Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Jeux d'esprits
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Popobo Signé [Signaler ceci]
Date: 27/07/2019 18:11 Title: Épilogue - Réalité

Ah bah je ne m'attendais pas du tout à ça (je ne m'attendais à rien de spécial d'ailleurs) mais je suis bien surprise par cet épilogue ! 

Cette fin fait revivre toute l'histoire et permet de mieux comprendre cette sensation d'arrachement que tu as bien décrite et distillée dans les chapitres - tout en restant mystérieux. 

Pour moi, je comprends que Annick est une personne schizophrène à qui on a infligé un traitement radical. Mais avec les phrases sur les tics en fin de chapitre, où on reconnaît bien chaque personnage, je me demande si le traitement a vraiment fonctionné ? Est ce qu'elle garde finalement ses différentes personnalités ou reste 1 seule identité ?

Bravo pour cette histoire rondement menée! J'ai beaucoup apprécié.



Réponse de l'auteur:

Héhéhé, ravi de voir que le twist final a fonctionné comme sur des rouelttes, mais oui l'idée était de disséminer les indices dans l'intrigue mais que l'ensemble ne prendrait tout son sens qu'à la toute fin, donnant un nouveau cadre de lecture. C'est très difficile à mettre en place, j'ai eu plusieurs essais avant de trouver celui qui convenait ^^

Pour répondre à ta question, pas exactement : Annick n'est pas schizophrène. Les personnes schizophrènes sont des personnes qui ont des hallucinations leur faisant croire des choses qui n'existent pas (le cas de l'ami imaginaire). Annick souffre de trouble dissiociatif de l'identité, c'est-à-dire qu'elle a des personnalités multiples qui prennent à tour de rôle le contrôle de son corps selon divers stimuli. C'est pour cela, qu'avec le soutien de ses parents, elle a décidé de faire une thérapie visant à éliminer ces différentes personnalités, d'où la sensation d'arrachement que tu as ressenti à chaque mort : c'est à chaque fois une partie d'elle qui est définitivement détruite. Seulement, ça ne se passe pas comme il faut et au lieu que ce soit la personnalité d'Annick qui survivent, c'est celle de Lambert.

 

Encore merci pour avoir pris le temps de tout lire et commenter chaque chapitre. Ca me très plaisir que tu aies beaucoup apprécié cette histoire et que tu ais trouvé l'ensemble bien mené :D Ca a demandé pas mal de travail pour que tout s'encastre parfaitement, et c'est toujours gratifiant de voir que ça fonctionne chez les lecteurs/lectrices et que j'arrive à vous surprendre avec mon final.

Merci, merci, merci !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 20/07/2019 19:55 Title: Épilogue - Réalité

Me revoilà,

Alors en lisant l'épilogue, j'ai vu redéfiler l'intégralité de l'histoire, mais j'imagine que c'était voulu de ta part.

Au final, comme je ne suis pas certaine d'avoir tout compris, je vais partir de ce que j'ai compris et comme ça tu pourras partir de ça pour m'expliquer ce que je n'ai pas saisi lol.

Il y a un couple qui avait des difficultés à avoir un enfant. Si j'ai bien compris ils ont dû suivre des traitements tous les deux, ou l'un des deux je ne sais pas, pour que ça fonctionne. En cas de traitement ça augemente le risque de grossesse multiples. Et là visiblement ça aurait été le cas, il devait y avoir plusieurs embryons mais peut-être que l'un a englouti les quatre autres ? J'ai pensé à un truc comme ça comme le docteur explique "que toutes les personnalités surnuméraires ont disparu". Ah oui, à la base c'est une petite fille qui est née, Annick, mais là à la fin c'est la personnalité de Lambert qui a pris le dessus. Désormais je comprends pourquoi c'est Annick qui a souhaité réunir tout le monde et cette histoire de déchirement aussi quand elle est morte et même pour les suivants. Vu le lien entre eux, je comprends.

Ça veut dire qu'au final, les cinq premiers chapitres on suivait l'hypnose qui avait pour objectif d'aider Annick a se débarrasser des quatre autres ?

J'ai tout de même une question sur Victor qui apparait tout de même comme un étranger dans tout ça. Il ne semble pas avoir été là dés le début comme les autres.

Au fil des chapitres j'avais l'impression de me poser de plus en plus de questions mais au final avec l'épilogue je crois que je m'en pose encore plus. Mais c'est ce qui est cool aussi.

Bravo pour cette histoire rondement menée. C'est très bien écrit, très fluide, les descriptions sonnent très vraies, à tel point qu'on s'y croirait presque. Et mention spéciale pour cet ultime chapitre qui permet d'aborder l'intégralité sous un autre angle.

A bientôt, la prochaine fois je lirai "Egalité totalitaire".

Réponse de l'auteur:

Héhéhé XD

Ce qui est amusant, c'est que j'avais cette fin en tête dès le départ, je savais que je voulais conclure sur ce retournement de situation, mais lors de l'écriture, j'avais l'impression que je me grillais trop vite avec tous les indices que je dessimine. Donc oui, l'idée c'était quand même de vous faire reconsidérer le texte à la lumière de cette ultime révélation, et donc tout le côté fantastique, presque fantasmagorique même, qui entoure cette cabane.

Alors non, ce n'est pas une histoire de grossesses multiples, pas du tout. Il faut voir l'épilogue comme étant de l'anticipation (donc se déroulant dans un futur proche). Annick souffre en réalité de trouble dissiociatif de l'identité et elle a décidé de suivre un traitement pour essayer de se faire soigner, avec l'aide de ses parents (l'âge des personnages dans l'histoire correspond à leur âge réel). C'est pour cela que c'est elle qui amène les autres dans la cabane, qui est un artifice créé par les médecins en tant qu'allégorie de l'esprit d'Annick. Sauf que ça ne se passe pas comme prévu, et là où elle aurait dû "éliminer" les autres personnalités, elle se fait elle-même éliminé par le chacal qui renvoit au mythe d'Anubis dans l'egypte antique (donc le côté "voyage dans l'autre monde") et qui peut être aussi associé au coyote pour symboliser l'illusion. On peut considérer Victor comme une personnalité qui s'est développer plus récemment par rapport aux autres ;)

Ce qui se passe, au final, c'est que les méthodes mises en place par les médecins ne parviennent pas à sauver la personnalité d'Annick, et qu'une fois morte, les autres se retrouvent livrées à elles-mêmes et c'est la succession des évènement qui permet à Lambert de survivre. Le passage avec les parents, c'est surtout pour souligner le fait que quelque que soit notre âge, on sera toujours les petit-e-s garçons/filles de nos parents ^^

 

Merci pour tous tes commentaires, ils me font très plaisirs :D Je suis raci que cette histoire t'ait plu autant, et que tu ais pris du plaisir à la lecture. Merci pour tout tes compliments sur le style que j'ai utilisé, la façon dont j'ai traité les personnages et l'action, je voulais vraiment faire quelque chose qui nous entraine dans cette lutte de l'esprit, le côté thriller psychologique ne prennant tout son sens qu'avec l'épilogue (d'où la nécessité de ne pas le rater).

Merci, merci, merci ! J'espère donc te revoir très bientôt avec Egalité totalitaire, qui est très différente pour le coup XD 

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.