Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Le Dernier Refuge
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: dreamer Signé [Signaler ceci]
Date: 11/06/2018 20:07 Title: Le dernier refuge

Coucou Eanna !
J'ai vraiment beaucoup aimé ce petit texte, et je dois dire que je suis impressionnée que tu aies écrit quelque chose de ce niveau pendant une nuit (une nuit IRL, qui plus est !) et en vingt minutes ! Je suis tombée sous le charme de ton style, de ces images que tu nous offres : celle du funambule en particulier m'a beaucoup plu.
La métaphore entre la femme et cette maison délabrée était surprenante, je t'avoue qu'en lisant dans la NA que tu t'étais inspirée de l'image pour écrire, je m'attendais à une histoire sur quelqu'un qui se retrouve dans cette maison lugubre ^^
Bref, une fois remise de ma surprise initiale, j'ai totalement accroché à ce parallèle que tu fais entre la femme et la maison qui s'effondre peu à peu... Les descriptions de la bâtisse m'ont totalement transportée, d'ailleurs.
Je me suis même un peu identifiée à cette femme, quelques fois. Son abattement, sa fragilité, sa résignation...
Puis, finalement, ce petit regain d'espoir et de force pour conclure ton texte le rend encore un peu plus touchant à mes yeux. C'est une fin assez optimiste, du coup, et ça m'a plu !
Encore merci pour ce superbe texte (c'est le premier texte original que je lis et commente, je n'en suis pas déçue

Réponse de l'auteur: Oh, j'ai la primeur de ta première review sur le Héron *.*
Je suis super contente que tu aies aimé mon texte, parce que le niveau sur le Héron est vraiment très haut, donc ce texte écrit rapidement en 20 min, c'est rien comparé à d'autres merveilles ici ♥
Et je suis contente que l'analogie entre la maison et la jeune femme fonctionne :) Les sentiments qu'elle éprouve sont souvent ressentis par les gens, quand je l'ai écrit je n'ai pas eu à faire de gros effort d'imagination, et je me suis dit que pas mal de gens se reconnaîtraient en elle peut-être^^ Sans oublier l'espoir à la fin, quand même ♥
Merci beaucoup pour ta review dreamer en tout cas ♥

Reviewer: Eejil9 Signé [Signaler ceci]
Date: 28/05/2018 21:30 Title: Le dernier refuge

Alors dis-moi, ce texte, c'était avant ou après le Triclosaure ? :mg:

Bon, j'arrête de raconte n'importe quoi, moi je l'ai beaucoup aimé, ce texte. Une petite métaphore filée qui va bien, une description très visuelle pour quelque chose de très abstrait, un soin du détail et une certaine lenteur de la narration, sans oublier le petit effet de chute qui donne du cachet à tout ça, je trouve ça très soigné et très chouette pour un texte écrit en 20 minutes, quand même !

Bon, ça se voit qu'il y a de l'optimisme là dedans, si c'était moi qui l'avais écrit elle se serait carrément effondré avant la fin... Mais l'idée de la chandelle, tout ça, c'était vraiment vraiment super chouette.

Et il y a un truc que je relève en plus de ce choix d'histoire que j'ai aimé, c'est le style. Je savais que tu écrivais vraiment bien, mais je ne pensais pas que tu écrivais aussi bien en si peu de temps. Y a qu'à prendre un exemple : "Il ne reste plus qu’une terne teinte ocre." L'ordre attendu des adjectifs, ce serait plutôt "une teinte ocre et terne", ou un truc comme ça, parce que l'antéposition de terne n'est pas très naturelle vu que teinte a le même compte syllabique. MAIS au niveau des sonorités, c'est tellement plus génial comme ça, on dirait qu'il a quelque chose de rauque, qui résiste, avec la répétition des t, puis le r de ocre qui reprend celui de terne. On dirait que l'écriture se fait disharmonieuse quand elle cherche à rendre un visuel disharmonieux, visuel lui-même métaphorique d'un état mental. C'est super complexe, c'est juste génial (tu vois l'agrégative de lettres qui sautille sur place, là ?). Tu n'as sans doute pas fait exprès (et si tu as fait exprès, je te tire mon chapeau), mais c'est dingue que ce genre d'effets te vienne spontanément en 20 minutes. Bref, je suis fan.

Tout ça pour te dire que j'ai vraiment beaucoup aimé ton texte <3



Réponse de l'auteur: Après je crois :mg:
Aaaaah mais ta review me fait trop plaisir ♥♥ Déjà j'aime trop le paragraphe où tu décortiques des passages du texte, comme quoi y a des procédés inconscients dont font preuve les auteurs et qui peuvent bien donner lieu à des commentaires détaillés ! Par exemple, la "terne teinte ocre", j'ai écrit ces trois mots dans cet ordre parce que je trouvais l'enchaînement plus joli, mais sans du tout réfléchir à la sonorité que ça donne, au son rauque comme tu dis, à ce côté disharmonieux... J'ai écrit ce texte si vite que tout est assez spontané dedans, j'ai rien réécrit, j'ai fait au feeling et du coup ça me fait trop plaisir que tu trouves des choses à commenter, que tu trouves 2-3 tournures intéressantes sans que j'aie eu besoin de me prendre la tête pour les sortir ! (enfin de toute façon, je me suis toujours rendu compte que le 1er jet est souvent le meilleur, et que si on le retravaille, on perd un peu de sa spontanéité, de sa fraîcheur^^)
Pour l'optimisme, heureusement qu'il y avait une fenêtre éclairée sur l'image, parce que sinon, elle finissait probablement par se jeter par la fenêtre :mg: (cela dit, s'il n'y avait pas eu la chandelle je n'aurais peut-être pas eu cette idée de texte^^)
En tout cas Eejil, vraiment merci beaucoup pour ce commentaire adorable, il m'a fait trop plaisir ♥

Reviewer: BellaCarlisle Signé [Signaler ceci]
Date: 28/05/2018 12:05 Title: Le dernier refuge

Coucou Eanna !

Dans le cadre du défi du printemps des reviews, il fallait choisir un texte pour son titre. Le tien m’a sauté aux yeux dans les nouveautés, parce qu’il a une certaine connotation de désolation et d’espoir mêlés. Je t’avoue ne pas avoir fait tout de suite attention au nom d’auteur et ça m’a fait rire de découvrir que c’est toi et qu’une fois encore, je tombe sur quelque chose que tu as écrit pendant les nuits HPF.

Bon, pour commencer, j’ai un tout petit conseil : continue d’écrire de l’original ! Tes textes sur HPF sont géniaux, je ne le nie pas, mais ce que tu fais en original est tout aussi extraordinaire. En plus, près de 600 mots en vingt minutes, c’est énorme dans les nuits (surtout qu’on peut avoir facilement des distractions) et je me répète encore mais tu manies bien la quantité et la qualité pendant les nuits. Je suis d’ailleurs contente de voir que tu nous fais partager ce texte parce qu’il aurait bien été dommage de le laisser dans tes dossiers.

Je ne sais pas trop de quelle manière l’interpréter en fait. Et je me demande s’il y a une réelle interprétation derrière tes mots parce qu’il y a tellement de possibilités. J’ai adoré le parallèle constant que tu nous offres entre la maison et la jeune femme. Au début, on croit simplement avoir une description d’une maison en ruine, prête à s’écrouler, qui n’a pratiquement plus rien qui la maintient debout et, l’instant d’après, il y a ce « elle », cette référence à un miroir, et on en vient à se questionner : mais qui est la plus en ruines ? L’image de la chandelle est parfaite, c’est vraiment la flamme de l’espoir, cette lueur qui brille dans les ténèbres et qui rappelle un peu la très célèbre citation d’un illustre homme barbu : Mais vous savez, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir, d'allumer la lumière. Et c’est cette lumière qui change tout, comme un synonyme de vie.

Pour la fin, je ne parviens pas à déterminer contre quoi elle se bat. Parce que c’est le sentiment que je ressens en ressortant de ma lecture, le fait que ce « elle » anonyme doit se battre contre quelque chose ou contre quelqu’un. Tu évoques un dernier refuge, un bastion, ainsi que le fait qu’elle n’ait pas encore abandonné et tous ces mots renvoient au combat, à la lutte. Mais d’une certaine façon, j’ai aussi l’impression que c’est une lutte interne, contre des sentiments négatifs, comme si elle combattait son propre désespoir. Puis il y a quand même ce « ils sauront » et je me creuse la tête pour donner un sens à ces derniers paragraphes même si j’ai le sentiment d’aller trop loin.

Et on retombe sur l’image de la chandelle, sur la flamme qui reste forte et qui continue de briller. Pour moi, c’est un beau texte, une très belle réussite et c’est pour cette raison que j’ai hâte de te voir à l’œuvre sur de l’original si jamais tu as envie de replonger dedans. C’est une découverte très sympathique et, même si le texte reste assez court, je trouve qu’il montre bien ton talent.

À bientôt !



Réponse de l'auteur: Haaaaan j'ai même droit à tes supers reviews sur mes originaux *.*
Un énorme merci pour cet adorable commentaire, ça me fait énormément plaisir. Je suis bien rouillée pour l'original, j'ai eu du mal à ne pas me focaliser sur un personnage HP pour m'aider (et pourtant, je crois que la vague idée de Lavande que j'ai eue au début m'a trop influencée, parce que ça donne lieu à des passages du texte qui me paraissaient évidents à l'écriture, mais qui pour les lecteurs sans contexte le sont beaucoup moins...), alors ça me fait trop plaisir que tu aies aimé ce petit texte
(j'ai pas compté mais je serais pas étonnée que ta review soit plus longue que le texte lui-même :mg: )
En gros, dans ma tête c'est une simple métaphore de la déprime/dépression (mot avec lequel je marche sur des oeufs parce que je ne maîtrise pas cette maladie), et donc elle se bat pour garder la tête hors de l'eau, donc c'est bien ce que tu as interprété, une lutte interne contre des sentiments négatifs :) Pendant mes 20 minutes, j'ai vraiment pas eu le temps de développer dans ma tête quelque chose de plus poussé, mais libre à toi d'interpréter des choses plus profondes ou autre ! :D
Et la citation de Dumbledore m'est aussi venue à l'esprit quand j'ai vu cette image, c'est pour ça que j'ai eu l'idée de ce parallèle entre la jeune femme qui perd pied et cette maison qui tombe en ruine, tout en continuant à être habitée et éclairée, même faiblement.
Encore une fois, ça me fait très plaisir que tu aies aimé, et merci pour cette magnifique review si détaillée ♥

Reviewer: Aoife OHara Signé [Signaler ceci]
Date: 23/05/2018 23:35 Title: Le dernier refuge

Mais il est très bien ton texte ! Je suis peut-être trop fatiguée pour avoir saisi toutes les métaphores mais en tout cas j'aime bien le rythme, et la façon dont tu installes successivement les images. C'est très évocateur, visuel, je me représente directement ce dont tu parles à chaque phrase et tu donnes vie à toute une fresque, ça me plaît ! Bon courage pour retravailler ton texte de l'AT :)

Réponse de l'auteur: Merci beaucoup Aoife ♥♥ Alors y a pas besoin de chercher midi à quatorze heures pour les métaphores, en fait c'est juste que j'ai fait un parallèle entre une personne en déprime (j'hésite à dire "dépressive" parce que je ne maîtrise pas assez cette maladie pour en parler correctement^^) et une maison qui tombe en ruine, et du coup les fenêtres cassées ben ça devient des yeux sans éclat, la charpente en lambeaux c'est la carapace de la personne qui s'effrite, qui ne la protège plus... J'avais 20 min pour écrire ça, j'ai pas vraiment eu le temps de creuser, donc ça reste très superficiel comme métaphore XD
Mais en tout cas ça me fait super plaisir que tu aies aimé :) Et j'ai commencé à retravailler mon autre texte, j'espère le poster courant mois de juin ! :D

Reviewer: ARD_Guillaume Signé [Signaler ceci]
Date: 23/05/2018 17:06 Title: Le dernier refuge

Ah ben je suis content que la Nuit de ce week-end t'ait inspirée un original et que tu ais décidé de le partager sur le Héron :D

J'ai bien aimé cette petite histoire. Il y a une sorte de rythme lancinant, comme si on se faisait peu à peu entraîner vers cette solitude, avant de finalement voir cette lueur d'espoir qui nous fait continuer. C'est à la fois triste et mélancolique, j'ai trouvé que l'harmonie globale fonctionnait très bien !

 

Bravo :D



Réponse de l'auteur: Oh merci pour ton commentaire ! :D Je suis très contente que ça t'ait plu, ça casse pas trois pattes à un canard c'est sûr, mais par contre, j'étais bien inspirée et j'aurais volontiers développé encore plus cette métaphore si j'avais eu plus de 20 min ! (du coup ça aurait été peut-être très chiant en fait :mg: ) En tout cas, ça m'a plu d'écrire un petit texte hors fandom, ça faisait longtemps :)

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.