Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Le recueil de rien du tout
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: GG 1952 Signé [Signaler ceci]
Date: 02/08/2022 17:45 Title: Déni

C'est un classicisme qui n'engendre pas la lassitude, c'est un très beau texte.

Reviewer: Roxane-James Signé [Signaler ceci]
Date: 22/09/2021 10:54 Title: Cela aussi passera

J'espère que tu continueras à nous combler de tes poèmes. :') C'est magnifique. J'aime beaucoup le fait que les thèmes du souvenir, de la solitude, de l'absence, des regrets et du temps qui passe soient aussi présents dans ton recueil. C'est très très beau, et ça sonne très juste, très sensible et authentique. J'ai l'impression de pouvoir toucher tes mots et tes sensations du bout des doigts. "Cela aussi passera" est une formule magnifique. 

Reviewer: Roxane-James Signé [Signaler ceci]
Date: 22/09/2021 10:51 Title: Le bûcher

C'est sans doute mon poème préféré. Encore une fois, le dialogue entre le poète/le "tu" est renversant. Certaines formules sont spectaculaires. La nuit qui se délite entre les doigts, les échardes qui tracent sur la peau "le chemin absurde de ta vie"... C'est magnifique ! J'adore les images que tu fais naître. J'avais l'impression de voir les flammes, les couleurs orangées et sombres, "la lueur sauvage" qui illumine un visage. Il y a une sorte de force qui se dégage de ce texte, je ne sais pas si c'est lié à la présence du feu mais en tout cas c'est sublime et destructeur. Et la chute est incroyable. 

Reviewer: Roxane-James Signé [Signaler ceci]
Date: 22/09/2021 10:46 Title: Soupirs

"Il est trois heures du matin et les draps sont froids de ta présence"

Ouahou, la claque. Cette chute est somptueuse !

Je savoure tes poèmes depuis hier soir, je t'avoue que je suis sous le charme. Tu as une plume renversante. Je le savais déjà, mais ça faisait longtemps que je n'avais rien lu d'aussi beau. Je trouve que tu décris très bien la fin de l'espoir, l'absence, le vide, la mélancolie et les regrets. Je file lire tes autres poèmes. 

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 04/09/2021 11:48 Title: Jadis

Joli texte pour conclure ce recueil. J'aime bien les souvenirs colorés de la grand-mère qui s'opposent au gris de la vie désormais. L'image est belle et triste. C'est très triste aussi cette phrase à la fin "Parfois, je me demande si les couleurs de ses souvenirs ont fini par faner, elles aussi.". En même temps si cela fait longtemps que le monde est tout gris c'est possible qu'elle ait oublié les couleurs qui l'entouraient avant.

Bravo à toi pour ce recueil !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 04/09/2021 11:45 Title: Le bûcher

Je trouve qu'il y a quelque chose de très évanescent dans celui-là, certainement l'effet de cette existence qui part en fumée. Cela m'a donné le sentiment de me retrouver face à quelque chose qui n'était pas palpable et qui m'échappait, qui nous échappait.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 03/09/2021 19:47 Title: Déni

Je te souhaite de pouvoir publier un roman un jour. C'est un beau projet en tout cas.

Pour de poème-là je perçois de la jalousie, je me demandais s'il y avait de l'infidélité réelle mais pour le moment si j'ai bine compris c'est juste un fort intérêt pour une autre personne.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 03/09/2021 19:33 Title: Soupirs

C'est un thème assez classique, l'absence ressenti après une séparation. La place vide dans le lit, les draps qui sont froids. On ressent bien le manque et l'absence ici et il y a ce truc aussi autour de la respiration qui apporte un rythme lent à ce poème.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 03/09/2021 19:19 Title: Brisé - La Colline

Il est en effet différent des deux premiers ce texte, déjà il est plus long et on est plus dans de la narration. Après comme il y a quelque chose de poétique dans ta narration je me dis qu'il a sa place ici aussi.

J'ai cru comprendre que ce texte parlait d'une séparation. Il y a différents indices "lorsqu'elle avait dit qu'elle ne l'aimait plus" et plus loin "un monde sans elle".

Au départ c'est comme s'il se trouvait en dehors de ce monde où les gens ne se parlent pas, se bousculent et ensuite j'ai eu l'impression qu'il le rejoignait ce monde quand il dit qu'il ne ressent plus rien.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 03/09/2021 19:07 Title: Guérison

Celui-là est en effet très court, ça surprend d'ailleurs. Mais là où tu maîtrises à la perfection c'est que j'ai bien compris et j'avais même une scène en tête juste à partir de ces quelques mots. Une personne souffrant et une autre qui tente de la réconforter, de lui faire entrevoir un avenir meilleur, ou du moins un monde avec de l'espoir mais finalement rien ne sort car elle ne sait pas quoi dire/faire. Les intentions sont là, mais c'est tout !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 03/09/2021 19:03 Title: La Fuite

Bonjour LilTangerine,

Je trouve que c'est un joli texte avec des phrases justes comme "L'innocence n'est pas ce qui transparait d'un regard fuyant."et "Tu peux courir aussi loin que tu le voudras, tu ne peux échapper à toi-même."

On ne peut pas échapper à soi-même, c'est tellement vrai et d'ailleurs ça fait peur aussi. Et ça fait peur à certain.es de se retrouver seul, car on se retrouve face à soi-même et ce n'est pas toujours simple de s'introspecter.

Reviewer: selket Signé [Signaler ceci]
Date: 31/08/2021 01:14 Title: Jadis

J'ai beaucoup aimé ce petit recueil. Un coup de coeur pour le deuxième, court certes mais qui sonne si juste.
Merci pour ce moment hors du temps

Selket

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 25/07/2021 11:15 Title: Jadis

J'adore ce texte, il est magnifique. On est toujours dans une veine nostalgique, mais cette fois-ci un des personnages accepte le présent et le monde tel qu'il est (en même temps le narrateur n'a pas connu cet autre temps, c'est aussi plus facile). C'est la première fois que tu poses les mots sur l'objet, à mon avis, de ce recueil : une course après des souvenirs.

La dernière phrase m'a bouleversée (pas nécessairement par rapport aux couleurs, simplement par rapport aux souvenirs, quels qu'ils soient, qui fanent)

J'ai passé un très bon moment de lecture, certains textes m'ont peut-être moins parlé que d'autres mais en revanche ta plume m'a à chaque fois beaucoup plu. Elle sait être sophistiquée (elle l'est, parfois, au détour d'une phrase ou deux, d'une figure de style renversante), mais tu t'attaches souvent à des formulations et des idées simples et cette simplicité (j'espère que le mot ne te vexera pas, ça n'est pas du tout un défaut, au contraire !) fait beaucoup de bien. Cette lecture était rafraîchissante, et ce détour par deux dystopies laisse un peu songeur. Si jamais tu voulais enrichir ce recueil d'autres textes, je reste dans le coin.

Merci !

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 25/07/2021 11:03 Title: Le bûcher

En fait c'est drôle, dans le premier texte de ce recueil le personnage fuyait ; dans presque tous les autres il dans le regret d'une vie passée, dans les "souvenirs parfumés", comme si c'était l'autre qui nous échappait désormais.

Avec cette omniprésence du feu et des cendres, je me serais attendue à voir qu'il était question d'une cigarette, mais en fait je me suis rendu compte à la fin qu'il était question d'un verre (ce qui est encore plus intéressant de voir le liquide combiné au feu, un peu comme le passage dans lequel l'incendie consume les larmes.

Un très beau texte, peut-être mon préféré depuis le début.

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 25/07/2021 10:55 Title: Déni

Si tu as envie de publier un roman un jour, je te le souhaite de tout cœur.

Un thème également très classique, en effet (mais il n'y a pas de mal à ce que ça le soit).

"Je ne voulais pas, promis, je ne voulais pas faillir, pas une seule minute, pas une seule seconde. Pas pour toi." J'aime beaucoup le "Pas pour toi" qui vient dans un second temps. Il y a aussi de jeux de sonorité intéressants (le déni dénoué). Ça n'est pas un texte qui me parle beaucoup (et pour un texte écrit à la première personne ça induit un curieux décalage), mais je l'ai trouvé très bien écrit. Je ne sais pas dans quelle mesure ce texte peut être personnel, mais pitoyable ta narratrice ne l'est pas.

Merci pour cette lecture. Je file lire la suite !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.