Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Dan Vulpecula
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Eliane Signé [Signaler ceci]
Date: 29/04/2015 17:49 Title: III La Vengeance Noire

J'aime beaucoup cette nouvelle ! Maintenant, je me pose plein de questions !

Reviewer: Eliane Signé [Signaler ceci]
Date: 29/03/2015 18:54 Title: II Maître de l'Air

Avec plusieurs mois de retard, je te fais enfin le commentaire que je te dois =P.

Alors, d'abord, je sais que tu as pas mal retravaillé ce texte depuis que tu l'as posté, du coup, certains de mes commentaires risquent de ne plus être valables. Pas grave, ça te fera quand même de la lecture (même si, en soit, tu ne manques pas de lecture...)

So. Je trouve la première partie de ton texte (celle sur Libellule) très intéressante. Bon, pour être honnête, il me semble que la première fois que je l'ai lue, je n'en étais pas particulièrement fan, parce que les descriptions des Katas donnent à la novice que je suis des idées de ninjas et autres trucs asiatiques, et du coup, quand on n'est à la base pas dans le trip ninja et autres, bah on passe un peu à côté du texte.
Depuis, tu m'as (beaucoup) parlé de L5R, du coup je reconnais aussi certaines références (Lions et Scorpions, notamment), donc j'entre un peu mieux dans l'univers.
Mais d'un autre côté, je reste quand même un peu sceptique sur le mélange de l'univers "asiatique" à Dijon. En particulier, je me demande vraiment comment on est passé d'une société typiquement européenne à ce qu'est devenu ton univers. Y a-t-il des données historiques (enfin, historique dans ton univers) expliquant ce changement ?
D'ailleurs, vu que clairement, ton inspiration vient d'une certaine mythologie asiatique (ou asie médiévale, ou ce que tu veux, je n'y connais pas grand chose ^^'), pourquoi n'as-tu pas directement posé le cadre de ton histoire dans un univers respectant de base cette mythologie ? En fait, est-il vraiment nécessaire de poser le cadre de l'histoire dans un endroit existant réellement sur Terre ?
Mais bon, en même temps, j'ai toujours tendance à beaucoup aimer les histoire qui sont de base définies dans un univers autre que le notre, donc on repassera pour l'objectivité ^^'.

Pour revenir au texte en lui-même :
J'aime beaucoup le point de vue de Libellule, qui donne un aspect assez descriptif de ce qui l'entoure. Après, j'ai du mal à comprendre pourquoi elle s'ennuie autant : visiblement, la mission dont les Chefs Katas et le Kata Suprême parlent est l'une des premières missions qu'on lui confie, si ce n'est la première, ce qui devrait être suffisamment excitant pour la tenir éveillée. En plus, elle est quand même entourée de personnages importants, ça a l'air assez stylé quand même ! Du coup, je trouve que son attitude ne cadre pas avec le cadre que tu nous donnes. Si elle s'ennuie, il faudrait mieux expliquer pourquoi : réunion très très très longue (trois quart d'heures semblent peu pour expliquer une mission de la plus haute importance), beaucoup de travail la veille, entourage qu'elle connait déjà bien... Ou alors tu peux changer son attitude, et dire qu'au contraire elle est très curieuse de ce qui l'entoure, ce qui peut par moment la rendre inattentive. En plus, si elle est très curieuse, elle peut en même temps penser à certains détails de l'univers, et ça fait donc un moyen d'expliquer aux lecteurs ce que contient ton univers (enlevant ainsi la nécessité du nota bene).
Qq autres points que j'ai relevés : frisson qui apparait à qq lignes d'intervalle dans le 4e paragraphe (la répétition surprend un peu), un "Qu'est-ce qu'il semblait ennuyant" qui m'a surpris (qu'est-ce qui est ennuyant ? La mission, l'homme qu'elle décrit, autre chose ? Pourquoi est-ce que l'homme semble ennuyant ? C'est un peu flou), et un "Elle semblait pétrifiée" qui, je trouve, n'a pas sa place dans le point de vue de Libellule, puisque l'utilisation de sembler indique un point de vue extérieur (était pétrifiée collerait mieux, même si je n'aime pas les abus du verbe être).

Ca, c'est pour la première partie XD (Dieu, je vais y passer des heures... Tout ça parce que tu me manques et que j'ai envie que tu reviennes vite TT).

Bon, pour la suite.
- J'aime bien le passage à la première personne. Mais Dan est un con.
- "Ses yeux d'un bleu plus profond que celui des fonds marins" : clichééééééé ! En plus, petite répétition de "fond" (bon, j'admets, c'est pas très grave ^^'). Mais bon, c'est dommage, encore un méchant avec des yeux super sombres. En soit, qu'est-ce que cette comparaison nous apprends sur le personnage ? Est-ce vraiment utile pour la suite ?
- "semblait rire de" : c'est difficile de sembler rire de. Est-ce qu'il rigole vraiment, ou as-t-il juste un air amusé ? Est-ce amusé dans le genre "C'est une bonne blague", ou y a-t-il un côté plus moqueur, voir méchant ? En plus, tu reprends Guillaume rit deux lignes plus loin, donc ça fait une répétition pas cool.
- J'aime bien la phrase méchante de Dan, et surtout son "méchante certes" qui donne un côté un peu plus humain à ton personnage, un peu moins "petit con sans coeur".
- "Il était sombre avec ..." j'ai pas trouvé évident que tu parlais d'Etienne ici ^^'.
- Où se passe la soirée ? Ce n'est pas très explicite, et du coup on a du mal à voir le cadre de la situation. Idem pour lorsque le Never forget réveille Dan, j'ai un peu de mal à voir où cela se situe, et pourquoi ils se sont endormis.
- Le "Je n'ai pas revu Etienne" pose un problème de concordance des temps, vu que le reste de ton texte est au système passé.
- "Trahison. C’est le mot qui traversa mon esprit. Mais pourquoi ?" Pourquoi quoi ? Pourquoi Guillaume était-il en train de le trahir, ou pourquoi dans le sens "Oh, un mot vient de me traverser l'esprit, et je me demande pourquoi ce mot en particulier". Ce mot vient-il de lui ou vient-il d'autre chose (hashtag schizo) ?
- Bruit assommant pour du verre cassé ? Hum, c'est flou...
- Comment Aki sait-elle immédiatement qu'il y a du verre partout ? La pièce est-elle éclairée, très sombre, autre ?
- "Mais qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi il y a du verre partout ? (...) - Mais qui c’est qu’est allongé parterre là ?" Pourquoi tu la fais parler bizarrement ? D'autant plus qu'on sait que c'est Libellule, et que lorsqu'on avait son point de vue, elle ne paraissait pas idiote ou autre, du coup la syntaxe des phrases choque un peu.
- "Viens ce soir, seul, dans la forêt." Hum, chronologie ? Guillaume a réveillé Dan à quelle heure ? En plus, quand Dan vient à la forêt, la nuit est tombée depuis plusieurs heures... Je trouve qu'il y a un petit problème de temporalité.
- "Mais oui ! Evidemment ! Comment avais-je pu l’oublier ? Je disposais d’un énorme avantage sur lui : je contrôlais le vent !" Effectivement, comment peut-il oublier une chose pareille ? D'ailleurs, s'il maîtrise le vent, pourquoi ne s'en est-il pas servi plus tôt contre Guillaume ? Même inconsciemment : dans une situation de crise, le réflexe serait d'utiliser toutes les ressources dont on dispose.
- Evite d'utiliser des nombres en chiffres dans ton texte. A la rigueur, 50 ou 60, ça peut passer, mais 10 non : dix c'est mieux.
- PVC -> plastique, c'est mieux, non ?
- "Une pierre précieuse très rare de cette qualité et de cette taille" : pas de verbe ?
- "se répandis au sol" aoutch. -s +t ?
- "un genre de magicien" Une sorte de ?
- Pour les dix litres de sang, est-il nécessaire de donner une quantité ? D'autant plus que personnellement, je ne sais pas à quoi correspond dix litres de sang sur la quantité totale de sang dans le corps humain...
- Pas fana de cette histoire de destinée : Dan est déjà suffisamment arrogant comme ça, alors si en plus Etienne lui lèche les bottes en lui disant qu'il a une "destinée"...

Voilà, je crois que j'ai fait le tour ! Je sais, j'ai fait énormément de critiques négatives (en même temps, en général, on parle plus des choses qui passent moyen que des trucs géniaux), j'espère que tu ne vas pas mal les prendre =/. Dis-toi que je t'ai fait une putain de critique de 1300 mots, soit deux fois la taille de mon début de nouvelle XD. J'espère que ces critiques t'aideront =).

Je t'aime

Camille

Réponse de l'auteur: En premier : MERCI !!!! Bon, maintenant, point par point d'abord : « Alors, d'abord, je sais que tu as pas mal retravaillé ce texte depuis que tu l'as posté, du coup, certains de mes commentaires risquent de ne plus être valables. Pas grave, ça te fera quand même de la lecture (même si, en soit, tu ne manques pas de lecture…) » - Non, je n'ai pas encore retravaillé ce texte pour différentes raisons dont le fait que je l'apprécie guère. Il faut encore que je travaille son contenu que je trouve trop pauvre. « So. Je trouve la première partie de ton texte (celle sur Libellule) très intéressante. Bon, pour être honnête, il me semble que la première fois que je l'ai lue, je n'en étais pas particulièrement fan, parce que les descriptions des Katas donnent à la novice que je suis des idées de ninjas et autres trucs asiatiques, et du coup, quand on n'est à la base pas dans le trip ninja et autres, bah on passe un peu à côté du texte. Depuis, tu m'as (beaucoup) parlé de L5R, du coup je reconnais aussi certaines références (Lions et Scorpions, notamment), donc j'entre un peu mieux dans l'univers. » - Si effectivement, l'inspiration des Yeux Noirs est à l'origine en partie asiatique (inconsciemment évidemment mais finalement assez peu consciemment) j'ai tenté un maximum (au moins dans ma tête) d'étouffer cette origine. Les assassinats et l'espionnage sont loin d'être restreints au Japon et aux shinobis. Peut-être faut-il que j'emploie plus le terme de "tueur à gage" puisque c'est ce qu'ils sont au fond, des tueurs à gage organisés. J'ai peur que mon inconscient n'ait été trop fort ici, ou que la nouvelle date trop et donc que mes intentions quand je l'ai écrite ne sont plus les mêmes qu'aujourd'hui. « Mais d'un autre côté, je reste quand même un peu sceptique sur le mélange de l'univers "asiatique" à Dijon. En particulier, je me demande vraiment comment on est passé d'une société typiquement européenne à ce qu'est devenu ton univers. Y a-t-il des données historiques (enfin, historique dans ton univers) expliquant ce changement ? D'ailleurs, vu que clairement, ton inspiration vient d'une certaine mythologie asiatique (ou asie médiévale, ou ce que tu veux, je n'y connais pas grand chose ^^'), pourquoi n'as-tu pas directement posé le cadre de ton histoire dans un univers respectant de base cette mythologie ? En fait, est-il vraiment nécessaire de poser le cadre de l'histoire dans un endroit existant réellement sur Terre ? Mais bon, en même temps, j'ai toujours tendance à beaucoup aimer les histoire qui sont de base définies dans un univers autre que le notre, donc on repassera pour l'objectivité ^^'. » - Le monde dans lequel j’écris est toujours très européen. Il se trouve juste que l'arme blanche la plus efficace aujourd'hui est le katana (ce qui est logique puisque le katana a été inventé après l'arme à feu). Et les Yeux Noirs ne sont pas japonais. Pour ce qui est du monde en lui-même, il descend très directement de la religion. Religion qui n'a pas plus à voir avec la (les) religion(s) japonaise(s) qu'avec la chrétienté. Donc j'avoue que j'ai un peu du mal à comprendre ton point de vue =( à rediscuter irl =P « J'aime beaucoup le point de vue de Libellule, qui donne un aspect assez descriptif de ce qui l'entoure. Après, j'ai du mal à comprendre pourquoi elle s'ennuie autant : visiblement, la mission dont les Chefs Katas et le Kata Suprême parlent est l'une des premières missions qu'on lui confie, si ce n'est la première, ce qui devrait être suffisamment excitant pour la tenir éveillée. En plus, elle est quand même entourée de personnages importants, ça a l'air assez stylé quand même ! Du coup, je trouve que son attitude ne cadre pas avec le cadre que tu nous donnes. Si elle s'ennuie, il faudrait mieux expliquer pourquoi : réunion très très très longue (trois quart d'heures semblent peu pour expliquer une mission de la plus haute importance), beaucoup de travail la veille, entourage qu'elle connait déjà bien... Ou alors tu peux changer son attitude, et dire qu'au contraire elle est très curieuse de ce qui l'entoure, ce qui peut par moment la rendre inattentive. En plus, si elle est très curieuse, elle peut en même temps penser à certains détails de l'univers, et ça fait donc un moyen d'expliquer aux lecteurs ce que contient ton univers (enlevant ainsi la nécessité du nota bene). » - Pendant la réunion, l'attitude de Libellule reflète son côté gamine. Elle n'aime pas les règles, la convenance. Par principe, pour elle une réunion c'est relou, qu'elle soit longue ou pas. C'est un peu comme les pré-ado qui vont en cours et qui, par principe, n'aiment pas ça. Elle préfèrerait être dehors, commencer déjà la réunion. C'est pour ça qu'elle essaie de s'intéresser à autre chose : les gens qui l'entourent. Elle cherche désespérément un moyen de s'occuper l'esprit. - Le NB est court et efficace, si je le fais expliquer par Libellule, j’ai peur qu’il ne devienne lourd et incompréhensible. « Qq autres points que j'ai relevés : frisson qui apparait à qq lignes d'intervalle dans le 4e paragraphe (la répétition surprend un peu), un "Qu'est-ce qu'il semblait ennuyant" qui m'a surpris (qu'est-ce qui est ennuyant ? La mission, l'homme qu'elle décrit, autre chose ? Pourquoi est-ce que l'homme semble ennuyant ? C'est un peu flou), et un "Elle semblait pétrifiée" qui, je trouve, n'a pas sa place dans le point de vue de Libellule, puisque l'utilisation de sembler indique un point de vue extérieur (était pétrifiée collerait mieux, même si je n'aime pas les abus du verbe être). » - Répétition : j’y penserai =) - Oui c’est l’homme qui l’ennuie. Je peux préciser ce point =) - Elle sentit ses muscles se raidir ? Effectivement, quand je lis ce passage, j’imagine les autres la regarder. Je peux développer ce point, ou peut-être juste éviter l’omniscience. Il est chiant cet amphi… « J'aime bien le passage à la première personne. Mais Dan est un con. » - Oui, Dan est un con. « "Ses yeux d'un bleu plus profond que celui des fonds marins" : clichééééééé ! En plus, petite répétition de "fond" (bon, j'admets, c'est pas très grave ^^'). Mais bon, c'est dommage, encore un méchant avec des yeux super sombres. En soit, qu'est-ce que cette comparaison nous apprends sur le personnage ? Est-ce vraiment utile pour la suite ? » - Ouais elle est un peu pourrie et out of nowhere cette image ! C’est pas comme s’il y avait le moindre romantisme dans la scène en plus…! « "semblait rire de" : c'est difficile de sembler rire de. Est-ce qu'il rigole vraiment, ou as-t-il juste un air amusé ? Est-ce amusé dans le genre "C'est une bonne blague", ou y a-t-il un côté plus moqueur, voir méchant ? En plus, tu reprends Guillaume rit deux lignes plus loin, donc ça fait une répétition pas cool. » - A mon sens « rire de » signifie directement « se moquer de » d’où le « semblait » et d’où le manque de description puisque c’est une sorte de rire particulier déjà. Mais après c’est peut-être un abus de langage de ma part = Je vais voir ce que je peux faire pour la répétition. « J'aime bien la phrase méchante de Dan, et surtout son "méchante certes" qui donne un côté un peu plus humain à ton personnage, un peu moins "petit con sans coeur". » - Mais c’est un petit con sans coeur xD non ? « "Il était sombre avec ..." j'ai pas trouvé évident que tu parlais d'Etienne ici ^^'. » - Ca me parait pas si peu évident de mon côté ^^’ #jesuischiante « Où se passe la soirée ? Ce n'est pas très explicite, et du coup on a du mal à voir le cadre de la situation. Idem pour lorsque le Never forget réveille Dan, j'ai un peu de mal à voir où cela se situe, et pourquoi ils se sont endormis. » - Ouais, ça manque clairement de repères, alors que c’est pas nécessairement voulu, Dan n’est pas perdu… sauf si je le rends alcoolisé, ce qui pourrait d’ailleurs rajouter un intérêt à la nouvelle : Dan bourré. ^^ à réfléchir donc… « Le "Je n'ai pas revu Etienne" pose un problème de concordance des temps, vu que le reste de ton texte est au système passé. » - Ouais c’est à cause du « Maintenant » en début de phrase, il faut que je vire ça. « "Trahison. C’est le mot qui traversa mon esprit. Mais pourquoi ?" Pourquoi quoi ? Pourquoi Guillaume était-il en train de le trahir, ou pourquoi dans le sens "Oh, un mot vient de me traverser l'esprit, et je me demande pourquoi ce mot en particulier". Ce mot vient-il de lui ou vient-il d'autre chose (hashtag schizo) ? » - Pourquoi il se fait trahir, lui, gentil petit imbécile qui n’a rien à se reprocher *tousse* *tousse*. Je reprécise. « Bruit assommant pour du verre cassé ? Hum, c'est flou... » - Non c’est coupant. Bref, le « assommant » est pas génial ici « Comment Aki sait-elle immédiatement qu'il y a du verre partout ? La pièce est-elle éclairée, très sombre, autre ? » - Dans ma tête elle s’en rend compte parce qu’elle marche dessus. Il faut que je l’écrive maintenant ^^’ « "Mais qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi il y a du verre partout ? (...) - Mais qui c’est qu’est allongé parterre là ?" Pourquoi tu la fais parler bizarrement ? D'autant plus qu'on sait que c'est Libellule, et que lorsqu'on avait son point de vue, elle ne paraissait pas idiote ou autre, du coup la syntaxe des phrases choque un peu. » - Ouais c’pas faux… j’aimais pas trop cette phrase non plus en fait ^^’ « "Viens ce soir, seul, dans la forêt." Hum, chronologie ? Guillaume a réveillé Dan à quelle heure ? En plus, quand Dan vient à la forêt, la nuit est tombée depuis plusieurs heures... Je trouve qu'il y a un petit problème de temporalité. » - Je suis d’accord. Guillaume est un peu pointilleux vu qu’il sait que minuit est passé, mais comme irl c’est flou ces histoires de soirées qui se terminent à 6h… ^^’ « "Mais oui ! Evidemment ! Comment avais-je pu l’oublier ? Je disposais d’un énorme avantage sur lui : je contrôlais le vent !" Effectivement, comment peut-il oublier une chose pareille ? D'ailleurs, s'il maîtrise le vent, pourquoi ne s'en est-il pas servi plus tôt contre Guillaume ? Même inconsciemment : dans une situation de crise, le réflexe serait d'utiliser toutes les ressources dont on dispose. » - Traumatisme durant l’enfance + éducation intense sur une autre magie qui l’ont mené à ne pas être habitué à utiliser son don. Mais c’est le point le plus débile de cette nouvelle : il faut impérativement que je trouve un moyen de l’expliquer ou au moins de le faire ressentir. « Evite d'utiliser des nombres en chiffres dans ton texte. A la rigueur, 50 ou 60, ça peut passer, mais 10 non : dix c'est mieux. » - Ok. « PVC -> plastique, c'est mieux, non ? » - C’pas assez précis >< xD #ironiet'asraison « "Une pierre précieuse très rare de cette qualité et de cette taille" : pas de verbe ? » - Non, les verbes c’est pour les faibles. « "se répandis au sol" aoutch. -s +t ? » - se répandis au tol ? xD sérieusement : ok, merci =) « "un genre de magicien" Une sorte de ? » - c’est pas la même chose ? « Pour les dix litres de sang, est-il nécessaire de donner une quantité ? D'autant plus que personnellement, je ne sais pas à quoi correspond dix litres de sang sur la quantité totale de sang dans le corps humain... » - C’est beaucoup, voire beaucoup trop. Le chiffre n’est là que pour l’exagération ^^ « Pas fana de cette histoire de destinée : Dan est déjà suffisamment arrogant comme ça, alors si en plus Etienne lui lèche les bottes en lui disant qu'il a une "destinée"... » - Mais Etienne est un lécheur de bottes ^^' Oh lala ce que ça va être relou à lire ! Désolée ^^' « Voilà, je crois que j'ai fait le tour ! Je sais, j'ai fait énormément de critiques négatives (en même temps, en général, on parle plus des choses qui passent moyen que des trucs géniaux), j'espère que tu ne vas pas mal les prendre =/. Dis-toi que je t'ai fait une putain de critique de 1300 mots, soit deux fois la taille de mon début de nouvelle XD. J'espère que ces critiques t'aideront =). » - Encore merci mon palouf, je t’aime ! - Je suis susceptible uniquement lorsque ce n’est pas constructif =) (enfin aujourd’hui, parce que quand j’ai écrit la nouvelle c’était pas le cas, j’étais beaucoup plus susceptible !!) PS : Le deuxième amphi est tout aussi chiant que le premier.

Reviewer: Eliane Signé [Signaler ceci]
Date: 03/01/2015 20:04 Title: I Daniel Vulpecula

Février 2011, aoutch, ça date XD.

L'univers dans lequel se déroule ton histoire semble assez chelou (mais ça ne m'étonne pas de toi =P), et euuh, j'avoue que j'ai un peu buggé lorsque tu sors qu'Alex ne gémissait plus alors que bon, après le coup de sabre dans le cœur, je m'étais dit que la mort était immédiate, mais au final, vu que les incohérences sont cohérentes dans ton texte, ça passe XD.

Du coup, j'ai bien envie de lire tes autres histoires sur cet univers, histoire d'un peu mieux comprendre ce qu'il se passe dans ce monde...

En tout cas, j'ai bien aimé o/.

La bise =)

Eliane

Réponse de l'auteur: Merci =) Euh... la date ouais, j'étais en première quoi. Même les dernières modifications datent... je ne l'ai pas relu, pour ne pas que l'envie de tout réécrire me prenne, mais je ne suis pas persuadée que mon style d'aujourd'hui soit vraiment le même... Pour l'univers, c'est vrai qu'en général je suis plutôt radine sur les explications. Mais ça tient particulièrement du fait que je n'aime pas ces passages d'initiation dans les films ou les livres qui ne sont là que pour expliquer ce qui se passe au lecteur. Je sais pas si c'est une bonne idée de ne pas les mettre, mais en tout cas ça me révulserait de les écrire. Ceci dit, j'ai commencé une autre histoire qui se passe dans le même monde, une trentaine d'années avant, et qui explique comment on en est arrivé là. Bref, je suis contente que tu veuilles la suite =P Un peu plus que la bise ;P CamyKaz.

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.