Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Calixto Signé [Signaler ceci]
Date: 19/11/2022 17:27 Title: Réflexions éthyliques

Coucou, je suis passée par ici par curiosité puisque c'était un des liens que tu donnais dans ta fiche des JR. Ce texte est très déprimant, bien sûr, surtout parce qu'il sonne vrai. C'est une espèce de banalité affreuse, de désespoir ordinaire, dans un élan poétique qui a quelque chose de violent et de théâtralisé, d'artificiel, mais c'est peut-être justement le propre du désespoir des pensées dans le théâtre de notre tête. Il y a une empathie avec Léna mais une certaine distance aussi dans ton écriture, et c'est certainement pour mieux faire ressentir le mépris qu'elle a pour elle-même. Le thème de l'alcoolisme des jeunes est vraiment intéressant.
Apollinaire : c'est le meilleur putaclic au monde. J'adore ce vers.
Merci pour ce texte !
Je passerai chez rowinter demain, et si j'ai le temps j'irais piquer un texte sur tes Mangemorts ;)

Reviewer: Roxane-James Signé [Signaler ceci]
Date: 17/12/2021 10:51 Title: Da Capo

Je suis en cours donc pas vraiment censée commenter mais juste un petit mot pour te dire que j'ai adoré ton texte et la façon dont tu as joué avec les contraintes ! (ça m'a serré le cœur, cette chute brutale :/)



Réponse de l'auteur: Merci beaucoup pour ton commentaire, Roxane !

Reviewer: Mikoshiba Signé [Signaler ceci]
Date: 25/09/2021 17:14 Title: Réflexions éthyliques

Ah oui, effectivement, c'est pas hyper hyper joyeux ^^

Mais les sentiments décrits sont justes, et j'aime beacoup le parallèle avec le bout de miroir, qui n'apparait pourtant pas tellement mais qui tient quand même, on le sent, une place centrale dans le texte et aussi dans la vie de Léna, qui ne sait visiblement pas trop comment elle en est arrivée là.

Reviewer: Mikoshiba Signé [Signaler ceci]
Date: 22/09/2021 18:46 Title: Flammes, je vous hais

Oh la vache ! J'adore le rythme de ton texte, la force qui s'en dégage, le mélange entre flammes/femmes... Wahou, bravo !

Et bien joué pour écrire un texte à propos de flammes sans devoir utiliser le mot "feu" xD



Réponse de l'auteur: Oh bah merci beaucoup Mikoshiba, ça fait trèèès plaisir de lire ça !

(T'as vu comme j'ai... joué avec le feu ? xD)

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 15/09/2021 20:48 Title: À la réconciliation

Coucou Pruls,

Hey il est vraiment chouette ce texte aussi ! Un tout autre genre de ce que j'ai pu lire de toi précédemment mais j'aime beaucoup aussi.

On sent que tu t'es documentée avant de l'écrire et le rendu est très bien et crédible.

J'aime bien aussi comment tu as géré les différentes contraintes. C'est pas mal le coup des journalistes étrangers pour intégrer la langue étrangère.

Réponse de l'auteur: Bonjour Caro,

Merci pour ton retour ! C'est vrai que dans le genre historique la documentation est essentielle afin de coller au mieux à la réalité, l'expérience m'a bien plu !

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 10/09/2021 21:29 Title: Métamorphoses

Hello Ju',

Je relis ton texte (tu as vu ce dévouement), puisqu'il a été proposé pour la Sélection Flamboyante du mois prochain qui est consacrée à la Poésie.

Au passage, j'ai relu ma première review, et je tiens à rétropédaler sur ce que je t'ai dit (faut vraiment pas que je commente quand je suis vautrée dans le canapé et que Morphée me tire les pieds).

Alors, je l'aime, ton poème. Le mélange de langage soutenu et de langage qui l'est moins, tout le jeu entre le vocabulaire très contemporain qui vient s'insinuer dans le texte. Mais il est super drôle ce poème !

J'ai vraiment apprécié de le lire, mais vraiment. Il y a du talent là-dessous dis donc dis donc, grand comme ça au moins !

Un grand bravo et plein de bisous,

Sif, membre collègue de l'équipe des Podiums.

Reviewer: Dedellia Signé [Signaler ceci]
Date: 09/09/2021 20:08 Title: Le désespoir d’un cœur brisé

Il est dur ton texte, il subit beaucoup ton personnage. J'ai eu un peu de mal à plonger dans l'histoire, j'avais l'impression que les scènes s'enchainaient sans réellement se suivre, bref il me manquait un petit quelque chose pour que j'accroche complètement. J'ai trouvé que la thématique était bonne et l'idée également

Reviewer: Roxane-James Signé [Signaler ceci]
Date: 06/09/2021 12:14 Title: Métamorphoses

Oh Juliette, je suis amoureuse de ton texte ! J'adore l'humour, le mélange des registres, les références mythologiques super bien pensées... Ton texte est carrément vivant, c'est incroyable !! Et puis la chute. <3 

Trop contente que ton texte soit proposé pour les SF <3



Réponse de l'auteur: Roxane < 3 merciii, je suis très touchée par ton message et par tout ce que tu dis ! (et je suis un peu fière de la chute xD)

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 31/08/2021 11:50 Title: La mémoire de la peau

Coucou CacheCoeur,

Je suis ravie de lire ce premier texte de toi sur le Héron. Ce n'est pas le premier que je lis mais vu que c'était le premier que tu as publié il faut bien marquer le coup. Après l'avoir lu je me dis que je serai ravie d'en lire d'autres et ce qui est bien c'est que je sais déjà que tu en as publiés d'autres.

Ce texte est très dur et poignant dans ce qu'il raconte. On imagine bien cette horreur qu'elle a vécue plus jeune et les séquelles qu'elle a encore aujourd'hui de cette période.

Mais j'aime bien cette note d'espoir à la fin tout de même qui nous fait comprendre que tout n'est pas foutu et qu'une évolution est possible.

Bravo à toi et à bientôt sur l'un de tes prochains textes.

Reviewer: Seonne Signé [Signaler ceci]
Date: 30/08/2021 21:05 Title: Flammes, je vous hais

Coucou Pruls ! Eh bien je suis vraiment impressionnée par la qualité de ton texte. On est complètement dans de la poésie en prose, à mon goût, et c'est un genre que je trouve particulièrement difficile à maîtriser : et ici, il est maîtrisé. Les sonorités sont sublimes et ça me donne envie de le relire, à haute voix (faut juste que je trouve des cobayes ->). J'admire que tu aies écrit cette pépite dans le contexte des Nuits qui est si particulier (et souvent très brouillon, dans mon cas). La forme est aussi belle que le fond. La métaphore qui file tout le long du texte (je suis pas sûre que ce soit une métaphore ? mais tu vois ce que je veux dire ?) sur la dualité femme/flamme est vaporeuse et très réelle à la fois, tant et si bien qu'elle a un côté de vérité universelle. Et je pense que c'est ça, aussi, un texte de qualité : un texte qui résonne dans chaque lecteur·trice. À sa propre façon pour chacun·e. Merci à toi pour ce sublime moment ♥

Réponse de l'auteur: Bonjour Seonne !

Désolée de ne te répondre que maintenant... ces dernières semaines ont été plutôt chargées. Ton retour me touche beaucoup. On peut totalement s'organiser des lectures à voix haute de textes divers et variés de nos factures ou non (tu sais où hihi).

Disons que pour ta défense (et pour nuancer un peu, parce que j'aime pas trop que tu dises que tu brouillonnes huhu), je me concentre sur des formats plus courts qui permettent forcément davantage de se concentrer sur la forme (et, pour prendre l'exemple de ton propre texte sur cette épreuve, je ne trouve pas que ça ait été particulièrement brouillon, tu maîtrises tout aussi bien l'exercice !)

Ce serait une métaphore filée de la passion (amour/souffrance), mais bon j'innove pas trop à ce niveau-là, on parle déjà couramment de la "flamme"/"déclarer sa flamme", etc. Je pense du coup que tu parlais plus du parallèle "Femme/Flamme", mais honnêtement j'ai aucune idée de comme on appelle ça xD On peut parler de paronymie pour les presque-homonymes (si on le considère très textuellement), on pourrait peut-être parler d'analogie autrement ? Enfin bref, je vois ce que tu veux dire, à creuser xD

Encore merci pour ton commentaire ! Je suis très touchée que ce texté ait résonné à ce point chez toi, ta review me touche beaucoup (je me répète je crois... mais on ne se répète jamais assez ! merci !)

Reviewer: Seonne Signé [Signaler ceci]
Date: 30/08/2021 20:49 Title: Iatromée

Coucou Xuulu ! Alors pour le côté organique, avec moi pas de soucis, ça peut même être un peu gore, tout ce qui est anatomique / médical ne me choque pas :mg: plus sérieusement j'ai beaucoup aimé ce court texte et ça m'a donné super envie d'en savoir plus sur Anthéa (au passage j'adore ce prénom) ! La thématique que tu as choisie est quelque chose qui me passionne, autant par le côté médical que l'engagement (FÉMINISME, ahem). T'es-tu par hasard inspirée d'une personne aillant réellement existé ? Que ce soit le cas ou non, j'ai beaucoup accroché à son histoire. Let me know si jamais tu lui écris une suite ;)

Reviewer: Seonne Signé [Signaler ceci]
Date: 30/08/2021 20:44 Title: Dans un rayon de soleil

Coucou Vio ! J'ai été très touchée par ce texte. On sent que c'est de "l'introspection" comme tu dis et franchement bah... ça le rend d'autant plus vivant et intéressant à lire. On sent que tu y as mis ton coeur, des bouts de ta vie, des instants et ça donne une fresque avec des morceaux flous et d'autres concrets ; plein d'expériences auxquelles on peut s'identifier. Tu parles de choses que beaucoup connaissent/ont connu/connaîtront parce que devenir adulte c'est un looong processus et que finalement, personne ne sait vraiment ce que ça veut dire.

Ça m'a touchée, aussi, sûrement, parce que j'ai pu me retrouver dans certaines de tes lignes, dans certains de tes mots. Dans cette expérience si personnelle et universelle à la foi. (enfin, pas universelle, ce n'est pas le bon mot mais j'espère que tu vois quand même ce que je veux dire ?). La rythmique de ton texte lui donne un côté très poétique et en rend la lecture d'autant plus agréable. Ce texte est vrai, honnête et il prend aux tripes. Tu m'as vraiment convaincue et transportée. Et puis cette petite "morale" à la fin est juste super touchante et rassurante (pour toi, pour moi, pour tou·te·s les autres). Bref, ce commentaire est tout confus mais je tenais à te dire de grandes félicitations, ton texte est d'une grande qualité, d'autant plus qu'il a été écrit dans le contexte des Nuits !

Reviewer: Juliette54 Signé [Signaler ceci]
Date: 30/08/2021 17:40 Title: Flammes, je vous hais

Coucou Pruls :)

Eh bien, encore un superbe texte, plein de finesse, de sonorités assemblées avec soin et qui entremêlent Femmes et Flammes tout en les dissociant radicalement... Le rapprochement sonore de femmes et flammes est mis en scène avec délicatesse et comme en plus tu construis ton texte avec tout le champ lexical du feu (sauf le mot feu, ta précision m'a fait rire oups) toutes les images s'élèvent de manière un peu flou et confuse (j'ai relu trois fois au moins, pratique les textes courts héhé), qui donne le flou sur qui est flamme et qui est femme... (à moins que je sois tombée à côté pour le sens).
Bravo pour avoir écrit un texte si poétique, si dense et si bien ciselé en une heure !

Juliette

Réponse de l'auteur: Bonjour Juliette de mon coeur ♥

Désolée de répondre si tardivement (mieux vaut tard que jamais, dit-on ? *tousse* ouais j'ai peut-être un peu trop poussé mémé dans les orties cette fois-ci) J'ai beaucoup aimé travailler sur ce texte (et puis l'avantage c'était que le format des 1h me forçait à la concision et à l'exercice de style pour intégrer toutes les contraintes). Non mais en plus je m'en voulais trop d'avoir glissé un "feu" par erreur dans mon deuxième texte d'immunité, ça m'a bloquée sur plein d'autres trucs après pfff...

Je suis contente que les rapprochements sonores et sémantiques t'aient plu. Peut-être que femmes et flammes ne sont pas vraiment interchangeables (le narrateur/la narratrice fait d'ailleurs la distinction à un moment donné, même si ça s'élève en effet de manière confuse, je crois que tout s'emmêle dans ces moments-là). Si je devais faire une distinction (mais je pense que tu l'as bien saisie en fait), je dirais que la flamme c'est la passion (que le.a narrateur.trice déteste quand la femme s'en va parce qu'il ne reste que la souffrance). A titre personnel, j'adore aimer (tout et n'importe quoi/qui, je suis une grande amoureuse et passionnée), mais le contrecoup (quand il y en a) est toujours d'une violence sans nom.

Reviewer: Juliette54 Signé [Signaler ceci]
Date: 30/08/2021 17:23 Title: Réflexions éthyliques

Coucou Seonne,

C'est très bien écrit, j'ai été happée par tes mots, la détresse et l'autodestruction de Léna. Je la voyais dans cette rue, ivre et sans objectif, je la voyais monter les marches à la fin, avec les phrases plus courte et le retour à ligne, et surtout on sent son désespoir, on sent qu'elle est perdue aussi et qu'elle agit pour faire comme tout le monde et être comme tout le monde, "se décoincer" comme tu dis, et que c'est devenu un cercle vicieux...
Pas trop déprimée parce que la fin reste positive, mais secouée tout de même.
La citation d'Apollinaire colle à la perfection oui < 3
Des câlins pour toi si ce texte à un côté personnel
Juliette

Réponse de l'auteur: Coucou Ju ♥ merci tout plein pour ton commentaire, je suis super contente que le texte t'aie autant transportée (mais du coup j'espère que ce n'était pas trop horrible à lire car ce sont des émotions fortes dans le négatif). La petite note d'espoir à la fin était là pour ça, en effet ♥ et puis la citation d'Apollinaire collait trop bien pour ne pas la mettre ! Merci pour ton retour et tes câlins ♥ à bientôt !

Reviewer: Juliette54 Signé [Signaler ceci]
Date: 30/08/2021 15:15 Title: Iatromée

Coucou Xuulu !
J'étais curieuse de lire ton texte depuis que tu avais parlé de ce que tu avais écrit pendant les nuits et j'adore ! J'aime beaucoup comment tu déroules ton texte et comment tu montres les différents évènements qui constituent la vie professionnelle d'Anthéa, j'aime beaucoup ses réflexions sur son métier, c'est très intéressant. J'avais retenu je ne sais plus d'où que ce métier de sage-femme avait très longtemps été réservé aux femmes de même que l'obstétrique, et que c'était d'ailleurs l'une des rares activités où nous avions eu le monopole pendant l'Antiquité et le Moyen-âge, je vais de ce pas me renseigner parce que tu as titillé ma curiosité. C'est très bien écrit, on sent très bien son impatience et sa volonté de bien faire son métier, d'aider toutes les femmes enceintes et tout. Vraiment, bravo ! (et non, ça va pour le côté organique ahah).
Juliette

Pas de résultats trouvés.
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.