire bien gras quand elle suggère qu'ils viennent d'entrer dans un club échangiste, sinon tout va très bien xD

J'ai relu plusieurs fois cette jolie phrase que je trouvais incroyable dans la formulation : "En général, je me tiens aussi loin que possible du précipice de cette idée."

J'ai beaucoup aimé ce second texte et la complicité de tes deux personnages. On sent cet amour et ce désir qui les animent l'un et l'autre, on ne doute à aucun moment de l'intensité de leur lien.

Réponse de l'auteur: Coucou ! Héhé, j'ai bien rigolé en lisant ton commentaire. Certes, le symbole de l'infini n'est pas super original XD D'un autre côté, la pauvre n'a pas vraiment eu le temps d'y réfléchir, hein. Je suis aussi contente de savoir que je ne suis pas la seule à trouver drôles certaines idées. Merci beaucoup pour ton retour si détaillé ♥

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 01/12/2019 16:21 Title: Maryland

Oh que c'est joli !

J'ai adoré la toute fin. Ce premier texte met agréablement dans le bain. Je ne m'attendais pas à ce que l'on finisse par verser dans le romantisme comme tu commences sur la thématique professionnelle. Et j'aimais décidément beaucoup cette métaphore des mots doux, presque amoureux, que lui glisse son futur (?) patron.

Les rencontres à bord des avions restent un grand lieu commun, mais j'aime bien l'idée qu'il fantasme soudain une relation avec cette femme comme ça aurait pu être dix autres femmes. La jeune femme lui semble enfermée dans une forteresse (physique et mentale?), et lui ne semble pas assez vaillant pour partir à l'assaut. Finalement, c'est son imagination qui fait tout le travail, et c'était drôle cette tentative d'auto-psychanalyse pour comprendre son "problème" (ça rentre pas mal en écho avec les mots du potentiel employeur qui sonnaient comme des mots d'amour, comme si le travail s'était substitué à sa vie sentimentale).

Par "elle" qui revient souvent, tu entends une sorte d'âme sœur ?

Réponse de l'auteur: Oh merci beaucoup Tiiki (Pruls ^^) ! Ah oui, finalement ce texte était assez romantique, plus que ce que j'imaginais au départ en tout cas ! Au fur et à mesure, il se rend compte que ce travail qu'il adore prend peut-être un peu trop de place (et c'est vraiment un personnage que j'ai découvert en l'écrivant, c'est drôle des fois comme on a des surprises). Par "elle" effectivement j'entendais la femme avec qui il sauterait finalement le pas. Je n'utiliserai quand même pas le terme d'"âme sœur" sinon Jonathan, même s'il est d'humeur romantique, risque de s'enfuir en courant :P A très vite !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.