Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Nom d'auteur : Pimy [Contacter] Prénom :
Membre depuis : 15/12/2012
Statut : Membre
Bio:

Sexe: féminin
[Signaler ceci]
commentaire de Pimy
Et si les peluches n'étaient pas que de simples jouets ?

Categories: Amitié | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1931 mots | Lu 1387 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Aucun

Table des matières

Publié le : 24/06/2010 | Mis à jour le : 25/06/2010 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 26/11/2015 Title: Chapitre 1: À la vie, à la mort

Oh, c'est trop mignon, j'ai adoré ! la fin est magnifique, toute douce et ça m'a fait chaud au coeur. Merci pour ce petit texte, j'ai eu l'impression de replonger dans mon enfance, et ça m'a presque donné envie de ressortir mes peluches. Au delà du simple fait que ces peluchez puissent penser, j'aime énormément l'explication que tu donnes à ces pensées, le fait que ce soit l'amour de leur propriétaire qui les fasse vivre, c'est trop joli. :)
 
Ton texte est vraiment très bien écrit et dès les premières lignes j'ai été entrainée avec Toutou bleu, sa façon de découvrir le monde, de s'attacher à Joël, et je me suis complètement attachée à lui, et à la relation qui les unit tous les deux. J'ai adoré la petite péripétie alors que Kevin veut éloigner Toutou bleu de son maître, et toutes les conclusions qui en découlent. En fait j'ai vraiment tout adoré dans ton texte, ça m'a beaucoup touchée. Merci beaucoup pour ce petit moment de choupitude. :D

Mélodies par audrey Tout public [Commentaire(s) - 6]
une histoire d'amour racontée à travers la musique

Categories: Romance | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 741 mots | Lu 1126 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 27/02/2011 | Mis à jour le : 27/02/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 22/11/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Oh, c'est magnifique. Mais avant toute chose, j'ai eu énormément de mal à lire ton texte, à cause du gros bloc qu'il forme, sans espace, sans respiration, d'un seul paragraphe que tu aurais pu diviser en plusieurs petits. Et sur ordinateur c'était particulièrement désagréable et énervant de s'emmêler dans les phrases et de relire deux fois là même. (enfin c'est peut-être juste moi ^^)
 
C'est d'autant plus dommage, qu'une fois accoutumée à la lecture, j'ai très vite été prise dans les pensées de cette femme, de sa souffrance et de ses regrets. J'ai adoré le passage où elle raconte et énumère ses souvenirs, la nostalgie qu'elle éprouve. J'ai trouvé ça très bien raconté, sans verser dans l'excès de pathos, ou même que ce soit trop léger. C'est très bien dosé.
 
J'ai été vraiment surprise par la fin. J'étais certaine qu'il s'agissait d'une autre femme, et ça m'a donné envie de relire, et j'ai encore préféré qu'à la première lecture. Bref, mis à part la mise en forme, c'est vraiment beau ! :D

Sélection Flamboyante






Rodokov "Smoke"



Avancer, sans bruit. Traverser la vie, fantôme.


Categories: Tragique, Société | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 366 mots | Lu 1482 fois
Avertissement: Violence psychologique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 13/04/2011 | Mis à jour le : 15/04/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 03/03/2013 Title: Chapitre 1: Chapitre unique

Dur. Très dur. Je suis soufflée, on dirait de la poésie, c'est tellement bien écrit. C'est de la poésie. Et oui, la fin est terrible, j'avais du mal à comprendre l'état de cette petite fille, mais cette fin !

J'adore la description de sa conception du monde, où elle ne vit pas mais survit, ça ne rend les choses qu'encore plus dures.

Et à la fin, ce "je" qui arrive, cet homme qui suggère tant, c'est... répugnant et ça me donne envie de vomir.
Et je suis d'accord pour la photo et son titre, terrible et magnifique. :)

Réponse de l'auteur: Gnaaaaah aw, t'es trop adorable ! Merci merci merci pour tous ces compliments, pour avoir cerné tout ce que j'essayais de démontrer dans mon texte, tout ce que tu me dis... Merci infiniment !

La ligne par via_ferata Tout public [Commentaire(s) - 7]


« Gauche, droite, droite, gauche, droite ; ou gauche, gauche, droite, droite gauche ? »
Et s’il quittait simplement la ligne ?

Categories: Atelier, concours | Series: #5 - Frontières
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1431 mots | Lu 1268 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 06/07/2011 | Mis à jour le : 06/07/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 23/11/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

C'est vraiment très triste, et très bien écrit. J'adore l'omniprésence du thème, de ces lignes, élément familier dans le paysage inconnu. Pourtant on sent que ce n'est pas une bonne familiarité, tu arrives à nous faire ressentir sa lassitude, sa fatigue et sa douleur, et sa détermination.
 
J'aime beaucoup cette fin en demi-teinte, qui reste très triste à l'image du texte, mais où il réussit tout de même à se libérer de ses lignes infinies. Et puis d'un autre côté c'est d'autant plus triste qu'il n'y échappe jamais vraiment à cause de celles formées par les traces de ses pas.
 
C'est un peu déprimant mais j'ai quand même bien aimé ! :)

Abigail... C'est. Ç'a été.

Categories: Romance | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 771 mots | Lu 1390 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 27/08/2011 | Mis à jour le : 27/08/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 06/10/2015 Title: Chapitre 1: Petite femme

J'aime bien aussi ce texte, mais moins que L'échappée du cygne blanc. Le style est assez différent, et pourtant il y a toujours cette façon de décrire les choses si vivante, ce rythme entrainant.
J'aimais beaucoup la poésie qui se dégageait du premier texte, que je trouve moins présente dans ce texte, bien que le ton soit trop différent pour retrouver quelque chose de similaire.
J'aime bien cette progression dans la vie d'Abigail, de ce point de vue extérieur. On trouve à la fois une impression de détachement et de proximité assez contradictoire, j'aurais du mal à mieux m'expliquer.
 
Bien que ce ne soit pas mon préféré des deux que j'ai lu, ça reste un très joli texte ! :)

Juliette a toujours été timide. C'est un fait qu'elle n'a jamais pu changer. Lorsqu'elle récitait ses poésies, toute petite, devant le tableau noir, ses mains tremblaient, ses lèvres butaient sur ces mots qu'elle connaissait pourtant par coeur.
Alors, aujourd'hui, devant cette foule qui attend qu'elle monte sur scène, Juliette se sent comme un poisson pris au piège.Texte écrit lors des Nuits d'HPF, sur le thème "poisson"

Categories: Société | Series: Les Nuits d'HPF
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 562 mots | Lu 917 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 28/08/2011 | Mis à jour le : 28/08/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 01/10/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

J'adore ton texte ! C'est incroyable cette façon de décrire les doutes, les peurs et l'incertitude de ton personnage. On a le trac avec elle, et sa reprise de confiance est libératrice pour le lecteur aussi. Je suis assez timide aussi, donc je connais son stress, sa sensation d'être prisonnière, d'être dans une impasse et de ne pas pouvoir s'échapper. Et le paragraphe de questions représente exactement l'état d'esprit, je trouve.

J'aime aussi beaucoup la façon dont tu as choisi d'exploiter le thème, sous forme de métaphore, plutôt que ce soit à proprement parler le thème central de ton texte. En tout cas, pour une heure de "travail", le résultat est assez impressionnant de mon point de vue !

Elle tourne autour du réverbère, une main tenant fermement le poteau vert métal, l'autre déployée comme une aile dont elle se sert pour exécuter ses rotations qui me donnent le tournis. Comme chaque soir, je suis quelque peu embarrassé de devoir lui demander de se pousser, que je puisse éteindre la petite flamme du réverbère.

Categories: Romance | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1020 mots | Lu 1552 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 17/09/2011 | Mis à jour le : 19/09/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 01/11/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Oh, c'est très joli ! J'adore ces deux personnages et l'ambiance qui s'installe entre eux, la relation qui grandit lentement. Je trouve que l'atmosphère qui se dégage du texte est vraiment spéciale et ça m'a fait penser au Petit Prince, cette façon de ne pas être ancré, d'être un peu surnaturel et à la fois si terre à terre. Bon je ne vais pas essayer de la décrire cette atposphère parce que ça serait lui faire du tort. ^^ Mais un grand bravo, parce que ce texte m'a portée tout du long, et il est étrangement envoutant, empreint de cette absurdité étrange (dans le bon sens du terme), entre cet homme qui éteint les réverbères et cette fille qui tourne encore et encore.


libre de droits

Ana Maria achète des oranges. Mais elles ne valent pas celles de son enfance...


Categories: Romance, Société | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 560 mots | Lu 1324 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 18/09/2011 | Mis à jour le : 20/09/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 22/10/2015 Title: Chapitre 1: L'Orange du Soleil

Wahou, ton texte m'a beaucoup touchée ! Les descriptions, les souvenirs de cette fille, c'est tellement vivant ! J'aime énormément ta façon de décrire son ancienne vie, si simplement et dans tes mots, on sent à la fois la nostalgie, combien cette vie pouvait parfois être dûre mais en même temps avoir la légereté de l'enfance. Je trouve que tu as réussi à écrire quelque chose de très beau avec des mots simples.
Et puis cette fin. C'est tellement triste, ça donne un gout amer. On comprend que ce gout d'orange qu'elle aimait tant, ce n'était pas tant celui du fruit en lui même finalement, mais celui du soleil, de son pays et d'avoir cueilli directement à l'arbre. Ça imprègne tout le texte d'une drôle d'ironie presque cruelle. Je trouve seulement dommage que la fin soit si abrupte. Je comprends si c'est fait exprès, mais peut-être une petite transition pour revenir à l'instant présent n'aurait pas été de trop ? Cela dit pour un texte écrit en une heure, un grand bravo !

Elles par Oeillade Déconseillé - 16 ans [Commentaire(s) - 3]
Puis je la vis Elle. Son visage s'incrustait dans chacune de mes paupières. Son sourire et ses yeux magnifiques. Les larmes coulèrent de plus belle. Je me rappelai alors mon rêve et son corps. Alors bois M. rien ne vaut la petite Fée Verte!

Categories: Romance, Tragique | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 4929 mots | Lu 1167 fois
Avertissement: Discrimination (racisme, sexisme, homophobie, xénophobie)
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 26/10/2011 | Mis à jour le : 27/10/2011 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 22/11/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Coucou. :) Je dois avouer que j'ai eu un peu de mal avec ton texte. Je n'ai pas vraiment accroché aux personnages. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire et les changements de point de vue m'ont empêchée d'y entrer complètement je crois. C'est dommage parce que je suis sure que l'histoire de ces deux filles est intéressante, mais tu as laissé beaucoup de points assez flous.
 
Encore une fois, je n'ai pas accroché avec ces filles, M. en particulier. Toute l'ampleur de son désespoir est exprimée d'une façon qui ne m'a pas vraiment touchée. C'est un ressenti très personnel, et je pense que d'autres pourraient l'être mais du coup, pour ma part, ça a enlevé quelque chose à ton texte.
 
J'espère que tu ne le prendras pas mal, c'est vraiment personnel, et en soit j'ai trouvé assez bien écrit. ;)

Le vent m'arrache une par une mes plumes, sans égard pour ma peau pâle qui bientôt frissonne, alors que je me retrouve nue. Mes pieds sont meurtris à force d'avoir couru les trottoirs dans ma fuite désespérée. Mes orteils sont gercés, ensanglantés. Froid de Février. Et les glaçons aux arbres, comme un habit de verre. C'est l'hiver, vous savez? Il fait blanc de partout, ça pourrait être joli si ça n'était pas ma folle dérive, mon épopée éperdue.

Categories: Romance | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 706 mots | Lu 930 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 18/02/2012 | Mis à jour le : 21/02/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 06/10/2015 Title: Chapitre 1: Le cygne

Ce texte est magnifique ! C'est vraiment très bien écrit, entre les phrases qui coulent toutes seules et la douceur de la narration qui contraste avec la situation de cette fille.
Cela dit la transition entre les deux points de vue est peut-être un peu brusque, et j'ai préfèré le point de vue de la fille je dois avouer.
 
Tu nous fais rencontrer deux personnes auxquelles on réussit à s'attacher en quelques lignes à peine. Tout au long de ton texte j'ai eu l'impression d'être sur place, sur ce trottoir enneigé, puis dans cette maison. Tu donnes une telle impression de fragilité et d'innocence à cette fille, c'est très beau.
 
Je me répète, mais j'aime tellement ta narration. J'aime tout, les mots employés, la douceur qui s'en dégage, la poésie de tes phrases. C'est si joliment décrit, que je regrette que le texte soit si court.
La rencontre entre cet homme, cette figure paternelle, et ce "petit bout de femme" est très attendrissante, et j'aurais voulu en savoir plus, sur elle, sur ce qui lui est arrivé, leur vies à chacun. Je crois que tu as réussi à me faire m'attacher à eux en si peu de lignes.

Je vous laisse le découvrir... Ce texte n'est pas très long, mais il est plein de mystère, alors en dire plus serait inutile car il gâcherait le plaisir de le découvrir

Categories: Contemporain | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 276 mots | Lu 1280 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Poésie (prose)

Table des matières

Publié le : 24/04/2012 | Mis à jour le : 25/04/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 22/10/2015 Title: Chapitre 1: Elle n'a d'yeux que pour lui

Oh, c'est vraiment trop joli, cette image que tu décris à la fin. Je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à ça et que c'est très bien amené. On se demande jusqu'au dernier moment de quoi il s'agit. Je ne sais pas si c'est voulu, mais je pensais qu'il s'agissait d'une personne qui se tenait devant elle. J'aime beaucoup le rythme que tu as su insufler à ce poème, c'est très doux et envoutant, on pourrait presque s'endormir avec elle dans ce champ de blé (si c'est bien un champ de blé ^^). C'est très reposant, sans pour autant être ennuyeux, et c'est très bien écrit. J'aime beaucoup d'ailleurs, la façon dont tu mets l'accent sur les sensations, sur tous les sens, ça fait très réaliste et on s'y croirait. Bref, superbe texte j'ai trouvé !

Réponse de l'auteur: Bonsoir! Merci pour ce doux et gentil commentaire! Oui, effectivement, j'ai voulu amener le lecteur à penser à une personne devant soi ^^ C'est une situation qui m'est apparue complètement par hasard, je voulais écrire quelque chose de doux et joyeux plutôt que triste ou mélancolique, car la mélancolie est souvent plus prenante, davantage marquante, et ce texte était pour moi comme une sorte de challenge.

Hais-moi par Julia Erwelin Déconseillé - 16 ans [Commentaire(s) - 3]

Katya Yuffik

« Pourquoi tu me laisses, pourquoi tu dis rien ? »

Une question qui veut tout dire. Qui résume votre relation.
Et tu as mal, tu pleures, mais cela ne te gêne plus. Tu profites de ses mains sur ton corps. Tu oublies la douleur.


Categories: Romance | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1793 mots | Lu 1241 fois
Avertissement: Scènes érotiques
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 25/04/2012 | Mis à jour le : 27/04/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 14/10/2015 Title: Chapitre 1: Hais-moi

Pfiou, c'est pas très joyeux tout ça. J'ai beaucoup aimé, on sent que c'est écrit avec les tripes. J'adore la façon dont tu as montré la dualité ce celle désignée par le "tu", entre sa haine et son amour, émotions si fortes et si proches... On voit à quel point elle dit la détester et lui en vouloir, mais on sent toute la douleur que cela lui inflige et la façon dont elle est victime de son amour. Bref c'est assez terrible et saisissant, et très bien narré. :)
J'aime aussi beaucoup le caractère que tu as as su insufler à ces deux personnages alors qu'on ne les connais pas, qu'elles ne sont désignées que par un pronom. On les découvre au fil du texte, on en apprend plus petit à petit sur leur relation et ça n'en est que plus dur. Super texte ! :)

Textes produits à l'occasion des nuits d'HPF.
Texte 1: The epic story of the double decker bus driven by Chris O'Donnell

Categories: Humour | Series: Les Nuits d'HPF
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 730 mots | Lu 1147 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Aucun
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 15/06/2012 | Mis à jour le : 28/06/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 13/10/2015 Title: Chapitre 1: Texte 1: The epic story of the double decker bus driven by Chris O'Donnell

Whaaaat ? xD J'aime beaucoup le début, le récit de ce chauffeur de bus qui commence tranquillement son travail -presque- comme tous les autres jours, et puis après c'est parti en cacahouète ^^ Pas que j'ai pas aimé la fin, au contraire ça m'a bien fait rire, mais je dois dire que sur le coup, je ne m'y attendais tellement pas que j'étais assez perplexe ! x)
Petit texte sympa en tout cas, et puis ça change de lire en anglais. Par contre je serai curieuse de connaitre le thème qui t'as inspiré ça, parce que là vraiment je vois pas. ^^

Je ferme les yeux, n’écoutant que la pluie, le reste n'est qu'illusion, la pluie …. ploc, ploc, ploc ….clac

Pitié …


Categories: Tragique | Series: Aucun
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 904 mots | Lu 20 fois
Avertissement: Contrainte (chantage, viol...)
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 25/06/2012 | Mis à jour le : 28/06/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 13/10/2015 Title: Chapitre 1: De sang et de poussière.

C'est vraiment glauque et effrayant comme histoire. Surement trop pour que j'ai passé un bon moment en lisant. Je dois avouer que j'ai un peu été gênée par les points de suspension à répétition et les successions de phrases sans verbe. Peut-être qu'en dosant un peu mieux, ça aurait été plus fluide sans pour autant perdre de la dureté que tu voulais donner au texte.
J'ai eu un peu de mal à entrer dans le texte, mais ce que j'ai bien aimé, c'est l'absence de tristesse et plus généralement de toute émotion, la sensation que le narrateur n'est plus lui même. Mais je ne pense pas que ce soit incompatible avec des phrases plus longues et plus fluides, au contraire même ça peut être très saisissant. :)

Une vie bien réglée par Vifdor Déconseillé - 12 ans [Commentaire(s) - 10]

Crédits image : extrait du film "Un chien andalou" de Luis Buñuel


Chaque soir, je me demande ce qu'il peut bien arriver.

Categories: Humour, Atelier, concours | Series: #9 - Lien
Complet : Oui | 1 chapitre(s) | 1017 mots | Lu 1576 fois
Avertissement: Aucun
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle

Table des matières

Publié le : 11/11/2012 | Mis à jour le : 11/11/2012 [Signaler ceci]
Reviewer: Pimy Signé
Date: 15/12/2012 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

L'effet de surprise est vraiment bon je trouve. J'aime bien la forme avec les jours qui défilent, et les "étrangetés" qui s'enchaînent.

Réponse de l'auteur: Merci d'avoir pris le temps de laisser tes impressions.