Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Calendrier de l'avent 2019
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: ninipraline Signé [Signaler ceci]
Date: 14/09/2021 22:13 Title: Manger n'est pas goûter (24 décembre)

Toi, t'as plus le moral que moi alors qu'approche noel (je plaisante à peine)

J'aime beaucoup la structure de ton texte avec la première partie qui pose par touches, annonce après annonce, le contexte du texte.
La rupture violente du claquement de l'ordinateur portable sort de la torpeur laissée par l'accumulation d'annonce et permet de ne pas se lasser. Le début est savamment dosé, c'est vraiment juste ce qu'il faut.
La fin est habilement mené, les allées retours entre le personnage et son lieu de vie : plus précisément sa cuisine.
La mise en lumière du personnage, son usure par rapport à ce qu'il vit, est amené très délicatement de sa colère dont seul son corps parle encore, à son agueusie réactionnel. J'ai trouvé que cela illustrait presque une perte même du goût de vivre.
La description de la cuisine est juste terrible pour quelqu'un comme moi, qui apprécie de cuisiner.
Merci à toi pour ton texte, et bonne suite dans l'écriture

Réponse de l'auteur: C'est triste à mourir, c'est vrai... Mais Noël ne m'inspire pas la spécialement la joie en fait, pourtant j'aime bien cette fête ! Je te remercie pour ton énième commentaire, j'apprécie connaitre ton avis sur mes textes, c'est toujours enrichissant. J'ai la naïveté de croire que ce type de texte peu éveiller des conscience à la fin du monde imminente qui nous attend si nous ne changeons pas nos modes de vie. Bien sûr, je n'ai l'effet que d'une goutte d'eau dans l'immensité de l'océan, mais bon...

Reviewer: ninipraline Signé [Signaler ceci]
Date: 14/09/2021 21:48 Title: Ramasseur de chien (5 décembre)

Bonsoir Mel,
Tu as de bien drôles de questions le soir de la Saint-Nicolas (connu pour ressusciter les enfants transformés en petits salés par les bouchers tueurs mais passons).
J'ai apprécié ce petit texte, complètement décalé, en mode souvenir. L'attention attiré d'abord sur le motard puis seulement et très rapidement sur le chien, amène beaucoup de question et fait monter un certain suspens.
L'attachement de l'attention et de la mémoire du narrateur (toi ou ton personnage) est quelque chose dans laquelle on peut facilement se reconnaitre.
Malgré (ou peut-être à cause) le décalage et l'ambiance un peu sombre, j'ai apprécié cette lecture. Je te remercie pour ce bon moment.

Réponse de l'auteur: J'ai justement aimé écrire des textes en décalé, des choses sombres, noires, au moment de noël, parce que je ne sais pas vraiment écrire autre chose de toute façon... Alors si tu lis les autres textes de ce recueil, tu ne seras pas surprise. En, tout cas, je tenais à dire que je me suis effectivement basée sur un fait réel pour écrire ce "souvenir" comme une pensée passagère qui est un peu le puit de la création littéraire : on voit quelque chose, on en imagine le passé et le futur. Une idée est née. Merci pour ton avis !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.