Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Nom d'auteur : Catie [Contacter] Prnom :
Membre depuis : 22/12/2014
Statut : Membre
Bio:

Sexe: féminin
[Signaler ceci]
commentaire de Catie
Ils arrivent par Valkyr Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 11]
Réfugiée dans la cave, traquée par un assassin, une jeune femme se remémore ses derniers jours, qui l'ont conduit jusque-là ...

Categories: Policier, Espionnage, Tragique | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1685 mots | Lu 603 fois
Avertissement: Violence physique, Violence psychologique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 21/11/2012 | Mis jour le : 29/11/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 11/11/2015 Title: Chapitre 1: Ils arrivent

Waouh j'ai vraiment été bluffée par ce texte ! C'est vraiment très très bien écrit, fluide, avec une plume très agréable à lire. Le style est parfait, le suspens entretenu jusqu'à la fin, c'est vraiment bluffant !

Par contre, j'ai trouvé la fin trop peu expliquée, ce qui est vraiment dommage. Elle est un peu brutale, et j'ai pas tout compris. Il m'a fallu lire les autres commentaires et tes réponses pour tout comprendre. Mais du coup, en sachant que la narratrice et Eric sont les coupables, le texte prend un tout autre sens ! Je me suis amusée du coup à relever tous les petits détails disséminés au long du texte, et j'ai trouvé ça extrêmement bien pensé ! Les deux dernières phrases prennent alors tout leur sens.

J'ai trouvé ce petit texte vraiment très bien pensé, bluffant, avec une fin qui m'a laissé sur le cul ! Le petit bémol concernant les véritables coupables ne me dérangent pas tant que ça en soit, parce que je trouve que ça entretient encore plus le suspens et c'est génial ! Bonne chance pour ta Sélection ! :)

Réponse de l'auteur: Bonjour et merci pour ce commentaire. Effectivement, la fin est un peu brutale, je pense rajouter une phrase ou deux pour ne laisser aucun doute quant à l'identité des tueurs car ce n'est pas toujours clair pour tout le monde. De quelle sélection parles-tu ?

Réponse de l'auteur: Bonjour et merci pour ce commentaire. Effectivement, la fin est un peu brutale, je pense rajouter une phrase ou deux pour ne laisser aucun doute quant à l'identité des tueurs car ce n'est pas toujours clair pour tout le monde. De quelle sélection parles-tu ?

La grotte infernale par yunus Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 8]
Un jeune couple part deux semaines en randonnée en montagne. Jamais ils n'auraient imaginé l’épreuve qu'ils allaient vivre. Alors qu'ils dorment tranquillement, quelqu'un les surveille...

Categories: Policier, Espionnage | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1743 mots | Lu 403 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 18/07/2013 | Mis jour le : 22/07/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 11/11/2015 Title: Chapitre 1: La grotte infernale

Je suis assez mitigée sur cet OS. D'un côté, j'ai trouvé la construction du récit excellente, le début nous donne un avant-goût sympathique et ne fait qu'exacerber le suspens jusqu'à la fin du texte, chapeau pour ça ! Tu poses également très bien le cadre, du jeune couple qui part en randonnée, j'ai trouvé que ça donnait un certain cachet à ton histoire, un certain réalisme que j'ai apprécié.

Par contre, je trouve ça dommage que ce ne soit pas plus explicité par endroit. J'ai trouvé l'action assez artificielle, rapide, et je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, ni a vraiment m'attacher aux personnages en fait. On ne rentre pas dans les détails, le récit de l'homme de la grotte est détaché, on n'y croit pas vraiment. Et les réactions du couple sont trop peu détaillées, on a l'impression qu'ils n'ont absolument pas peur de ce mec qui dit avoir tué des dizaines de personnes. En fait, c'est ça le truc, j'aurais aimé que ce soit plus long, plus détaillé.

Ca n'enlève rien au fait que le suspens est très bien entretenu. Et je trouve que tu as très bien écrit la fin, un petit plot twist auquel on s'attendait pas, en contraste avec le début, j'ai beaucoup aimé ! :)

Jerry par verowyn Tout public [Commentaire(s) - 6]
Quand Christophe essaie de l'approcher, Jerry se dérobe. Il ne saura jamais la vérité.


Crédit : American Girl, par FaultyFrame


Categories: Contemporain, Atelier, concours | Series: #12 - Drapeau
Complet : Oui | 2 chapitre(s) | 1871 mots | Lu 886 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Anglais, Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 07/11/2013 | Mis jour le : 07/11/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 22/12/2014 Title: Chapitre 2: Jerry

Je viens juste de m'inscrire sur le Héron, et ton texte est le premier que je lis. J'avais déjà lu quelques unes de tes fictions sur HPF, et y a pas à dire, tu as vraiment beaucoup de talent ! ^^ J'adore ton écriture, c'est fluide, je trouve ça vraiment très bien écrit. Tu sais employer les mots justes. C'est percutant, c'est génial. Cette histoire est géniale. C'est court, mais j'ai adoré. Et j'ai presque compris tout le texte anglais ! ^^ Bref, j'adore vraiment ce que tu fais, je vais sûrement aller jeter un coup d'oeil au reste de tes écrits ! ;)

Kagome Kagome par ET_ Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 12]
Sélection Flamboyante



Auriane.a


Kagome Kagome, oiseau dans ta cage,
Quand vas-tu sortir ?
A l’aube de la nuit, la grue et la tortue se sont échappées.
Qui est derrière toi maintenant ?



Oui, qui est derrière toi maintenant ?


1ère place au concours "Creepypasta" de Yoguany


Categories: Horreur, Fantastique | Series: Concours Creepypasta
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 4837 mots | Lu 475 fois
Avertissement: Violence psychologique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 11/11/2013 | Mis jour le : 13/11/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 11/11/2015 Title: Chapitre 1: Qui est derrière vous maintenant ?

Franchement, je ne sais pas quoi dire dans cette review. J'ai l'impression que tout ce que je pourrais écrire ne rendra pas justice à ce texte d'une qualité exceptionnelle. J'étais soufflée, bouche bée, ébahie, par cette histoire. Tu nous plonges dans cette atmosphère si particulière avec tellement de talent, c'est dingue. Je suis jalouse, je rêverais d'écrire comme ça ! J'ai été tout de suite absorbé dans l'histoire de ce groupe d'amis japonais, dont tu décris l'ambiance et les dynamiques avec beaucoup de talent. J'avais lu et adoré le livre Geisha, et j'ai un peu retrouvé cette ambiance japonaise ici et ça m'a fait extrêmement plaisir de me plonger dans cette culture orientale que je trouve proprement fascinante.

Emiko est un personnage vraiment très attachant. J'ai trouvé le début assez dur dans son réalisme, et j'ai particulièrement été touchée par cette phrase : "Les enfants sont des êtres cruels, lui avait souvent répété sa mère". Je trouve que c'est malheureusement très juste, et tu l'as évoqué avec tant de pertinence, j'ai adoré.

L'ambiance décrite tout au long de l'histoire, la maison qui fait un peu hantée, le jeu... C'est maniée d'une main de maître et je suis sincèrement bluffée par cette maîtrise de l'art du suspens ! On a le souffle coupé, et on attend, on lit. Je n'ai pas pu détacher mon regard de cette histoire avant d'avoir atteint le point final. Et même après, je suis restée un peu conne devant mon ordi, avec mes pâtes qui refroidissaient devant moi. Bluffant, prenant, saisissant.

La fin est... Indescriptible. J'en ai encore des frissons. On n'a pas d'explication claire ou rationnelle. On ne sait pas si c'est réellement Hotaru qui les a tous tués, ou si c'est Emiko. Et c'est ce qui fait toute la beauté du texte, ce doute qui persiste. Ce n'en est que plus savoureux.

J'ai eu vraiment un très gros coup de coeur sur ce texte. Il est sublime, et tu as style impeccable, vraiment parfait, prenant et très agréable à lire. Tu manies le suspens à la perfection. Je te remercie pour cette lecture, du fond du coeur. C'était magique, magnifique. Bravo pour ce texte.

Réponse de l'auteur: Catie, tu n'as pas le droit d'écrire ce genre de commentaire, déjà parce que tu m'as fait rougir comme une tomate et aussi parce que je risque de prendre la grosse tête -> Non, plus sérieusement, merci pour ton commentaire, je suis sincèrement heureuse que l'horreur de cette histoire ait fonctionné ! ♥

Qui voit Ouessant par Ewie Déconseillé - 16 ans [Commentaire(s) - 17]
Sélection Flamboyante



Aurélien Audevard

Participation au concours "Creepypasta"

Qui voit Molène voit sa peine.
Qui voit Ouessant voit son sang.
Qui voit Sein voit sa fin.
Qui voit Groix voit sa croix.


Categories: Horreur | Series: Concours Creepypasta
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1839 mots | Lu 605 fois
Avertissement: Violence psychologique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 13/11/2013 | Mis jour le : 13/11/2013 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 11/11/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

J'avoue que je ressors de ma lecture totalement sur le cul ! Je suis scotchée ! Tout, mais vraiment TOUT est parfait, j'ai absolument aucune critique à faire !

Déjà, le fait que ce soit tout en dialogue, j'ai adoré. Ca apporte un rythme très prenant au texte. Et puis, c'est vraiment un style qui est pas évident, parce qu'il faut qu'on comprenne sans avoir aucun nom, aucune situation, aucune expression du visage ou intonation de voix, du coup je suis hyper impressionnée que tu aies aussi bien réussi ! o_o Vraiment, je suis bluffée, c'est juste hyper hyper impressionnant !

Ensuite, le suspens. Il est agréablement mené, du début à la fin, et je comprend parfaitement pour lalaulau l'a proposé. Je t'avoue ne pas avoir réussi à deviner jusqu'à la fin, tu as vraiment très bien entretenu les choses ! Quand j'ai réalisé, j'étais bouche bée et totalement scotchée, et du coup j'ai relu le texte avec la fin en tête et y a plein d'indices disséminés partout, j'ai trouvé ça chouette !

Par contre, c'est vraiment TROP DEGUEULASSE ! xD Ces gens sont des cannibales. J'ai mis du temps à appréhender la chose. Et la viande fraîche avec le boucher qui vient de mourir... Le dernier paragraphe est vraiment la meilleure partie je trouve ! Quand on comprend qu'elle a arrêté de manger de la viande parce que ses parents lui ont donné sa petite soeur quand elle a eu un accident... Je me suis à la fois senti mal avec une envie de vomir, et en même temps j'étais fascinée par tant de cruauté et d'horreur. Et d'autant plus que tu en parles d'une manière sous-entendu, qui rend les choses plus "lisibles". Tu ne tombes pas dans le gore, avec des descriptions sanglantes, tu fais les descriptions pile comme il faut, et je trouve ça ouf.

Et puis ce résumé, ce proverbe c'est juste... Waouh. Je sais, je suis pas très expressive, mais comme je te l'ai dit, je reste sur le cul avec ce texte ! Un grand bravo à toi, c'était bluffant, une excellente lecture !

La Belle par aliix Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 4]

image libre de droits

 

Elle était belle, Ina.
Peut-être un peu trop.



Categories: Romance, Tragique | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 737 mots | Lu 316 fois
Avertissement: Violence psychologique
Langue: Aucun
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 12/02/2014 | Mis jour le : 15/02/2014 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 24/12/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Je suis sur le cul, un truc de fou. Les mots me manquent. Après la claque que je venais de me prendre avec ton Albus/Gellert, j’me suis dit que j’allais faire un tour sur le Héron pour voir tes originaux. Et je suis pas du tout déçue, bien au contraire !
Ce texte est puissant, c’est ouf ! o_o Je suis une personne assez naïve, je ne devine jamais rien dans les histoires et je me fais toujours surprendre. Cette chute, mon dieu, je m’y attendais tellement pas ! C’est horrible quand même quand on y pense. C’est horrible mais d’un autre côté je suis fascinée par ton histoire (attention, alerte psychopathe). J’ai trouvé ça tellement dingue ! Je suis pas très constructive, mais j’arrive pas à mettre de mot sur ce que je ressens. x)
Ina, dès les premières lignes, elle m’a fascinée. C’est le genre de femme inaccessible et magnifique que tu adores détester, qui fait comme si tout lui était acquis, y compris les hommes. Ça aurait pu être cliché, mais ça ne l’est pas. Parce que tu la décris d’une telle manière, qu’elle est particulière, elle est spéciale. Gaëtan est ultra flippant, et c’est une sensation qui ne fait que s’accroître au fil du texte. A la fin on se rend compte à quel point il veut la garder pour elle. Il n’a jamais rien dit, mais sa jalousie a fini par la tuer, pour la garder avec lui jusque dans la mort. C’est morbide, mais je trouve ça tellement génial comme idée ! *-*
Han et puis cette écrituuuure, my gooood ! C’est tellement parfait ! Sérieusement, j’ai strictement rien à redire. Les phrases sont magnifiquement bien tournées, le vocabulaire employé est ultra juste, tu as un style impeccable qui nous fait ressentir toute la pesanteur cette histoire malsaine. C’est du grand art vraiment. Je regrette de ne pas avoir découvert tes textes plus tôt.
Bravo pour ce texte magnifique. Joyeux Noël. ♥

Réponse de l'auteur: Un deuxième commentaire waouh ! Et puis quel commentaire ! Tu ne peux même pas savoir à quel point tes mots me font plaisir, surtout vis à vis de ce texte qui, contrairement au Albus/Gellert, sort de mes tripes et a une part de vécu (personne n'a tué personne, rassure-toi ^^, mais c'est inspiré d'une situation réelle), merci encore, les mots me manquent pour t'exprimer ce que je ressens, alors juste merci, merci.

Emma Sea est un petit globule rouge qui parcourt le corps humain, accompagnée de son ami Porter Degaze. Contrairement à Porter, qui rêve d'aventures, Emma est contente de sa petite vie tranquille.

Mais quand un mystérieux agresseur sème la terreur dans un recoin d'une veine du cœur, Emma finit par se retrouver au milieu de la plus inquiétante des aventures. Le corps parviendra-t-il à survivre à cet agresseur encore inconnu ?

Categories: Policier, Espionnage | Series: Aucun
Complet : Oui | 4 chapitre(s) | 3785 mots | Lu 1501 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 15/02/2014 | Mis jour le : 12/04/2014 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 11/11/2015 Title: Chapitre 4: Chapitre 4 : Transmission sanguine

J'ai adoré ce petit texte, je l'ai trouvé absolument énorme ! Déjà, c'est super original, je ne m'attendais pas à apprécier autant. J'avoue qu'en voyant le résumé, je me suis dit "bof, une histoire dans le corps humain, je vois pas trop ce qu'on peut en dire". Mais en réalité j'ai été totalement bluffée ! Les noms des personnages sont hilarants, originaux et bien trouvé, j'ai adoré ! Et puis cette histoire d'enquête, avec les globules blancs, les globules rouges, non vraiment j'ai trouvé ça très bien mené, et ça sortait vraiment de l'ordinaire ! L'écriture est fluide et le style agréable, et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire ! :)

Loue une bagnole par Ewie Interdit - 18 ans [Commentaire(s) - 4]

Caleb George Morris

Fantine m'a demandé de louer une bagnole.
Je ne sais pas pourquoi.
Tout ce que je sais, c'est qu'on va vers l'Ouest.
Et qu'on arrivera tard dans la nuit.


Categories: Romance, Contemporain | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 4989 mots | Lu 30 fois
Avertissement: Scènes érotiques
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 19/07/2014 | Mis jour le : 23/07/2014 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 22/12/2014 Title: Chapitre 1: One-shot

J'adore ! Vraiment, je suis fan de ton style d'écriture. On est immédiatement pris dans l'histoire, même si on ne connaît pas particulièrement les personnages, et je trouve ça tout simplement génial. Et puis, tu glisses des petits détails tout au long du texte qui nous en apprenne plus sur Ingrid et Fantine et leur relation, et ça donne vraiment envie d'en savoir plus. Il me semble avoir lu un texte sur elles pendant une Nuit HPF, non ? Enfin bref, merci pour ce texte, j'ai vraiment adoré, et je pense que je vais bientôt aller jeter un oeil sur les deux autres textes dont tu parlais dans ta note d'auteur ! ^^

Participation à l'atelier d'écriture #15 - Monstre

Eaux troubles


Dans les marécages de notre inconscient, il rôde...

Crédits : PavelE


Contrainte :
-Vous donnerez une ambiance aquatique à votre texte.

Categories: Atelier, concours | Series: #15 - Monstre
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 2599 mots | Lu 224 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 06/11/2014 | Mis jour le : 06/11/2014 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 24/12/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Waouh... Je... Je suis vraiment soufflée par ce texte. Il est vraiment... bluffant. Je ne sais pas trop quoi dire tellement je suis sur le cul. J'ai été prise aux tripes du début à la fin, complètement emportée dans ton texte. C'est fou je trouve. Tu as su donner une ambiance très particulière au récit, et je trouve ça vraiment très réussi. J'avais la sensation d'être moi-même plongée dans ce brouillard, dans ces marais. Durant quelques minutes, c'est comme si je n'étais plus dans mon salon, plus dans mon canapé, mais en train de mourir de froid et de peur dans ces eaux troubles. Je te jure, j'avais vraiment cette sensation de vivre ce que l'héroïne vivait, ça fait froid dans le dos. En ça je trouve que l'emploi de la première personne est remarquablement judicieuse ici, on se fond avec encore plus de facilité dans le texte, et je ne peux que t'applaudir pour ça parce que c'est un exercice que j'ai toujours trouvé extrêmement délicat.
Et puis au final, on ne sait même pas si elle a halluciné ou si cette créature était vraiment réelle. Je pencherais plutôt pour la première option, étant donné le contexte historique, mais un doute subsiste tout de même, vu qu'on est dans sa tête et qu'elle, elle est persuadée que de ce qu'elle a vu.
J'ai vraiment adoré ton texte, Eanna, un vrai coup de coeur. Cette ambiance mystérieuse et terrifiante, tu la retranscris tellement bien. C'était magique. Un vrai petit bijou. Tu as un style vraiment très agréable à lire, hyper prenant, j'aime beaucoup beaucoup. Une très belle lecture, dont je me souviendrais je pense ! Joyeux Noël à toi ! ♥

Réponse de l'auteur: Aww je suis toute émotionnée par ta review *.* Je suis trop contente que ce texte t'ait plu, parce que l'original n'est vraiment pas mon domaine de compétence, et que j'ai écrit ce texte pour ne pas me désinscrire de l'atelier, je voulais publier un truc, alors j'ai fait ça, et je l'ai travaillé mais j'étais très incertaine... Du coup ça me fait trop plaisir que tu aies aimé, que tu aies ressenti tout ce que j'ai essayé de faire passer, la peur du personnage, le froid, l'ambiance du marais... Et puis tous tes compliments sur mon écriture, roooh tu me fais rougir :) Merci merci pour cette magnifique review !


Merci à Litsiu

C'est l'histoire d'un garçon.
Traîné de force à la Manif Pour Tous.


Categories: Société, Romance | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 2662 mots | Lu 454 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 10/11/2014 | Mis jour le : 10/11/2014 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 22/12/2014 Title: Chapitre 1: One-shot

J'ai été sincèrement émue par ton texte, j'en ai presque les larmes aux yeux... Vraiment, c'est magnifique. Tellement réaliste. J'ai eu tellement de peine pour lui au début, c'est tellement horrible comme situation. La justesse de tes mots m'a vraiment permis de mettre à sa place, de ressentir ce qu'il ressent. J'ai vraiment été touchée par cette histoire. Franchement, les deux dernières phrases m'ont tuées. Bref, désolée si c'est un peu incohérent, mais j'ai vraiment adoré ce texte.

— Que dirais-tu d’un tour sur la grande roue maintenant ? Je t’avais promis un baiser au sommet de la ville, tu te rappelles ?
Le souvenir de tes promesses m’étrangle de ses lianes cruelles. Bien sûr que je me souviens ! J’ai tant rêvé tes baisers que j’ai peur que la réalité brise les songes idéalisés. Mieux vaut ne pas froisser leur emballage parfait, ne pas défaire le nœud impeccable, laisser intact l’image fantasmée.

Categories: Tragique, Romance | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1957 mots | Lu 236 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Anglais
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 12/02/2015 | Mis jour le : 17/02/2015 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 24/06/2017 Title: Chapitre 1: Un baiser au pied du monde

Hello Lili ! :D

J’ai choisi de commencer ce week-end review par un de tes originaux, et le résumé de celui-ci m’a énormément plu. Je dois t’avouer ne pas lire beaucoup sur le Héron, en tout cas pas spontanément, mais je me suis dit qu’avec toi je ne courais aucun risque d’être déçue ! Et puis, je trouvais ça tellement dommage que tu n’aies aucun retour sur ce texte que je me suis lancée. Et je suis d’ailleurs outrée parce que ce texte mériterait tellement de retours, il est magnifique !

Tellement magnifique d’ailleurs que je ne pense pas pouvoir lui rendre justice avec ma review. XD Je serai bien incapable de te dire à quel point j’ai été remuée par ton écriture. Dès le début, j’ai été complètement plongée dans ton univers et ton style, à la fois unique et sublime. J’ai dévoré cette nouvelle d’un bout à l’autre, les yeux rivés à mon écran, et je suis vraiment soufflée, bouche bée, stupéfaite, tout ce que tu veux, de la qualité de ce texte, de l’histoire, et surtout de ton écriture punaise ! Je te trouve hyper talentueuse, et franchement je plaisante pas, je dis pas ça de manière hypocrite ou quoi que ce soit, sincèrement, je suis sur le cul (dans le bon sens, évidemment).

Tu as une manière si particulière de tourner tes phrases, tes mots, c’est juste magnifique. Un régal à lire, purement et simplement. Et je trouve que tu as vraiment fait un énorme travail sur ce texte au niveau du rythme et des sonorités, j’ai été vraiment transporté. J’ai même lu certaines phrases à haute de voix pour mieux m’imprégner du texte (heureusement que mes colocs étaient pas à la maison XD), bref j’ai été sincèrement et entièrement subjuguée par ce texte (et ça fait bien trop d’adverbes en -ment).

Personnellement, je n’ai pas trouvé que ce texte « partait dans tous les sens » pour reprendre tes mots. Au contraire, je trouve que tu as super bien retranscrit ce flou dans lequel flotte le personnage. Il est paumé Jules, il s’apprête à commettre un acte irréparable, sans retour, et ça se voit qu’il est raide dingue de cet Adrien, mais qu’il est dans une impasse, qu’il se sent pris au piège par ses sentiments, et tu arrives tellement bien à retranscrire tout ça qu’on se senti piégé avec lui, qu’on étouffe avec lui dans cette fête foraine dont tu arrives si bien à parler au détour des phrases. J’avais vraiment l’impression dans la tête de Jules en fait. A la fête foraine, avec les lumières, les sons, les odeurs, j’ai trouvé le tout hyper vivant et très réaliste. Et j’adooooore comment tu as rédigé ton texte ! Ce mélange de « je » et de « tu » donne une puissance folle au texte, ça m’a plongé directement dans l’action et je me suis tout de suite sentie concernée pour les personnages !

Un autre truc que j’ai aussi beaucoup beaucoup aimé, c’est le mystère que tu laisses planer sur le texte. L’identité de la personne avec Jules au départ, je me suis posée beaucoup de questions, si c’était un garçon, une fille, un ou une simple ami(e), un peu plus… Et tous ces détails s’éclairent au fil du texte, on comprend quels liens les relient, l’amour de Jules qui se transforme vite en une obsession qui peut être dérangeante, c’est juste tellement bien fait, je suis en extase d’admiration !

Et puis cette fin… oh mon dieu cette fin !!! Quand j’ai su qu’il avait une lame dans sa poche, bêtement j’ai pensé que Jules allait mettre fin à ses jours. Et quand il a embrassé Adrien, j’ai compris et j’ai trouvé ça horrible. Mais en même temps décrit avec tellement de talent, j’étais sans voix. J’ai été prise par surprise, et en y réfléchissant je me suis dit que ça ne pouvait être qu’une fin parfaite, au vue de l’obsession maladive de Jules. Et puis, je me répète, mais c’est tellement bien écrit ! C’est juste beau, magnifique, parfait. J’exagère pas, je te jure, je suis en admiration totale. Ca devrait pas être permit d’écrire aussi bien !! (je rigole bien sûr, au contraire, écris, écris, écris, encore et toujours parce que ce serait un crime de priver les gens d’une plume aussi belle !)

J’ai été vraiment très remuée par ma lecture. En bien, je te rassure ! Parce que c’est plein de réalisme et de poésie en même temps, que tu retranscris une ambiance hypnotique et que la fin surprend, même si au final elle suit une certaine logique quand on y réfléchit bien. C’est un texte vraiment magnifique, auquel cette review ne rend pas du tout justice, et je suis toujours aussi scandalisée que tu n’aies aucun commentaire, parce que tu le mérites amplement. Mille fois, même. Merci pour cette lecture fantastique Lili, qui confirme mon impression : je ne vais pas du tout être déçue ce week-end ! Je vais de ce pas m’attaquer à tes fanfics, j’ai déjà repéré tout plein de textes intéressants, j’ai hâte ! *hug*


Image libre de droit. Montage par mes soins.


La capitaine Cassandra Mandaire, de la Brigade Criminelle de Marseille, monte à Paris pour passer une semaine de vacance avec son mari et sa fille. Le voyage en TGV se passe pour le mieux, jusqu’à ce qu’un cadavre soit trouvé dans les toilettes, sans blessures apparentes. Débute alors un jeu du chat et de la souris à plus de 300 km/h pour débusquer qui est le tueur fou, d’autant plus qu’il ne compte pas s’en arrêter là.

Participation au concours de lalaulau38 "Nom d'une réplique !".


Categories: Policier, Espionnage, Atelier, concours | Series: Nom d'une réplique !
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 9925 mots | Lu 311 fois
Avertissement: Violence physique, Violence psychologique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 16/04/2015 | Mis jour le : 18/04/2015 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 11/11/2015 Title: Chapitre 1: Traque à Grande Vitesse

Wahou ! C'est bluffant, y a pas à dire ! Je suis scotchée par cette fin sensationnelle, je ne m'y attendais pas du tout ! Je m'en suis doutée, l'espace de quelques millisecondes quand il vient se disputer avec elle dans la voiture bar, mais cette sensation a vite disparu. A la fin je soupçonnais même Proquin, avec cette connaissance si poussée des venins et animaux dangereux ! L'enquête était vraiment bien menée, très prenante, savoureuse à souhait, avec un style fluide et très agréable à lire !

J'ai beaucoup aimé l'idée de la multi armes du crime, qui sont toutes des plus originales. Je salue d'ailleurs le travail de recherches qui a dû être fait à ce propos, c'est génial. Par contre, même si c'est très bien pensé que ça sort de l'ordinaire, je n'arrive pas à comprendre comment tout cela est possible. Parce qu'il aurait fallu qu'il transporte les animaux, qu'il les lâche au bon moment, qu'il puisse se balader tranquillement dans le train sans que personne ne le voit, et je trouve ça un peu gros. Et j'ai pas compris le rapport avec l'histoire de l'espagnol ? Ce qui s'était passé à Calvi tout ça ? En quoi est-ce que ça concerne Alain ? C'était lui le mec qui les a trompé ? Désolée, j'ai pas tout pigé cette partie. ^^

En tout cas je ressors de ton texte avec une très bonne impression ! Bravo pour cet OS extrêmement travaillé, chapeau !

Réponse de l'auteur: Merci beaucoup pour ta review, qui me fait très plaisir. Je suis très content que l'histoire t'ait autant emballée et que tu sois restée scotchée par ma fin (le final dans un thriller... sans doute la partie la plus dure). Et content aussi d'avoir maintenu le suspens jusqu'au bout. Le principe était effectivement que tout le monde puisse être coupable.

Concernant les armes du crime. Je suis très content que tu ais aimé l'idée de la multitude et l'aspect exotique des armes choisies. Bien sûr que c'est un peu gros : sans même aller jusqu'au transport dans le train, toutes ses espèces sont soumises à une régulation et un contrôle très strict (de part leur dangerosité mais aussi parce que certaines sont menacées d'extinction malheureusement). Je voulais néanmoins exploité le concept jusqu'au bout, pour illustrer le côté théâtral de Locuste. Et puis ça aurait été moins marrant ^^

En fait, Alain a tout à voir dans l'histoire de Calvi. En effet, c'est lui qui est le fameux "abruti" qui a escroqué la famille Stankic et chez qui le père a donc envoyé ses sbires faire le ménage. C'est pour se venger qu'il a mis en place tout ce plan, préparé à l'avance, même si au cours des années, il a de nouveau rencontré l'amour (pour ça aussi qu'il voulait écarter Cassie de l'enquête, ne voulant pas l'impliquer et qu'elle se retrouve être un dommage collatéral).


Encore merci pour ta review qui me fait très plaisir. Ça m'a demandé effectivement beaucoup plus de travail en tant qu'original, et je suis très content que ça fonctionne ! Merci, merci, merci :D


Montage maison réalisé à partir d’une Photo Libre de droit


Il la regarde, la contemple, l’observe encore une fois, à distance. Encore une fois. La dernière. Il se l’est promis.

* Participation au concours Nom d’une réplique ! de lalaulau *


Categories: Romance, Atelier, concours | Series: Nom d'une réplique !
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 2752 mots | Lu 220 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 29/04/2015 | Mis jour le : 02/05/2015 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 14/02/2016 Title: Chapitre 1: New York City Serenade

Bonsoir ma chère Valentine ! Je ne pensais pas pouvoir commenter avant demain, voire mardi, mais j'ai travaillé bien plus vite que prévu, du coup j'ai pleeeein de temps et je me suis ruée immédiatement sur ton texte ! :)

Je dois dire que je suis très très heureuse que la flèche de Cupidon nous ait dirigé l'une vers l'autre. ♥ Ca fait très très longtemps que je veux lire tes textes mais je lis de moins en moins ces derniers mois et j'ai jamais trouvé le temps, donc l'Opération Cupidon est une excellente excuse. ^^

Je dois dire que j'ai toujours un peu de mal quand je commence à lire de l'original, parce que je mets toujours un peu plus de temps à rentrer dans le texte que quand je lis une fanfiction. Mais je n'ai pas du tout eu ce sentiment ici, j'ai tout de suite été complètement plongée dans les pensées de Kilian (oui je sais, aucun prénom n'est spécifié, j'ai choisi celui-ci par le plus pur des hasards :mg:). Les références à OUAT sont vraiment légères je trouve (dans le sens où si on n'a pas vu la série c'est pas bien grave), mais j'ai trop aimé repéré tous les petits détails me faisant penser au CaptainSwan. ♥ Je trouve ça très bien pensé parce que tu fais un parallèle avec OUAT tout en t'appropriant totalement l'histoire, en la tournant d'une manière inédite, et j'aime beaucoup beaucoup le rendu final !

J'ai trouvé le style particulier, mais particulier dans un très bon sens je te rassure. Un rythme un peu haché, découpé, un peu parlé, les phrases sont courtes et je trouve que ça nous donne encore plus une impression d'immersion dans les pensées du personnage, j'adore !

L'histoire en elle-même, mon dieu, y a eu tellement de sentiments qui sont passés en moi ! ♥ Ca m'a un peu fait penser à une comédie romantique, où on a l'impression que tout se passe mal, et au final tout est bien qui finit bien, et même si on sait que ça ne se passerait pas comme ça dans la vraie vie, bah ça fait trop du bien à lire, c'est comme un baume sur le coeur. Au début j'étais toute tristounette, l'accident, le coma, l'amnésie, tu peins vraiment un tableau déprimant qui m'a fait beaucoup de peine et aussi beaucoup craindre de comment tu allais finir les choses, j'ai eu vraiment peur que ça finisse mal. x) Puis après il y a ses parents aussi. Mon dieu, en à peine quelques lignes de descriptions, tu arrives à les rendre détestables mais en même temps très justes !

Et la fiiiiin, au mon dieu cette fin. ♥ Une fin parfaite pour la Saint Valentin ! :) Ca finit tellement bien, mon petit coeur a fondu de bonheur. ♥ Tout y est. L'ascenseur, LE regard, LA réplique (Amour ♥), le bisouuuuuu ! J'étais en mode fangirl sur ma chaise, trop émue. J'ai trouvé que tu décrivais le tout avec beaucoup de justesse et de réalisme, même lui s'attend à se prendre une baffe, mais non, et ça ne fait que rajouter à la bonne surprise. ♥

Dans l'ensemble j'ai trouvé que tu avais donné une réelle profondeur aux personnages. Tu arrives à nous les rendre attachants, à leur peindre une réelle histoire, le tout avec un style vraiment prenant. J'ai juste adoré. Ce texte est génial. ♥

"Oui, Amour, on se connaît". Gniiiii je vais encore faire ma fangirl hystérique quand je repenserais à ça. :mg:

Merci pour ce très beau texte, très chère Valentine, et merci pour la magnifique review qui m'a été envoyée, j'y répondrais le plus tôt possible. ♥

(Il n'est pas impossible que tu me recroises au détour de certains textes, je pense que je vais aller jeter un coup d'oeil côté Merlin et Balex :mg:)

Je te souhaite une très bonne Saint Valentin, bisous, câlins, amour et paillettes. ♥ ♥ :hug:

Réponse de l'auteur: Catie ♥ Je mets du temps à répondre mais je peux t'assurer que ton retour rédigé plus vite qu'annoncé avait été une très agréable surprise pour moi. Un commentaire comme ça, ça donne le sourire à chaque fois que je le lis, limite en mode fangirl comme toi à la fin (et ça me donne même envie de relire mon texte pour être dans le même état, pour voir si j'ai vraiment écrit ça XD)

Je suis ravie que l'O.C. nous ait fait nous rencontrer également (encore hier, j'ai conseillé ton Dean/Luna à quelqu'un qui avait bien aimé les miens mais m'en réclamait plus long ^^) et d'autant plus que ce texte t'ait plus à ce point. Je ne t'en aurais pas voulu que tu aies du mal avec l'original car je suis comme toi, j'ai souvent plus de mal à rentrer dedans au début. C'est aussi pour ça que j'avais précisé qu'il était fortement inspiré de Captain Swan, pour ne pas décourager les potentiel-le-s adeptes ;) Je serais curieuse de voir si tu as trouvé toutes les références à OUAT que j'ai glissé dedans, j'aime tellement faire ça que je m'amuse toute seule chaque fois que je fais une référence dans un de mes textes (en espérant que les lecteurs tiltent sur tout, mais je ne le sais jamais au final !)

Ça fait plaisir que le style t'ait plu aussi car j'ai toujours peur quand je me mets à écrire dans ce genre-là, je me dis que soit ça passe, soit ça casse, donc c'est toujours rassurant quand c'est la première option ^^ Et puis que toutes les émotions soient bien passées, ça fait chaud au coeur de lire ça, je me dis que j'ai réussi ce que je voulais faire \o/

Pour la fin, je me dois de protester ! Elle est tout à fait réaliste, si, si, ça se passe comme ça dans la vraie vie (des Bisounours :mg: ) Non mais, j'étais tellement frustrée qu'Emma n'ait pas laissé Killian l'embrasser vraiment que je voulais montrer comment ça se serait passé si il avait eu le temps de lui faire le vrai true love kiss. Donc dans leur vraie vie à eux, bien sûr que ça se serait passé comme ça si elle s'était souvenu vaguement de lui, elle se serait laissé embrasser, c'est évident ;p

Bref, ton commentaire est une perle ♥ Je ne sais plus trop quoi dire à part MERCIII ! Je suis vraiment ravie que ça t'ait plu autant et qu'on soit Valentine l'une de l'autre cette année. Perso, j'ai commencé ton petit recueil sur Remus et Tonks mais impossible de me reconnecter sur HPF ce week-end pour finir, c'est trop lent XD J'espère à bientôt quand même ! :hug:

En quête d'épreuves par Valkyr Déconseillé - 16 ans [Commentaire(s) - 5]
Une jeune femme est retrouvée assassinée. Un inspecteur mène l'enquête.

Categories: Roman noir | Series: Aucun
Complet : Non | 1 chapitre(s) | 2326 mots | Lu 129 fois
Avertissement: Contrainte (chantage, viol...), Violence psychologique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 19/07/2015 | Mis jour le : 19/07/2015 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 11/11/2015 Title: Chapitre 1: Enquête d'épreuves

Un texte extrêmement intéressant et encore une fois très bien mené ! Je me doutais un peu au début, mais uniquement parce que j'ai lu ton OS précédemment, qui a un peu la même construction surprenante. Faire de Christian et Le Virou une seule et même personne est très bien pensé, surprenant, et le suspens est entretenu jusqu'à la dernière phrase. C'est juste un peu dommage que la fin tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Enfin, non, c'est pas ce que je voulais dire, parce que c'est très bien amené, mais c'est légèrement exagéré tous ces qualificatifs. Quoique, c'était amené avec le fait que tu dises qu'il ne soit pas un inspecteur comme les autres.

J'ai bien aimé cet petit OS en tout cas, plein de suspens, et vraiment très bien écrit ! Tu as un style agréable à lire, et des tournures de phrases vraiment jolies, j'aime beaucoup. :)

Réponse de l'auteur: Hello, oui en effet à force de dire que ce n'est pas un inspecteur comme les autres ça éveille les soupçons. Et quand on lit mes autres histoires, facile à deviner comment ça va se terminer :P Petite remarque, Christian et Le Virou sont 2 personnes différentes par contre. Je rajouterai peut-être des éléments pour qu'il n'y ait aucun doute là-dessus. C'est quoi un OS ?

Presque par Lou_Marie Tout public [Commentaire(s) - 4]
Hebergeur d'image
(c)cnv

C’est presque une cellule normale, s’il oublie les protections magiques incrustées dans les murs de pierre. C’est presque un simple interrogatoire. Presque.


Categories: Tragique, Fantasy | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 2596 mots | Lu 172 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publi le : 15/08/2015 | Mis jour le : 15/08/2015 [Signaler ceci]
Reviewer: Catie Signé
Date: 01/01/2016 Title: Chapitre 1: Presque

O_O

Lou je suis scotchée. Sur le cul, si tu me permets l'expression. Cette histoire est vraiment bluffant, j'en reviens pas. Je suis restée collée à mon écran d'ordinateur jusqu'à la fin, et maintenant j'ai une sensation de vide, j'ai l'impression que c'était pas assez long, alors qu'avant de lire j'avais hésité parce que je me disais que quasi 3000 mots quand même ça commence à faire. x) Bref, tout ça pour dire que j'ai été totalement absorbée par ton texte, qu'il a défilé sous mes yeux sans que je m'en rende compte, et que je suis maintenant déçue d'avoir déjà fini !

J'ai été tout de suite attirée par ton image, elle est vraiment magnifique ! Et ce titre, magnifique, il illustre à merveille le thème récurrent du texte.

Je comprends bien pourquoi il n'a pas été accepté pour l'AT, il s'éloigne un peu du thème de l'Enquête, mais ton texte n'en reste pas moins extraordinaire ! Je ne m'attendais pas du tout à ça, et j'ai été très très agréablement surprise !

J'ai été absorbée dès le début, par les descriptions que tu fais des cachots, j'ai trouvé ça vraiment hypnotisant. Tu as une manière d'écrire que je trouve carrément hallucinante. Tes descriptions sont tellement réelles, on a l'impression d'avoir le décor là, sous les yeux, et je trouve ça très impressionnant.

Le thème en lui-même m'a vraiment donné des frissons dans le dos ! Mais alors cette idée, elle est vraiment sublime. Une femme qui se fait posséder, séparée de l'amour de sa vie (alors que déjà leur histoire de base devait pas être facile facile), et qui meurt au bûcher alors que "le diable" possède à présent le Prince, son amant... C'est horrible ! Mais en même temps (tu vas dire que je suis folle), j'ai trouvé ça très beau. Beau dans le sens où la trame de l'histoire est vraiment belle. On ne s'y attend pas, c'est surprenant, ça captive.

Le tête-à-tête entre le Prince et son ancienne amante possédée, mon dieu, c'était magnifique. Là encore, tu as décris les choses d'une telle manière que j'avais l'impression d'y être. Et c'est tellement horrible pour le Prince ! La femme qu'il aime réduite à une horreur, une monstruosité, et qu'il soit incapable de pouvoir lui dire au revoir, c'est cruel ! Mais bizarrement j'ai adoré tout ce jeu entre les deux, elle qui domine alors qu'elle est attachée, lui qui est si terrifié, et qui finit un peu par se sacrifier pour elle mais un peu pour rien au final. Brrr, j'en ai des frissons je te dis. C'est tragique, mais en même temps magnifique. #Contradiction :mg:

Pfff je sais pas quoi te dire d'autre Lou à part que je suis totalement fana de ton texte. De ta plume surtout. T'as un talent de dingue. Surtout pour l'original je dois dire, des quelques textes que j'ai pu lire de toi, j'ai préféré les originaux. Tu sais t'approprier l'univers que tu créés avec perfection, et je te trouve plus libre dans l'écriture, j'sais pas si c'est très compréhensible ce que je dis. x) Bref, j'ai vraiment adoré. Et surtout, surtout, ne t'arrête jamais d'écrire, parce que ce serait un véritable crime de priver les gens de ce genre de bijoux.

Merci pour ce texte, et encore bonne année. ♥