Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Des nouvelles de demain
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 17/08/2021 17:34 Title: Civistéryl

Je trouve ça tellement flippant tous ces médicaments à prendre ^^ Je suis bien contente que c'est dystopique pour le moment. En tout cas, la société que tu as créé est fascinante, complète, totalement folle, et surtout effrayamment réaliste. Je vois très bien arriver ça dans une dizaine d'années peut-être moins...
J'aime beaucoup que Tali se questionne et j'en viens à penser que ce qu'ils vendent c'est que des placebos aussi, sans aucun principe actif ^^ Et puis ce passage au redressement avec le schizophrène qui bah ça a l'air vachement réaliste ce qu'il dit XD
Bravo en tout cas pour ce monde et cette histoire !

Réponse de l'auteur: Hey! :)

Je te remercie grandement pour avoir pris le temps de laisser un commentaire!

Oh, tu as raison pour les placebos. Bien vu! :D
Comme je l’avais pensé, il y a quelques médocs qui ont réellement des principes actifs mais ce serait un peu les mêmes médocs que nous avons de nos jours avec quelques améliorations - par exemple pour la dépression ou le truc pour calmer les manifestants.

Tout le reste (dès que ça touche à quelque chose de social ou à une interaction bio-psycho-sociale, en fait) ne serait que des placebos dont les principes actifs sont soit inexistants, soit sont présents mais n’ont pas vraiment l’effet désiré - ils calment un bon coup et c’est tout, ils ne s’occupent pas vraiment du problème en soi. Tout simplement parce que la morale, c'était un peu qu'à force de vouloir mal identifier le problème (trouver sa cause uniquement chez l'individu) quand le soucis c'est la société, eh bah... forcément, ça marche pas. D'où toute l'« intrigue » sur les placebos. Ca me faisait un peu rire cette idée d'avoir une société entièrement structurée autour de placebos, haha. Au final, c'est un peu là je trouve que le côté dystopique ressort le plus : ce qui est censé rendre tout parfait ne fonctionne pas du tout de base.

Oui, la position la plus « saine » est un peu celle du schizophrène. Je ne suis pas sûre qu’en terme clinique, j’ai été très juste, son délire est un peu trop structuré (même si les paranoïaques ont souvent des délires structurés en surface, normalement quand on entre en profondeur dans le discours comme il le fait, on devrait percevoir beaucoup plus d’incohérences et de persécution). On sent qu’il va un peu loin avec la culture et la musique, mais c’est le seul moment où on peut vraiment percevoir la paranoïa. Après, je voulais surtout une « excuse » pour pouvoir parler des maladies mentales vite fait (vu que la nouvelle traite tout de même du rapport à la norme), mais ça m'amusait pas mal à l'écriture que le seul capable d’exprimer une pensée qui remette réellement en cause le système soit celui qui en est exclu et qui en est déjà « en-dehors ». Tali le fait mais tellement rapidement qu'elle n'a pas vraiment le temps de changer fondamentalement sa vision de la société, du coup elle est trop vite happée à nouveau par le système ; lui, au contraire, arrive à maintenir son regard sur la société malgré ses nombreux voyages au centre.

En te remerciant encore pour ton retour et ta lecture :)

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 13/08/2021 22:46 Title: Civistéryl

Bonjour,

Je passe aussi sur ton texte dans le cadre des Sélections Flamboyantes d'août 2021.

J'ai bien aimé ton texte, tu nous plonges dans ce monde où tous les comportements déviants, anormaux sont régulés.

Pour le deuxième paragraphe je ne suis pas sûre d'avoir tout capté, avec les sigles et tout.

J'ai bien aimé suivre Tali dans cette histoire. J'ai bien aimé aussi les différentes explications, il y a le marché officiel via Horizon et le marché noir avec les Panoramas. Et il y a aussi ceux qui ne peuvent pas se fournir, même dans les Panoramas qui proposent des tarifs beaucoup plus attrayants qu'Horizon.

J'ai bien aimé ton texte et toutes les questions qu'il soulève.

Réponse de l'auteur: Bonjour Caroliloonette,

Je te remercie d’avoir laissé tes impressions :)

En ce qui concerne les sigles, il s’agit surtout d’une terminologie issue de la pharmacologie. Ce sont des termes qu’on utilise dans l’élaboration d’un médicament (pour vérifier s’il est suffisamment spécifique pour ne pas induire trop d’effets secondaires, savoir quelle dose du médicament exactement il faudrait prescrire pour avoir l'effet désiré, etc.). J’avais voulu les mobiliser de manière un peu brute pour donner un effet « caractéristiques techniques d’un produit high-tech » (auxquelles on comprend que dalle) mais version pharmaco pour appuyer sur le consumérisme inhérent à cette France.
J’aurais cependant pu mettre une note de bas de page ou quelque chose à l’époque parce que c’est vrai qu’à la lecture, ça fait un peu bizarre surtout que ça arrive très tôt, dès l’entame du texte. C’est un peu la leçon que je retire de relire ce texte quelques années après + les nouveaux commentaires dus aux sélections : il faut que j'accompagne mieux la lecture sur certains aspects.

Je suis contente en tout cas si le texte ne laisse pas indifférent et s’il peut soulever quelques questions. C'est un peu le but de ce genre de texte, donc c'est chouette.

Encore merci à toi d’avoir pris le temps de laisser un commentaire durant tes lectures pour les sélections :)

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 02/08/2021 23:13 Title: Civistéryl

Rebonjour BrainyLegs,

Je ne l'ai pas précisé lors de ta première review, mais Civistéryl a été proposée pour les Sélections Flamboyantes de ce mois, sur le thème de la Science-Fction, par ARD Guillaume.

Et je ne l'ai pas précisé non plus parce que cela ne devait pas être officiel, mais je fais partie maintenant de l'équipe des Podiums sur le forum HPF, qui s'occupe à la fois du Jury des Aspics sur HPFanfiction, et des Sélections Flamboyantes sur le Héron. Je pense que tu es au courant de comment cela fonctionne, j'ai vu que plusieurs de tes textes ont remporté des sélections flamboyantes (félicitations, ça veut dire que tes textes sont remarqués par leurs lecteurs :) )

C'est super cool que tu reprennes doucement l'écriture. J'ai fait une longue pause aussi, mais le COVID est arrivé, fallait bien s'occuper :D Tu écris sur quels fandoms ? Tu publies sur HPF ? Sous quel pseudo ? (On voit celle qui a envie de te lire encore ?)

Je ne sais pas si tu es sur le forum HPF, mais on propose plusieurs projets qui peuvent t'aider à reprendre doucement l'écriture. Tu as notamment les Boîtes à Flemme que Fleur d'épine et Dreamer proposent (des prompts sur deux mois, c'est complètement ouvert pour écrire en dehors de cette période des deux mois). Et les fan-clubs reprennent du poil de la bête avec quelques prompts aussi, n'hésite pas à y faire un tour si cela t'intéresse.

En tout cas, merci d'avoir pris le temps de me répondre si longuement, je regarderai ton profil avec plus d'attention.

A bientôt,

Sifoell, membre de l'équipe des Podiums.



Réponse de l'auteur: Bonjour Sifoell!

Si je comprends bien, les félicitations sont de rigueur pour ton entrée dans l'équipe des Podiums, félicitations :D

Je te remercie! C’est déjà vraiment super, et surprenant, de savoir qu'un de ses textes est proposé à des sélections, alors quand on voit la petite vignette sur son texte en se disant qu'il y a des gens qui ont voté pour lui… ça fait franchement chaud au coeur :)

C’est indirectement le COVID qui m’a fait reprendre aussi ; disons que la situation m’a fait voir certaines choses différemment, que j’ai du coup arrêté ma thèse et, sans trop y faire attention, un de mes premiers réflexes, une fois libérée des contraintes et des pressions de la recherche, a été de me remettre à l’écriture :)

J’écris bien dans l'univers d'Harry Potter et je suis bien sur HPF, oui! Je m’y étais inscrite dans les années 2010 sous le pseudo PsychoseAigue. C’est d’ailleurs grâce à HPF que j’ai connu le Héron à l’époque :)
Oh, c’est vraiment gentil de ta part! En ce moment, c’est surtout que je réécris une vieille fanfic que j’avais écrit à l’époque et qui me tient à coeur (juste pas dans l'état dans lequel elle était, haha). Il y a encore de vieilles fanfictions sur mon compte qui datent de ces années-là (que je recommande pas forcément de lire, haha) et je m’amuse principalement avec des personnages inventés (et quasiment pas de personnages issus du canon). Je me suis majoritairement tournée vers la fanfic pour jouer avec l'univers plus qu'avec les personnages et ça se ressent beaucoup dans mes textes. Donc il faut voir si ce genre de fanfic peut te parler, je sais que ce n'est pas au goût de tout le monde (et c'est tout à fait normal), mais en tout cas on retrouve le même type de critique sociale que dans mes originaux parce que je suis incapable de ne pas en mettre :)

Oh, j’étais sur le forum il y a quelques années :)
Je crois me souvenir du concept des boîtes à flemme. En tout cas, ça me dit quelque chose. Je jetterai un oeil, merci beaucoup!

Je te remercie pour avoir pris le temps de me présenter les différentes activités d’écriture du forum. À te lire, il a l'air d'être plein de vie et de projets d'écriture en tout genre, en tout cas, c'est chouette :)

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 25/07/2021 20:11 Title: Civistéryl

Salut BrainyLegs,

Je lis ton texte à l'occasion des Sélections Flamboyantes du mois prochain, consacrées à la SF. Ton texte a été proposé par ARDGuillaume.

Je vais écrire la review au fur et à mesure, vu la longueur de ta nouvelle.

Tu dépeins un monde absolument, tout comportement déviant étant régulé par du chimique, rendu obligatoire pour la population française. Les quelques premières lignes, je n'ai pas tout compris (ce n'est pas grave), lors de la description des divers civistéryl et de leurs divers effets sur les populations, mais tu l'as explicité plus tard, donc aucun souci (et cela participe à ce côté écriture expert un peu inaccessible, et donc au charme de ta nouvelle).

Bon, au final, je l'ai lu d'une traite.

Je t'avouerai que j'ai un peu décroché lors des parties de ta nouvelle qui sont bien nécessaires, et avec des explications scientifiques à l'effet des traitements et la partie aussi journalistique et les explications plus sociétales des phénomènes régulés par les médicaments.

En tout cas, ce monde aseptisé et dont tout comportement dit déviant, tout discrimination sont censés être régulés par du chimique, placebo ou non, me fait hyper peur, et j'espère ne jamais vivre dedans !

J'ai quand même vraiment apprécié ta nouvelle dystopique. Je ne suis pas une grande lectrice de SF, mais j'aime bien regarder des films ou séries SF, donc je jetterai un oeil à ton profil que ARD Guillaume conseille.

Sinon, ton image ne s'affiche plus en présentation de la nouvelle.

Merci pour cette très intéressante lecture, et à bientôt !

Sif.



Réponse de l'auteur: Salut Sifoell!

Je te remercie d’avoir pris le temps de laisser tes impressions sur une nouvelle aussi vieille. C’est vraiment chouette :)

Pour le début, ça ne m’étonne pas. Je ne sais pas pourquoi j’ai cette manie de commencer un texte de manière aussi étrange, lourde et excluante, d’une certaine façon. Je suis incapable de le commencer en douceur, c’est super chelou. J’ai essayé de travailler sur ça depuis mais bon, haha, c’est pas encore une réussite. Je suis contente que ça ne t’ait pas empêcher de continuer ta lecture, en tout cas, c’est chouette!

Non mais en même temps, ce sont presque de vrais résumés scientifiques que j’avais écrit (j’ai fait ça un peu plus long et un peu plus explicite), donc je n’ai pas facilité la lecture de la nouvelle de ce côté-là (surtout que ce sont des effets interactifs, ce sont des résultats vraiment lourds à décrire et à lire). Donc c'est franchement normal de décrocher durant ces passages.

Je suis vraiment très contente, en tout cas, si tu as apprécié la nouvelle malgré les passages décrocheurs!

Si tu décides de fouiller effectivement mon profil, tu verras probablement que mes nouvelles sont souvent des coups de gueules imagés où je prends plusieurs trucs qui m’énervent (et qui sont en lien) et je pousse tout ça à l’extrême dans un univers que j’essaye de rendre cohérent en me demandant ce que ça donnerait si on vivait dans une société dont le fonctionnement est axé autour de ce qui m'énerve.

Ici, c’était l’individualisation massive des problèmes inhérente à certaines formes de libéralisme (c’est l’individu le problème, pas la société pourtant productrice des inégalités) que j’ai illustrée par la médicamentation (quoi de plus individualisant que cela, à part peut-être les applications smartphones actuelles censées régler je ne sais quel problème social) et autour de laquelle j’ai essayé de créer une société cohérente avec ses enjeux et ses dynamiques (qu’est-ce que ça changerait du rapport à la justice, à la norme et à la normalité, ce côté aseptisé dont tu parles par exemple, à la culture, etc.). Enfin bon, vu le complotisme ambiant actuel, je ne pense plus que de nos jours je m’aventurerais à utiliser cette analogie, haha, c’est un peu chaud patate quand même.

Tu constateras aussi que les histoires longues sont… rarement terminées par chez moi. Je me remets doucement à l’écriture après une pause de trois ans donc je vais reprendre certaines choses petit-à-petit mais vraiment petit-à-petit (pour le moment je reste du côté fanfic pour reprendre un peu le pli et m’améliorer sur mes gros défauts dans les histoires longues, puis je viendrai ensuite modifier, terminer et commencer quelques petites choses sur le Héron).

Merci pour l’image. J’avais désactivé mon blog d’écriture sur un coup de tête sans penser au fait que j’avais hébergé mes images du Héron là-dessus, aheum :’) Je vais rectifier tout cela.

À lire ton retour, je me demande quand même si j’aurais pas pu trouver un moyen de conserver un coté « expert » dans l’écriture, en conservant les informations nécessaires, sans pour autant avoir de passages décrocheurs ou trop excluants (ou trop lourds) à certains moments. Ça me fait bien cogiter en tout cas, merci!

Enfin bref, je m’égare. Encore un grand merci pour ton retour!

PS : Il faudra définitivement que je pense à remercier ARD Guillaume :)

Reviewer: Awena Signé [Signaler ceci]
Date: 10/07/2019 23:15 Title: La République Citoyenne

J'ai adoré, vraiment !
C'était génial et angoissant parce qu'en fait on s'aperçoit que ça dérive vite et surtout que ça pourrait arriver dans peu de temps.
Je n'avais pas du tout entendu parler de cette histoire de livret mais j'ai trouvé ton Os vraiment passionnant.
Plusieurs personnages se croisent mais tout est fait d'une façon fluide et on a comme une sorte d'aperçu rapide et efficace d'une société qui devient de plus en plus restrictive.
Enfin j'ai vraiment aimé la petite "morale" à la fin à savoir que le savoir et les droits sont les premières choses menacées lorsqu'une société a peur.

Reviewer: ARD_Guillaume Signé [Signaler ceci]
Date: 22/10/2016 13:36 Title: Civistéryl

Quelle histoire fantastique !
Une nouvelle fois, tu réussis à dépeindre une société dystopique passionnante et riche dans une histoire terriblement immersive. J'ai beaucoup aimé le travail effectué sur les différents comprimés, leurs buts ; mais aussi le passage sur les articles scientifiques, très bien retranscrit. Puis la dernière partie qui fait un peu pensé à L'armée des 12 singes, en ajoutant la petite touche paranoïaque qu'on retrouve toujours dans ces histoires.
 
Bref, une nouvelle fois, tu m'as transporté dans cette vision de la société française, et ton univers est incroyable. Bravo !

Réponse de l'auteur: Merci pour ton commentaire, encore une fois ça me fait franchement plaisir. Tu me rassures pour la retranscription des articles scientifiques, j’avais un peu peur que ce soit pas forcément super compréhensible ou même intéressant (même si je me suis beaucoup amusée à l’écrire et à construire les études sur la base d’études "réelles" et effets observés actuellement, j’imagine que c’est pas forcément le délire de tout le monde donc j’étais pas super confiante sur cette partie).
Encore merci pour ton retour et puis tes lectures, en fait o/

Reviewer: Eejil9 Signé [Signaler ceci]
Date: 30/06/2016 17:36 Title: La République Citoyenne

Cela fait plusieurs jours que je me promets d'écrire un commentaire sur ce texte, et comme à chaque fois que je laisse un peu traîner, j'oublie...
Je te dirai donc juste que j'ai beaucoup aimé ce texte, même s'il est évidemment très angoissant (car finalement très réaliste). Cet effet de surenchère des services civiques, cet absence totale d'esprit critique revendiquée par une majorité de la population... ça fait vraiment froid dans le dos. 
Un petit plus : le fait que la plus grande partie de l'histoire se passe à Strasbourg. La place Gutenberg, tout ça... ça fait un écho agréable de lieux que j'ai moi-même hantés une partie de ma vie ;)
Merci pour ce texte

Réponse de l'auteur: Eh bien je te remercie d’être revenue pour me laisser ton retour, ça me fait très plaisir.

Et je suis vraiment contente de savoir que le texte paraît réaliste, c’est vraiment ce que je recherche avec ce genre de texte.

Ah, Strasbourg mon amour!
J’aimais bien les parallèles historiques avec l’Université et j’ai un petit faible moi-même pour Strasbourg, haha.

Merci pour ton commentaire o/

Reviewer: Eejil9 Signé [Signaler ceci]
Date: 28/06/2016 22:26 Title: Meca Inc.

Bonjour !
J'ai beaucoup aimé ce texte ! J'aime beaucoup les dystopie de ce genre, l'idée est vraiment bien trouvée, c'est effrayant de réalisme... C'est drôle, parce qu'on dirait un peu 1984 à l'envers... Sauf que les conséquences sont tout aussi dramatiques.
Pour le style, ça se voit que tu as lutté pour faire des phrases courtes (et du coup tu t'es déchaînée dans le post de Léa), mais je trouve le rendu très bon, je n'ai rien vu de choquant, mis à part, peut-être la récurrence très importante des phrases nominales. Je pinaille là, mais je pense que, si la langue se simplifiait, on passerait à des formes sujet-verbe-complément, pas réellement à des formes nominales qui ne sont pas si intuitive que cela, puisque le coeur d'une phrase reste le verbe.
Mais ce n'est qu'une remarque de détail, j'ai vraiment été scotchée par ton texte ! 

Réponse de l'auteur: Salut!
Merci beaucoup pour ton retour, ça me fait très plaisir.
Pour les phrases, ça a été un grand questionnement. J’ai fais le choix de privilégier l’aspect cognitif au purement linguistique, mais c’est effectivement un choix parmi d'autres. Simplement, ici la simplicité du langage se fait par la charge cognitive (ils ne sont plus capables de retenir d’informations assez longtemps ni d’en traiter beaucoup à la fois, du coup les phrases sont courtes). Je voulais vraiment plus axer sur le fonctionnement de l’être humain, c’est le fonctionnement cognitif qui est freiné - surtout au niveau des fonctions exécutives où on a un gros problème au niveau de l’inhibition, et qui, du coup, freine le langage à son tour. C’était un moyen aussi de faire un parallèle avec une construction psychique très morcelée où au final on a plus vraiment d’unité, d’individualité, un « tout » à investir.
Mais tu as tout à fait raison de le souligner, j’aurai pu partir sur quelque chose d’un peu plus linguistique pour simplifier le langage. Là, c’était vraiment dans l’esprit grosso modo (parce que c’est pas respecté à chaque fois me semble-t-il) : « une phrase » = une information à traiter. Du coup, même les phrases nominales sont plus des trucs que nous on mettrait après des virgules parce qu’on est capables de prendre plusieurs infos à la fois, eux doivent faire une pause pour traiter la première phrase puis traiter la deuxième. Je t’avoue que pour le coup, ma perspective cognitive a pris le pas sur la perspective linguistique :)

En tout cas, merci beaucoup pour ton retour, ça me fait vraiment très plaisir o/

Reviewer: ARD_Guillaume Signé [Signaler ceci]
Date: 27/06/2016 16:54 Title: La République Citoyenne

*s'incline*
Ce texte est... Comment dire... Redoutable. J'avais eu une inspiration similaire un peu après le 13 novembre, qui a accouché de 2057, et ce qui me désole c'est que depuis, le chemin pris par notre pays ne m'a absolument pas assuré. Et ton texte réussi parfaitement à surfer sur ce sentiment, l'abordant d'une autre façon. Tu nous donnes un aperçu global de la situation, ce qui est encore plus glaçant, et tu exploites à merveille ton concept terrifiant.
On ne peut s'empêcher d'avoir des frissons au fur et à mesure de la lecture, en découvrant peu à peu cette France qui fait peur mais qui nous rend aussi triste, que notre pays en soit arrivé là. Et ce qui en fait une excellente nouvelle d'anticipation c'est que, malgré le fait que ça se passe dans le futur, malgré le fait que tu exagères au maximum ce concept ; on est sidéré d'y retrouver des points communs avec notre société actuelle, ce qui rend ton texte non seulement crédible mais aussi réaliste. On pourrait presque croire que c'est vrai, presque. Déjà, dès l'introduction avec ce reportage de BFMTV qui nous fais sourir parce que ridicule, mais on se dit que c'est possible, que ça pourrait un jour arriver, qu'ils en seraient capable.
J'ai aussi bien aimé tes personnages, même si finalement tu ne les abordés que succinctement, mais j'ai vraiment apprécié cette diversité mais aussi le fait que tu abordes toutes les strates, des deux côtés, et comment chacun est en quelque sorte formaté ou non par la société dans laquelle il ou elle évolue. Pour Lana notamment, la façon dont elle est prête à tout pour assurer la stabilité de sa République.
Et puis, comme j'avais aussi fait, la conclusion nous montre un point de vue extérieur à tout ça, et se révèle un véritable coup de poignard dans notre coeur. Parce que finalement, on réalise que notre pays, on l'adore et ça nous fait mal de le voir dans cet état.
 
Bref, loin de critiquer le fait d'y retrouver des ressemblances avec 2057, c'est au contraire d'y retrouver des similitudes mais surtout une même inspiration, un même questionnement, un même écho, qui font que j'ai adoré ton récit. Je finirai donc par te féliciter grandement et m'incliner une nouvelle fois. Bravo !
 
*s'incline une nouvelle fois, bien bas*

Réponse de l'auteur: Décidément, à chaque fois que je vois ton pseudo en reviewer, tu me gâtes!

Je t’avoue que je ne savais pas trop comment m’y prendre pour te répondre, je ne voulais pas écrire une réponse bateau, j’ai un peu tardé du coup. Je m’en excuse. En tout cas, je te remercie grandement pour ton beau retour. C’est vraiment super appréciable de pouvoir voir ce que t’as aimé, ce que ça t’a évoqué, tout ça. Ça va droit dans mon petit cœur. Je n’ai pas lu 2057 mais va peut-être falloir que je m’y mette o/

Et puis de savoir qu’on s’y croirait presque, qu’il y a ce « presque » que je trouve si important dans l’anticipation, ce « presque » que j’aimerais pouvoir atteindre à chaque fois, ça me fait vraiment extrêmement plaisir.

Je te remercie encore pour ton commentaire qui m'a, d'ailleurs, donné assez confiance en moi pour construire un texte que je n'avais pas trop osé construire de peur de toucher un sujet un peu trop sensible sans avoir les capacités pour véhiculer ce que je voulais véhiculer, et m’incline à mon tour devant tes retours toujours extras et construits o/

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 05/06/2016 18:24 Title: La République Citoyenne

Coucou BrainyLegs, j’ai le souvenir d’avoir déjà lu un ou deux originaux de toi di coup, quand j’ai vu ton speudo dans les nouveautés, j’ai cliqué ^^. Comme je suis dans ma phase « original » que ce soit en lecture ou écriture, c’est une bonne façon de rentabiliser son dimanche aprem !

Je dois avouer que cette histoire de livret républicain me parle un tout petit peu et après lecture de ton texte, je ne peux m’empêcher de comparer ça à la carte de nationalité à point de Marine Lepen, qui doit remonter à 2012 et qui m’avait sidéré à l’époque. La simple idée de destituer quelqu’un de sa nationalité est déjà à mon sens une offense aux principes démocratiques.
Pour en revenir à ton texte, j’ai aimé voir les dérives et l’instrumentalisation de ce fameux livret citoyen, comme si l’engagement devait avoir une norme à respecter pour être un bon citoyen… ou un délinquant en puissance. Plus de juste milieu, tout est noir ou blanc. Come back d’un bon paquet d’années en arrières. Ce clivage est vraiment terrible, ce fliquage à tout instant et ce marché du droit civique à l’image du marché du travail.
Bref, j’ai bien aimé ton texte^^.

Réponse de l'auteur: Hey Drusila!
Eh bien je te remercie grandement d'avoir rentabilisé ton dimanche avec la lecture de ce texte et ce commentaire qui me fait bien plaisir o/
Ce sont malheureusement des thématiques qui reviennent (un peu trop) souvent dans l'actualité. En tout cas, encore un grand merci pour ton retour :D

Reviewer: ARD_Guillaume Signé [Signaler ceci]
Date: 09/11/2015 12:35 Title: Meca Inc.

J'ai beaucoup aimé ton histoire. Elle m'a beaucoup fait pensé au Meilleur des Mondes d'Huxley de par la façon elle aborde la question de la sexualité et de son impact sur notre société.

L'histoire est au final assez prenante et ton futur "dystopique" est vraiment très crédible et très réaliste. J'ai beaucoup aimé tous ces affichages publicitaires et devantures faites pour attirer le client, c'est magnifiquement décrit.

Il y a également cet aspect des phrases très courtes pour illustrer l'évolution du langage ; un choix que j'ai trouvé très judicieux et parfaitement cohérent avec l'esprit que tu veux installé. Il y a quelques fautes ici et là, et quelques phrases où tu as trop contracté si bien qu'on ne comprend plus trop ce que tu as voulu dire ; mais dans l'ensemble c'est vraiment super chouette, ça donne de la profondeur et du réalisme au récit. En plus, tu réussis très bien à faire passer le courant de pensée de Jane, à nous faire ressentir ce qu'elle ressent. C'est vraiment un énorme travail parfaitement réussi, bravo !



Bref, une histoire très bien écrite, passionnante, remplie de détails dépeignant un futur réaliste ; le tout portant un message important sur l'avenir de notre société. Bravo !

Réponse de l'auteur: Je ne m'attendais pas à recevoir un retour pareil sur ce texte. Merci beaucoup! Ça me fait super plaisir et ça me permet de corriger certaines choses pour améliorer le texte, c'est génial.
Ford! je vois bien le lien avec Huxley. J'y ai moi-même pensé à l'écriture. Je me suis un peu plus concentrée sur les aspects et conséquences psychologiques et cognitives pour créer ce petit monde mais c'est vrai qu'il y a des points communs. C'est intéressant, d'ailleurs, vu l'époque à laquelle il a écrit ce bouquin.
Pour le reste, ça fait vraiment plaisir. J'avais peur que ce soit pas super intéressant à la lecture ou un peu lourd au niveau de la narration, je suis contente de voir que c'est pas forcément le cas. Et si j'ai réussis à rendre le tout réaliste, c'est vraiment top. Je suis contente que ce soit réaliste et intéressant à la lecture o/
En tout cas, encore un grand merci pour ton retour extra!

PS : une review pour une lecture, j'avais jamais vu ça de ma vie o/

Pas de résultats trouvés.
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.