Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Le professeur d'Umaji par ET_ | Déconseillé - 12 ans


Felice Beato

En 1873, une guerre secrète avait lieu entre les deux royaumes qui se partageaient l'île de Shikoku, au Japon. Esau Kobayashi, espion pour la province d'Awa, avait été envoyé à Kochi, la capitale d'Iyo, pour récupérer des informations qu'il faisait passer par le biais de sa femme. Un jour pourtant, rien ne se passa comme prévu...


Deuxième place ex-aequo pour le concours "Marions-les!" des Beiges.



Catgorie(s) : Policier, Espionnage, Romance, Historique, Tragique | Srie : Marions-les
Chapitres: 1 | Termin : Oui
Avertissement: Discrimination (racisme, sexisme, homophobie, xénophobie), Violence physique
Langue: Français
Genre Narratif: Nouvelle
Nombre de mots: 7541 | Lu 161 fois
Publi le 13/09/2017 | Mis jour le 17/09/2017

Story Notes:

Merci à mon correcteur préféré pour la relecture ♥

1. Le professeur d'Umaji par ET_ [Commentaire(s) - 8] (7541 words)
Avant-propos :



Au début du XVIème siècle, le Japon ne dispose d’aucune structure politique à l’échelle nationale. La péninsule est alors composée de nombreux domaines dirigés par des daimyô, des gouverneurs féodaux, et formant chacun une entité politique à part entière.


En 1568, Oda Nobunaga, daimyô de trois provinces situées à l’est de Kyoto, entreprend de fédérer le Japon en commençant par s’emparer de Kyoto et de ce qui subsiste de la cour impériale ainsi que de l’ancien shogun (chef militaire). Sa conquête continua après sa mort portée par un de ses généraux, Toyotomi Hideyoshi, jusqu’à s’étendre sur plus de 1300 kilomètres en 1582 (voir la carte ci-dessous).


Parallèlement, les Européens arrivent au Japon, les premiers étant les portugais qui accostent en 1543 sur l’île de Tanegashima, au sud de Kyûshû. Ils apportent des armes, des marchandises de toute sorte mais surtout : leur religion. Guidée par des missionnaires jésuites, une grande partie des daimyô de l’île de Kyûshû se convertit au christianisme. Autour de 1580, on estime le nombre de Japonais convertis à près de 150 000, chiffre qui va doubler au début XVIIème siècle.


La montée du christianisme au Japon est très vite considérée comme une menace pour Hideyoshi et le gouvernement qu’il est en train d’instaurer. Il fait alors expulser, torturer et exécuter les chrétiens à travers le pays. Il finit par fermer le pays aux commerçants Européens et interdit à ses sujets de se rendre à l’étranger, maintenant le pays dans un isolement tel que le Japon prit un grand retard économique et industriel sur le reste du monde.



- Histoire du Japon et des Japonais, Edwin O. Reischauer, 1970

- Silence, Shûsaku Endô, 1966



Cliquez-ici pour avoir une carte du Japon au XVIème siècle.

The Cassell Atlas of World History by John Haywood




Avertissements : les propos tenus sur le christianisme et le shintoïsme ne reflètent pas ma façon de penser. Je ne prends pas parti, pour aucune des deux religions. Ceci n’est que de la fiction, j’espère ne blesser ni contrarier personne !