Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Le recueil de rien du tout
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 04/09/2021 11:48 Title: Jadis

Joli texte pour conclure ce recueil. J'aime bien les souvenirs colorés de la grand-mère qui s'opposent au gris de la vie désormais. L'image est belle et triste. C'est très triste aussi cette phrase à la fin "Parfois, je me demande si les couleurs de ses souvenirs ont fini par faner, elles aussi.". En même temps si cela fait longtemps que le monde est tout gris c'est possible qu'elle ait oublié les couleurs qui l'entouraient avant.

Bravo à toi pour ce recueil !

Reviewer: selket Signé [Signaler ceci]
Date: 31/08/2021 01:14 Title: Jadis

J'ai beaucoup aimé ce petit recueil. Un coup de coeur pour le deuxième, court certes mais qui sonne si juste.
Merci pour ce moment hors du temps

Selket

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 25/07/2021 11:15 Title: Jadis

J'adore ce texte, il est magnifique. On est toujours dans une veine nostalgique, mais cette fois-ci un des personnages accepte le présent et le monde tel qu'il est (en même temps le narrateur n'a pas connu cet autre temps, c'est aussi plus facile). C'est la première fois que tu poses les mots sur l'objet, à mon avis, de ce recueil : une course après des souvenirs.

La dernière phrase m'a bouleversée (pas nécessairement par rapport aux couleurs, simplement par rapport aux souvenirs, quels qu'ils soient, qui fanent)

J'ai passé un très bon moment de lecture, certains textes m'ont peut-être moins parlé que d'autres mais en revanche ta plume m'a à chaque fois beaucoup plu. Elle sait être sophistiquée (elle l'est, parfois, au détour d'une phrase ou deux, d'une figure de style renversante), mais tu t'attaches souvent à des formulations et des idées simples et cette simplicité (j'espère que le mot ne te vexera pas, ça n'est pas du tout un défaut, au contraire !) fait beaucoup de bien. Cette lecture était rafraîchissante, et ce détour par deux dystopies laisse un peu songeur. Si jamais tu voulais enrichir ce recueil d'autres textes, je reste dans le coin.

Merci !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.