Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Les petites courtoisies
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: lalaulau38 Signé [Signaler ceci]
Date: 14/11/2014 19:09 Title: Les petites courtoisies

Oh putain. Je ne sais vraiment, mais vraiment pas quoi dire après cette lecture parce que j'en suis scotchée, boulversée, retournée. C'est enfantin et à la fois terrible... C'est parfait, raconté d'une manière parfaite sur un tempo parfait. C'est horrible et beau et je n'en peux plus de répéter la même chose mais c'est vrai. C'était... Whow. J'ai eu un peu peur en voyant 10000 et quelques mots à lire mais... Mais j'ai été transportée, du début à la fin. J'ai eu envie de baffer Yseult, de te prendre dans mes bras quand j'ai lu la courte description de sa relation avec son frère jumeau et plus que tout d'aller chercher Lisa sur son ile...
J'ai l'impression que mon commentaire ne payera pas de mine mais je crois honnêtement que je n'ai jamais eu un tel coup de coeur depuis que je lis des textes ici... Bravo Camille, je te tire mon chapeau !

Reviewer: sfan Signé [Signaler ceci]
Date: 03/08/2014 03:44 Title: Les petites courtoisies

Je dois confesser une double flemme qui ne t'étonnera pas. D'abord, j'ai lu ce texte et je me suis contenté d'un vague compte-rendu sans te faire de review. Ensuite, quand un challenge idiot organisé par deux audacieuses m'a forcé à reviewer un texte long, je me suis souvenu à propos que j'avais lu /Les petites courtoisies/ sans commenter. Double flemme, double fouet. J'espère quand même que ça ne m'empêchera pas de commenter d'autres textes longs, et puis j'ai confiance en votre inventivité pour me pousser à faire mon devoir. Brayyyyf.

Déjà, j'ai beaucoup aimé le style, mais je crois que je l'aimais plus encore au début du texte, dans les deux premiers paragraphes, alors qu'on ignorait encore que c'était une enfant. Parce que oui, ça a un côté délicat, fragile, incertain, très adapté pour une fille pas très à l'aise, et dans le même temps j'aurais vraiment adoré pour une adulte, cassée et qui ne s'est pas encore tout à fait recollée, avec cette fragilité des vieilles choses qui tiennent à peine debout. Bon, là tu n'y peux pas grand chose, puisque tu as bien écrit sur une fille et que le style convient très bien à ça, mais j'avais vraiment adoré ce début et, en connaissant le personnage, il est simplement bon. C'est déjà ça, tout de même.
La fic, dans l'ensemble, m'a fait cet effet-là. C'est léger, agréable, bien mené, bien écrit. Il y a quelques passages que j'ai beaucoup aimés (en relisant, par exemple ce : "Il y a Yseult et Sarah qui semblent balayées par le vent, leur silhouette toute fine ploie dangereusement, on dirait des courtisanes qui s'inclinent. Leurs robes d'été gonflent et ça fait comme des nuages autour d'elles. Je les regarde, les fesses dans le sable, le laissant s'écouler entre mes doigts. Ça a l'air d'une danse, leur manège de courtoisies. Elles se prennent par la main, exécutent une roulade sur elles-même, tombent dans les bras l'une de l'autre et s'avancent en courant vers le sable mouillé puis laissent l'eau des flaques abandonnées par la dernière marée mouiller leurs pieds. Je ne partage pas leur ronde" avec un très beau contraste, très bien fait avec ce ton de touchante naïveté, et d'ailleurs, tu évoques plusieurs fois ses fesses, elle qui est assise, c'est très bien trouvé je trouve). Dans l'ensemble, c'est l'effet que ça me fait. Tu sens cette grande famille, cette odeur de vacances, je vois comme des longs petits-déjeuners au soleil que tu n'écris pas, mais qui symbolisent pour moi cet état d'esprit.
Mais comme dans tous les étés, ça se relâche, un peu. Il y a deux trois passages où la naïveté dit en creux des choses qui ne devraient pas être dites, où tu explicites des attitudes, où le narrateur semble presque omniscient. Et là, on perd le personnage (c'est la très grande difficulté d'écrire un enfant sans en faire un idiot inutile ou un génie qui explique la vie aux adultes, ou bien qui voit tout avec une certaine supériorité et qui se retient de participer), et même si on le retrouver juste après, ça fait quelques faiblesses à l'histoire. De la même manière, il y a deux-trois passages un peu prévisibles et des personnages secondaires assez stéréotypées (même si, vue par une enfant, on le perçoit assez peu comme un défaut). Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est une histoire "gentillette" parce que c'est bien mieux que cela, mais elle n'est pas révolutionnaire, elle manque d'une touche de génie qui la rendrait unique en son genre et vraiment marquante. A part les deux-trois détails que j'ai donnés, le tout est vraiment bon, agréable, et tout. Mais, peut-être parce que la focalisation sur une enfant empêche de donner une certaine profondeur, il n'y a pas non plus grand chose de vraiment exceptionnel.

Menfin. Le plus important dans une histoire, c'est que ça se lise. Et là, ça fait clairement plus que se lire, alors bravo. D'autant plus que mon jugement est complètement faussé par le fait que c'est le premier texte "amateur" que je lis depuis six bons mois, et que passer entre Le Clézio et Césaire, c'est pas forcément évident :mg: .
Encore bravo o/

Reviewer: Satchre Signé [Signaler ceci]
Date: 26/09/2013 23:09 Title: Les petites courtoisies

Coucou Saam.J'ai pas mal de choses à dire sur ton texte, mais je ne suis pas sure d'arriver à ordonner tout ça un minimum, alors désolée en avance ^^'
Ton titre, ton image, ton résumé, j'ai tout de suite été attirée par ta nouvelle. Et je ne regrette pas d'avoir cliqué dessus !
Ta première partie est intrigante parce qu'elle nous offre une sorte de tableau familial assez simple et pourtant déjà compliqué, qu'on sent d'entrée de jeu qu'en quelque sorte "ça ne va pas". Et puis petit à petit il y a le personnage de Lisa qui se dessine et on commence à plonger dans sa tête.
Lisa... C'est une figure ultra complexe en fin de compte. Déjà, le texte nous est offert à travers son regard à elle. Résultat: aucune objectivité possible. Et parfois on aimerait bien connaître un peu la vision des autres -ce qui est lié à mon deuxième point: ce qu'elle "a". Au début, on pense ne voir qu'une enfant pas très à l'aise, qui ne se sent pas à sa place avec ses cousins et cousines. Et puis le labyrinthe commence parce qu'indéniablement il y a "plus" que ça. On commence à se poser des questions. J'ai pensé à une trisomie légère, ou peut-être de l'autisme, une maladie que je ne connais pas, j'ai lu, lu, continué, à la recherche de la réponse... et on aura jamais de réponse. Et finalement, je n'en ai pas besoin: parce qu'à un moment je me suis fait remarquée que tout était lié à cette ambiguïté, cette incertitude du texte. On ne peut pas interpréter le comportement des adultes, on trouve qu'Yseult est une sacrée peste, mais en même temps elle est la seule à faire entrer le mot "maladie" dans le récit donc elle est pas si débile (c'est seulement une pimbêche qui se croit génie du siècle), Maxence qui "comprend" mais ne nous fait pas avancer, le grand-père qui aime Lisa mais ne le montre pas, la soeur qui l'aime mais choisit l'autre qu'elle aime encore plus, la soeur d'ailleurs dont le regard sur la plage incarne l'ambiguïté, l'incertitude de ton histoire. Donc, en cours de route, les questions sur Lisa et l'absence de réponses, ça m'a dérangé, mais ça s'est estompé :)
Je te reprocherai davantage des fautes qui restent dans ton texte (de mémoire, la seule qui me revienne comme ça c'est le "coup" qui est en fait le "cou" de Tristan dans la partie IV il me semble), et des tournures de phrases un peu maladroites. C'est dommage parce qu'on perd la fluidité de l'écriture, on est obligé de relire quelques fois, alors que le ton témoigne plutôt d'une volonté contraire...
Une histoire horrible, quand on voit la fin, le fossé entre Lisa et les "autres", les passerelles instables qui s'installent parfois mais qu'on devine temporaires, et en effet elles tombent. Tout ton texte conduit à cette fin, on le sait, on s'y attend. D'ailleurs j'ai un peu craint de lire un final pathétique et tout le paquet, mais j'aime bien le ton de ta dernière partie, même si on peut se poser la question de la vraisemblance de la scène.
J'ai perdu le fil de mes pensées comme prévu et je ne sais plus ce que je voulais te dire ensuite, mais ce que je retiens de ton histoire, ce sont des descriptions-tableaux de la famille, des relations entre ses membres, vraiment réussis, cet espèce de fossé infranchissable entre Lisa et les autres, l'ambiguïté, et le fait que je reste sur ma faim ;) On a envie de connaître la réaction de Maxence, de la mère, des grand-parents, de Sarah, de toute la famille en fait. On a envie de percer un peu plus le voile...
J'espère qu'un jour tu écriras un texte en lien :) En attendant, merci pour cette lecture Saam.

Reviewer: Hugo Signé [Signaler ceci]
Date: 19/09/2013 00:33 Title: Les petites courtoisies

Bonsoir Saam !

J'avoue ne pas te lire sur HPF, je ne sais pas trop pourquoi (si en fait, je sais, parce que tu écris beaucoup de romantisme et que je n'aime pas vraiment ça...) bref, j'ai donc décidé de venir dans les coups de coeur.

J'avais déjà cliqué sur ton texte mais face à sa longueur, je m'étais découragé. Pourtant, le titre m'avait tout de suite attiré, le résumé, l'image, vraiment la présentation était géniale.
Bon, ce soir, j'ai donc lu ton texte.

Tout d'abord, je tiens à te féliciter pour cette fabuleuse description et le tableau des personnages. C'est la première fois que je ressens la scène, que je vis à côté de Lisa, c'est fantastique la façon dont tu nous dépeins les situations, les maisons, les odeurs (on connaît tous cette odeur un peu spéciale je crois) et les petits détails qui font qu'au fond, on est tous pareil... Tu as repris des situations pour que les gens s'y reflètent et c'était juste divinement réussi. Je suis bluffé, la force que tu as mis dans ton texte est vraiment poignante, tes personnages, tu les as bossé comme si tu avais passé des années à leur côté (sauf peut-être Hugo, que je n'ai pas beaucoup retrouvé).
Tout d'abord, Lisa. J'ai l'impression - et je dois me tromper ou beaucoup trop m'avancer - que tu t'es inspirée de quelque chose de vécu. Elle est trop vraie, trop sincère et trop sensible et c'est vraiment ce qui la rend si humaine, plus proche du lecteur.
Ensuite Sarah. Une personne qui dans le fond, est absolument nécessaire à la bonne suite de l'histoire, parce que c'est toujours sur elle que Lisa s'appuie. Je l'ai aussi trouvé très vraie, avec cette attirance maladroite pour Yseult, et puis, sa passion pour les bouquins, c'est vraiment très bien traité. Je ne comprends pas d'ailleurs, ça aurait du être elle la fille différente, de par cette attirance "qu'est pas la même que maman". Mais bon, c'est sur la tête de Lisa que c'est tombé !
En parlant d'Yseult ; divinement écrite. Tout d'abord par ces prénoms - et même si on adore l'oeuvre, je trouve ça un peu stupide d'appeler ses enfants ainsi, ce qui nous ramène au personnage de Chantal, reflet d'Yseult en peut-être moins princesse. Bref, tout se relie. Yseult est sûrement la "plus populaire" la garce du lycée (ou je ne sais quel âge elle a ici) mais elle est cruelle, comme elle a du l'être à l'école primaire envers des fillettes comme Lisa.

Le personnage qui ne m'a pas fait l'effet d'une bombe de sentiments, c'est Maxcence. J'aurais aimé savoir pourquoi il se sent différent, pourquoi il comprend Lisa. C'est vrai, il n'y a rien pour nous le prouver, mis à part le fait qu'il passe son temps tout seul à trafiquer des moteurs. Un peu déçu par Maxcence, j'avoue.

Je t'avoue aussi qu'il y a eu des passages ou j'ai sauté. Déjà parce que je suis un flemmard et que j'ai trouvé que tu t'étalais parfois sur des descriptions qui n'en valaient pas autant la peine que d'autres. Voilà, le petit point négatif !
Par ailleurs, j'ai lu la review d'Ellie et pour en revenir au personnage de Lisa, je tombe d'accord avec elle. Je comprends tout à fait son sentiment - à Lisa - les attitudes des cousins envers elle, même Chantal, mamie et papi. Mais la scène ou ils la forcent à aller se coucher - et même si elle m'a carrément secoué - je n'imagine pas des parents "normaux" faire ce genre de chose sans qu'il y ait un très bon prétexte derrière.

Mis à part ça, tu m'as littéralement transporté. Le style d'écriture enfantin, les situations très vraies, les personnages, bref, je suis stupéfait... Bravo Saam, tu as nous refilé un sacré texte.

Et désolé pour ce commentaire-bazar mais j'avais vachement de mal à exprimer ce que j'avais ressenti ;)

Reviewer: Ellie Signé [Signaler ceci]
Date: 13/07/2013 23:56 Title: Les petites courtoisies

Je t'avoue que j'ai un avis plutot mitigé devant ce texte. D'un coté j'ai vraiment beaucoup aimé les descriptions. Ca me rappelle quand on faisait des trucs comme ca dans ma famille, on était vingt dans la maison de mes grand-parents. J'ai trouvé tous les petits détails du début délicieux, ca nous faisait vraiment voir les scènes.

Mais après, je n'ai pas trop adhéré à la suite. J'ai trouvé qu'ils faisaient vraiment tout un plat pour pas grand chose, et donc j'ai pas trouvé ca hyper crédible. Moi aussi j'étais la petite silencieuse qui préférait revasser sur la chaise bercante à jouer au mini-golf avec mes huit cousins, mais jamais mes oncles et tantes se sont tus quand je suis entrée dans une pièce, jamais des amis de mes cousins se sont moqués de moi... Ca me semblait exagéré, comme réactions. À un moment je me suis demandé si elle avait peut-etre une vraie maladie, elle était peut-etre trisomique ou autiste. Mais à la fin, j'ai été un peu décue de voir que finalement elle n'était "que" introvertie.

Malgré tout ca, c'était bien écrit et j'ai apprécié la lecture :)

Réponse de l'auteur: Ellie ! Merci pour tes commentaires ! Je suis d'accord avec ton reproche, c'était ce que je reprochais à mon texte, le fait que finalement on est pas vraiment fixé, ce n'est pas clair, si la gamine a un problème ou si elle est juste "introvertie", parce que en fait, je voulais faire un truc juste entre les deux. Mais ça a pas marché u_____u Mais merci beaucoup :D

Reviewer: Laly12 Signé [Signaler ceci]
Date: 30/06/2013 14:53 Title: Les petites courtoisies

@____@

Bien, exprimons ça avec des mots, ça sera mieux x) Je sais pas si ce texte est magnifique ou horrible en vrai.

Cette gamine, elle a rien fait de mal, elle est juste un peu différente par rapport à ses cousins. Un peu plus timide, un peu plus renfermée.

Et il y a Yseult, il y a cette fille qu'au fil du texte, on apprend à détester de sa méchanceté gratuite.

Et la fin... Mais .__. Je suis pas d'accord U.U

Bref, tout ça pour dire que ton texte m'a touché, vraiment beaucoup. J'ai aimé cette famille qui, par des silences, fait plus de mal que si elle accusait vraiment. Cette sale gosse qu'est Yseult qui ne se rend pas compte à quel point elle peut blesser "Tu vois, c'est une maladie." Est-ce qu'elle regrettera ? Peut-être plus tard après tout.

Je vais pas m'en remettre, bref ^^

Réponse de l'auteur: Gniiiii Laly ! T'es vraiment adorable ! Ca me fait super plaisir tout ce que tu dis ! Je suis contente que tu aies aimé *o* Et merciiiiiiii ( beaucoup beaucoup de l'avoir suggestionné) ! Et puis merci pour tes commentaires !

Reviewer: litsiu Signé [Signaler ceci]
Date: 31/05/2013 10:27 Title: Les petites courtoisies

Baaaaahhhh, c'est déchirant... u_____u
J'ai beaucoup aimé le style à hauteur d'enfant, et la richesse du détail, très visuel, sans être lourd, très agréable à lire, vivant, infiniment touchant.

J'ai remarqué quelques petites fautes :

sellier --> cellier
générai --> gênerai
la choisi --> l'a choisi
le plus beaux --> le plus beau
chaque escale que j'avais fait --> faite
part terre --> par terre

Encore bravo pour ce très beau texte.

Réponse de l'auteur: Litsiu ... *o* T'es mon premier (et unique) commentaire o/ Ca me rend toute bizarre, je suis super contente ! XD Merci beaucoup pour ton commentaire ! Merci vraiment, ça me fait très plaisir ! Et merci pour avoir relevé les fautes je les corrige tout de suite :)

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.