Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour La valse des mirages
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 10/03/2020 21:34 Title: 5. La fin

Tu appelles ça "bâclé" ? J'entends que tu aies peur de te faire dépasser par les deadlines mais... bon, on ne se refait pas. Tu devrais être plus indulgente envers toi-même. Quoi que c'est peut-être l'exigence, aussi, qui fait le charme de tes textes.

Tu vois ce genre de lecture que tu ne peux pas continuer parce que tes yeux sont bordés de larmes ? Mais tu te forces à fixer l'écran parce que si tu t'arrêtes de lire, là, maintenant, le monde va s'écrouler et tu ne vas jamais t'en remettre ? Et encore délicieux hasard avec la musique qui s'emballe au bon moment. Je me suis mise à pleurer quatre fois. Très précisément. Et j'ai cru que je ne pourrais jamais finir ma lecture tellement j'étais littéralement AVEUGLÉE, tu vois le ridicule du truc ? xD

Je ne sais pas trop par où commencer. Je ne sais pas ce que j'ai préféré entre les leçons de français improvisées (l'harmonie des langues, bah voyons xD), le monde entre soudain en floraison, la chaleur qui n'étouffe plus mais qui réconforte, la description de la position de Gustav semblable à un point d'interrogation quand au premier chapitre c'est elle qui se tenait droite comme un "i" alors qu'elle avait envie de se plier comme un "s", la question du deuil et le spectre (et presque l'odeur) d'André qui est toujours là, les draps qui encore sont là (et qui nous font voyage ailleurs... dans une autre vie révolue), le retour des voiles (ah ça, on avance, le mouvement est perceptible chapitre par chapitre mais aussi mot après mot), et dans ces creux se niche une belle romance que je me suis surprise à aimer (alors même que tu ne l'introduis que depuis qu'un chapitre, quelle prouesse !). Tout est presque trop facile, et ça n'est vraiment pas un reproche, parce que c'est aussi parce que ça glisse sans heurts que ça fonctionne aussi bien. Parce qu'on ne peut sans doute rien faire face à l'amour parfois. Malgré ce ressentiment qui lui tiraille le cœur, Cécile cède quand même, et on voit à quel point ça lui en coûte de trahir ainsi la mémoire d'André. Mais ça finit merveilleusement bien. Parce que ce dernier paragraphe est autant sur son défunt mari, que sur elle, ou que sur Gustav. Ce que l'on retient, c'est surtout qu'elle est "rendue à elle-même", et ça c'est beau, et ça va bien plus loin qu'une simple romance. Elle reprend le goût de vivre, et ça laisse un goût à la fois doux et amer sur les lèvres.

C'est vraiment n'importe quoi mes reviews, je suis vraiment désolée, mais là j'écris un peu dans tous les sens parce que c'est comme ça que m'a assaillie l'émotion. Tu sais déjà à quel point j'aime et j'admire ta plume, mais là c'était encore au-dessus (pourtant, j'avoue que j'ai levé les yeux au ciel quand j'ai lu le résumé avant de cliquer... l'occupation, rien que ça xD j'ai eu raison de te faire confiance). Merci infiniment pour ce texte Rox, et merci d'écrire et de le partager.

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 10/03/2020 21:10 Title: 4. Formes nocturnes

Bon. J'ai encore envie de pleurer.

Je ne suis même pas sûre que ce soit tant le sujet qui m'émeuve que ta plume, mais bon, difficile de séparer la forme du fond (d'ailleurs ça n'aurait pas de sens, l'ensemble est juste splendide).

Je me souviens avoir déjà lu ce magnifique (j'insiste, il est vraiment magnifique, et le jeu sur les sonorités est génial) passage sur l'été, "amant dont on se lasse" (ça devait être sur la WW? je me rappelle que tu avais malencontreusement accolé ça avec une histoire de raclette, et clairement le fromage n'était ici pas le bienvenu (bref. là n'est pas le sujet -->) La chaleur étouffe, et ça ne m'étonnerait même pas que je me mette soudain à transpirer alors qu'il fait -5°c chez moi.

Il se conduit quand même curieusement, cet homme. Il est étrangement prévenant (oui, en cela il est absolument "poli" comme le disait Marthe quelques chapitres plus tôt). Quand ils se regardent les yeux dans les yeux... "Il les a beaux" fait un bel écho à la phrase que j'avais déjà relevée au chapitre d'avant. J'aime beaucoup cette formulation. On est passé d'un constat (il les a bleus) à une forme d'appréciation (il les a beaux). Cette scène de découverte mutuelle dans la pénombre, où chacun se dévoile, fragile mais pas si vulnérable que cela, ça remue beaucoup. Ça remue le cœur et ça remue la tête (et j'ai toujours la musique que tu as suggéré en fond et, mon Dieu, tu ne pouvais pas faire de meilleur choix, ça se prête juste parfaitement à ton propos // j'ai fait une belle découverte musicale, du coup, merci).

A tout de suite pour la fin Rox ♥

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 10/03/2020 20:53 Title: 3. La baignade

Qu'est-ce que c'est beau ! Qu'est-ce qu'on est immergé ! J'avais l'impression de crever de chaud avec Cécile. Et lorsqu'elle plonge son corps et ses lèvres dans l'eau... Il n'y a pas à dire, c'est ce que je préfère lire, et de loin (pas nécessairement le sujet, quoi que j'aime bien les romans historiques, mais ta plume est juste wow).

J'adore ces souvenirs et ces éclats du passé avec André qui lui reviennent parfois et qui illuminent son monde. C'est d'une tendresse infinie. C'est vraiment émouvant.

"Elle sent seulement la rage qui gronde en elle, comme le tonnerre avant l'averse, et le regard perdu de cet Allemand trop pâle, dont les cernes creusent comme des tranchées sous les yeux qu'il a bleus." Alors je ne sais pas, c'est peut-être juste la fatigue ce soir, ou peut-être que je suis parfois trop sensible, mais au-delà du fait que cette phrase est magnifique j'ai encore eu les larmes aux yeux xD (je pense qu'il y a un peu de ça). Merci d'offrir à ton lecteur d'aussi beaux moments.

Le dernier paragraphe *O*

Les deux dernières phrases me font redouter le pire... que fais-tu, Cécile ? Et encore, "son Allemand" a l'air bien gentil tel que tu le dépeins jusque-là.

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 10/03/2020 20:44 Title: 2. Entre femmes

Oh. Mon. Dieu. Mais Roxane mince tu peux pas commencer avec des paragraphes aussi renversants. Le glissement des draps aux voiles est juste canonissime, et c'est sans parler de ce savon omniprésent, presqu'entêtant. J'ai pleuré quand tu évoques l'odeur du savon et la mousse. Mince. (Avec Einaudi toujours en toile de fond, autant te dire que l'émotion n'est toujours pas redescendue).

Les titres des chapitres sont juste ce qu'il faut d'intrigant, et les mots de tes chapitres font le reste et nous emportent là où tu veux. "Entre femmes", c'est décidément très intéressant, ces discussions qu'elles peuvent avoir durant leurs corvées.

Les mots en gras (qui t'ont sans doute été imposés, donc?) s'intègrent juste magistralement à l'ensemble (le travail que tu fais sur la toile d'araignée... soufflant), et je suis tellement admirative... Bon, tu le savais déjà que j'aimais ta plume, mais là c'est vraiment un concentré de ce que tu fais de meilleur. Et à côté de la poésie on a la réalité brute, et les discussions de ces femmes. "Comment il est, toi, ton Allemand ?" Bah dis donc, ça met une claque quand même, les métaphores passées ont vite le goût de l'amertume.

Bon, je suppose que "son Allemand" prendra une place progressivement plus importante dans l'histoire (dans sa vie ?). C'est classifié romance, et tu as choisi la citation d'Einstein alors j'ai l'impression (peut-être à tort) que tu vas vers : avancer pour se reconstruire. On verra. J'aime ta Cécile en tout cas. Je venais lire un peu ce que ce concours avait pu inspirer, mais ça aurait totalement pu être une lecture plaisir. Tu l'aurais écrite dans n'importe quelle situation que je l'aurais lue et savourée quand même.

A tout de suite !

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 10/03/2020 20:31 Title: 1. Cécile et le silence

J'écoute, comme tu l'as suggéré, la musique de Ludovico Einaudi que je ne connaissais pas (la vidéo Seven Days Walking // Day One (Full Album) sur Youtube, je ne sais pas si c'est celle dont tu parlais). C'est dingue parce qu'à 1:55 je lisais "Vous réquisitionnez la maison ?" et la musique prenait un tout autre tournant, heureux hasard. La musique que tu as choisie forme en tout cas un bel écrin (quoi que ce puisse aussi être ton texte, le bel écrin).

Ce début me fait penser, toutes proportions gardées, au Silence de la mer, de Vercors, avec cette volonté mutisme des hôtes "occupés". J'ai hâte de voir ce que tu en as fait. En tout cas, je suis déjà sous le charme de tes mots et de toutes tes figures de style.

Reviewer: bellatrix92 Signé [Signaler ceci]
Date: 10/03/2020 18:21 Title: 5. La fin

C'était vraiment une fin très réussie. J'ai beaucoup aimé

Reviewer: bellatrix92 Signé [Signaler ceci]
Date: 10/03/2020 18:19 Title: 2. Entre femmes

c'est vraiment curieux, cette présence et absence à la fois

Reviewer: bellatrix92 Signé [Signaler ceci]
Date: 10/03/2020 18:16 Title: 1. Cécile et le silence

Hé bien décidément, les participants aiment les guerres mondiales! C'est à la fois original et bien écrit!

Reviewer: Alrescha Signé [Signaler ceci]
Date: 25/02/2020 10:36 Title: 5. La fin

Coucou ! Qu'importe si ton histoire est un peu bâclée, elle reste très belle. Et puis il sera toujours temps de lui donner tous ses chapitres plus tard ^^. Merci à toi pour cette petite merveille ! Bonne chance !

Reviewer: Alrescha Signé [Signaler ceci]
Date: 24/02/2020 13:06 Title: 4. Formes nocturnes

Coucou ! Ce chapitre aurait pu s'appeler Armistice caniculaire ^^ J'ai beaucoup aimé le rapprochement de leurs solitudes, de leurs dénuements dans la lourdeur de l'été et de la guerre. A bientôt !

Réponse de l'auteur:

Coucou Alrescha ♥

Ouahou, je trouve ça super beau "armistice caniculaire", c'est très poétique ! Merci beaucoup pour ta review, je suis très contente que tu aies perçu tout ça au travers de ce petit chapitre en tout cas ! Merci pour tous tes messages et tes lectures ♥

 

Reviewer: Alrescha Signé [Signaler ceci]
Date: 19/02/2020 13:34 Title: 3. La baignade

Oh-oh ! ne va pas t'attirer d'ennuis, Cécile ! Un excellent chapitre. j'ai hâte d'en savoir plus ! A bientôt !

Réponse de l'auteur:

Aha... que va-t-il se passer ? ... rien d'extraordinaire XD merci beaucoup Alrescha ! Tes petits mots me donnent la patate ! ♥

Reviewer: Alrescha Signé [Signaler ceci]
Date: 19/02/2020 13:28 Title: 2. Entre femmes

Coucou ! Ne t'en fais pas pour la longueur. Avec ton style, on plonge quand même dans l'histoire de Cécile ^^ Je file lire la suite !

Réponse de l'auteur:

Merci beaucoup Alrescha ♥ c'est trop gentil :')

Reviewer: Omicronn Signé [Signaler ceci]
Date: 18/02/2020 12:42 Title: 2. Entre femmes

Est-ce que je vais me répéter à chaque chapitre et dire que j'adore ton écriture, qu'elle me transporte et que j'aime la façon dont s'enchainent les mots ? C'est hyper, hyper imagé et j'adore ça, il n'y a rien de tel pour me plonger dans une histoire, et ta narration, han ♥ vraiment j'adore ton style.

Peut-être que l'histoire que tu dépeins y joue aussi beaucoup, peut-être que cette histoire m'intrigue et que je veux savoir où tout cela nous mène ? De ces clichés, ces racontars partagés par toutes sauf par Cécile et j'aime l'ambiance que tu présentes, les changements entre avant et maintenant, l'alliance ténue qu'on sent pourtant entre ces femmes, forcées de vivre la même chose mais le vivant toutes différemment.
Je n'ai même pas l'impression de lire pour un concours ou autre, tout ça me semble tellement naturel, c'est un plaisir à lire.

Réponse de l'auteur:

Encore une review juste adorable. ♥ Tu sais que j'ai pleuré en les lisant ? XD (on ne change pas une équipe qui gagne :mg:) 

Je suis encore une fois extrêmement touchée par toutes tes remarques, tes compliments me font super plaisir :') surtout ce que tu dis sur mon écriture, comme tu le sais déjà, je doute pas mal sur plein de points dans l'écriture et la façon dont je gère ma narration en fait partie alors je suis heureuse que cette écriture imagée te plaise et te "transporte" (meilleur compliment ever ♥). Je suis aussi super contente que tu apprécies cette drôle d'ambiance entre femmes, que tu as beaucoup mieux expliquée que je ne saurais le faire ! Merci encore, Omi, de m'avoir encouragée à poster mais aussi pour ces bons moments sur Discord entre rigolades, écriture et partage. Et, bien sûr, merci pour ce commentaire qu'il faut à tout prix encadrer ! ♥

Reviewer: Omicronn Signé [Signaler ceci]
Date: 15/02/2020 23:31 Title: 1. Cécile et le silence

Wow, tu as une plume vraiment belle. Je suis déjà prise aux tripes à la lecture de ce premier chapitre. Je suis toujours extrêmement sensible à la lecture/au visionnage de quoi que ce soit se rapportant aux guerres, vraiment ça me tue, et tu sais que je pleure très facilement mais j'ai déjà mal au coeur et un vague à l'âme. Je me suis laissée embarquée en quelques lignes, pour Cécile et pour son amour perdu, pour la guerre qui déchire et les plaies qui ne guérissent pas. Et j'ai envie de lire la suite, tout en redoutant ce qui peut bien m'atteindre derrière ces futures lignes.

Comme je disais tu as une sacrée plume, tu dépeins un tableau qui semble vraiment là, des subtilités qui rendent le tout tellement plus vivant et à la fois prenant. Cette phrase par exemple "Les draps se froissent comme les ailes d'un papillon." Juste, il y a tellement de choses qui passent à travers cette simple phrase, une fragilité immense et le sentiment de l'éphémère, du révolu, et juste waw. Voilà.

Réponse de l'auteur:

Coucou Omi ♥ 

Il m'a fallu beaucoup de temps pour oser répondre à une review aussi splendide et gentille et trop mignonne. Je ne suis même pas encore sûre de réussir à trouver les bons mots (je les réserve à nos futurs chapitres des RDM :mg:) mais vraiment, merci infiniment de ton (tes !) messages. D'autant plus que tu m'as vraiment motivée à poster sur le Héron, que tes encouragements et ta bonne humeur sont vraiment apaisants et très agréables. ♥ Merci de tout coeur, Omi. Je suis vraiment touchée par tes remarques sur ce premier chapitre parce que j'ai l'impression que tu as "vécu" mon petit texte comme je souhaitais qu'il soit compris et ça me touche énormément. Par exemple, la phrase que tu cites est peut-être celle dont je suis la plus fière dans toute l'histoire alors, vraiment, ton commentaire ne pouvait pas me faire plus plaisir :')

Notre bande de coeurs en vrac est bien fichue :D comme toi, je suis très touchée par tout ce qui rapporte aux guerres, et je suis contente de voir que tu partages cette sensibilité face à ces évènements atroces... ♥

Merci encore, tu es incroyablementfantastabuleuse ♥

Reviewer: Lyssa7 Signé [Signaler ceci]
Date: 12/02/2020 20:36 Title: 1. Cécile et le silence

Hello Rox ! 

Je ne vais pas te le cacher, j'ai vraiment adoré et je suis super émue que ce concours t'ai inspiré un texte pareil... Vraiment, je suis émue.

Ce prologue est magnifique tout simplement, et il m'a serré le coeur tout le long de ma lecture. J'aime particulièrement que ce soit historique, j'ai un faible énorme sur ce genre lorsqu'il allie l'émotion aux faits qui se sont produits par le passé pour s'en imprégner et en faire un écrit original (je m'y étais essayée aussi lors d'AVC cubes, et je crois que ce sont les textes que j'ai préféré écrire).

Ton style est imagée, poétique. Il est rêveur et métaphorique, il nous épargne quelque peu la dureté de la situation, mais en même temps il met en avant toute sa tristesse. C'est beau. J'ai hâte de lire la suite et de lire la cohabitations forcée des deux protagonistes, car j'imagine que tu ne resteras pas dans le manichéisme. 

Bravo ! <3 

Lyssa



Réponse de l'auteur:

Hello Lyssa ♥

J'espère que tu as passé une très belle journée hier. (Et aujourd'hui aussi, aha !)

Ton commentaire m'a fait rougir jusqu'aux oreilles ! Je suis vraiment très heureuse que tu aies bien aimé ce début d'histoire, et émue d'avoir pu t'émouvoir !  ♥

Tes compliments me font hyper plaisir. Comme toi, j'ai un énorme faible sur le genre historique - même si ce n'est pas du tout ce que je maîtrise haha - lorsqu'il est allié avec des émotions des faits passés réels et des histoires romancées. Ces derniers temps je lis "Au Revoir Là-Haut" de Pierre Lemaître, et j'avoue que ça m'a pas mal donné envie de tenter l'aventure dans ce genre aussi. :) J'irai lire tes textes pour AVC Cubes alors *.* (j'en ai repéré un sur ton profil - car je suis une fouineuse - qui a l'air très sympa, je me le garde au chaud pour quand j'aurais fini mes 3000 lectures de FAC XD) et je trouve ça trop cool de voir autant de textes "historiques" sur le Héron. Je n'avais jamais vraiment pris la peine de fouiller - je ne sais pas pourquoi, je ne trouve pas le site hyper agréable pour lire, contrairement à HPFanfiction, sans doute parce que je me suis habituée au violet - mais quand je l'ai fait j'ai remarqué qu'on était plusieurs à trouver cette combinaison dont tu parlais très agréable. ♥

Merci infiniment pour tes remarques sur mon style, ça me fait super plaisir. En fait je ne sais même plus quoi te répondre parce que ton commentaire me fait juste sourire comme une imbécile. :D J'espère que la suite (et la fameuse cohabitation) te plairont ! Merci encore d'avoir lancé un aussi beau concours. Ce thème est très très beau. En plus rien que l'évocation de "Into The Wild" me met de bonne humeur. :mg: Il faut que je voie "Virgin Suicides" et "Requiem for a dream", maintenant, aha ! (j'avais déjà écouté la BO de ce dernier et je l'avais trouvée très belle).

Bref, tout ça pour ne rien dire d'autre qu'un immense MERCI Lyssa ♥

P.S : Il y a un Théodore dans ma FAC, mais il est en géopolitique et il n'a pas l'air très branché HP, et n'a absolument pas une tête de Nott... c'est un fail (déception totale, n'est-ce pas ?) n'empêche que si je tombe sur notre Nott national, je t'envoie un hibou. :mg: 

 

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.