Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

To Fade With The Dusk par Berserkr | Déconseillé - 16 ans


Nous sommes solitude, cruauté et résignation.
Nous sommes l'espoir, la joie et l'amour.
Nous sommes soldats, amants, fous et enfants.
Et sans doute un peu tout ça à la fois.
Nous sommes les êtres dont les histoires sont racontées dans ce recueil


Image de HeikoGerlicher - DA

Participation au Calendrier de l'Avent 2017



Catgorie(s) : Atelier, concours | Srie : Calendrier de l'Avent du Héron 2017
Chapitres: 15 | Termin : Non
Avertissement: Violence physique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle
Nombre de mots: 23572 | Lu 122 fois
Publi le 28/11/2017 | Mis jour le 15/12/2017

Story Notes:

Et voilà, j'ai décidé de me lancer dans l'aventure qu'est le Calendrier de l'avant. Avec la liste Sunontie147, qui propose des thèmes tout à fait adaptée, à ce que j'écris.

 J'ai écrit un vrai recueil de nouvelles comme je les aime. Aucune histoire ne se suit et j'ai fait en sorte qu'il y en est pour tous les goûts. Même si l'humour n'est pas très présent, et j'en suis désolé. 

Je préfère cependant prévenir que certaines histoires sont assez violentes ou crues dans leur forme comme dans leur fond. Donc le -16 n'est pas là pour rien.

( Et ouais j'ai changé le titre et le résumé qui ne me convenaient pas du tout :D )

1. 1 Just One Bullet par Berserkr [Commentaire(s) - 2] (553 words)

Pour ce premier jour, on va commencer en douceur avec un texte pas trop long, sur le thème " Nous, les menteurs" :D

Enfin en douceur... :D

2. 2 Jusqu'au dernier par Berserkr [Commentaire(s) - 3] (1026 words)

Aujourd'hui, on s'intéresse à une période de l'hostoire que j'apprécie beaucoup, qui est la Guerre de Sept Ans. 

Prêts pour une dernière danse ?

3. 3 The Crimson Moon par Berserkr [Commentaire(s) - 3] (1939 words)

Alors ce thème me paraissait idéal pour faire une bonne vieille nouvelle fantastique. Je ne sais pas si je suis très bon dans le domaine, mais j'ai pris beaucoup de plaisir, à l'écrire.

L'extrait des paroles de Paranoid n'est évidemment pas de moi, mais de la plûme des dieux de Black Sabbath :D

C'est parti donc pour le thème " Phare abandonné".

4. 4 Night of hunger par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (720 words)

Bienvenue pour ce quatrième jour dont le thème sera ... hum hum...Un cri dans la nuit ! ( Faut m'imaginer le dire avec une voix genre celle de Vincent Price, ça marche beaucoup mieux niveau frousse :D)

Bonne lecture !

5. 5 Guerrier de bois par Berserkr [Commentaire(s) - 1] (1072 words)

Hello !

Pour ce cinquième texte sur le thème "instant figé", on va s'intéresser à un personnage emblématique du Japon. J'en dis pas plus :D

Bonne lecture !

6. 6 La petite faucheuse par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (1132 words)

Et boum !

Le sixième texte est mon préféré, je crois. Parce que je n'ai pas réussi à poser beaucoup d'humour dans ce calendrier et celui compense de loin tous les autres de ce point de vue. Enfin ce n'est que mon impression après :D

Ecoutez donc le silence de cette Mort pas si silencieuse que ça.

( L'extrait en début de texte provient bien sûr de la chanson " Don't Fear the Reaper de Blue Oyster Cult)

7. 7 Perles égrenées par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (2405 words)

Une autre nouvelle de type fantastique, un peu en mode Penny Dreadful ( Non je ne suis absolument pas en train de mater la série en ce moment :D)

Ptit Warning. Il y a pas mal de passages assez malaisants dans cette nouvelle là.

Bonne lecture !

8. 8 La Boite à Musique par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (955 words)

Hello ! Nouveau texte sur le thème " Capharnaüm"

Celui-là est un peu particulier pour moi, vu qu'il a un léger rapport avec le métier d'agent de service hospitalier que j'ai exercé quelques temps. Sans oublier que j'ai toujours éprouvé un certain intérêt pour le milieu psychatrique.

Bonne lecture.

9. 9 Winter Fire par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (2572 words)

Nouveau texte sur le thème " Danse du feu" Comme le précédent, ce texte aussi me tenait à coeur. Bien que le sujet est sensible. Mais je me devais d'y aller sans langue de bois, pour la nouvelle. Mais du coup je préfère clarifier les choses avant la lecture.

D'un point de vue purement musical, j'écoute du black metal depuis des années. Je sais que ce n'est pas une musique forcément simple à appréhender. Mais ouais, je ne pense pas que je pourrais m'en passer.

Pour autant je ne sais que trop bien à quel point certaines idées de certains groupes ou fans peuvent être nauséabondes et à quel point les blackeux peuvent avoir un énorme melon.

Mais contrairement à ce que pourrait dire les médias, ce n'est par exemple par un milieu purement facho ou néo-nazi, malgré l'existence du NSBM. Le genre a une place même carrément à part, si on y réfléchit. ( Je vous donne en mille, ça veut dire National Socialist Black Metal, youhou joie ! )

Mais au-delà de ça, ce que je voulais raconter à travers ce texte, c'est à quel point un mouvement, une culture, peut partir loin. Et je crois que le personnage de Johan, sans être un archétype, existe vraiment. En fait des Johan, il y en a des tas quand on y réfléchit.

Il ne s'agit donc, en aucun cas, d'approuver les incendies d'églises en Norvège qui se sont déroulés dans les années 90.  Le sujet me passionne comme les gens peuvent s'intéresser à n'importe quel fait-divers et peut-être encore plus parce que j'écoute cette musique, et que je me suis imprégné de ce milieu.

Il s'agit simplement de raconter une histoire.

10. 10 Powertrip par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (2892 words)

Et c'est parti pour la 10ème histoire, dont le thème est l'hymne des oubliés.

On reste du coté des marginaux. Mais dans un autre style.

Je fais ici quelques références à l'un de mes styles de musique favoris qui est le Desert Rock ou Stoner. Le titre est d'ailleurs le même que celui d'un album de Monster Magnet, qui est sans l'un de mes groupes favoris dans le genre.

Les extraits en italique sont issus du morceau King of The Road du groupe Fu Manchu. Dont je laisse le lien pour la musique ici au cas où :D : https://www.youtube.com/watch?v=VvnwTM0ll9Y

11. 11 Derrière lui, la lumière par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (3211 words)

Changement de registre magistral aujourd'hui puisque qu'avec le thème "Les Adieux du Prince" on va s'intéresser à la Dark Fantasy.

L'univers que j'ai créé autour de Vel n'est pas neuf bien qu'encore au stade d'ébauche, puisque j'avais commencé un original appelé la Marche Incandescente sur ses aventures. Mais je n'ai pas réussi à continuer l'histoire. Mais elle me hante tellement que je pense que ce texte est une sorte de gros reboot.

12. 12 L'étang par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (2059 words)

Pour le thème chagrin d'enfant, j'avais envie de faire un texte un peu particulier. Parce que j'y parle d'une grande partie de ma vie, qui a prit fin il y a quelques années. Mais je devais le faire.


Parce mon grand-père était un personnage de roman, à part entière. Une grande partie de ce que je raconte sur le personnage de Paul, est basée sur sa vie à lui. Les personnages sont dans l'ensemble différents et ont une vie bien différente de ma famille. Mais pas lui.

Et mon histoire se passe donc ce cadre merveilleux qu'est la Brière, est celui où j'ai passé une bonne partie de mon enfance. J'ai même poussé le vice jusqu'à décrire exactement la disposition de la propriété de mes grands-parents :) Les marais couvrent une bonne partie de la Loire-Atlantique. C'est un endroit assez unique dans son genre, et je crois qu'il n'y a pas assez d'une vie pour en faire le tour. J'ai encore découvert un drôle d'endroit la semaine dernière, en faisant une promenade avec ma soeur. C'était une vieille maison de gare complètement abandonnée et en ruines. Mais étonnamment elle avait encore une âme. Je vous parle même pas même des vieux rails de chemin de fer à coté.

Avant les bus, les ouvriers des chantiers de bateaux prenaient le train jusqu'à St Nazaire. Et ils se tapaient souvent plusieurs kilomètres à pieds, avant de l'attraper, leur train.

Bon et l'anecdote avec les ragondins, c'est du vrai et du vécu aussi. Y compris la partie dégommage à coups de cailloux. Sales bêtes ! :( ( bon ok c'était cruel, mais on s'amusait beaucoup avec mes cousins et mes soeurs :D )

Pour autant j'avais pas envie de faire un truc trop dépressif, ce coup-ci. Enfin vous verrez bien.

Bonne lecture

13. 13 Dix-huit heures vingt six par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (706 words)

Ce texte là est bien plus court que les précédents mais je ne voulais pas aller plus loin que ça. Je n'en ressentais pas l'utilité. ( Ouais incroyable, je sais :D )

Bonne lecture !

14. 14 Les deux filles du Queen Anne's Revenge par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (1913 words)

Aye moussaillon ! Aujourd'hui on va s'intéresser à la piraterie.

Pour information les Taïnos était un peuple indien qui a été en grande partie décimé, suite à l'arrivée des européens. Comme pas mal d'autres en fait. :/

Pour le chant, en seconde partie de texte pour ce que j'en sais, il s'agit d'un vieux chant de marins. (qui a dû être repris un nombre incaculable de fois)

En tout cas je vous laisse un lien sur ce chant ici, qui est tiré de la BO du jeu Assassin's Creed : Black Flag. ( meilleur jeu du monde, en passant :D ) : https://www.youtube.com/watch?v=aJOovInlk-w

15. 15 Vaillants guerriers par Berserkr [Commentaire(s) - 0] (417 words)

Je ne vais pas dire grand-chose sur ce texte, ça gacherait l'effet de surprise, sinon :P

Bonne lecture !