Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Sans chocolat, on lit
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 16/05/2022 18:59 Title: 2 décembre : La salle aux miroirs

Coucou,

J'ai vraiment aimé ce texte aussi, tu arrives à superbement décrire leurs mouvements sans t'embarrasser de termes techniques qui évoque quelque chose à ceux qui connaissent la danse, seulement.

L'affrontement des regards est hyper bien géré, on dirait vraiment une mini vidéo de l'instant présent.

Oh, si tu aimes bien les oeuvres sur la danse, je te conseille le film Black Swan, la série Un, Dos, Tres (ça se passe dans une école de spectacle, en Espagne), et la série Flesh and Bone (j'ai failli me tromper et te donner le nom d'une série de zombie, mais non, c'est bien l'histoire d'une danseuse classique qui rentre dans une école cotée, et de sa relation très creepy avec son frère).

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 08/07/2019 23:09 Title: 2 décembre : La salle aux miroirs

Et bien ma foi, c'était un joli texte que tu nous as offert. Bon j'ai rapidement compris que l'autre danseuse était le reflet, mais j'ai apprécié les envolées poétiques, ta façon d'enchainer les mots qui montre la "frénésie" de la danseue et sa rapidité d'exécition des pas.

Reviewer: Popobo Signé [Signaler ceci]
Date: 16/03/2019 09:06 Title: 2 décembre : La salle aux miroirs

Je n'ai jamais fait de danse classique mais j'ai toujours trouvé ce sport très rude et éprouvant. Très beau et poétique également. Et je trouve que tu as bien réussi à montrer la douleur d'être une danseuse quand il s'agit de toujours faire mieux, que ce n'est jamais assez.
L'effet miroir du thème et du double de la danseuse est bien développé aussi, joli !

Reviewer: Jello Jaune Signé [Signaler ceci]
Date: 02/12/2018 21:27 Title: 2 décembre : La salle aux miroirs

Le pire dans tout ça c'est que c'est la réalité... Mais j'aime bien l'idée, et c'est bien écrit!

Réponse de l'auteur:

Pauvres danseurs hein... Merci chouete!

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.