Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Nom d'auteur : verowyn [Contacter] Prénom : vero
Membre depuis : 30/10/2009
Statut : Membre
Bio:





Sexe: féminin
Relecteur / correcteur: Oui
Site web: verowyn
[Signaler ceci]
commentaire de verowyn
Histoire d'un héron.... et de sa plume XD Parce que vous n'aime quand même !

Categories: Conte, Fable, Mythologie | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 598 mots | Lu 1948 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 17/09/2009 | Mis à jour le : 09/11/2009 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 09/11/2009 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Hé! C'est cool que notre site possède son "mythe fondateur"!
Jolie allégorie de l'inspiration! ^^

Participation à l'Atelier d'écriture #1 - Le futur


(Photo "L'espace de l'entre-deux" de Adaltaperartes :
http://adaltaperartes.deviantart.com/ )

Un hôpital psychiatrique. L'assistant du docteur s'intéresse à un patient très attaché à une étrange petite machine...

Categories: Fantastique | Series: #1 - le Futur
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 2186 mots | Lu 1254 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 02/11/2009 | Mis à jour le : 07/11/2009 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 08/11/2009 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Tout d'abord, bravo pour avoir su faire d'un sujet qui était a priori un simple exercice de description une nouvelle très bien ficelée!

J'aime ce mélange des genres, cette hésitation entre fantastique et SF. La fin est parfaite, le lecteur - et l'assistant de Firmin - restant sur leur faim, incapable de déterminer si le réveil est réellement une machine à voyager dans le temps, ou le simple délire d'un dément.

J'apprécie vraiment l'insertion du journal, la montée de l'irrationnalité à chacune des entrées, l'effroi du personnage qui se sent perdre pied, son addiction.

Le texte me fait penser au Dracula de Coppola, il y a pas mal de scènes qui se situent dans un asile... Une inspiration possible, ou bien c'est totalement fortuit?

Réponse de l'auteur: Non je connais pas ça... Moi pour les vampires, j'en suis resté à Twilight. :D =>[]
Merci pour ta critique.

Sur les pierres froides de l’hiver dansent les mots d’un passé. En cet instant, le Voyageur n’est plus seul.

Participation à l'Atelier d'écriture #1 - le Futur


Categories: Atelier, concours | Series: #1 - le Futur
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1148 mots | Lu 1229 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 02/11/2009 | Mis à jour le : 07/11/2009 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 08/11/2009 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

J'aime beaucoup.
Un texte très particulier, difficile à classer.
J'apprécie vraiment l'ambiance que tu mets en place, à la lisière entre fantastique et SF, et aussi ce côté très allégorique.
La fin notamment, est un modèle du genre : fin ouverte s'il en est, qui joue à fond sur la puissance des symboles.

J'aime beaucoup le discours du Voyageur. Tu as réussi à lui donner un parfum totalement uchronique. Il se situe en dehors du Temps, les mots volent dans le néant, emprunts d'une légéreté insoutenable. Je suppose que c'est l'effet que tu souhaitais produire.
Bravo!


Il y a une phrase qui me fait tiquer cela dit:
un pendentif qui était comme l’élégante prison sur mesure d’une larme depuis longtemps évadée, qu’on aurait remplacée par une perle qui se promenait tristement dans cette cage aux barreaux gracieux et sinueux en émettant un bruit léger qui évoquait les pleurs d’une mère mêlés au roulis de la mer. >>> Too much. Trop de relatives, des comparaisons pas assez fluides. Cela dit, j'aime bien la rêverie qui s'ensuit de la part de l'héroïne. Il faudrait, à mon sens, retravailler la phrase. La scinder peut-être pour la rendre moins lourde.

Enfin, cela dit, c'est un texte que j'ai vraiment pris plaisir à lire. Plusieurs fois.

Réponse de l'auteur: J’apprécie que tu apprécies ce que j’ai tenté d’insérer dans mon texte ^^. Je dirais même que j’adore quand tu mets exactement le doigt sur ce que je me suis appliquée à faire en disant que ça donne comme il faut, c'est-à-dire bien ! Bien sûr, la phrase que tu cites est lourde, mais j’ai été incapable de la scinder quand j’ai écrit ce texte, nous ne pouvons plus que la contempler avec ce mélange de pitié ironique et de désespoir si expressif sur les visages humains… Hum. Bref. Merci beaucoup pour ta critique !

Ivraie par Alecto Tout public [Commentaire(s) - 8]
Ils sont jeunes et désœuvrés près de la rivière, et autour d'eux l'été s'est figé comme un paysage.

Participation à l'Atelier d'écriture #1 - le Futur

Categories: Atelier, concours | Series: #1 - le Futur
Complet : Non | 1 chapitre(s) | 1247 mots | Lu 2142 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Aucun
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 02/11/2009 | Mis à jour le : 07/11/2009 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 08/11/2009 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Je vais m'embarrasser (ANGLICISME! *baffe* SOS, je sais plus parler français...) en me répétant, mais bon, tu commences à y être habituée je crois: ce texte est sublime.

Je suis, une fois de plus, bouche bée devant ton talent.
Je te vénère.
Et je suis particulièrement constructive.

Une prose sublime, une ambiance qui me met des frissons, cette impression que le temps est comme en suspension... Wahou. Magique, tout simplement.
Des personnages qui pourraient n'être qu'esquissés, mais si bien écrits que leur personnalité rayonne entre les lignes.

Le passage du papillon me serre la gorge chaque fois que je le lis.

I'm in awe, tout simplement.

Participation à l'Atelier d'écriture #1 - le Futur

Categories: Atelier, concours | Series: #1 - le Futur
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 852 mots | Lu 1560 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 02/11/2009 | Mis à jour le : 07/11/2009 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 08/11/2009 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Un texte qui me parle et qui me touche.

Niveau respect du sujet, le paysage maritime est bien là, et c'est lui qui fait effectivement tout l'intérêt du texte, il en est carrément le personnage principal!
La phrase imposée, par contre, semble avoir été un point de départ un peu artificiel.
Ce qui perso ne me gêne pas puisqu'elle a néanmoins donné le déclic qui permet de jouer sur deux époques différentes, par le biais du rêve.

La première partie me parle parce que c'est mon quotidien. J'ai déjà ressenti ça, et tu l'écris bien.

La deuxième partie fait froid dans le dos. Ta description du Grand Cloaque est particulièrement horrifiante.

Félicitations pour avoir été l'auteur du premier texte engagé publié sur le Héron! ^^

Participation à l'atelier d'écriture Atelier#1-le futur

Categories: Atelier, concours | Series: #1 - le Futur
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1771 mots | Lu 1197 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 07/11/2009 | Mis à jour le : 07/11/2009 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 08/11/2009 Title: Chapitre 1: Destinée

Bonne utilisation des contraintes ! Je pense que c'est toi qui colle le plus à l'esprit du sujet.

J'aime beaucoup le début, je me reconnais assez dans ton personnage qui flâne chez les bouquinistes.

La terreur qui l'envahit est bien décrite, tout comme l'impossibilité finale de résister à la curiosité.

Un texte intéressant et bien mené sur le thème classique de l'inéluctabilité du destin, et le paradoxe que constitue le fait de vouloir le changer pour finalement voir arriver ce qu'on craignait...
Bravo!

Bruine par via_ferata Tout public [Commentaire(s) - 4]
Noël approchait, mais les lumières de la ville ne trompaient personne. L’air était morne, et la grisaille masquait les néons. Aux enfants de rêver, s’ils le pouvaient, les adultes devaient se résoudre à l’évidence. Ils poseraient eux-mêmes les cadeaux sous les sapins.

Categories: Conte, Fable, Mythologie | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1384 mots | Lu 1308 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 27/11/2009 | Mis à jour le : 29/11/2009 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 29/11/2009 Title: Chapitre 1: Bruine

Très chouette ambiance!
Tu plantes avec soin un décor totalement désenchanté (On faisait un pas, puis un autre, et la jambe qui avait été première était devancée par sa sœur. Sans attendre, elle repartait à l’attaque, pour être à nouveau vaincue. = phrase géniale!) pour faire basculer le lecteur dans un autre monde.

J'aime beaucoup l'idée que celui-ci surgit au détour d'une ruelle dépourvu des attributs traditionnels de Noël, illuminations, décorations, etc.

Parfaite utilisation de la mise en abyme, le récit se mélange à la réalité, les auditeurs et les acteurs du conte se confondent à merveille.

Cet endroit me fait penser à la Chaumière du Jeu Perdu, chez Tolkien, et c'est un sacré compliment! ;-)

Réponse de l'auteur: Je ne doute pas un instant, une allusion à Tolkien soit un compliment. Surtout quand le texte a un nom pareil. Et entourés de pareils compliments. Merci beaucoup pour cette critique adorable! Je suis contente que tu aimes ce petit monde, ces petits mondes, et la façon dont ils se mêlent!

Nuit d'Idumée par Avel Tout public [Commentaire(s) - 2]
Fascination et folie. Noyade. Malmené par les vagues, protégé par les mouettes.

Categories: Tragique | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 423 mots | Lu 1300 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Poésie (prose)

Table des matières

Publié le : 08/12/2009 | Mis à jour le : 13/12/2009 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 13/12/2009 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Je suis probablement la seule personne au monde pour qui ce texte fait totalement et complètement sens...

Je devrais peut-être publier La Table chinoise mais je sais pas. J'hésite.

En tout cas ça m'a fait bizarre de relire ces mots. C'était y a si longtemps et ils me parlent comme si tu les avais écrits hier. Tu pourrais même les écrire demain, je crois, en fait.

Bref, je suis toujours incroyablement touchée par ce texte, par ces thèmes communs qu'on peut trouver dans nos écrits, le sel et la pierre, et le vol libre de la mouette, signature de notre amitié.

love you

Réponse de l'auteur: Dw i'n dy chari hefyd.
Ta petite review m'a beaucoup touchée. Ca rappelle à nous une époque qui maintenant nous semble lointaine. Cette année où nous nous sommes connues, où nous avons découvert que nous avions une commune passion pour l'écriture, où nous avons osé faire lire à l'autre que l'on ne connaissait finalement que depuis peu ces textes assez personnels, et où nous nous sommes rendu compte que nos thèmes, notre univers étaient proches, très proches.

Je me souviens avoir travaillé sur ce texte, t'avoir téléphoné pendant les vacances pour que tu me rappelles certains détails de La Table chinoise. Je sais combien ce texte doit sembler hermétique, et pourtant dans mon esprit et le tien il évoque des images claires.
Lorsque j'ai voulu taper un texte pour le publier, je ne pensais pas à celui-ci au départ. Et puis je trouvais les autres textes "vieux", pas assez mûrs, et j'ai relu celui-ci. Et j'ai replongé dedans, frappé à nouveau par la mer en furie (peut-être est-ce là ce que tu dis quand tu écris : "C'était y a si longtemps et ils me parlent comme si tu les avais écrits hier. Tu pourrais même les écrire demain, je crois, en fait." et là je rougis).

Diolch i holl am y blwydd-na.

Le beffroi par reveanne Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 4]
Promenons-nous dans les bois,
pendant que le loup y'est pas,
si le loup y'était ...il nous mangerait.

Categories: Fantasy | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 8142 mots | Lu 1275 fois
Avertissement: Violence physique
Langue: Français
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 03/01/2010 | Mis à jour le : 08/01/2010 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 08/01/2010 Title: Chapitre 1: Le beffroi

J'ai beaucoup aimé ce texte!

La référence au conte, dès le début, et ensuite la constante oscillation entre monde réel et légendes : un grand thème du fantastique que tu exploites parfaitement.

Tes personnages, en outre, sont bien caractérisés. Iwan est très attachant, et Margaret, aussi peste qu'elle soit, également.

Tes descriptions sont réussies, tout comme les histoires mises en abyme.

Un seul bémol : l'orthographe. Si elle m'a paru au point au début, j'ai eu l'impression qu'elle se dégradait ensuite.
Est-ce que tu as un ou une beta ?
Tu peux m'adresser tes textes si tu le souhaites.
La question se pose aussi pour Côté Face, qui n'a pas encore été validé depuis HPF pour cette raison.

Réponse de l'auteur: Merci pour cette review. Merci pour ces compliments. Bon pour la question qui fâche: Non, pas de beta pour cette histoire. Et je trouve ça gênant/délicat de demander à quelqu'un que je ne connais pas et qui ne me connait pas de relire/corriger mon charabia. Surtout que j'ai de très nombreuses mauvaises expériences avec des betas. Pour Côté face, il y a une beta, on ne dirait pas je sais, (en fait techniquement il y en a eu deux successivement, la première m'a lachée au bout de 6 chapitres, l'autre ne donne plus signe de vie depuis 2 semaines... quand je parle de mauvaises expériences avec les betas, hein...)Bon au moins je sais pourquoi je n'ai pas été "transférée" ici comme les autres histoires originales de HPF (je me suis posée la question). Par ailleurs, je ne souhaite pas multiplier les sites de publication, cette histoire est déjà sur trop de sites différents et c'est délicat à gérer parfois. Donc j'irai faire un peu de ménage sur mon compte HPF et puis basta.(pour le peu de personne intéressée par cette histoire de toute façon) Et voilà, je parle, je parle... Merci d'avoir validée cette histoire. Merci pour cette review. :)

Reviewer: verowyn Signé
Date: 08/01/2010 Title: Chapitre 1: Le beffroi

Oh, non! ça serait dommage de la supprimer, tu as quand même un certain nombre de lecteurs ! Quant au trop grand nombre de sites... je sais que des fois ça prend du temps, mais bon, le gros du boulot, c'est quand même d'écrire l'histoire, non? Une fois qu'elle est là, autant la mettre à la disposition du plus grand nombre de lecteurs possibles. En tout cas, c'est ce que je me dis avec mes fics, même si c'est vrai que ça prend du temps de mettre à jour partout.

C'est vrai que c'est pas toujours évident de trouver un beta efficace. Mais bon, je comptais lire ton histoire de toute façon, je peux très bien la corriger en même temps. Je t'envoie mon mail par mp sur HPF, si tu veux qu'on en discute. (Après bon, je te promets pas des miracles : j'ai des contraintes d'emploi du temps, comme tout le monde! Mais en général, j'essaie toujours de faire au mieux...)

Réponse de l'auteur: On en discute via mp :)

Résumé:

Une journée de la vie d'une grand-mère qui a un passe temps bien particulier.

Histoire courte à chapitre unique.

Hebergeur d'image***


***
Photographie personnelle.

Categories: Humour, Société | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 279 mots | Lu 1975 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 09/01/2010 | Mis à jour le : 10/01/2010 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 10/01/2010 Title: Chapitre 1: Tout, sauf l'indifférence

Une idée amusante, bravo!

Réponse de l'auteur: Merci Verowyn.

Recueil de poésies.

Hebergeur d'image>
L'image d'origine est d'un auteur inconnu.

Categories: Contemporain, Romance | Series: Aucun
Complet : Non | 6 chapitre(s) | 827 mots | Lu 11504 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Poésie (prose), Poésie (vers)

Table des matières

Publié le : 09/01/2010 | Mis à jour le : 15/08/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: verowyn Signé
Date: 20/10/2011 Title: Chapitre 1: Je n'aime pas la nuit

Poème un peu trop "simple" pour que je puisse vraiment l'apprécier. Tu as des rimes dans ta troisième strophe, ça aurait sans doute été bien de le travailler un peu plus pour que ce soit constant et qu'il y en ait partout.

Ca reste joli, facile à lire, mais pas très... profond, disons. ^^

Réponse de l'auteur: Ce ne sont pas des poèmes "travaillés", ils me sont venus comme ça, ils expriment un sentiment que j'ai ressenti au moment de la rédaction. Je n'ai pas spécialement recherché les rimes, la mise en forme... Merci pour ton commentaire et pour tes conseils.

Reviewer: verowyn Signé
Date: 20/10/2011 Title: Chapitre 2: Le jardin publique

J'aime bien le jeu sur les sens.
C'est une mignonne tranche de vie que tu nous offre ici.
Par contre je trouve la conclusion un peu trop... naïve ? facile ? Des fois, il vaut mieux laisser les choses un peu en suspens.

Oh, et tu as une virgule inutile après entendre ici : Il n'est pas donné d'entendre, son plus mélodieux que les rires des enfants

Réponse de l'auteur: Je suis contente que tu apprécies ce poème en prose. Etant donné que ce poème est un devoir fait en classe en deux heures, j'ai fait au mieux. A la fin de mon devoir je n'étais pas satisfaite de ce que j'avais écrit mais dès que ma prof l'a lu elle est venu me trouver pour dire combien elle l'avait appréciée. Pour la virgule c'est possible, je vais regarder ça de près. Merci pour ton commentaire.

Reviewer: verowyn Signé
Date: 20/10/2011 Title: Chapitre 3: Dessin / Souvenir / Le jour se lève

Encore une fois, je trouve qu'il y a ici une certaine facilité. Sans que ce soit des textes "mauvais", il manque d'une voix propre, d'une originalité, quelque chose qui me dise "quelqu'un d'autre n'aurait pas pu l'écrire"... Tu vois ce que je veux dire ?

Dessin est mon préféré, pour ce vers : Indéfini tant que ce n'est pas fini.

Réponse de l'auteur: J'avais 13 ans quand j'ai écrit souvenir, ce poème m'est venu comme ça, il n'est peut être pas des plus travaillé. Pour le jour se lève et dessin, je les ai écrit le même jour c'était un exercice de français lorsque j'étais en seconde. Il est clair que beaucoup de personnes auraient pu écrire ce poème je vois très bien ce que tu veux dire. Je suis contente que dessin te plaise. Merci pour ton commentaire.

Reviewer: verowyn Signé
Date: 20/10/2011 Title: Chapitre 5: Puisse un rêve se réaliser / Les sanglots du clown

Encore une fois, je trouve que le premier pourrait être davantage travaillé, que tu pourrais davantage fouiller. Là on se dit que tu poses tes mots sur le papier, et que tu postes ton premier jet.

Par contre, le deuxième, sur le clown, a quelque chose de frais, une petite comptine mignonne. J'aime assez.

Réponse de l'auteur: J'ai posé les mots sur le papier tout simplement. Ce n'est pas le 1er jais par contre, je l'ai un peu retravaillé. Par contre les sanglots du clown je l'ai écrit direct en me rappelant une petite figurine de clown jouant de la guitare. J'ai écrit ce poème pour ma meilleure amie qui avait du chagrin. Merci pour ton commentaire et je suis contente que le sanglot du clown te plaise.